Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre

  • Du spectacle vivant avec Zou, percussions corporelles

    la claranda,zou

    A l’initiative de La Claranda, Zou, duo de percussions corporelles, se produira vendredi 25 septembre place Espérance-Folchet, de 18 h à 19 h.

    Avec la voix, des sons de pieds, de mains, de bouches, des gestes… Ils orchestrent des morceaux pour 86 orteils, 112 cordes vocales, 2000 doigts et quelques paires d’oreilles. A deux et à mains nues, ils composent en direct, partout et tout le temps. S’inspirant des bruits environnants, ces curieux musiciens ont pour seul instrument leur corps et le public, qu’ils réunissent peu à peu en un grand orchestre improvisé pour quelques poignées d’orteils, des dizaines de cordes vocales, une flopée de bouches et quelques paires d’oreilles.

    Ainsi naît une musique à chaque fois unique, modelée par l’humeur et la rumeur ambiante. Avec ce spectacle où la musique se conjugue au présent, le duo emprunte le chemin le plus court et le plus évident pour partager un moment particulier avec tout le monde et chacun. Une expérience forte et fédératrice. La musique est en nous et autour de nous. Autant tendre l'oreille et jouer avec. La simplicité, la joie et le partage de la musique au présent, confèrent à ce spectacle une authenticité qui se fait rare et qui fait du bien.

    Toutes les infos : www.laclaranda.eu Tarif unique 5 € sur réservation (convient aux enfants).

  • Pétanque : L’UBK engagée en Coupe de France

    UBK Coupe France 001.JPGLa formation de l’UBK accueille les représentants de la préfecture.

    L’Union Bouliste du Kercorb sera en lice dimanche 27 septembre place Charles-Amouroux, dans le cadre du 4e et dernier tour départemental de la Coupe de France des clubs. La formation du président Olivier Carbonneau, sera opposée à son homologue audoise de Family Carcassonne à partir de 14 h 30. Une nouvelle victoire permettrait aux pétanqueurs en vert et bleu de valider un des cinq billets qualificatifs, sachant qu’il reste encore dix clubs en lice.

  • Un casting pour l’émission N’oubliez pas les paroles

    Les services de France 2 à la recherche de nouveaux candidats pour le jeu musical diffusé tous les soirs sur leur antenne, seront prochainement à Chalabre. Les fans de chansons françaises sont invités à se faire connaître : https://inscription.noplp.tv

    Plus d’info sur : https://www.facebook.com/castingnoplp     ou 01 49 17 84 20.

  • C’était hier : De Céret à Bugarach, avec les Foulées du Kercorb

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 24 septembre 2005.

    foulées du kercorb,ronde cérétaneLes Chalabrois à l’abri de la tramontane au pied de l’olivier cérétan (photos archives, Septembre 2005).

    La saison des courses sur route est entrée dans sa dernière ligne droite et les coureurs de fond du coprésident Jean-Paul Cnocquart, sur la brèche depuis le 20 février dernier, en ont gardé encore un peu sous la semelle. Présents en Vallespir lors des Journées du Patrimoine, les fondeurs chalabrois avaient rallié Céret, ville d’art, berceau de la cerise, et point de départ de la XXIIe Ronde Cérétane. Vingt kilomètres au menu d’une course dont le départ était donné par Jean-Luc Panabières sous les platanes centenaires de l’avenue d’Espagne, et sur le tempo de la banda des « Tirous », musiciens du cru.

    Au terme d’une boucle de 2,5 km permettant de découvrir le cœur de Céret et la fameuse rue Saint-Ferréol, 1 460 concurrents étaient invités à se disperser dans la nature. Les uns prenant un peu de hauteur via le col de Bousseils, principale difficulté à franchir deux fois, les autres amorçant une nouvelle boucle vers la vieille ville. Premiers à fouler le tapis rouge sous les encouragements de Francis et Geneviève Vila, Cérétans inconditionnels, Muriel et Thierry Noy, accompagnés de Jean Plauzolles, un trio mixte qui couvre les 6,5 km en moins de 39 minutes. Arriverait ensuite un quatuor composé de Jean-Pierre Silvestre, Michel Raynaud, Gille et Maïté Babou, fourbus mais satisfaits de leur chrono, au terme de 20 bornes agrémentées de ravitaillements à base de « porro » de muscat et de rousquilles de la vallée du Tech. Régime indispensable et idéal pour contrecarrer une méchante tramontane qui aura soufflé sans faiblir.

    Après ce brillant intermède catalan, les Foulées du Kercorb ont rendez-vous le 2 octobre avec Bernadette et Roland au pied du pic de Bugarach (17 km). Auparavant les fondeurs chalabrois seront ce dimanche 25 septembre à Limoux, au départ de la XIe édition du Challenge Pacoulix. A l’invitation de Jean-Pierre Panont, Daniel Tédo et leur équipe, rendez-vous sur les berges de l’Aude pour un 10 km dans la cité blanquetière. Pour l’heure, les « Macadam Kerc’Boys » souhaitent un prompt rétablissement à leur ami Serge Murillo, éloigné des pistes sur blessure.

    foulées du kercorb,ronde cérétane

    Les traditionnels « correfocs » dans les rues de Céret, à la veille de la course

    foulées du kercorb,ronde cérétane

    Ambassadrices des Foulées en pays catalan

    foulées du kercorb,ronde cérétane

    Les Cantalous Gilles et Maïté Babou en déplacement avec les amis

    foulées du kercorb,ronde cérétane

    En attendant le plat de paella, place de la Liberté

  • Statue équestre sur le cours Sully : « Quand le rêve est un présent coloré »

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panzaUne création composée pendant le confinement, portée par un kilomètre de soudure.

    Il manquait un peu de ce soleil qui brûle les chaumes de la Castille, aucun souffle de vent non plus, qui à défaut de pousser les ailes d’un moulin, aurait pu faire onduler la toile d’un bleu électrique dressée à l’angle des cours Colbert et Sully.

    Vendredi 18 septembre, « a las cinco de la tarde », le chevalier Don Quichotte et Sancho Panza, son fidèle écuyer, chevauchant par-delà les frontières et défiant toutes les lois du confinement, se présentaient au cœur du village, en quête d’hospitalité.

    Accueilli par Jean-Jacques Aulombard, premier édile, Alain Poincheval, peintre sculpteur, accompagné de Christophe Dechaine-Vallade, orfèvre et soudeur de génie, Yannec Tomada, sculpteur et fondeur de bronzes d’art, l’équipage monté sur Rossinante et Rucio, retrouvait une lumière qui lui manquait depuis le 10 mai 2020.

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panzaAlain Poincheval s’autorisait alors une entorse au protocole en éludant les présentations, et posait d’emblée une question qui ne se posait peut-être pas : « Pourquoi Don Quichotte et Sancho Panza ? ». L’occasion pour Alain Suzonpoinchevalegre d’évoquer un imaginaire dans lequel « le chevalier du rêve et de l’utopie chevauche sur ses terres d’Espagne, et Sancho Panza trottine sur sa bête de somme ... /... Tandis que dans ma tête les moulins à vent déploient leurs ailes et la magie, je prends le pari d’offrir cette image à Chalabre, un autre rêve abouti de mon passé ».

    Avec le précieux concours des amis Christophe et Yannec, Alain voyait la magie prendre corps, l’union s’illuminer, les dès étaient jetés. « Le confinement a fait le reste, les nuits étaient chaudes, longues, traversées des bruits des bidons et ferrailles, qui trouvent une autre destinée,… ça fait du bruit la destinée, une destinée de l’avant à l’après, dans le même temps où les visages et le livre des mémoires étaient coulés dans la ville des cloches, à Villedieu-les-Poêles ». L'artiste poursuivait en saluant l’esprit de Cervantès, qui avait permis de forger une amitié, avant de s’adresser au « manchot de Lépante » : « Merci à toi Cervantès. Le temps d’un confinement peut aussi nous élever vers un monde imaginaire aux pays des rêves et des utopies ».

    Au pied d’une œuvre offerte à la Ville de Chalabre, « en mémoire d’une vie habitée des pourpres, des ors, et des bleus sous les soleils d’Espagne », Alain Suzonpoinchevalegre remerciait chaleureusement Jean-Jacques Aulombard de l’avoir suivi dans « cette folle entreprise ».

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    La radio Pyrénées FM était présente sur l'événement, avec Marc Mollier et Marie Duc (ci-dessus)

    accompagnés de Patrice Salerno pour l'interview...

    ... et Jean Clergue (ci-dessous), pour un entretien avec Laurence Bourgeois et Jean-Marc Barrier 

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le jour d'avant, ci-après, en images

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Un à un, les éléments de la statue équestre rejoignent  le lieu de rendez-vous

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le clin d'œil de Jérôme Escande aux Crinières du Kercorb

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Vacances abrégées pour Pascal Mellado, mais pour la bonne cause  

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le cours Sully enveloppé dans un flou nocturne

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Sol y sombra

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Des bras, des pieds, des pattes, des jambes, des mains, des sabots,... 

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Les touches finales de Christophe Dechaine-Vallade

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Une dernière main pour Yannec Tomada, avant la pose du livre des mémoires

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Vendredi 18 septembre 2020, le soleil éclaire le Cours Sully...

    ... et les visages de Yannec Tomada, Alain Poincheval et Christophe Dechaine-Vallade

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    (photo Christian Garcia)

    Plus d'images de la cérémonie inaugurale, dans l'article du samedi 19 septembre 2020

  • Permanence reportée

    jacques mamet,ccpaJacques Mamet vice-président de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises, informe qu’il ne pourra assurer la permanence prévue ce jeudi 24 septembre à l'unité territoriale, 1 cours d’Aguesseau. Retenu à Carcassonne dans le cadre de l'inscription des sites cathares du département à l'UNESCO, il propose d'assurer cette permanence le mercredi 30 septembre de 9 heures à 12 heures.

  • Rugby : L’USCKBP renoue avec la victoire

    usckbp rugby,labastide beauvoirUn troisième essai pour l’Entente, inscrit par Tony Bousquet (Photos Patrick Pierron, compte-rendu Sébastien Danjou).

    Dimanche 20 septembre, le stade Jean-Coste du Peyrat (Ariège) accueillait la première affiche de la saison 2020-2021, comptant pour le championnat de ligue Occitanie de 2e série (poule 2). Une ouverture mettant aux prises le quinze des Trois Clochers et l’AC Labastide-Beauvoir, enlevée par l’USCKBP sur la marque de 27 à 10 (mi-temps 24-10).

    Le coup d’envoi était sifflé par le jeune mais expérimenté arbitre Castrais Valentin Esteban, devant un public moins dense qu’à l’accoutumée mais toujours aussi fervent supporter. Sept minutes suffiront aux Bleus et Rouge pour présenter le registre de leurs talents. Mickaël Murcia passe une pénalité lointaine (45 m) dès la 2e minute, trois minutes plus tard, Florent Rosich (photo ci-dessous) fait parler ses jambes et perce tous les barrages haut-garonnais sur 60 mètres, pour marquer entre les pagelles, essai facilement transformé par Mickaël Murcia (10-0).

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    Labastide-Beauvoir réplique par une pénalité mais très rapidement, les lignes arrière de la vallée de l’Hers assurent et rassurent, grâce au capitaine et fer de lance Pierre Rossi, qui dépose une gonfle dans un coin de la terre promise. Essai transformé par Mickaël Murcia (17-3). Tout semble se dessiner pour le mieux mais les coups de boutoir puissants et répétés des avants du Lauragais leur permettent de marquer et de revenir au score grâce à un essai transformé (17-10). Le buteur haut-garonnais, peu en verve, manque de revenir au score sur pénalité après l’exclusion temporaire d’Anthony Rodrigues. Enfin, juste avant la pause, Tony Bousquet va conclure en coin une belle attaque des arrières et Mickaël Murcia transforme malgré un angle fermé, 24 à 10 aux citrons.

    La seconde période sera beaucoup plus hachée. La tension est palpable, les fautes d’antijeu se multiplient et les cartons pleuvent. Un rouge, un blanc et un jaune contre l’USCKBP, un jaune contre Labastide-Beauvoir. L’Entente finira la rencontre à 12 contre 15, et seule une pénalité sera signée par Mickaël Murcia, qui porte le score final à 27 à 10.

    L’Entente a montré de belles choses en attaque, en défense, une belle cohésion, de l’envie mais pêche terriblement sur le volet de la discipline. Et le point noir de la journée est la perte temporaire de Pierre Rossi, victime d’une entorse acromio-claviculaire, et qui sera absent au moins trois semaines.

    Cette première victoire place les Bleu et Rouge en 3e position de la poule 2, avant la réception à Lolo Mazon dimanche 27 septembre (15 h), du leader Caraman, vainqueur à domicile de Couiza-Espéraza (27-3).

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    usckbp rugby,labastide beauvoir

    usckbp rugby,labastide beauvoir