Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Services

  • C’était hier : Le nouvel hôpital inauguré

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 18 janvier 2007. L’occasion de souffler une quinzième bougie d’anniversaire sur l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil.

    hôpital local des hauts de bon-accueilLe nouvel hôpital (au second plan), offre une vue imprenable sur Chalabre et s’étend sur 13 800 m² (photo archives, 1er octobre 2006).

    Après le succès obtenu par les deux journées « portes ouvertes » organisées les 9 et 10 janvier dernier (près de cinq cent personnes en visite sur le site), le nouvel hôpital local sera inauguré ce vendredi 19 janvier à 11 h. En présence de MM. Bernard Lemaire préfet de l’Aude, Marcel Rainaud président du Conseil général, Roger Rosich conseiller général du canton, Alain Corvez directeur de l’agence régionale de l’hospitalisation, Jean-Jacques Aulombard directeur de l’hôpital et Christian Guilhamat maire de Chalabre, la structure faisant face au château de Mauléon sera officiellement mise en service.

    Cérémonie solennelle et aboutissement d’un immense chantier entrepris en juin 2004, qui va permettre l’installation de pensionnaires résidant pour quelques jours encore, dans le cadre mythique de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, institué en 1826 par les Sœurs de Saint-Joseph-de-Cluny. Devenu maison de retraite en 1960 et réhabilité au début des années 1970, le vieux bâtiment blotti au pied de l’église Saint-Pierre ne satisfaisait plus aux normes de sécurité. Légalisation oblige, il s’apprête à abandonner une vocation plus que centenaire, née de l’acte de donation effectué  le 7 juin 1582 par le curé Prévost de Lavelanet, « d’une maison et d’un jardin situés au Barry de Saint-Pierre, à l’hospice de Chalabre ».

    La future structure d’hébergement, implantée sur une superficie de 13 800 m² cédée par la municipalité, qui a assuré la construction de la voie d’accès et du château d’eau, sera plus médicalisée et adaptée à la réalité de l’état des personnes accueillies, à savoir le plus souvent des personnes âgées grabataires et/ou atteintes de pathologies de type Alzheimer.

    Trois unités se partageront 64 lits, deux de 22 lits pour personnes âgées désorientées, une unité de 20 lits pour personnes âgées non désorientées.

    En coupant le traditionnel ruban inaugural ce vendredi 19 janvier, aux côtés du personnel soignant de l’établissement, élus et représentants de l’état refermeront une page de l’histoire du vieux Chalabre.

  • C’était hier : Une année de plus pour le bar «  El chupito »

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du samedi 13 janvier 2007.

    2007 Chupito 001.jpg« Mumu » entourée de Dominique et Sébastien, pour souffler une première bougie (Photos archives, Janvier 2007).

    Tout dernièrement, une joyeuse assemblée investissait le comptoir du Café des Sports, répondant à l’invitation de Jacques et Muriel Cunillera, successeurs derrière le zinc de Thom et Marie Cuaresma. Une prise de fonctions officialisée dans la bonne humeur, agrémentée des vœux de réussite accompagnant toute nouvelle aventure. L’année 2007 vient de prendre le relais et, à l’orée d’un nouveau millésime pour lequel chacun s’accorde à ne souhaiter que du bon, un gâteau d’anniversaire orné d’une première bougie attendait son monde. C’était vendredi, à l’heure où l’on se pressait sous les lambris d’un lieu de rencontre presque centenaire, Café de la Liberté marqué du souvenir de François et Simone, renommé Café des Sports à l’initiative de Thom et Marie.

    Dans une belle ambiance, avec un trio au top derrière le bar, un premier anniversaire a été célébré comme il se doit, et avec le tempo qui va bien. Bien entendu, les vœux de réussite à l’adresse de Jacques et Mumu, sous la double et conviviale enseigne du Café des Sports et El Chupito Bar, ont été répétés.  

  • Le ruisseau du Chalabreil va bénéficier d’une cure de jouvence

    Après un nettoyage de la rivière qui a donné son nom au val de l’Ambronne (cf article blog du 23 février 2018), un nouveau chantier a été entrepris par le Syndicat du Bassin du Grand Hers (SBGH), en charge de l’entretien des 900 kilomètres de ruisseaux et rivières, répartis sur une superficie de 1 380 km² (de Cintegabelle à Comus et de Dun à Fanjeaux). Il s’agit cette fois de travaux concernant le ruisseau du Chalabreil, depuis le hameau des Vinsous, jusqu’à la confluence avec l’Hers à Chalabre. Réalisés dans le cadre du plan pluriannuel de gestion des cours d’eau 2016-2020, ces travaux déclarés d’intérêt général et engagés le 3 janvier dernier, ne manqueront pas de rappeler le triste souvenir de la crue intervenue le 22 janvier 2020.

    Chalabreil_AVIS_INFO_MAIRIE_CHALABRE_1.pdf

    Chalabreil_AVIS_INFO_MAIRIE_CHALABRE.pdf

    syndicat du bassin du grand hers

    Le Chalabreil au soir du 22 janvier 2020

    syndicat du bassin du grand hers

    En amont de La Piche le 25 janvier 2020

    syndicat du bassin du grand hers

    A la date du 6 mars 2020, un gouffre de La Piche retrouvé 

    syndicat du bassin du grand hers

    Le lit du « Chalabreille » au siècle dernier

  • La 1G, aïeule de la 5G

    1904 7 janvier Courrier de l'Aude.jpg

    Echo lu dans Le Courrier de l'Aude du 7 janvier 1904

    Si l'annuaire avait déjà fait son apparition, les numéros à dix chiffres ne s'imposeraient pas tout de suite. Dans l'exemplaire ci-dessous datant de 1937, la lettre M mise entre parenthèse à côté de Chalabre correspondait à la signification suivante : « Bureau ouvert en semaine de 7 heures du matin en été (8 heures en hiver), jusqu'à midi. Et de 2 heures de l'après-midi à 7 heures du soir. Ouvert dimanche et jour férié de 7 heures ou 8 heures (selon saison), jusqu'à midi ».

    Annuaire 1937.JPG

    Annuaire 1937 bis.jpg

  • C’était hier : Le Père Noël a pris un beau coup de jeune

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du lundi 7 janvier 2002.

    colis de noël chalabre

    De beaux cadeaux offerts par des enfants très prévenants (Photo archives, Janvier 2002).

    C’est une évidence, les enfants sont les petits préférés de ce vieux bonhomme qui vient de signer un beau périple initié aux limites du cercle polaire. Mais le Père Noël n’en oublie pas pour autant ceux qui gardent dans le cœur et en bonne place dans leurs souvenirs, les Noëls d’antan et de leur lointaine enfance. Comme chaque année en pareille période, les anciens de notre cité chalabroise ont eu le plaisir de recevoir la visite des élus, venus leur remettre le traditionnel colis de Noël. Des édiles accompagnés par les écoliers de Louis-Pergaud très heureux d’aller à la rencontre de leurs aînés et de dialoguer avec eux, l’espace d’une brève rencontre.

    Minutieusement élaboré par les « ambassadeurs » du célèbre grand-père au traîneau, le cadeau aura été emballé dans un paquet du plus bel effet, entièrement conçu par des écoliers qui n’auront pas oublié d’y ajouter leur touche personnelle et artistique. Depuis 1994 et à l’initiative faut-il le rappeler de l’abbé Omar Rincòn, les adolescents chalabrois consacrent un peu de leurs vacances de Noël pour partager un peu de la solitude de leurs aînés, une initiative chaleureuse très appréciée par nos grands-mères et nos grands-pères.