Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Patrimoine

  • A la rencontre du Chalabreil

    chalabreilLe mercredi 22 janvier dernier, les eaux démontées de la rivière Chalabreil provoquaient de nombreux et sérieux dégâts sur leur passage, avant de finir noyées dans les flots de l’Hers et du Blau. Le village de Montjardin, le lac de Chalabre et les maisons basses du Quartier d’En Plumet portent encore les traces d’un épisode rare, et pour autant naturel.

    Ces moments d’exception sont à retrouver dans le reportage de Christian Garcia :

    https://www.tvlocale.fr/n31-france/tv-chalabre-apres-la-tempete-aude-occitanie-tempeteglo.html?vod=16805

    chalabreil

    Depuis, celui qui d’ordinaire offre à ses pensionnaires un espace vital plutôt minime, semble refaire profil bas. Conscient peut-être qu’il a une ou deux choses à se faire pardonner ? La question reste sans réponse, dans le silence des sous-bois à l’ombre desquels le Chalabreil creuse son sillon. Cueilleurs de champignons et chasseurs savent qu’après avoir laissé à droite les bacs de Palauqui et des Vinsous, il suffit de franchir le passage à gué et de s’engager dans le bois de Gascou, jusqu’aux ruines de la ferme de Sabatier. Le ruisseau Chalabreil est là, alimenté par quelques petits ruisseaux affluents (ruisseaux de Jonquières, Fontgrande et Couzi).

    chalabreil

    Une étude topographique montre comment le ruisseau du Chalabreil s’écoule entre 470 et 440 m d’altitude : « Le fond de la vallée, relativement plat voir étagé, est assez large pour un cours d’eau secondaire (entre 150 et 200 m). En revanche, les versants sont abrupts, avec de fortes pentes (jusqu’à 45 %) et un dénivelé assez important (150 à 200 m) par rapport à la largeur de la vallée ».

    Cette étude fait également apparaître comment le Chalabreil est un ruisseau permanent, qui prend naissance à partir d’une multitude d’écoulements temporaires en limite des communes de Montjardin et Villefort. « Ensuite, il parcourt environ huit kilomètres, en traversant notamment la commune de Montjardin sur toute sa longueur. Puis, il termine sa course sur la commune de Chalabre, où il se jette dans l’Hers vif. En tête de bassin versant, ce ruisseau présente des pentes assez fortes (de l’ordre de 5%) avec un tracé rectiligne, puis elles s’adoucissent rapidement à environ 2,5 %, au hameau des Vinsous, pour atteindre plus ou moins 1% vers Montjardin. Le ruisseau forme alors de nombreux méandres dans un fond de vallée aplani qui s’élargit progressivement ».

    Pour mémoire, les derniers écarts notables du ruisseau Chalabreil remontent à janvier 2009, janvier, juillet et septembre 1992, et novembre 1982.

    chalabreil

    chalabreil

    chalabreil

    chalabreil

    Une cascade intermittente sur le ruisseau du Couzi, affluent du Chalabreil

    chalabreil

    chalabreil

    Où le ruisseau Chalabreil prend naissance

    chalabreil

    Une photo d'hier, sur le Chalabreil

    Photo Louis Monnier

    Ci-dessous, quelques extraits de plan topo fournis par Gilbert Huillet

    Tout le parcours du Chalabreil en amont du lac

    https://i.servimg.com/u/f63/13/37/65/75/chalab12.jpg

    chalabreil

    Le ruisseau de Limoux qui arrive en dessous de la 3e Piche

    https://i.servimg.com/u/f63/13/37/65/75/chalab11.jpg

    chalabreil

    Les ruisseaux rive Nord

    chalabreil

    Les ruisseaux de l'amont

    https://i.servimg.com/u/f63/13/37/65/75/chalab10.jpg

    chalabreil

  • Stages de printemps à l'atelier de reliure Au bout du fil

    catherine robin,au bout du filAprès un premier stage programmé le 7 mars dernier, l'atelier de reliure « Au bout du fil », créé par Catherine Robin au Peyrat (Ariège), propose une nouvelle rencontre le samedi 21 mars. Ce sera l'occasion de fabriquer un carnet en utilisant une méthode de reliure de livre qui est simplifiée pour s'adapter au carnet. Comme pour le stage précédent, les participants repartent avec le carnet qu'ils ont fabriqué et dont ils ont choisi les couvertures.

    catherine robin,au bout du filEn avril, pendant la première semaine des vacances scolaires (académies de Toulouse et Montpellier), un stage d'initiation à la reliure de livres aura lieu du 6 au 7 avril. Les participants amènent les livres qu'ils ont envie de relier. Catherine Robin les aide à choisir, parmi ceux qu'ils ont amenés, le livre le plus approprié au stage parmi ceux qu'ils ont amené. Le premier jour est consacré à la préparation du livre (démontage, petites réparations, couture). Le deuxième jour est celui de la confection de la structure de cartons adaptée aux dimensions du livre. Enfin le troisième jour permet d'habiller la structure et d'assembler le livre et sa reliure.

    Aux mois de mai et de juin, deux nouveaux stages seront proposés : la fabrication d’un carnet de voyage, et la fabrication d'un carnet avec couture des cahiers.

    Les stages se déroulent dans l'atelier « Au bout du fil » situé tout au bout de la rue du Moulin, au Peyrat (09600), de 9 h 30 à 17 h. Pour la pause déjeuner du midi, repas tiré du sac sur place. Plus d'informations sur le site : https://www.atelier-reliure.fr Questions et réservations auprès de Catherine Robin au 06 41 37 17 49.

  • invitation au Royaume des Poupées

    au royaume des poupéesDepuis le dimanche 30 juin 2019, au 2 Quai du Pont-Vieux, les portes du Royaume des Poupées sont ouvertes sur une superbe collection de poupées. Les visiteurs peuvent y rencontrer également Karine et Simone, deux passionnées qui proposent une immersion dans le monde de la poupée et un voyage en famille dans les souvenirs d’enfance.

    au royaume des poupées

    Plus de 600 figurines participent de la visite, dans un décor magnifique, les mercredi, samedi et dimanche, de 14 h à 18 h (autres jours et groupes sur demande). Renseignements au 07 83 27 45 11 ou poupeeschalabre@gmail.com Le site facebook peut-être consulté, Au Royaume des Poupées. Entrée payante, adultes 5 €, enfants 3 €, moins de 6 ans gratuit.

    au royaume des poupées

  • Saules pleureurs en souffrance

    2020 Lac 6 mars 001..JPG

    2020 Lac 6 mars 002.JPG

    2020 Lac 6 mars 003.JPG

    Depuis le mercredi 22 janvier, le lac et le paysage qui l’entoure, n’en finissent pas de se transformer, au gré des sautes d’humeur d’une météo privilégiant pluie et vent. Cette fois, un des saules pleureurs qui séparent le gouffre de la Piche du plan d’eau, a souffert à son tour, laissant une partie de lui-même se fracasser au sol, juste devant la passerelle en bois qui enjambe le Chalabreil. Un peu plus loin, c’est une ligne aérienne qui a fait les frais de la chute d’un arbre dont le coeur a lâché sous la force du vent.

    2020 Lac 6 mars 004.JPG

    2020 Lac 6 mars 005.JPG

  • Un arbre est tombé...

    Saint-Pierre 8 mars 2020 004.JPG

    ... déraciné au pied du clocher de Saint-Pierre (Photos Simone Santoro).

    Il se dressait à l'entrée du cimetière depuis des lustres, habitué à accompagner les cortèges emmenant nos défunts vers leur dernière demeure. Ce dimanche 8 mars à 15 heures, le majestueux robinier (faux acacia) s'est définitivement effondré, vaincu par les nombreux coups de vent qui ont balayé la cité chalabroise ces jours derniers. Il s'en est fallu de très peu, mais par chance, aucun véhicule ne stationnait à l'endroit même où son tronc imposant est venu s'abattre, assez violemment pour endommager une sépulture en contrebas du portail principal. Les services techniques municipaux ayant été aussitôt prévenus, les mesures nécessaires devraient être mises en oeuvre dès ce matin.

    Saint-Pierre 8 mars 2020 005.JPG

    Saint-Pierre 8 mars 2020 002.JPG

    Saint-Pierre 8 mars 2020 007.JPG

    Robinier.JPG

    Lundi 9 mars, l'arbre a été débité par les services municipaux

    Saint-Pierre 1er juin 2015.JPG

    Tel que notre faux acacia ne sera plus

    Photo archives 1er juin 2015

  • A la découverte de la reliure japonaise

    au bout du fil

    L'atelier de reliure Au bout du fil, créé par Catherine Robin au Peyrat, propose une découverte de la reliure japonaise pour son prochain stage. C'est une manière de relier les livres qui utilise la couture des feuillets plutôt que l'encollage. Contrairement aux reliures traditionnelles occidentales, la couture n'est pas masquée derrière le cuir ou la toile. On peut la voir sur le côté du carnet. La fabrication de la structure est relativement simple en reliure japonaise. Il faut veiller aux bonnes mesures et à l'assortiment des papiers de couverture. C'est la couture qui est l'ossature de la reliure et qui participe du décor. Ce stage permet donc de laisser libre cours à sa créativité pour sortir des sentiers battus et explorer le potentiel de la reliure japonaise.

    Le stage aura lieu le samedi 7 mars de 9 h 30 à 17 h dans l'atelier de reliure Au bout du fil, Le Moulin, 09600 Le Peyrat. Plus d'informations sur le site : https://www.atelier-reliure.fr

    Questions et réservations auprès de Catherine Robin : 06 41 37 17 49

  • Atout Fruit, une greffe réussie

    atout fruitL’association a reçu le Trophée régional pour la biodiversité.

    L’association Atout Fruit, inscrite dans la sauvegarde et la valorisation du patrimoine fruitier local, a tenu son assemblée générale, place Charles-Amouroux. Aux côtés de Paul Coeffard, président, Solène Callarec, coordinatrice du conservatoire fruitier, a présenté un rapport d’activités qui traduit la belle vitalité d’un groupement qui fédère aujourd’hui quatre vingt seize adhérents.

    Au chapitre des actions et animations menées en 2019, l’aménagement végétal et le suivi du conservatoire fruitier, l’entretien des sites greffés, les plantations (plus de 200 arbres), et les animations grand public (greffage). Des stages de formations aux techniques de production et d’entretien des variétés anciennes de fruitiers ont également été organisés, ainsi que des chantiers collectifs. Ces derniers permettant l’échange et la transmission d’un savoir-faire par la réalisation pratique. La fréquentation de ces journées a doublé par rapport à 2018, avec une implication citoyenne grandissante.

    atout fruit

    Autour de Solène Callarec, Paul Coeffard, Hervé Macé (Traverse 119) et Patrice Salerno

    Autre objectif de l’association, la sensibilisation auprès du jeune public, invité à découvrir la biodiversité fruitière. A travers des prestations et des ateliers, réalisés avec des classes de l’école primaire, des centre d’accueil de loisir et des collégiens. Avec des demandes pour 2020 très nombreuses.

    Il faut rappeler que l’ancienne gare de Chalabre, sur la voie verte, permet à Atout Fruit d’accueillir le public, chaque mercredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Vitrine et lieu d’échanges et de rencontres, ce local mis à disposition par la mairie de Chalabre, abrite une pépinière d’arbres, une librairie et une variété de produits transformés. Pour plus d’informations sur les animations 2020, consulter le site http://www.atoutfruit.fr/