Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Patrimoine

  • C’était hier : Début d’incendie à l’église Notre-Dame

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du 1er mars 2004.

    église notre-dameLa Vierge de la Pitié a été entièrement réduite en cendres (Photo archives Février 2004).

    Un sinistre grave de conséquences a été évité de justesse hier matin, en l’église Notre-Dame où l’office dominical est toujours célébré en cette période hivernale. A quelques heures de la cérémonie, une paroissienne en charge des préparatifs, a pénétré dans un lieu de prières entièrement envahi par une épaisse fumée noire et une odeur âcre qui rendaient l’air irrespirable.

    Les services du centre de secours Jean-Cabanier étaient aussitôt alertés afin de déterminer et de circonscrire l’incendie. Rapidement arrivés sur les lieux, les hommes du sergent-chef Stéphane Ferrier ne tardaient pas à localiser le foyer situé à quelques mètres à peine de l’autel. Le feu serait visiblement parti à hauteur de la chapelle Saint-Blaise, dans une niche ovale renfermant une statue en bois doré datant du XVIe siècle et représentant la Vierge de la Pitié.

    L’œuvre avait été classée le 16 janvier 1947 et était le joyau de l’église de la ville, dite jadis église de la Commodité, annexe de l’église paroissiale Saint-Pierre.

    Lieu de prières au cœur de la cité, il est connu cependant plus spécialement comme Notre-Dame de Consolation, et est dédié à cette Piéta qui s’est entièrement consumée sous l’effet de la forte chaleur. D’après les premières constatations faites en présence des gendarmes de la brigade chalabroise, un court-circuit serait à l’origine des dégâts occasionnés, importants certes, mais fort heureusement très limités. Dans une atmosphère confinée, le feu a très lentement couvé, détruisant irrémédiablement une véritable œuvre d’art inscrite au patrimoine de la commune chalabroise.        

  • Un jour, une image

    Chien et Oiseaux Photo Mazon.jpg

    Dans le parc de la Maison Manaut, un chien surveille ses amis oiseaux

    Photo Maurice Mazon

  • Les abeilles : hier, aujourd’hui … et demain ?

    upek,jérôme sarre

    Photo archives, Nicolas Serano en action le 29 avril 2016

    L’université populaire en Kercorb (Upek) propose un nouveau rendez-vous, le 12e depuis sa création, programmé demain dimanche 17 février à 16 h, place Charles Amouroux à Chalabre (ancien abattoir). Il s’agira d’une conférence animée par Jérôme Sarre : « Des abeilles, hier, aujourd’hui … et demain ? ».

    Jérôme Sarre a rencontré les abeilles, puis a eu ses premières ruches au début des années 1970, près des garrigues où son grand père en avait eu longtemps auparavant. Ensuite, installation dans la Haute-Vallée de l'Aude, construction d'une première miellerie à Arques, participation à la création d'Apicop, formations aboutissant au BPREA apicole et au statut d'agent sanitaire apicole, tout en étant en bio. Il déménage et construit une deuxième miellerie à Villelongue-d'Aude, créant une boutique en ligne (mielbio.fr) pour ses miels et un blog (apiculteur-bio.fr). Un blog mis au repos forcé (travail, enfants..), qui vient d’être relancé.

    upek,jérôme sarre

    La rencontre commencera par un petit exposé de ce que l'on sait des abeilles, de leur histoire passée et actuelle. Puis du cheminement de Jérôme Sarre avec elles, de leur vie, de leur communion avec la nature. Et du développement des pesticides, du Varroa (ayant vécu l'avant, et maintenant l'avec..) du frelon asiatique, mais aussi du changement climatique... Il sera ouvert à toutes les questions concernant les abeilles et l'apiculture, après mais aussi au cours de cette conférence.

    Un moment de convivialité clôturera la manifestation à 18 h avec des boissons offertes.

    L’entrée est gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. Contact : upek11@laposte.net   Blog : http://upek.over-blog.com

    En ouverture de la conférence, l'Upek tiendra son assemblée générale 2018 à partir de 14 h. A l’ordre du jour, rapports statutaires, rapport moral, rapport d’activités, rapport financier, projets pour 2019, élection du conseil d’administration, questions diverses, groupes de réflexion.

  • Formation à la greffe d'hiver avec Atout Fruit

    atout fruitDans le cadre des animations de l'association Atout Fruit, une formation à la greffe d’hiver est proposée le mercredi 20 février de 9 h à 17 h à Nébias. Juliette Watson, pépiniériste professionnelle, présentera en salle, les techniques de greffe d’hiver (greffe en fente, à l’anglaise, chip-budding), avec un temps de pratique du biseau. Dans l’après-midi, la Pépinière Départementale de l’Aude offrira à chacun la chance de pratiquer sur le terrain (pratique de la greffe sur table en cas de mauvaise météo). Il sera possible de s’exercer sur des arbres en pleine terre, sous les conseils personnalisés de Juliette Watson. Chacun pourra repartir avec une partie des greffes réalisées (différé pour les arbres greffés en pleine terre).

    Tarif : 30 € pour la journée complète, 15 € pour les adhérents. Le matériel est prêté et des greffoirs seront à vendre pour les intéressés. Prendre un pique-nique pour le midi et rendez-vous à la mairie de Nébias. Contacter Solène Callarec au 07 81 32 00 11 ou Claude Fressonnet au 05 61 60 18 95, mail atout.fruit@gmail.com (inscriptions conseillées, les places sont limitées).

  • Atout Fruit : une association dans l’air du temps

    atout fruit,traverse 119Créée en 2002, l’association Atout Fruit, inscrite dans la sauvegarde et la valorisation du patrimoine fruitier local, s’est réunie dernièrement à la Maison du Lac de Montbel.

    Paul Coeffard, président, Claude Fressonnet secrétaire, René Malen trésorier et Solène Callarec ingénieur agronome, ont fait de cette assemblée générale, un réel moment de partage, qui a permis de découvrir le maillage et les perspectives d’un partenariat réussi. Notamment avec l’atelier coopératif des Jardins de la Haute-Vallée, la pépinière départementale de l’Aude, mais aussi les pépinières de professionnels, dédiées aux variétés fruitières anciennes.

    Paul Coeffard a insisté sur la notion de partage démocratique, Hervé Macé, représentant de Traverse 119 association partenaire, a salué le défi passionnant que représente la création d’un Conservatoire, pour la restauration des espèces fruitières et variétés anciennes paysannes. Depuis le lancement, ce sont 164 fruitiers qui ont été plantés sur la voie verte. Il faut aussi noter un geste fort de solidarité, pour l’Aude gravement sinistrée, et la proposition d’un chantier bénévole de plantations, destinées à la restauration des berges.

    atout fruit,traverse 119

    Le rapport financier a mis en évidence la bonne santé d’Atout fruit, René Malen soulignant la participation comptable du bénévolat, « véritable moteur du milieu associatif ». Et pour l’heure, un beau challenge relevé par les acteurs liés à l’arboriculture fruitière, qui ont en 2018 présenté leur action sur les ondes de France Inter (Carnet de Campagne et CO2 Mon Amour).

    Les perspectives 2019 ont amené à la mise en place d’un calendrier, pour les actions ponctuelles (plantations, cueillette, débroussaillage), et les stages de formation (taille des fruitiers, greffes). A présent, Atout Fruit a posé ses valises à l’ancienne gare de Chalabre, mise à disposition par la commune, pour que l’association, riche de soixante-dix adhérents, puisse y installer les locaux du conservatoire et sa pépinière d’arbres. Une vitrine pour Atout fruit, et un lieu d’échanges et de rencontres pour tous les naturalistes amateurs et le grand public, curieux d’apprendre l’histoire passée et présente de notre patrimoine Nature.

    atout fruit,traverse 119

    Les participants ont dégusté les produits de la voie verte

  • Il était une fois Chalabre : Le tome XIV sera là avec l’été

    il était une fois chalabreLes greniers n’ont pas encore livré tous leurs secrets.   

    Samedi 26 janvier, les adhérents de l’association Il était une fois Chalabre tenaient leur assemblée générale aux côtés du président Michel Brembilla. Ce dernier présentait les voeux du bureau avec une pensée pour Robert Garcia, décédé le 22 décembre dernier. Le bilan d’activités 2018, aussi positif que les précédents, a rendu compte de l’action d’un groupe resté fidèle aux engagements pris lors de la création de l’association le 28 octobre 1995. Un bilan financier des plus sains était approuvé et le bureau 2018 démissionnaire, invitait l’assemblée à choisir une nouvelle équipe, chargée d’assurer la publication du Tome XIV.

    Après la remise des derniers feuillets, assurée par des prospecteurs rédacteurs assidus, ce nouveau recueil de souvenirs sera présenté cet été aux 454 adhérents. Il permettra d’évoquer le souvenir du docteur André Malacan, la vie dans les écarts d’En Roque et des Hauts de Terre-blanche, l’historique de la brigade de gendarmerie, les avatars d’un chapelier nommé Xavier Viguier, la création du corps de sapeurs-pompiers, le Piémont pyrénéen et le Kercorb vus par Antoine Ignace Melling le grand voyageur du XVIIIe siècle, une incursion dans l’Histoire des de Bruyères, un album de photos du Chalabre d’hier. Un texte hommage sera également consacré au rôle des animaux réquisitionnés  tout au long de la Guerre 1914-1918.

    Avant de clôturer, Il était une fois Chalabre remerciait Dominique Sancho, pour le don de sa collection de photos, et François Gabarre, grâce à qui une partie des archives photographiques de Maurice Mazon pourra être portée à la connaissance du plus grand nombre.

    Le nouveau bureau : Président d’honneur la Ville de Chalabre, président Michel Brembilla, vice-président Christian Moralès, secrétaire Marie-Annick Saddier, adjointe Viviane Papaïs, trésorier Daniel Lopez, adjoint Yves Bachère, relations publiques et auteur Josette Brzesc-Taffet, responsables des recherches historiques Jean-Pierre Boulbès, Roland Combes, Serge Fournié, Francis Garcia, membres actifs, Odile Bachère, William Boulbès, Marie-Claude et Jean-Claude Fortier, Jean Lorca, André Nuevo, Frédéric Paillard.

    il était une fois chalabre

    La tradition occupe une place de choix au sein de l'association.

  • Mirepoix : Freddy Marty et les minéraux exceptionnels

    freddy marty,vive la science

    Jeudi 24 janvier, Freddy Marty, passionné de minéralogie, ouvrira la saison 2019 des conférences proposées par l’association Vive la Science. L’occasion de partager en sa compagnie, une nouvelle aventure dans les entrailles de la terre, parmi les minéraux exceptionnels de l’Aude et des Pyrénées-Orientales.

    Après quelques notions de cristallographie, un diaporama emmènera l’auditoire à la découverte de huit gisements exceptionnels audois et catalans, Salsigne (gisement d’or), Tistoulet (baryte), La Cayrolle (cuivre), Aguzou (grotte), Batère (fer), Coustouges (feldspath), Correc d’en Linassos (antimoine, fer, plomb), grenats catalans en général.

    Ces gisements contiennent aussi de très nombreuses espèces minérales de toute beauté, véritable feu d’artifice de couleurs et de formes qui ne peuvent laisser insensible. Quelques minéraux seront présents, pour le régal des yeux.

    Ingénieur géologue, prospecteur en France et à l’étranger comme géologue minier d’exploration auprès du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), Freddy Marty est reconnu au plan international. Il publie régulièrement des articles dans les revues telles que The Minerological, Record Lapis. Rendez-vous salle du cinéma à Mirepoix, rue Vidal-Lablache (21 h). Entrée 6 €, gratuit pour les moins de 25 ans.