Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livre

  • La bibliothèque reste ouverte

    Le public est informé que la bibliothèque gardera ses portes ouvertes durant le mois d'avril, chaque matin de 9 h à 12 h.

    bibliothèque chalabre

  • Quand le printemps s’invite à la bibliothèque

    bibliothèque chalabre,école louis-pergaud chalabre,collège antoine-ponsL'écrivaine Florence Thinard est venue à la rencontre des collégiens (Photos Noëlle Danjou).

    Le quartier du Pont-Vieux, que la dernière décennie a transfiguré, a perdu un peu de son âme, mais son pouls bat encore. Des battements réguliers, perçus depuis l’ancien local des bains-douches, lequel abrite aujourd’hui la bibliothèque municipale. Malgré les contraintes, ce lieu de rencontre maintient des activités, sous le contrôle de Noëlle Danjou, responsable de la structure.    

    Jeudi 18 mars et dans le cadre du prix littéraire des Incorruptibles, avait lieu une rencontre organisée et financée par la bibliothèque départementale de l’Aude, entre les collégiens et l’auteur Florence Thinard, venue pour parler de son livre, « Le gang des vieux schnocks ». Les élèves de 5e ont pu échanger avec elle autour d’un livre qu’ils ont beaucoup aimé, et du métier d’écrivain. 

    bibliothèque chalabre,école louis-pergaud chalabre,collège antoine-pons

    Le lendemain vendredi 19 mars, le Printemps des poètes s’invitait au n° 4 de la rue des Boulangers. Dans le cadre de l’opération Scènes d’Enfance, en partenariat entre le Département de l'Aude et la bibliothèque municipale, les élèves de l’école maternelle ont assisté à un spectacle de poésie intitulé « C’est mon poème ». A mi-chemin entre une lecture théâtralisée et du théâtre d’objets, Mélanie Prochasson (photo ci-dessus) a offert un véritable moment de poésie à son tout jeune public. Sur une grande table rouge, Maurice Carême, Bernard Friot, Raymond Queneau, Claude Roy et d’autres auteurs encore, se sont donnés la réplique. Une matinée très enrichissante, et une véritable découverte de la poésie pour nos petits écoliers.

    De plus, l’expo de NoTTo et Laulec, Covid or not Covid, joue les prolongations jusqu’au vendredi 23 avril prochain, à la bibliothèque.

    bibliothèque chalabre,école louis-pergaud chalabre,collège antoine-pons

    L'actualité vue par Laulec...

    bibliothèque chalabre,école louis-pergaud chalabre,collège antoine-pons

    ... et une définition extraite du Dico de NoTTo

  • C’était hier : Ils sont collégiens, détectives et écrivains

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 18 décembre 2000.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabreUne belle réception dans la salle du conseil municipal (Photos archives, Décembre 2000).

    On l’imagine flottant dans les brumes écossaises, l’âme de Sir Arthur Conan Doyle sera venue planer sur la classe patrimoine du collège Antoine-Pons, invitée à écrire une nouvelle policière ayant pour cadre la ville de Chalabre, au XIVe siècle. Ce projet pédagogique initié l’année dernière par l’équipe éducative de Claude Ruiz, principal du collège, connaissait samedi son ultime épisode dans les salons de la mairie, cours Sully.

    Aux côtés de leurs professeurs, Mmes Hélène Cortès, Véronique Gardaire, Laurence Toustou et M. Jean-Pierre Aguilar, nos potaches partis à la découverte du patrimoine local et de ses particularités auront franchi les couloirs du temps pour signer au final des nouvelles d’une captivante originalité : Le cochon du Blau (Sophie Franot, Elvis Guerri), Un mystérieux vol au moulin (Nadège Colomer, Jérôme Fransioli), Le voleur de la borde (Benoît Bonnafous, Olivier Martin), Mystérieuse disparition au château (Aurore Cot, Catherine Gramont, Sandrine Rolland), Châtiment d’un innocent (Martial Fourcassa, Yannick Sola), Abandon sous la halle (Anne-Laure Subreville, Jenny Tyrode), Meurtres en terres saintes (Gaël Planas, Aurélien Moralès). Tels étaient les titres des sept nouvelles que les amis de Il était une fois Chalabre se sont évertués à « classer », mission délicate au vu de la qualité des textes rendus.

    Accueillis par Marie-Louise Saddier, Jacques Montagné, Hubert Carcy, Roger Rosich, Michel Brembilla, Gilbert Huillet et Robert Roncalli, nos jeunes auteurs ont obtenu les félicitations du jury qui récompense en premier lieu les écrits d’un talentueux trio féminin, Mlles Aurore Cot, Catherine Gramont et Sandrine Rolland. Tour à tour complimentés pour la qualité de leur brillant travail, nos écrivains en herbe invités à poursuivre sur la voie de l’écriture, auront certainement apprécié la justesse des analyses de Malou Saddier à l’annonce d’un palmarès extrêmement serré. Fort heureusement, ces passionnantes énigmes policières n’en sont pas encore à leur dernier chapitre, en effet, les membres de Il était une fois Chalabre ont décidé d’éditer les textes primés dans leur prochain ouvrage à paraître (Tome VI).

    Pour l’heure, nous sommes heureux d’adresser de sincères félicitations à l’ensemble des lauréats, à leurs professeurs du collège Antoine-Pons, et à leurs camarades collégiens. Ils sont actuellement à l’ouvrage sur un nouveau projet.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    Les lauréats ont tous été primés

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

  • La bibliothèque ferme ses portes

    image[4].png

    Noëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale de Chalabre, informe les adhérents que l'établissement fermera ses portes le mardi 22 décembre prochain (12 h). Rendez-vous est pris pour le lundi 4 janvier à 10 heures.  

  • A vos marque-pages, prêts ?, …

    bibliothèque chalabreNoëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale informe que le public sera à nouveau accueilli au n° 4 de la rue des Boulangers, à partir du lundi 30 novembre à 9 heures. Dans les conditions garanties par le protocole sanitaire, avec lavage des mains au gel hydro alcoolique, et respect des distanciations. La bibliothèque sera ouverte uniquement le matin, des plages horaires étant réservées aux scolaires (elle sera alors fermée au public).

    Les portes seront ouvertes lundi, mercredi et vendredi de 9 heures à 12 heures, mardi et jeudi de 10 heures à 12 heures.

  • Polar et intrigue dans le pays du Chalabrais

    meurtres à chalabre,hervé cuinet,gilles billautAvec la brigade criminelle, dans le lit du Chalabreil.

    « Meurtres à Chalabre » est un roman policier, roman d’énigmes, écrit par Gilles Billaut et Hervé Cuinet, deux amis de très longue date participant activement à l’atelier d’écriture partagé de Thise, près de Besançon (Doubs).

    meurtres à chalabre,hervé cuinet,gilles billautPour l’occasion, le hameau du Cazal sert de lien entre Franche-Comté et Kercorb, et emmène les adeptes du genre policier dans les pas d’un profiler, lui-même sur la piste d’un assassin rôdant aux abords du quai du Pont-Vieux.

    « Devenus addicts des phrases qui courent sur des feuilles blanches », Gilles Billaut et Hervé Cuinet tiennent à préciser que « toute coïncidence ou ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées n’est pas fortuite, mais volontaire ! ». Le lecteur est invité à découvrir l’intrigue -les intrigues- au fil d’une enquête criminelle fertile en rebondissements.

    Le livre est disponible au prix de 10 €, auprès de la bibliothèque municipale, de la mairie et de la maison de la Presse.

  • Francisco García Barrera, un combattant républicain dans la guerre d'Espagne

    Couverture.JPGPublié en langue espagnole, le livre est à présent disponible en français.

    A l’été 2013, Salvador Claude García publiait le récit historique d'une guerre antifasciste, écrit sous la plume de Francisco García Barrera, son père, décédé à Chalabre en avril 1999. Nombre d’années après avoir franchi les Pyrénées par le col des Ares et Prats-de-Mollo, le 13 février 1939, Francisco García Barrera avait redonné corps à des carnets sur lesquels il avait consigné tous les faits du quotidien d'un soldat paysan, présent sur les fronts de Màlaga, de Grenade, de Catalogne, face aux généraux factieux et à leurs troupes. Des carnets si souvent écrits, réécrits, et perdus, au fil desquels il dressait le tableau des combats qui allaient saigner l'Espagne, sans occulter la désorganisation qui régnait dans son camp, ainsi que les divisions internes.

    Cet ouvrage écrit en langue espagnole et intitulé « Recuerdos y dolores de España » pour sa première édition, « Memorias de un libertario andaluz en la guerra de España » pour la deuxième, a été traduit en langue française. Publié aux Editions Loubatières sous le titre « Un combattant républicain dans la guerre d'Espagne », le livre est disponible depuis le 5 novembre dernier.

    A l’heure où les librairies restent fermées, il existe la possibilité de commander ou de réserver un ouvrage qui va au-delà du simple recueil de souvenirs personnels, « rare témoignage d'un combattant du premier au dernier jour de la guerre d'Espagne, dévoué à son idéal, militant de la dignité et de l’abnégation ».

    Plus de renseignements, notamment sur le site www.loubatieres.fr ou le site de la FNAC.

    salvador claude garcía,francisco garcía barrera,éditions loubatières

    Le passage de l'Ebre

    salvador claude garcía,francisco garcía barrera,éditions loubatières

    Salvador Claude García, fils de Francisco, a établi le texte définitif et la biographie de l’auteur, avec l’aide de Jean Franco (1944-2017), professeur spécialisé en littérature latino-américaine à l’université de Montpellier.