Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livre

  • La place publique sera au coeur du XIVe concours de nouvelles

    Ecrire. Envie d'imaginer une histoire ? Lancez-vous, le concours est ouvert à tous.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2019C’était hier, un ours danse sur le pont du Blau.

    « Le maire s’effondre en plein discours, les Martiens débarquent, les joueurs de pétanque complotent, les racontars vont bon train à la terrasse du café… Le défilé militaire est suspendu, le marché est ensanglanté, accidents, crimes, scandales, évènements bouleversants, petits et grands drames, la place publique, carrefour de village, est la scène du plus grand théâtre de la vie, brassant ordinaire et extraordinaire ». Après le succès des douze précédentes éditions, la mairie invite les nouvellistes à promener leur inspiration « Sur la place publique », thème de ce nouveau concours.

    Tous les genres acceptés     La place publique et tout ce qui est susceptible de s’y dérouler, en plein jour au vu de tous, ou dans les recoins plus obscurs, y compris ceux de l’âme humaine. Ces nouvelles peuvent être fantastiques, policières, romanesques, dramatiques, allégoriques voire même spirituelles. Jean-Marc Lofficier (jmlofficier@yahoo.com) est le coordinateur du concours, Philippe Ward, auteur régional, qui a notamment écrit le roman policier Meurtre à Aimé Giral assurera la présidence du jury.

    Les participants ont jusqu'au 1er mars 2019, cachet de la poste faisant foi, pour envoyer leur texte de 20.000 signes (12 pages de 25 lignes) à Concours de Nouvelles 2019, c/o Jean-Marc Lofficier, 18 cours Colbert, 11230 Chalabre. A l'issue du concours, les meilleurs textes seront primés et bénéficieront d'une publication en recueil. De plus, les auteurs des trois premières nouvelles recevront des chèques-livres d'une valeur de 100 € pour le premier, 80 € pour le deuxième et 60 € pour le troisième.

    Ce concours est gratuit et ouvert à tous, le règlement complet est disponible à la bibliothèque municipale ou http://bibliotheque-chalabre.org/reglement-du-concours-de-nouvelles.html

  • Un Salon du livre riche en auteurs

    salon du livre chalabre 2018Le caricaturiste Laurent Malard a participé à ce 2e rendez-vous littéraire.

    Samedi 4 août, la halle chalabroise accueillait la deuxième édition du Salon du livre, organisé à l’initiative de la bibliothèque municipale et de l’association Diabasis.

    salon du livre chalabre 2018

    Un nouveau rendez-vous littéraire parrainé par Hélène Legrais (photo ci-dessus), pour aller à la rencontre de trente-neuf auteurs de la région Occitanie, trois éditeurs et deux associations. Cette journée proposait des lectures pour enfants (association Lire et faire lire), un atelier calligraphie avec François Gonse, un atelier reliure avec Catherine Robin et une exposition « Haïku », prêtée par la bibliothèque départementale. Présent également sous l’ancienne halle au blé, le caricaturiste Laurent Malard avait délaissé son atelier de la Cité, pour venir croquer le minois des nombreux visiteurs lecteurs.

    Une pause méridienne plus tard, confiée aux bons soins d’Adeline et Yoan, l’animation s’est poursuivie avec des échanges souvent chaleureux autour de thèmes allant du roman noir à l’humour, en passant par l’essai, l’histoire médiévale ou contemporaine, la bd, la fiction, la poésie. Félicitations à l’équipe organisatrice de cette 2e édition, à Hélène Legrais sa marraine, et rendez-vous en 2019.

    salon du livre chalabre 2018

    salon du livre chalabre 2018

    salon du livre chalabre 2018

    salon du livre chalabre 2018

  • D'un Livre à l'Aude : Les collégiens à la rencontre d’un auteur

    2018 Février BM Collège-Fradier.JPGLes jeunes lecteurs ont pu échanger avec Malika Tamdjrit, Catherine Fradier et Cécile Jodlowsky.

    Vendredi 9 février, la bibliothèque municipale ouvrait ses portes aux élèves du club lecture du collège Antoine-Pons et à Karine Fridman, leur professeure documentaliste. Accueillis par Noëlle Danjou, bibliothécaire, ils ont fait la connaissance de Catherine Fradier, auteure d’Une petite chose sans importance, livre sélectionné pour le prix littéraire des ados, D’un Livre à l’Aude. Egalement présentes sous la verrière de l’ancien local des bains-douches, Malika Tamdjrit (Bibliothèque départementale de l'Aude), Céline Guelton Thomasset et Cécile Jodlowsky (directrice Occitanie Livre et lecture).

    Une rencontre passionnante, avec des élèves très intéressés qui avaient préparé nombre de questions sur le livre, mais qui étaient aussi très curieux de tout connaître sur Catherine Fradier et sa vie d’écrivain. Romancière à l’écoute, cette dernière a su captiver son auditoire en livrant des pans de sa vie personnelle. Auteur et élèves sont repartis ravis et enrichis de cette rencontre.

    Il faut rappeler que ce prix littéraire est soutenu par le Département et organisé par la Bibliothèque départementale de l’Aude, l’association Languedoc-Roussillon livre et lecture, et l’atelier CAnopé de l’Aude, avec la collaboration des bibliothèques-médiathèques du réseau départemental, des documentalistes des lycées et collèges, et des libraires. L’objectif du prix étant de promouvoir la lecture auprès des adolescents du département âgés de 14 à 18 ans, en leur proposant la participation à un prix récompensant un roman de littérature francophone. Le collège Antoine-Pons et la bibliothèque municipale participent au prix et les jeunes lecteurs s’engagent à lire les quatre romans et à voter pour leur livre préféré (La sélection pour 2018 : Les mystères de Larispem de Lucie Pierrat-Pajot, Bleu, blanc, sang de Bertrand Puard, Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, Une petite chose sans importance de Catherine Fradier).

  • La lecture pour le plaisir au collège Antoine-Pons

    collège antoine-ponsDe Miss Peregrine au Hobbit, leur éventail de lecture est vaste.

    Ils sont animés par une passion commune et se retrouvent chaque lundi pendant la pause méridienne (12 h 45 à 13 h 30), les élèves volontaires de 6e à 3e participent activement à la vie du club de lecture initié par Karine Fridman, professeure documentaliste. Réunis dans le centre de documentation et d'information de l'établissement, collégiennes et collégiens échangent sur leurs lectures, donnent leur avis sur les thèmes choisis, les styles d'écriture, et expriment également les émotions ressenties. Exercice délicat qui révèle un indéniable plaisir de lire et qui à n’en pas douter, contribue à forger leur esprit critique. A l’approche des fêtes de Noël, nos jeunes lecteurs avaient proposé une sélection d’idées cadeaux, sous la forme de livres à offrir, parmi huit ouvrages ayant retenu leur attention.

    Pour l’heure, le club est inscrit au prix D'un livre à l'Aude (prix littéraire des jeunes), organisé par la bibliothèque départementale de l'Aude, l'atelier Canopé et l’association Languedoc-Roussillon livre et lecture. Dans ce cadre, les élèves iront le vendredi 9 février, à la rencontre de Catherine Fradier, auteure du livre intitulé Une petite chose sans importance. Le récit d’une histoire d’amitié entre Sacha, 14 ans atteint du syndrome d’Asperger, et Destinée, une enfant soldat congolaise. L’entretien aura lieu à la bibliothèque municipale, où ils seront reçus par Noëlle Danjou. C’est là qu’ils avaient, le 27 novembre dernier, fait connaissance avec la comédienne Valérie Schlée, pour une lecture impromptue d’extraits des romans en compétition pour le prix D'un livre à l'Aude.

    Ce club s'adresse à tous les élèves lecteurs de l'établissement, la participation est gratuite et les lectures peuvent tout aussi bien être des romans que des BD.

  • Le thème du XIIIe Concours de nouvelles est connu

    13e concours de nouvelles,bibliothèque chalabreL’affiche 2018 a été réalisée par Alain Poincheval.

    Le tramway klaxonne. César : « Ohhh! Eh, une minute, quoi, je mesure ! » Un passager à l‘accent pointu : « Qu’est-ce que c’est que cette plaisanterie ? » Escartefigue : « Pardon ! C’est pas une plaisanterie : c’est une partie de boules ! » Marcel Pagnol (Fanny 1932). Cette scène bien connue des cinéphiles est le reflet d'une époque où le jeu de boules faisait partie intégrante d'une société beaucoup moins pressée que la nôtre.

    Remontant au temps des Gaulois, populaire au Moyen Âge et au XVIIIe siècle, le jeu de boules devient véritablement la « pétanque » à La Ciotat en 1907, lorsque le champion provençal, Jules Hugues ne pouvant plus jouer à cause de ses rhumatismes, se mis à tracer un rond et à jouer ses boules les « pieds tanqués » pour se rapprocher du cochonnet.

    Le 13e Concours de nouvelles, organisé par la mairie de Chalabre, aura donc pour thème la Pétanque, le jeu de boules réel ou symbolique, ordinaire ou extraordinaire, aujourd'hui ou à travers l’histoire. Les nouvelles présentées peuvent être fantastiques, policières, romanesques, dramatiques, allégoriques voire même spirituelles. Les participants ont jusqu'au 1er mars 2018, cachet de la poste faisant foi, pour envoyer leur texte de 20.000 signes (12 pages de 25 lignes) à : Concours de Nouvelles 2017, c/o M. Jean-Marc Lofficier, 18 Cours Colbert, 11230 Chalabre. Ce concours est gratuit et ouvert à tous. Chaque participant ne peut envoyer qu'un seul texte. Il devra être anonyme et ne comportera aucun élément permettant d'identifier leur auteur. Le règlement complet est disponible auprès de la bibliothèque ou http://bibliotheque-chalabre.org/reglement-du-concours-de-nouvelles.html

  • Retour à « Marhaba »

    Marhaba 2e.jpgUne aventure à découvrir, dans les pas de Tancrède.

    « Marhaba », premier roman historique de Patrice Salerno, paraît à nouveau sous le titre « L’Héritier d’Occitanie », publié aux Editions TDO (Terroir des Orris). Au XIIIe siècle, en terres occitanes, la dissidence cathare s’éteint peu à peu. « Là, des illuminés aux têtes hirsutes, aux yeux révulsés, brandissaient des bibles et déversaient leur charabia haineux à la face des gens attroupés. Ils étaient tous là, les vomisseurs de Dieu, les pourfendeurs d’infidèles, les émissaires de l’Apocalypse, les annonciateurs des ténèbres et du jugement dernier. Le repentir n’y suffirait pas… ».

    L’auteur dédicacera son livre le 17 juillet à la librairie des Couverts à Mirepoix, et le 22 juillet à l’espace culturel du centre Leclerc de Limoux. Patrice Salerno participera également au Salon du Livre de Chalabre, le samedi 5 août prochain.

  • Le thème du XIIe Concours de nouvelles a été dévoilé

    concours de nouvelles chalabre 2017L’affiche 2017 a été réalisée par Randy Lofficier.

    La XIIe édition du Concours de nouvelles organisé par la mairie, aura pour thème, « Dans les villages ». « Dans les villages... écrasés sous un ciel de plomb, ou brûlant sous les feux du soleil... où s’élèvent les clochers totémiques, les fontaines, orgueil de la grande place, les mairies et les boutiques aux couleurs brillantes... dissimulant leurs secrets sentant le soufre et mus par des forces qui n’ont pas besoin d’être nommées pour agir... pétris de ses fiertés et de ses préjugés, des plus humbles au plus riches, c’est toute l’histoire de l’Humanité qu’on y retrouve... ». Comme le précise Jean-Marc Lofficier, coordinateur du concours (jmlofficier@yahoo.com), « les villages, réels ou symboliques, ordinaires ou extraordinaires, aujourd'hui ou à travers l’histoire, seront au cœur des Nouvelles 2017. Elles pourront être fantastiques, policières, romanesques, dramatiques, allégoriques voire même spirituelles ! ».
    concours de nouvelles chalabre 2017,philippe ward,jean-marc lofficierPhilippe Ward (photo), assurera la présidence du jury. Les participants ont jusqu'au 1er mars 2017 pour envoyer leur texte de 20.000 signes à : Concours de Nouvelles 2017, c/o M. Jean-Marc Lofficier, 18 Cours Colbert, 11230 Chalabre. Les meilleurs textes seront primés et bénéficieront d'une publication en recueil. De plus, les auteurs des trois premières nouvelles recevront des chèques livres d'une valeur de 100 € pour le 1er, 80 € pour le 2e et 60 € pour le 3e.
    Ce concours est gratuit et ouvert à tous. Chaque participant ne peut envoyer qu'un seul texte. Il devra être anonyme et ne comportera aucun élément permettant d'identifier son auteur.
    Le règlement complet est disponible auprès de la mairie ou sur internet : http://www.bibliotheque-chalabre.fr/reglement-concours-nouvelles