Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre

  • Un Chalabrois sur la Place de la Concorde

    14 juillet chalabre

    Il descendait les Champs-Elysées le dimanche 14 juillet 2019 avec le 12e Bataillon des Sapeurs-pompiers de France, le lieutenant-colonel Philippe Cnocquart, sapeur-pompier professionnel de l’État-major, est à nouveau invité à célébrer la Fête nationale dans la capitale. En compagnie d’une délégation des hommes du feu de la zone sud, il prendra part ce matin sur la Place de la Concorde à Paris, à une cérémonie d’hommage envers ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le coronavirus.

    Ce rendez-vous au pied de l’Obélisque, qui permettra de célébrer également « l’Homme du 18 juin », remplacera le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées, auquel participaient pour mémoire et il y a tout juste un an, le chef d’escadron Jacques Mamet et le parachutiste Landry Baptiste.

    A Chalabre, le rendez-vous est fixé ce matin à 11 heures devant la mairie, pour un défilé vers le monument aux Morts, aux accents de la formation Batucada. 

     

  • La métamorphose de la rue du Pont-Vieux

    La rue du Pont-Vieux, que tant d'enfants empruntaient et empruntent toujours sur le chemin vers l'école, est sans doute la rue qui a effacé bien malgré elle, tout ou presque de son histoire.

    A l'heure où le cours Colbert va renouer avec les fournées de pain artisanal, il est permis de se souvenir du four de Camille Calbo, et, venant alimenter les machines de l’usine Franzone grâce à un ballet de chariots élévateurs, les empilements de carton, posés sur des palettes, tels des mille-feuilles.

    001.jpg

    002 2003.jpg

    003 Février 2015.JPG

    004 Février 2015.JPG

    005 mars 2015.JPG

    006 avril 2015.JPG

    007 novembre 2019.JPG

    008 juin 2020.jpg

    009 juin 2020.jpg

    010 juillet 2020.jpg

  • Ombres et lumières vont colorer Chalabre en Sérénade

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reidJulie Prochowski met la dernière main à l’assemblage des créations au crochet (Photos Peter Reid).

    L'initiative était née en 2019 à la faveur de la 2e édition de Chalabre en Sérénade, et malgré les deux mois de pause prescrits par le virus, l’équipe en charge de confectionner les cercles décoratifs au crochet, n’a jamais cédé au découragement. Dans l’intimité de petits ateliers, chacune a une fois encore composé de belles créations. Avec une mention pour Huguette Tisseyre, dynamique octogénaire, qui a conçu quarante-quatre cercles très chics, pour la plupart exposés sur la rambarde de la terrasse de l’ami Christian Laffont.

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    Dans le respect de précautions élémentaires, les créatrices se sont retrouvées pour une journée consacrée à assembler chaque élément, afin de créer de superbes enfilades colorées. L’ensemble est désormais à la disposition des personnels municipaux, qui vont assurer la mise en place d’un écran solaire, suspendu au dessus des artères de la bastide. Comme l’avoue Julie Prochowski, cousette en chef, « Le crochet est une passion qui peut conduire à l’addiction. Je ne peux imaginer combien de centaines d'heures de travail ont été nécessaires pour obtenir un tel résultat ».

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reidElle ajoute également que la mise en place d’un tel ouvrage génère une belle dose de stress, précisant aussitôt que « les employés communaux sont très professionnels, et que rien n'est trop compliqué avec eux ». Il faut dire pour être complet, que l'une de ces oeuvres d’art pèse trente-six kilos. Julie conclu, « Cela vaut la peine de voir la joie sur les visages des passants, la fierté sur les visages des personnes impliquées, et les belles ombres qui naissent au fur et à mesure que le soleil brille ».

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    Avec ces créations suspendues, des pièces de dentelle en coton, offertes par des Chalabrois, seront également exposés dans les vitrines du village. Rendez-vous les vendredi 7 et samedi 8 août prochains, pour une nouvelle édition de Chalabre en Sérénade.

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

    Le programme complet de l'édition 2020 de Chalabre en Sérénade

    chalabre en sérénade 2020,julie prochowski,peter reid

  • Le Fournil de Chalabre sera rallumé mercredi

    Le Fournil 001.JPGBienvenue à Caroline Serrano et à sa brigade.

    Depuis le dimanche 15 septembre 2019, le rideau de la boulangerie pâtisserie du Cours Colbert était abaissé, les néo retraités Gérard et Catherine Denis n’ayant pas trouvé leurs successeurs. Une première note d’espérance était arrivée au printemps, mais le climat sanitaire très incertain qui s’installait, avait mis l’information sous l’éteignoir. Cette fois, la bonne nouvelle est confirmée, avec la réouverture au lendemain de la Fête nationale, du four à pain de l’ancien Cours des Treilles.

    Mercredi 15 juillet, une page va se tourner aux abords de la Fontaine Royale, où Caroline Serrano, nouvelle maîtresse des lieux, accueillera une clientèle enfin libérée d’une frustration certaine. En effet, avec l’extinction de la lignée des Mèche, Sandral, Paquier, Calbo ou Huillet, la cité chalabroise se retrouvait pour première fois sans boulangerie. Une alarmante exception, levée après dix mois et jour pour jour, grâce à la reprise assurée par des maîtres boulangers qui oeuvrent déjà et depuis deux décennies, dans la cité chapelière.

    Le Fournil 002.jpg

    Grâce à un savoir-faire et un désir de préserver la qualité du pain artisanal, le four du Cours Colbert va conserver sa vocation et s’enrichir à n’en pas douter de quelques spécialités. Et comme le précise Caroline Serrano, « Avec le concours de produits locaux, issus de nos voisins et fournisseurs, L’entrecôte, A la bonne saucisse, et Subreville Primeurs ».

    L’inauguration officielle du Fournil de Chalabre aura lieu le samedi 18 juillet, avec une dégustation offerte de 10 heures à 12 heures. Par la suite, Caroline Serrano assurera l’accueil du mardi au samedi de 6 h 30 à 13 h et de 16 h à 19 h 30, le dimanche de 6 h 30 à 13 h. L’établissement sera fermé le lundi. Tous nos souhaits de bienvenue et de parfaite intégration en Kercorb accompagnent Caroline Serrano et son équipe.

  • L’Ehpad a célébré le Printemps des poètes

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochassonLes résidents sont prêts à goûter à la lecture à voix haute (photos Clément Pradel).

    « Il n’y a plus de saisons ! ». Voilà comment les pensionnaires de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, auraient pu accueillir Jean-Jacques Aulombard maire et Noëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale, venus à leur rencontre. C’était le vendredi 3 juillet, et cette visite facilitée par Sylvie Soinnard, directrice de l’hôpital, s’inscrivait dans le cadre du Printemps des poètes, initialement programmé en mars dernier.

    Après le rendez-vous manqué du 17 mars, pour des raisons qui n’échappent à personne, les lectures impromptues qui devaient être assurées par Mélanie Prochasson, lectrice professionnelle, ont fait l’objet d’enregistrements. Lesquels ont été gracieusement offerts par la municipalité, et remis aux lectrices assidues de l’établissement, invitées à découvrir ou redécouvrir les Contes des Pyrénées. Comme le précise Noëlle Danjou, « La vague contagieuse a contrarié l’événement, mais ce procédé nous permet d’offrir aux résidents un petit moment d’évasion littéraire ».

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochasson

    Elle indique également que ces lectures sont tirées des Contes de la montagne (contes, légendes, mythes et récit des Pyrénées par Louis Espinassous), Contes populaires et légendes du Languedoc et du Roussillon, et Contes traditionnels des Pyrénées (Michel Cosem). Avec un final en beauté, procuré par « les Quillanades ». Pour la petite histoire, ces Quillanades avaient cours dans le canton de Quillan et une partie du canton de Couiza. Ce sont de toutes petites histoires qui mettent en lumière la supposée « bêtise des habitants de Quillan, moqués par ceux d'Espéraza ».

  • Micro trottoir

    Trottoirs en 2020.JPG

    Depuis le 26 mai dernier et la réouverture à la circulation du Cours Docteur Joseph-Raynaud, chaque usager de la voie publique a retrouvé son espace de prédilection. La route pour les uns, le trottoir pour les autres.

    A titre gracieux, le parapluie déposé sur les containers reste à disposition des piétons, soucieux de conserver un peu de tenue dans leur exercice d'équilibriste.