Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre

  • Montbel : Disparition d’Anne-Marie Macé

    anne-marie macé

    Anne-Marie Macé, née Mayniel, nous a quittés vendredi 27 janvier des suites d’un cancer, entourée de ses proches. Depuis douze ans, elle avait réussi à concilier une vie riche et remplie avec la maladie. Née en 1952 à Aigues-Vives, elle avait travaillé à Toulouse, d’abord comme infirmière, puis comme puéricultrice, avant de finir sa vie professionnelle comme responsable du service petite enfance de la Ville de Cugnaux.

    De son union avec Hervé Macé, depuis 48 ans, naîtront trois filles, Marie, Alix et Bénédicte, et cinq petits-enfants. Sa famille a toujours été une grande source de joie. Dès sa retraite, elle va s’installer à partir de 2009 avec son époux dans leur maison de Montbel. Elle s’y adonnera à ses activités préférées : jardinage, randonnées et bénévolat, tissant ainsi de nouveaux liens dans son Ariège natale. Et surtout, Anne-Marie continuera à se consacrer aux autres, ses amis, sa famille, en particulier ses cinq petits-enfants. Elle va aussi s’investir très activement dans la vie associative : le Comité Ariégeois de la Ligue contre le Cancer, le Service Infirmier d’Aide à Domicile de la Communauté de Communes, et de nombreuses associations locales. Elle y fait preuve de beaucoup de dévouement et d’humanisme.

    Ses nombreux ami-e-s admiraient sa grande force de caractère, son intégrité, sa détermination, et ils gardent d’Anne-Marie l’image d’une forte personnalité, toujours disponible pour délivrer des conseils pertinents. Beaucoup la considéraient comme une belle personne. C’était une épouse, mère et grand-mère adorable, elle va beaucoup manquer aux siens et à ses amitiés.

    Une bénédiction aura lieu mardi 31 janvier à l'église Saint-Pierre de Chalabre à 15 h. Un moment sera ensuite partagé et la cérémonie de crémation se fera dans le cercle familial mercredi 1er février à 9 h 15, la famille vous invite à se joindre à elle par la pensée.

    Anne-Marie ne souhaitait ni fleurs ni couronnes, mais voulait demander de faire un don pour la recherche contre le cancer. Anne-Marie Macé repose  en chambre funéraire, 11 avenue de Lavelanet à Chalabre (crématorium : ACF de Pamiers 7 allée Majorelle Pamiers), dons sur place lors de la bénédiction ou en ligne https://don.iuct-oncopole.fr/formulaire_don

  • Les pompiers sensibilisés à l'accidentologie routière

    christian rouquand,centre du kercorbChristian Rouquand a partagé ses compétences avec les sapeurs bénévoles.

    Le centre de secours du Kercorb basé aux abords de l’ancienne gare de Chalabre, servait de cadre vendredi 20 janvier à une conférence animée par Christian Rouquand, expert accidentologue intervenant auprès du SDIS 11. Les sapeurs-pompiers des centres de Belcaire pour le Plateau de Sault, Bélesta et Pays-d’Olmes (Ariège), et Kercorb (Chalabre et Sainte-Colombe-sur-l’Hers), ont été invités à revenir sur la conduite à tenir lors des missions engagées sur la voie publique.

    Dans un climat priorisant conseil et formation, Christian Rouquand a abordé l’ensemble des risques routiers auxquels les sapeurs eux-mêmes peuvent être confrontés lors des interventions. Conduites opérationnelles à suivre dans le respect des réglementations routières, utilisation du gyrophare, vitesse adaptée, les pompiers bénévoles ont bénéficié d’un tour d’horizon complet des comportements à adopter en fonction des lieux et des circonstances.

    christian rouquand,centre du kercorb

    Autre point important évoqué, la gestion de la scène d'accident, voire la scène de crime, avec la difficile et nécessaire préservation de traces et d'indices. Comme l’explique Christian Rouquand, expert près la Cour d’Appel de Montpellier, et parfois amené à refaire des constatations dans le but d’aider à une enquête de gendarmerie, « dans un contexte différent, j’effectue le même travail que sur une scène de crime, en utilisant les mêmes techniques d’observation et de recherche d’indices ». Il rappelait à ce propos le drame intervenu sur les Hauts de Chalabre au mois d’août 2018, lorsque les bénévoles du centre du Kercorb appelés sur un incendie, devaient hélas constater qu’ils étaient en intervention sur une scène de meurtre. Christian Rouquand soulignait ici comment un pompier bénévole peut alors prendre le statut de premier témoin.

    Près de deux heures durant et avec attention, les pensionnaires des quatre centres invités ont partagé les compétences de Christian Rouquand, lequel a été vivement remercié par Antoine Azzi, chef de corps pour la caserne du Kercorb. La soirée étant bien avancée, il était l’heure de se retrouver autour de la table, garnie d’une fricassée préparée par les cuisiniers du Chalabrais. 

  • C'était hier : Fnaca : La date du 19 mars enfin reconnue

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mardi 29 janvier 2013.

    fnaca chalabreL'équipe du président Gérard Couteau a été reconduite à l'unanimité (Photos archives, Janvier 2013).

    Les membres du comité cantonal de la Fnaca étaient réunis samedi 18 janvier dans l'ancienne salle du conseil municipal, à la faveur de leur assemblée générale annuelle. Le président Gérard Couteau saluait la présence d’une assistance venue en nombre, avant d'évoquer le souvenir des compagnons disparus. Une minute de silence était ainsi observée à la mémoire d'Emile Marty, André Cabrera, Robert Roncalli, Louis Carbone et Yves Marty, disparus en 2012.

    Le président Couteau détaillait ensuite le rapport d'activités et ses temps forts, avec notamment le travail pédagogique effectué auprès des jeunes générations rencontrées dans les établissements scolaires. L'occasion de souligner « combien sous des abords insouciants, la jeunesse de ce pays porte un intérêt particulier aux expériences douloureuses vécues par leurs aînés ». Egalement évoquée, la commémoration du 19 mars, et l'inauguration le 6 juillet dernier, de la Place des Anciens combattants à Sainte-Colombe-sur-l'Hers. Il saluait enfin l'adoption de la proposition de loi relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, intervenue le 8 novembre dernier au Sénat. Le bilan d'activités était adopté, avant que le trésorier Yves Bachère ne présente un bilan financier équilibré et lui aussi adopté.

    fnaca chalabre

    La démission du bureau ne générant aucune candidature nouvelle, efficacité de l'équipe sortante oblige, le président Gérard Couteau acceptait un nouveau mandat, renouvelant son souhait de privilégier le travail en équipe, « une équipe avec laquelle il prendra encore plaisir à travailler ». 

    Avant d'aborder un cinquième mandat, Gérard Couteau adressait de vifs remerciements à l'adresse de René Authié, porte-drapeau du comité, et de François Grauby, pour son rôle efficace  de délégué de la Fnaca auprès des compagnons de la section Rhin et Danube de Chalabre.

    A la conclusion de la séance, le président remerciait ses pairs, et annonçait la tenue du comité départemental de la Fnaca au théâtre municipal, le mardi 12 février prochain (15 h). Les épouses faisaient alors une entrée remarquée, porteuses de galettes et de vin pétillant, synonymes d'une fin de séance abordée en toute convivialité.

    Afin d'aborder l'exercice 2013, le président bénéficiera du soutien inconditionnel de l’équipe composée comme suit : Président d’honneur Emmanuel Anduze-Acher, président actif Gérard Couteau, vice-président Claude Fernandez, Secrétaire Yves Bachère, adjoint Jean Guichou, trésorier François Grauby, adjoint Jacques Brembilla, porte-drapeau René Authié, délégué Rivel André Verniolle, délégué Puivert Claude Gougaud, délégué Sonnac-sur-l’Hers Maurice Plantier.

  • Lu dans la presse

    Quelques échos publiés un 29 janvier dans la presse audoise. Le premier doit être remis dans le contexte de l'époque, lorsque par journaux interposés, cléricaux et anti cléricaux ne manquaient pas de s'invectiver. Cette fois, l'échange porte sur la création d'un syndicat agricole, à l'initiative de M. Jean Maurin de Brignac, alors propriétaire du château de Falgas († 27 février 1891), que ses détracteurs soupçonnent de vouloir en réalité créer un cercle catholique.

    1888 3 juin en-tête Courrier de l'aude.jpg

    proxy.jpg

    Le Courrier de l'Aude 29 janvier 1890

    1904 Le Courrier de l'Aude 29 janvier.jpg

    Le Courrier de l'Aude 29 janvier 1904

    1885 Le Courrier de l'Aude 29 janvier.jpg

    Le Courrier de l'Aude 29 janvier 1885

    1889 18 juillet en-tête Rappel de l'Aude.jpg

    1891 Le Rappel de l'Aude 29 janvier 001.jpg

    1891 Le Rappel de l'Aude 29 janvier 002.jpg

    Le Rappel de l'Aude du 29 janvier 1891