Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

place charles amouroux

  • C'était hier : Ces petits riens qui font la différence

    Sous ce titre avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 9 juin 1994, l'article mis en ligne aujourd'hui. Un petit retour en arrière, pour marquer les vingt ans d'une passerelle venue se faire une petite place sur le boulodrome ... de la place Charles Amouroux.

    société nationale de chemin de fer,place charles amouroux

    Photo Robert Voltes

    Il n'est pas si loin le temps où les Chalabrois avaient le privilège d'assister quotidiennement à cette manoeuvre du conducteur de train de la ligne Bram-Lavelanet, qui stoppait son convoi de marchandises peu avant la ferme de Saint-Martin, afin d'abaisser lui-même la barrière, méthode infaillible pour supprimer tout risque d'accident.

    Cette période aujourd'hui révolue, n'en a pas moins conservé certains vestiges, tel le pont de chemin de fer qui enjambe le cours de l'Hers et sur lequel, il était formellement interdit de flâner. Si ce pont métallique rendait de fiers services aux usagers de la Société Nationale de Chemin de Fer, pour les gens du Kercorb, il n'était d'aucune utilité ou presque. Quand les Chalabrois du quartier du Chalabreil voulaient rendre visite aux Chalabrois du quartier de l'Hers, ils devaient obligatoirement passer chez les Chalabrois du quartier du Blau.

    La récente pose d'un escalier tout aussi métallique que le pont, est venue simplifier la vie de nos riverains, et par l'heureuse initiative de l'équipe municipale, la place Charles Amouroux n'est plus une impasse. Et il n'est plus interdit de traverser la voie.

    société nationale de chemin de fer,place charles amouroux

  • La place Charles-Amouroux est en chantier

    Travaux Abattoir.jpgL'ancien abattoir chalabrois est en train de changer son look.

    Avec l'arrivée présumée du printemps, le boulodrome de la place Charles-Amouroux a pris le relais du chantier d'un pont du Chalabreil, désormais flambant neuf. Le cadre prisé des pétanqueurs, qui abrite également le local des anciens abattoirs de la ville de Chalabre, fait l'objet de grands travaux depuis quelques semaines. Après la réfection de la toiture et la réalisation de grandes ouvertures qui permettront la mise aux normes de sécurité, ce local destiné à accueillir le public, bénéficie actuellement de la mise en place d'un nouveau revêtement. La bonne marche de cette transformation en cours, devrait permettre aux adeptes du cochonnet, de retrouver très bientôt l'espace qui leur est habituellement dévolu, à l'ombre des platanes bicentenaires.

    place charles amouroux