Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carnet noir

  • Gilbert Barthès nous a quittés

    gilbert barthès,ilhat

    Lundi 10 octobre était accompagné vers sa dernière demeure Gilbert Barthès, résidant à Chalabre-Plaisance et enlevé à l’affection des siens à l’âge de 85 ans. Natif du Pays-d’Olmes, il avait vu le jour le 4 janvier 1937 à Lavelanet et grandi à Ilhat, village voisin. Il manifestera très tôt une passion pour le sport, et pour le ballon ovale qui l’amène à intégrer l’effectif junior d’un Stade Lavelanétien alors au sommet.

    Comme nombre de ses camarades, il traversera la Méditerranée en tant qu’appelé du contingent, et à compter du 14 juillet 1957, il est affecté à la 3ème Compagnie du 1er Bataillon du 8e Régiment d’Infanterie de Marine basé en Algérie, dans l’Orannais. Son régiment participe à de très nombreuses opérations dans le secteur d’Aïn-Témouchent, dans l’Ouarsennis, et le jeune radio Gilbert Barthès, embarqué à bord d’un half-track sera cité à l’ordre du Régiment avec l’attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze. Son séjour prend fin le 26 juin 1959, lorsqu’il débarque à Marseille.

    A son retour d'Afrique du Nord, Gérard Barthès rejoint le monde du textile et travaille en usines, notamment aux Ets Roudière, au sein desquels il est employé en qualité d’ourdisseur, en poste de nuit, durant près de 25 ans. En 1973 il construit sa maison à Ilhat, commune d’origine dans laquelle il occupera également le poste de 1er adjoint au maire, au cours des années 1980-1990. En 2005 il viendra s’installer définitivement à Chalabre, dans l’intervalle il partage son quotidien avec son amie Marguerite Horte, dont il sera le compagnon de 1989 jusqu’à sa disparition.

    Gilbert Barthès fut également le porte-drapeau de la Fnaca, il laisse le souvenir d’un personnage au tempérament franc, honnête et sérieux, s’efforçant de toujours respecter autrui, avec des valeurs sincères et appropriées. Au terme de l’office religieux célébré en l’église Saint-Pierre d’Ilhat (Ariège), un éloge funèbre lui a été rendu par la voix de Michel Sallès, président du comité local Fnaca du Chalabrais, avant son inhumation dans le cimetière du village.

    En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à ses fils, Philippe, Michel et Richard, ses belles-filles, Gisèle, Carole et Marion, ses petits-fils, Jérémy, Kevin, Mathieu, Lohan, Maël et César, à Marguerite, sa compagne, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • Odette Carbonnel n’est plus

    odette carbonnel née garrosMercredi 5 octobre en l’église Notre-Dame à Lagarde (Ariège), un dernier hommage était rendu à Madame Odette Carbonnel née Garros, décédée à l’âge de 89 ans. La cérémonie célébrée dans le village où elle était née le 2 octobre 1933, a permis de revenir sur une vie marquée par la perte de sa maman le jour de Noël 1940, elle est alors âgée de 7 ans. Odette Garros grandira par la suite chez son oncle et sa marraine résidant à Lagarde, avant de rejoindre l’internat de l’institut Fénelon à Pamiers. Le pays est plongé dans le deuxième conflit mondial lorsqu’elle termine ses études à l’école de commerce de Toulouse, une période qui l’aura profondément marquée.

    Diplôme en poche, elle revient à Lagarde où elle intègre les Ets Garros, entreprise familiale de filature. C’est là, en 1953, qu’elle fait la connaissance de Jean Carbonnel, jeune mécanicien spécialisé dans le métier du tissage, avec qui elle fondera un foyer le 8 août 1959. La famille s’agrandit avec les naissances de Jean-Noël en 1960 et de Bruno en 1971. En cette même année, la Filature du Moulin, sise au pied du vieux château est ravagée par un incendie.

    Odette et Jean initieront un nouveau départ en pays chalabrais, avec le rachat en 1972 de l’usine du Ménéchal. Celle-ci prend le nom de Filature Ets Garros, Jean en assure la direction et Odette la comptabilité, la fabrique emploiera jusqu’à 33 ouvriers. La famille s’installe définitivement à Chalabre, Plaine du Pont-Neuf, au sein du quartier Salinas.

    Les années 1990 voient Odette et Jean impliqués au sein du Syndicat d’Initiative du Chalabrais. Peu avant leur départ en retraite en 1994, ils intègreront le comité des fêtes chalabrois, jusqu’en janvier 1999, sous la présidence du regretté Henri Cazas, donnant un nouvel élan aux fêtes de quartier.

    L’heure est alors venue de changer d’horizon, ils entreprennent de nombreux voyages avec les amis du 3e âge, club pour lequel Odette Carbonnel assure la trésorerie. Le rugby était l’autre passion qu’elle partageait avec Jean, ils seront ainsi les fervents supporters de l’US Chalabre XV et du Stade Lavelanétien, jusqu’en janvier 2018, lorsque Jean décède, à l’âge de 81 ans. Au terme de la cérémonie, Odette Carbonnel a été inhumée dans cimetière de Lagarde, où elle repose aux côtés de Jean.

    En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Jean-Noël et Bruno ses fils, à Hugo, Gaspard et Arnaud ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige. La famille tient à remercier toutes les marques de sympathie qui lui ont été témoignées.

  • Carnet noir

    gilbert barthès

    Lundi 10 octobre, un dernier hommage sera rendu à Monsieur Gilbert Barthès, demeurant à Chalabre-Plaisance, décédé à l’âge de 85 ans. La cérémonie religieuse sera célébrée à 14 heures 30 en l’église d’Ilhat (Ariège), suivie de l’inhumation au cimetière du village.

    En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à la famille.

  • Carnet noir

    odette carbonnel

    La cérémonie des obsèques religieuses de Madame Odette Carbonnel née Garros, décédée lundi 3 octobre à l’âge de 89 ans, sera célébrée ce jour mercredi 5 octobre à 15 h en l’église Notre-Dame de Lagarde (Ariège), suivie de l’inhumation au cimetière du village.

    Très sincères condoléances à la famille.