Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Associations

  • Les Festejaïres del Cazal ont partagé un repas en famille

    festejaïres del cazalUne soirée chaleureuse sur les planches du théâtre Georges-Méliès.

    A la fin de l’été, l'association « Les Festejaïres del Cazal » lançait un projet de financement participatif, afin de pouvoir acquérir le mythique local de la grange, nécessaire aux divers préparatifs des fêtes célébrées en juillet, sur les hauteurs du hameau. Une fois obtenu un délai gracieusement accordé par John et Penny Delow, propriétaires des lieux résidant en East-Sussex (G.B), le projet a fédéré les adhésions, pour progresser de manière très encourageante.

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    C'est donc avec dynamisme et pour tonifier un compte toujours plus prospère, que le Dîner du Cazal était organisé le samedi 1er décembre dernier au théâtre Georges-Méliès. Cette rencontre festive, automnale et inédite, a permis de visionner de courtes séquences des fêtes du Cazal d’hier et aujourd'hui, avec quelques surprises réservées par les Festejaïres, dans une version dîner spectacle. Et toujours ce même fil rouge, qui fait la part belle à la bonne chère.

    D’emblée, les riches heures du théâtre municipal seront revenues à la mémoire des plus anciens, distinguant les silhouettes furtives de Lucien, Louis ou Léon, aux abords d’un vieux guichet oublié. Il suffisait alors de prendre place sous les bas-reliefs célébrant la Musique et la Danse, pour que la fête recommence.

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    Eloignés de leur vénérable antre du Cazal, plus de 130 convives, que les Festejaïres craignaient de voir frappés par le mal du pays, ont en vérité goûté à de réjouissantes incursions dans le passé. Un passé à la fois proche et lointain, avec une émouvante succession de visages et de sourires que la mémoire de chacun garde en bonne place. Pour que la fête et son esprit perdurent, là-bas au pied de la colline du Tataoubas, qui renvoyait en cette première nuit de décembre, le son que venait de remettre Tonton Kéké.

    L’espoir est désormais plus que jamais permis, avec une étape capitale à venir, qui devrait passer par une étude sise rue du Communal. Les personnes qui le souhaitent peuvent faire parvenir leurs dons en mairie, ou via le site http://feteaucazal.com/2018/09/le-cazal-a-besoin-de-vous.html

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    festejaïres del cazal,tonton kéké

    festejaïres del cazal,tonton kéké

     

    Un album-photos (partiel) Dîner du Cazal 2018 a été mis en ligne

  • Patrice Gastineau, invité de l’UPEK sur la ressource en eau

    Le onzième et dernier rendez-vous de l’année 2018, proposé par l’université populaire en Kercorb (Upek), aura lieu aujourd'hui vendredi 7 décembre à 20 h 30, au théâtre Georges-Méliès et non place Charles-Amouroux comme annoncé par erreur. Patrice Gastineau animera une conférence sur le thème de la ressource eau du bassin de l’Hers dans le Kercorb.

  • Patrice Gastineau, invité de l’UPEK

    upek,patrice gastineauPhoto archives, Chaussée de Ste Colombe-sur-l'Hers, mars 2011

    Le onzième et dernier rendez-vous de l’année 2018, proposé par l’université populaire en Kercorb (Upek), aura lieu vendredi 7 décembre à 20 h 30, place Charles-Amouroux à Chalabre. Patrice Gastineau animera une conférence sur le thème de la ressource eau du bassin de l’Hers dans le Kercorb.

    Pour le Kercorb et le bassin associé de l’Hers, cette rencontre propose une approche globale sur le thème de la ressource naturelle eau. Il sera question du contexte naturel, du cadre légal et administratif, de sa gestion, des acteurs impliqués (administrations, collectivité, utilisateurs, consommateurs), des aménagements associés et de ses usages. Il s’agira de donner quelques clefs de compréhension dans un domaine où il n’est pas toujours simple de s’y retrouver.

    upek,patrice gastineauPatrice Gastineau, de formation universitaire en géologie (hydrogéologie, géotechnique et géophysique de subsurface) appliquée à la réalisation des travaux d’infrastructure et grands ouvrages (centres de stockage, barrages, ponts, routes), a depuis trente ans acquis une double culture professionnelle de gestion-pilotage de projets et d’expertise dans les aménagements liés à la géologie de leurs sites d’implantation. Il est consultant indépendant en aménagement du territoire et gestion-pilotage de projet, installé à Sainte-Colombe-sur-l’Hers.

    Le programme 2019 sera à disposition des participants et un moment de convivialité clôturera la manifestation avec des boissons offertes. Plus de renseignements upek11@laposte.net ou http://upek.over-blog.com Entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. 

  • Une association bilingue avec LicTP

    lictp chalabreLicTP, est également porteuse du projet de création d’une maison familiale rurale.

    Après la tenue de son assemblée générale annuelle à Montbel (Ariège), l’association Liens et initiatives en Terre Privilégiée (LicTP), riche de sept nationalités différentes, a souhaité mettre en place une association bilingue. Réuni lundi 26 novembre en mairie, le nouveau conseil d'administration de LicTP a procédé à l’élection d’un bureau composé par des binômes linguistiques.  

    En préambule, un tour de table aura permis de mieux connaître les aspirations des candidats, chacun étant invité à se prononcer sur les thèmes dans lesquels il souhaite s'investir. Elu à la présidence, le Gueytidois Jean-Baptiste Cazes a salué « la volonté commune pour cette association d'hommes et de femmes, déterminés à participer activement au devenir de ce beau territoire ».

    La première équipe en charge de concrétiser cette initiative est composée comme suit : président, Jean-Baptiste Cazes, suppléant, André Sips, secrétaire, Eve Lyne, suppléante, Julie Prochowski, trésorier, Charles Mooney, suppléant, Gérard Brunelet.

  • Voyage sans visa, paroles d’exilés

    voyage sans visa,boubacar ndiayeBoubacar Ndiaye  et ses musiciens.

    Samedi 10 novembre, le théâtre Georges-Méliès accueillait Boubacar Ndiaye (conteur, chanteur et danseur), Pape Amath N’Diaye dit Paamath (guitares) et Baye Cheikh Mbaye (percussions). Pour un conte musical qui aura permis au très nombreux public, de partir à la rencontre des arts de la parole, de la famille et de la Teranga sénégalaise.

    voyage sans visa,boubacar ndiayeAu fil d‘un spectacle intitulé Voyage sans visa, Boubacar Ndiaye a partagé son rêve de jeune Sénégalais, aspirant à un changement vers un monde meilleur. Invitant à une prise de conscience de ce que peut engendrer l'exil, et le fait de quitter sa terre natale. Fils de griot, gardien de souvenirs, Boubacar Ndiaye a partagé des paroles provenant de son histoire, pour livrer son regard sur le monde. « Que signifie « sans papier » ? Ne venons-nous pas de quelque part ? ». Embarqué sur la pirogue de Boubacar Ndiaye, le théâtre Georges-Méliès a initié un voyage sans visa, espérant lui aussi mettre le cap vers un monde de partage.

    voyage sans visa,boubacar ndiaye

    Une résidence de médiation, menée par Boubacar Ndiaye sur trois journées auprès des élèves de l'école primaire Louis-Pergaud, avait précédé ce rare rendez-vous, proposé par la Claranda, dans le cadre des Culturelles en Pyrénées Audoises, en partenariat avec la mairie de Chalabre.

    voyage sans visa,boubacar ndiaye

    voyage sans visa,boubacar ndiaye

  • Les projets de l’association Lic TP

    L’assemblée générale Liens et initiatives citoyennes en Terre privilégiée (Lic TP), aura lieu samedi 17 novembre à 16 h à la Maison du Lac de Montbel (Ariège).

    Depuis quelques années, le Chalabrais, connaît un formidable renouveau, non seulement par son environnement attractif mais aussi grâce à sa diversité sociale et culturelle. Son histoire actuelle s'écrit maintenant au travers d'actions concrètes d'initiatives locales qui découlent de l'arrivée et l'installation de nombreux « étrangers », favorisées par un accueil discret mais généreux. Le plus emblématique de ces nouveaux arrivants est Vinx, musicien américain (lui et son épouse sont à l'origine de « Chalabre en Sérénade 2018 » festival musical, réunissant des artistes locaux et internationaux).

    Il convient de mentionner également la volonté affichée des habitants natifs de rester au « pays », en conservant leurs activités, malgré la déprime économique qui touche grand nombre de territoires ruraux en France.

    Fort de ses atouts, une volonté citoyenne a fait naître une série d'actions, parmi lesquelles le groupement d'achat de fuel et granulés de bois, l'Université Populaire en Kercorb (UPEK), les Amis du Calvaire avec concerts et chantier international de jeunes cet été (photo ci-dessous, 6 août 2018). Avec d'autres implications à des degrés divers, Traverse 119 (Voie Verte), association « Atout Fruit » et l'Ecole de Théâtre d'Elsa.

    lictp chalabre

    Toutes ces initiatives ont été initiées ou soutenues par l'association Lic TP créée en 2011. L'objectif de Lic Tp est de fédérer, d'accompagner selon les besoins, et de surtout porter les projets générateurs d'emplois. Pour l'atteindre, il faut identifier et solliciter tous les acteurs qui constituent le potentiel de ce territoire, qu'on peut résumer ainsi : activité touristique, filière agro-alimentaire (circuits-courts), filière forêt-bois, secteur paramédical d'aide à la personne, auxquels s'ajoutent tout ce qui a trait à la culture.

    Actuellement, une volonté farouche anime l’association Lic TP porteuse du projet de création d’une Maison Familiale Rurale. Ce projet de MFR est une structure d’apprentissage, de formation en alternance et d’hébergement, plus que jamais à l’ordre du jour, garantissant la création d’emploi. Elle a l’avantage de fédérer d’autres initiatives qui sont déjà parties prenantes dans cette dynamique, et toutes créatrices d’emploi : l’école de musique, l’école de langue et l’école de cuisine.

    Porteurs de projets, simples citoyens sensibles à cette idée de partage, pourront s’informer à l'assemblée générale, samedi 17 novembre à 16 h. A l'issue de cette réunion, un apéritif sera offert en toute convivialité. Renseignements : alictp@free.fr ou 06 87 55 31 02 (Jean-Baptiste Cazes).

  • Puivert : Créons un film !

    La MJC de Puivert propose un stage cinéma pendant les vacances de Toussaint (30, 31 octobre et 1er novembre). Les cinéastes âgés de 7 à 11 ans sont invités à se rencontrer de 10 h à 16 h (tarif du stage 70 € les 3 jours). Les places sont limitées, renseignements et réservations auprès de Kevin au 06 28 23 21 22 ou kmorganmajor@gmail.com