Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Associations

  • UPEK : Conférence annulée

    upek,maxence des oiseauxL'équipe du comité d'administration de l'Université populaire en Kercorb (UPEK) communique :

    « Nous attendions de nouvelles directives... qui ne viennent pas. Les salles de spectacle restant fermées pour le moment, il nous est donc impossible de maintenir la conférence de samedi avec Maxence des oiseaux. Celle-ci est reportée à une date ultérieure ».

  • Une première conférence avec l’UPEK, si…

    L’équipe animatrice de l’Université populaire en Kercorb (Upek) reste attentive aux décisions administratives concernant les ouvertures de salles de spectacles et/ou de cafés et restaurants.

    Dans le meilleur des cas, et un feu vert espéré pour le mercredi 20 janvier, la première conférence de l’année pourrait avoir lieu à Rivel, le samedi 23 janvier à 17 heures, à la salle des fêtes.

    En compagnie d’un invité musicien, Maxence des Oiseaux, animateur pour l’occasion d’une « conférence-concert » sur l'histoire de la musique depuis la préhistoire, intitulée « Et la mélodie fût... ».

    upek,maxence des oiseaux

    Exceptionnellement, ainsi que pour la conférence du mois de mars, le « chapeau » sera intégralement reversé à l'artiste. En effet, Maxence des Oiseaux et Arnaud Essertel sont des intermittents du spectacle qui souffrent particulièrement de la crise sanitaire, avec l’annulation des spectacles et festivals.

    upek,maxence des oiseauxJouant depuis plus de 20 ans sur des flûtes rares en os (reproductions de flûtes préhistoriques), en cornes, en céramique et en bois, Maxence des oiseaux s'est intéressé à la musique médiévale, celtique, ainsi qu'à des formes plus contemporaines de musique (jazz, blues,...).

    Une succession d'événements le menèrent à remonter le temps pour s'intéresser à la recherche des sons premiers. Une musique naturaliste en naquit, issue d'une recherche sur « la musique de l'âge de pierre », ce qui le mène à intervenir pour des musées préhistoriques et donner des concerts dans des grottes ornées et autres lieux historiques (Grotte de Gargas dans les Hautes-Pyrénées, Stonehenge en Angleterre, université de Bournemouth section préhistoire).

    Maxence des oiseaux n'est pas historien, mais un artiste passionné: mêlant aspect historique avec un amour pour l'imaginaire et la mythologie, il crée des paysages sonores au-delà du temps. Travaillant épisodiquement aux côtés de grands noms de l'illustration du cinéma fantastique, il collabore aussi parfois sur des projets à large public (studios Universal). Il est également compositeur de bandes-son pour des expositions.

    upek,maxence des oiseauxMaxence des oiseaux propose une découverte d'instruments rares et méconnus. Il présentera un tour d'horizon de ce que pourrait être la naissance de la musique chez l'humain intégré dans son environnement naturel, puis le voyage temporel suivra le cours du temps, pour découvrir des sonorités rares issues de différentes époques de notre civilisation.

    L’occasion de découvrir ses instruments tout en voyageant dans des forêts et des grottes primaires imaginaires, aux sons de musiques naturalistes, ethniques. Après une incursion dans les jardins de l'Olympe, l’auditoire croisera un peu de jazz ou de blues en route, joués sur un instrument aux origines antiques, osant un thème de Henry Purcell interprété sur un instrument datant de 1920 et figurant « la préhistoire de la musique contemporaine ».

  • C'était hier : Le peuplement en truites décline

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 19 janvier 2011.

    aappma du kercorbLes disciples de Saint Pierre prêts pour de nouvelles expérimentations (Photo archives, Janvier 2011).

    Vendredi 14 janvier se tenait en mairie l’assemblée générale annuelle de l’association de pêche du Quercorb (AAPMA). Le président Christian Courdil souhaitait la bienvenue à des pêcheurs venus nombreux, faire le bilan de la saison écoulée.

    Moins de cartes vendues     Premier constat, l’année 2010 a vu une chute très importante du nombre de cartes vendues, 195 seulement, soit 97 de moins que la saison précédente. Cette baisse s’explique essentiellement par la mise en vente des cartes exclusivement sur Internet, procédé nouveau qui a perturbé beaucoup de pêcheurs, notamment les plus anciens.

    Un inventaire piscicole a été réalisé le 11 juin dernier sur l’ensemble des cours d’eau de l’AAPMA avec l’aide du technicien de la fédération. Le bilan de ces recensements est assez négatif, il laisse apparaître au vu de la taille des truites pêchées, qu’il n’existe aucune reproduction naturelle. Ces résultats renforcent les observations des pêcheurs qui déplorent le déclin de la population de truites. En outre, les lâchers de truites avant ouverture ne donnent pas totalement satisfaction, ces dernières disparaissant rapidement, sans explication rationnelle. Seul le Blau, en amont de Puivert, en raison certainement du nombre de caches et du couvert important sur les berges, permet des prises en rapport avec les lâchers effectués.

    Interrogations sur la gestion de l'eau     Le volume d’eau du Blau est tous les ans un peu plus faible, et le débit de l’Hers, diminué par la prise d’eau du lac de Montbel, fragilise un retour au patrimonial. Dans ce contexte, les adhérents s’interrogent sur la pertinence de la gestion conduite jusqu’à présent par l’AAPMA.

    Cette dernière a décidé d’expérimenter une gestion patrimoniale dans le Riveillou et une portion de l’Hers, elle va également améliorer la capacité d’accueil des cours d’eau par la réalisation de caches, après avis technique et soutien du chargé de mission de la fédération.

    Hubert Carcy présentait un bilan financier des plus sains. Les dotations financières de la fédération sont identiques à celles de 2010, mais la baisse du nombre de cartes vendues va diminuer les ressources de l’association. Conséquence pour 2012, le volume des empoissonnements devra être revu à la baisse.

    Christian Courdil revenait ensuite sur le « Site Natura 2000 », créé en 2006, et sur le schéma national de développement du loisir pêche. Il concluait son intervention en insistant sur la nécessité de trouver un compromis entre une pêche de loisir sur la base de poissons introduits, et une gestion patrimoniale pour permettre à une population de truites de se maintenir voire de se développer. L’heure était venue de lever le verre à 2011.

  • C'était hier : Serge Fournié reconduit à la présidence de l’Aspaak

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du lundi 17 janvier 2011.

    aspaakMarie-Annick Saddier, Serge Fournié et Eliane Roncalli envisagent cette année qui vient avec optimisme (Photo archives, janvier 2011).

    Les membres de l’association pour la sauvegarde du patrimoine artistique et archéologique en Kercorb (Aspaak) se sont retrouvés samedi 15 janvier à la mairie, invités à participer à l’assemblée générale annuelle. Après un message de bienvenue à l’adresse de l’assistance, le président Serge Fournié revenait sur la période 2010, durant laquelle l’association n’aura pu maintenir le tempo qui fut le sien tout au long de ces dernières années. Un constat qui devait l’amener à solliciter l’autorisation de prendre un peu de recul. En charge de la trésorerie, Eliane Roncalli présentait un bilan positif à même d’envisager 2011 avec sérénité.

    La requête du président sortant ayant été purement et simplement écartée, Serge Fournié se voyait reconduit à son poste à l’unanimité des personnes présentes. Etaient élus à ses côtés, Marie-Annick Saddier vice-présidente, Eliane Roncalli trésorière, Christian Moralès secrétaire. Une première animation sera programmée dans les derniers jours de février, avec la venue en Kercorb et en avant-première du « Christophe Roncalli Quartet ». Cette formation musicale proposera un tour de chant aux sonorités « Swing Manouche », à partir du répertoire de Georges Brassens. Christophe Roncalli au chant sera accompagné de Christophe Acco (guitare), François Bonnemont (guitare) et Eric Robert (contrebasse). Ce nouveau rendez-vous avec les Chalabrois et leurs invités offrira l’occasion d’honorer un double anniversaire à la mémoire du grand Georges, né en 1921 et disparu en 1981.

    L’association adresse ses meilleurs voeux pour 2011 à l’ensemble des Chalabrois, invités à venir agrandir le cercle d’un comité au service du pays chalabrais.

  • Atout Fruit repart en campagne

    A l’orée d’une nouvelle année, l’association Atout Fruit invite ses sociétaires à participer à un programme d’activités dont le coup d’envoi sera donné à la faveur d’une matinée de plantation, prévue vendredi 15 janvier à Roumengoux et Moulin-Neuf, dans le cadre du Conservatoire fruitier ouvert de la Voie Verte. Le rendez-vous est proposé au parking du cimetière de Roumengoux (Ariège) à 9 h, où de nouveaux fruitiers viendront compléter le verger du cimetière. Le groupe rejoindra ensuite la Voie Verte à Moulin-Neuf, pour la plantation d’une vingtaine de fruitiers le long des nouveaux aménagements ariégeois.

    atout fruitLe mercredi 20 janvier, place à une démonstration de fabrication d'huile de noix : « Venez avec vos noix et repartez avec votre huile ! Bien sûr, la visite est ouverte à tous même sans apporter de fruit ». La participation à cette activité s'élève à 5 € pour les adhérents et 10 € pour les non adhérents (gratuit pour les enfants). « Vous pouvez apporter vos cerneaux de noix - minimum 1kg pour + ou - 1/2 litre de noix, les noix doivent être décortiquées, ne garder que les cerneaux à chair blanche et les conserver dans  dans un sac en toile et pas dans des boîtes ou sachet plastique, prévoir un contenant pour récupérer l'huile - si possible bouteille en verre sombre protégeant de la lumière ». Rendez-vous mercredi 20 janvier à 13 h 20 au parking de Super U à Mirepoix. Pour participer, merci de vous inscrire avant le 17 janvier.

    Toute l’équipe de Atout Fruit a le plaisir de vous inviter à son assemblée générale ordinaire qui aura lieu samedi 30 janvier à partir de 15 h à la Maison du Lac de Montbel, en compagnie de Traverse 119, partenaire de l’association. Après présentation des bilans 2020, ce temps fort associatif se déroulera principalement sous forme d'un forum participatif permettant à chacun de s’impliquer concrètement au développement des activités de l'association.

    A 17 heures, démonstration de greffe fruitière. Une occasion de se retrouver, de renouveler son adhésion et de partager les expériences fruitières de l’année. L'association Atout Fruit vous souhaite une très belle année 2021 !

    Contact au 07 77 77 95 02 ou atout.fruit@gmail.com

  • C'était hier : Une croix occitane illumine le soir

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du vendredi 7 janvier 2011.

    il était une fois chalabre,jean-claude sicreMichel Brembilla et Gilbert Huillet, aux côtés de Martine Sicre (Photos archives, Décembre 2010).

    A quelques heures d’une année nouvelle, l’association « Il était une fois Chalabre » avait lancé une invitation, afin d’officialiser la mise en lumière d’une création commandée à Jean-Claude Sicre, ferronnier d’art place du Pont-Rouge. Fixée sur la façade d’une très ancienne maison de la bastide, avec l’assentiment gracieux de son propriétaire, une magnifique croix d’Occitanie s’est éclairée à la tombée de la nuit, accompagnée par les notes enjouées des musiciens de l’OPVC.

    Dans son intervention, Michel Brembilla, président de l’association depuis sa création en 1995, saluait la maîtrise d’une réalisation unique, avant de regretter l’absence de l’artiste, hospitalisé peu de jours avant la cérémonie. Représenté par Martine son épouse, Jean-Claude Sicre à qui chacun souhaite un rapide rétablissement, aura certainement perçu les chauds applaudissements d’une assistance enchantée. Le président devait également adresser des remerciements à Nicolas Serrano propriétaire de la maison, et à l’entreprise Robert de Pomas, dont l’intervention sollicitée par Roger Rosich conseiller général, aura facilité l’aménagement du système électrique, branché sur l’éclairage public. Et des remerciements renouvelés à l'égard de l'entreprise de Serge Escande, pour la mise en place de l'œuvre. Gilbert Huillet vice-président et initiateur du projet, revenait ensuite sur le passé occitan de la cité d’Eissalabra, désormais parée d’une croix aux douze points, à la symbolique solaire et zodiacale.

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    Cette soirée inaugurale qui avait commencé en musique, s’est poursuivie autour d’un apéritif offert à l’office de tourisme, et toujours aux accents des inusables solistes de l’OPVC. Accueillie par Jean-Pierre Salvat, président de la communauté de communes du Chalabrais, et Isabelle Gély animatrice de l’OTI, l’assistance a pu célébrer dans la bonne humeur une initiative qui permet à Chalabre d’honorer tout naturellement ses racines occitanes.

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

  • C'était hier : Il était une fois Chalabre a présenté son Tome X

    L'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du samedi 1er janvier 2011.

    il était une fois chalabreL’équipe du président Brembilla (livre en main) a relevé un dixième challenge (Photos archives, Décembre 2010)

    Embarquée depuis les derniers jours de 1995 dans une quête permanente du temps passé, l’équipe du président Michel Brembilla avait fixé un nouveau rendez-vous à ses fidèles adhérents. C’était à quelques heures d’une douce nuit et l’objet de ces retrouvailles était la naissance d’un nouveau recueil de souvenirs, dixième ouvrage d’une collection consacrée à l’histoire de Chalabre.

    il était une fois chalabre

    La Famille Guilhem, de l'hôtel de France , rentre les foins au pied de la colline du Calvaire

    (photo de couverture du Tome X)

    Le Tome X a ainsi été présenté tout au long d’une vraie journée d’hiver, qui a peut-être refroidi certaines ardeurs. A l’heure dite et devant un café bien chaud, les membres actifs de l’association ont accueilli les premiers adhérents, invités à parcourir un sommaire permettant de découvrir dans le détail  les aventures de Jean de Pressoires, seigneur de Tournebouich, racontées par Josette Taffet-Brzesc. Un texte de Gaston Maugard sur les Facturiers en pays chalabrais pour la période de 1782 à 1848, des photos signées du maître Maurice Mazon, la naissance d’une passion pour la géologie proposée par Freddy Marty, le fameux échange aigre doux entre le chroniqueur Robert Chapatte et le cuisinier Barthélemy Guilhem, le conte de « l’Estamarou » imaginé par Michel Raynaud, la Chanson de Chalabre ranimée grâce aux souvenirs de Robert Roncalli, ou encore les chroniques journalistiques du début du siècle dernier, recensées par Yves Ettori et Francis Garcia. Des chroniques qui font la part belle au chantier de construction de la ligne de chemin de fer Bram-Lavelanet, qui fut hélas le cadre de nombreux accidents.

    Au terme de cette journée de présentation, un peu plus de 200 exemplaires avaient trouvé leur place dans l’intimité des chaumières. Pour l’heure, les expéditions vers les adhérents « expatriés » se poursuivent, grâce à la diligence de Marie-Annick Saddier secrétaire et Yves Ettori trésorier. Le Tome X édité par l’imprimerie du Noisetier à Lavelanet est également disponible chez Bernard Boffy et José Sanchez, ainsi qu’au secrétariat de la mairie, cours Sully.

    il était une fois chalabre

    il était une fois chalabre