Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre

  • C'était hier : Football : l’Association des vétérans du Kercorb en pleine forme

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 16 janvier 2011.

    avk vétérans du kercorbL’entente est cordiale chez les vétérans du ballon rond (Photo archives, Janvier 2011).

    Comme elle en a pris l’habitude, l’association des Vétérans du Kercorb a franchi le cap vers une nouvelle année, en famille et autour d’une table raisonnablement gourmande. Cet intermède festif très réussi a également permis de préparer le retour vers les stades programmé pour le début du mois de février. Avec dix matches disputés depuis le mois de septembre 2010, le groupe qui ne laisse rien filtrer quant à sa moyenne d’âge, gère un calendrier sportif très   exigeant. Au terme d’un championnat non officiel, les joueurs du président Franck Sauvage auront en effet disputé plus de vingt rencontres, face à des équipes audoises et ariégeoises.

    La nouveauté pour cette saison réside dans la nouvelle tenue arborée par nos toujours jeunes quinquas. Equipements du plus bel effet, offerts par un partenaire particulièrement soucieux du bien-être de son prochain, en l’occurrence Eric Nys, directeur du centre de convalescence Christina. Rassemblés sur le stade annexe où la lueur des projecteurs met en valeur un rose très seyant, les Vétérans du Kercorb s’entraînent tous les jeudis du mois de janvier, avant le retour à la « compétition ». Auparavant, ils s’accorderont une nouvelle pause familiale aux côtés de leur sponsor, agapes prévues le samedi 29 janvier chez Richard Verganzonès à Puivert. Pour l’heure, l’AVK adresse ses meilleurs voeux à toutes et tous, et rappelle que les portes de l'association sont ouvertes en grand.

  • C’était hier : Roland Fourcassa, juge arbitre au comité de l’Aude de tennis

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 16 janvier 2001.

    tc du chalabrais,roland fourcassaUne chaise d’arbitre pour Roland Fourcassa (photo archives, janvier 2001).

    Les raquettes chalabroises effectueront dans quelques jours les premiers échanges officiels comptant pour le championnat 2001 de première série. Il sera alors le moment de saluer comme il se doit la belle promotion obtenue en ce début d’année par leur secrétaire Roland Fourcassa, promu au rang de juge arbitre de club.

    Une distinction obtenue après une deuxième année de formation, la première ayant été déjà couronnée par un bel accessit, en l’occurrence un titre de juge arbitre interclub. La solitude de l’arbitre de chaise ne semble donc pas effrayer Roland Fourcassa qui va dorénavant pouvoir superviser et organiser au niveau départemental, l’ensemble des tournois individuels homologués par la fédération française de tennis. Notre nouveau référé se voit donc confier la responsabilité de l’arbitrage audois, sous la tutelle de Robert Cristau. Une belle progression qui devrait logiquement amener Roland à replonger tôt ou tard dans ses vieux cours de langue anglaise…

    S’il œuvre depuis plusieurs saisons à la bonne marche du club du Kercorb aux côtés du président Bernard Lanes, Roland Fourcassa occupe depuis novembre dernier, le poste de secrétaire-adjoint au sein de l’équipe d’André Ambit, président du comité de l’Aude de tennis.

    Une nomination qui mérite des félicitations d’autant plus vives que Roland prend également la responsabilité des « Raquettes audoises », circuit officiel regroupant quinze tournois disputés de mai à septembre. Un grand bravo à Roland, et tous nos compliments pour l’excellent travail qu’il accomplit au service du monde associatif. 

  • C’était hier : Soins à domicile : une réponse à un vrai besoin

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 16 janvier 2001.

    Aujourd’hui le souhait de nombreuses personnes âgées est de vivre à domicile le plus longtemps possible, dans la mesure où les aides nécessaires peuvent leur être procurées. Conscient de la réalité de ces « nouveaux besoins », le conseil d’administration de l’hôpital local de Chalabre que dirige Jean-Jacques Aulombard créait en 1995 un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) pour 20 places (photo ci-dessous). Au cours de l’année 2000, ce service passait à 35 et une extension de 9 places vient d’être obtenue, portant la capacité du service de soins infirmiers à 44 places.

    ssiad chalabre,hôpital local chalabre

    Au premier plan, Anne-Marie Garcia et Mathilde Ilhat, au 2e rang, Christelle Deckmyn, Muriel Fournès, Hélène Recoules.

    Désormais, le SSIAD de Chalabre est l‘un des plus importants de l’Aude, apportant ainsi une aide efficace tant aux patients qu’à leurs familles. Le succès de cette structure est dû à l’excellente collaboration entre les trois médecins généralistes de Chalabre, à la participation active des infirmières libérales et de la kinésithérapeute, et à l’implication et au dévouement de l’équipe soignante et administrative de ce service.

    Le SSIAD, dont la mission est de prodiguer des soins de nursing va devoir évoluer pour répondre à des besoins plus spécifiques. Il convient en effet de prolonger l’action sanitaire par une action sociale (garde de nuit, aménagement de l’habitat, aides diverses).

    A moyen terme, ce service devra tendre vers un service de soins et d’accompagnement en lui permettant notamment d’intervenir au bénéfice de personnes handicapés adultes et de personnes adultes atteintes de maladies chroniques invalidantes.

    Actuellement, la présence d’une « assistante de convivialité » est très appréciée, tant par les personnes isolées qui éprouvent un immense plaisir à communiquer, que par les familles qui sont de ce fait soulagées.

    Le service de soins infirmiers à domicile est à présent une structure incontournable complémentaire de l’hôpital local de Chalabre, lequel aura ainsi une double vocation : accueillir certes des personnes âgées désireuses d’être admises dans la structure, mais surtout et de plus en plus des personnes dépendantes physiquement et psychiquement, provenant de la Haute-Vallée de l’Aude mais aussi du département.

  • C’était hier : Fin de parcours pour les crossmen du collège

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 16 janvier 2006.

    as collège antoine-ponsLes fondeurs d’Antoine-Pons auront donné le meilleur d’eux-mêmes. De gauche à droite, Anaïs Roussel, Malaury Cros, Maxime Rives, Lucas Martinez, Valério Boulbet  (Photo archives, Janvier 2006).

    Au terme d’une saison qui les aura tenus en haleine de bout en bout, les coureurs de fond du collège Antoine-Pons ont pris congé des dévers et des sous-bois dans le majestueux parc héraultais de Bessilles, là-bas du côté de Montagnac (Hérault). C’était à l’occasion du cross d’académie pour lequel un quintet de fondeurs du Kercorb s’était brillamment qualifié dans la catégorie des Benjamins.

    Cinq derniers représentants, pour l’établissement chalabrois qui avait auparavant participé au cross de district à Limoux, puis au cross départemental sur le circuit de la Giraille à Castelnaudary. Quinze concurrents dans la cité blanquetière, dix-sept dans la cité chaurienne, et au fil des courses une sélection impitoyable, provoquée par les changements de dénivelés que seuls les parcours de cross-country peuvent proposer.

    Exactes au rendez-vous de Montagnac, et sous les ordres du starter au départ de la course des benjamines (168 classées), Anaïs Roussel et Malaury Cros connaîtront des fortunes diverses. Anaïs s’adjugera une très honorable 71e place tandis que Malaury sera contrainte la mort dans l’âme à l’abandon, victime d’un état grippal beaucoup plus fort qu’une motivation pourtant énorme. Après les filles, la voie était ouverte aux benjamins garçons invités à se joindre à un peloton de 199 concurrents. Après avoir tout tenté pour prendre le bon wagon, le trio chalabrois jouera des coudes et des pointes pour franchir enfin la ligne promise.

    A l’annonce des résultats, superbe performance pour Valério Boulbet qui décroche une remarquable 11e place, tandis que Lucas Martinez et Maxime Rives à l’énergie, décrochent respectivement les 171e et 172e places. Classements révélateurs du niveau relevé de la compétition, lorsque l’on connaît les qualités de coureurs affichées par Lucas et Maxime.

    Qu’importe, les benjamines et les benjamins du collège Antoine-Pons étaient là, aussi constants que Monique Rault leur coach, pour participer bien sûr, mais aussi et surtout pour vivre une expérience sportive de haut niveau.

  • La poésie en blanc de Framboise

    framboise

    Deux poèmes (encore un peu de circonstances) extraits du recueil Méli-mélo, secrets poétiques publiés en août 2019, par l'amie Framboise. 

    framboise

    framboise

    framboise

    framboise

  • C’était hier : L’Epiphanie fêtée dans la joie sur le mont Calvaire

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 15 janvier 2001.

    calvaire,frédéric paillardIls ont fêté les Rois autour d’une table de fortune, sous les accords de la flûte de Sergi Pan (Photos archives, Janvier 2001).

    Comme cela avait été déjà le cas au siècle dernier, la chapelle du Calvaire ouvre à nouveau ses portes en 2001, le premier dimanche de chaque mois, de 14 h à 18 h. 

    En ce dimanche de l’Epiphanie, les amoureux du patrimoine ont donc repris leur bâton de pèlerin, en direction du chemin de croix menant à l’ermitage de Notre-Dame des Sept Douleurs. Un rendez-vous très prisé par les nombreux serviteurs du culte mais aussi par les randonneurs qui bénéficient d’une vue exceptionnelle sur la cité chalabroise et la chaîne des Petites Pyrénées. Soumis aux quatre vents du Kercorb, ce lieu de prière accuse hélas les outrages du temps, chacun peut le constater et les remarques apposées sur le livre d’or de la chapelle en témoignent.

    Ebéniste et guide bénévole, Frédéric Paillard avait dans un passé récent accompli quelques travaux de restauration qu’il n’avait pu mener à terme pour des raisons administratives et financières. Aujourd’hui, cet ancien compagnon du tour de France souhaite créer une association de sauvegarde, « Les amis du Calvaire », plusieurs volontaires ont souhaité oeuvrer à ses côtés. Diverses actions pourraient alors être mises sur pied, afin de recueillir des fonds nécessaires à l’entretien de la chapelle (concerts, pique-niques).  

    calvaire,frédéric paillard

    Frédéric Paillard pouvait arborer dimanche un soutire optimiste à l’idée de relancer un chantier stoppé en 1996 un peu contre son gré. Le soleil courait encore sur Roquefère lorsque le nouvel ermite de ces lieux recevait sur le parvis une sympathique troupe venue lui apporter la traditionnelle galette des Rois. A leurs pieds, Chalabre commençait à disparaître dans un superbe gris fumeux cher à Léonard de Vinci. Il était l’heure de passer à table et de partager un instant de convivialité, qui en appellera certainement d’autres.

    Les personnes souhaitant s’investir au sein de la future association « Les amis du Calvaire », peuvent contacter Frédéric Paillard à son domicile de la Bâtisse à Chalabre.

  • Vaccination pour les personnes de plus de 75 ans

    mairie de chalabreLa mairie de Chalabre communique quelques informations relatives à la vaccination Covid, pour les personnes de plus de 75 ans. 

    « La deuxième phase de vaccination sera lancée aujourd’hui jeudi 14 janvier pour les personnes âgées de plus de 75 ans. Un courrier sera envoyé par l'assurance maladie à toutes les personnes concernées (à l’image du bon de vaccination anti grippe), avec les coordonnées du centre de vaccination dont ils dépendent.

    Une deuxième alternative s’offre aux personnes (ou à leurs proches) ayant accès à Internet. Trois plate formes sont mises à disposition afin de procéder à la prise de rendez-vous, Doctolib, Maia et Keldoc, lesquelles peuvent informer sur le centre de vaccination le plus proche.

    Une troisième possibilité consiste à se mettre en contact avec la plate-forme de Laroque-d'Olmes, agréée pour la vaccination anti covid. Les rendez vous peuvent être pris au 05 34 14 01 40, 04 68 24 24 24 ou 04 11 69 08 93.

    Comme le précise Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre : « Nous ne manquerons pas de vous informer, au fur et à mesure de cette campagne de vaccination ».