Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Patrimoine

  • Fluris : H -13

    Mercredi 11 décembre, l'ancien hall de la gare de Chalabre accueillait de jeunes tireurs de traîneaux (arrossegaïres), venus préparer le charivari de Fluris. Aimablement accueillis dans un inévitable tintamarre par Solène Callarec et l'association Atout Fruit, elles et ils ont travaillé avec beaucoup de méthode, à l'écoute des conseils de leurs prédécesseurs, certes rattrapés par les années, mais toujours aussi motivés par la perspective d'un nouveau « chirbilhi ». Préfiguration d'un rendez-vous avec la tradition, fixé ce soir vendredi 13 décembre à 18 heures 30 devant la mairie, cours Sully. En cette journée de Sainte-Luce, il s'agira de faire du bruit, beaucoup de bruit, rien que du bruit.   

    fluris

    fluris

    fluris

    fluris

    fluris

    fluris

    fluris

  • Tradition de Fluris : Un atelier traîneau pour les apprentis charivaristes

    fluris,patrick lasseubePatrick Lasseube a retrouvé ses amis autour de l’histoire de Fluris. 

    Dans la perspective d’un charivari attendu pour le vendredi 13 décembre prochain, et après deux années de complète interruption, la cité chalabroise sera-t-elle cette fois au rendez-vous d’une tradition plus que tricentenaire ? Entendra-t-on scander à nouveau, « Vei fan les ans que tueron Fluris ! » ? 322 ans après une soirée de Sainte-Luce mise à profit pour envoyer le sieur Jacques Fleury, contrôleur à la chambre à sel de Chalabre, au tréfonds des ténèbres, que reste-t-il de la légende ?

    fluris,patrick lasseube

    Des questions qu’une assemblée réunie dernièrement au théâtre Georges-Méliès s’est posée avec plaisir et intérêt, en compagnie de Patrick Lasseube (photo ci-dessus), auteur d’un travail de recherche sur ce charivari unique, réalisé à la fin des années 1980. De retour en Kercorb où il retrouvait ses fidèles amis « Oustaliens », Patrick Lasseube a proposé des images d’hier mêlées à des témoignages sonores de Chalabrois aujourd’hui disparus, qui auront empli le théâtre d’une atmosphère troublante, assez pour faire frémir le linceul de Fluris.

    fluris,patrick lasseubeEn préambule, Christophe Roncalli avait offert des extraits du texte de Roger Boutellier, substitut général à la cour d’appel de Toulouse, évoquant « les milliers d’enfants qui, au cours des siècles, se sont retrouvés dans cet étrange et tonitruant cortège » (photo ci-contre).  

    Au fil des ans, l’image de Fluris s’est fanée et l’avenir du charivari est plus qu’incertain, mais après la présentation du diaporama de Patrick Lasseube, auquel étaient associés les élèves du collège Antoine-Pons et de l’école Louis-Pergaud, l’espoir renaît. Tout aussi solide que les liens assemblant la chose métallique traînée sur le pavé, le fil entre les générations n’est pas pour autant rompu. Les « arrossegaïres » (tireurs de traîneaux) de tous âges ont rendez-vous mercredi 11 décembre à 14 heures à la gare de Chalabre, où un atelier de confection de traîneaux sera ouvert.

    fluris,patrick lasseube

    Les Oustaliens à nouveau réunis

  • La maison médiévale de la rue des Boulangers va être rénovée

    rue des boulangersLa commune propriétaire, recevra une participation de la Fondation du Patrimoine.

    Depuis le mois de février 2012 et la démolition du bâtiment qui abritait ateliers et bureaux de l’usine de cartonnage Franzone, le quartier du Pont-Vieux n’en fini pas de se transformer. Un temps pressenti pour accueillir l’ex future maison médicale, cet espace ne voyant rien venir n’a cessé de s’agrandir, avec l’effondrement de la toiture voisine survenu en février 2015. L’ancienne boulangerie Calbo subissait elle aussi l’assaut des pelleteuses, ne laissant derrière elle que le souvenir d’un privilège perdu, celui de se régaler d’une chocolatine ou d’un tougnol, le matin sur le chemin de la communale.

    Et en vertu de l’effet domino, il devenait alors aisé de prévoir quel prochain édifice allait tirer sa révérence, le déplacement brutal des poutres de la boulangerie ayant fragilisé le mur porteur mitoyen de la maison sise au n° 2 de la rue des Boulangers. Par chance, et après visite de l’architecte des bâtiments de France et de l’architecte du Patrimoine, l’édifice a été classé comme maison caractéristique des maisons médiévales construites dans les faubourgs, faisant obligation à la municipalité de préserver ce vestige du patrimoine.

    Les travaux de rénovation ont débuté en ce mois de novembre et porteront sur la réfection complète de la charpente et sa couverture, la confortation des pans de bois existants, et la reconstruction du mur arrière. L’entreprise MP Charpente réalisera ce chantier d’un montant de 59 272 €, financé avec la participation de la Fondation du Patrimoine.

  • Fluris l’immortel, revient demain sur grand écran

    fluris,patrick lasseube

    Sur le circuit de la Halle

    Frédéric Plauzolles, Jean-Marc Clarac (Photos Patrick Lasseube, fin années 1980)

    « Le Sr Jacques Fleury de Montpellier, contrôleur au grenier à sel de Chalabre est mort le treizième et a été enseveli le quinzième décembre 1697 dans le cimetière de cette paroisse avec les prières et les cérémonies prescrites ».

    Cet acte de décès extrait des archives communales de Chalabre représente l’unique certitude historique permettant d’identifier le personnage « Fluris ». Et pourtant, nombre d’interrogations demeurent : Qui l’a tué ? Pourquoi ? Plus de trois cent ans ont passé et nul n’a réussi à ce jour à éclaircir les circonstances de cette disparition. Comme le démontre Patrick Lasseube à travers ses recherches menées en 1987 sur le Charivari traditionnel de Chalabre, la vérité se trouve enfouie dans la mémoire collective chalabroise. Mais de contradictions en hypothèses originales, la légende n’a jamais cessé de croître, si bien que Fluris aujourd’hui identifié n’est toujours pas démystifié. Trois semaines nous séparent à présent de la Sainte-Luce, date à laquelle les Chalabrois vont réveiller la mémoire de leur héros légendaire, mort il y aura exactement 322 ans, le vendredi 13 décembre prochain.

    fluris,patrick lasseube

    Incident mécanique et arrêt au stand

    Philippe Franot, Stéphane Ferrier

    Au deuxième plan, Marc Garros, Emmanuel Izart

    Auparavant, Patrick Lasseube sera de retour en Kercorb, où il présentera son diaporama ce vendredi 29 novembre au théâtre Georges-Méliès. Trois projections sont prévues, à partir de 13 h 45 pour les élèves du collège Antoine-Pons, à partir de 15 h 15 pour les écoliers de Louis-Pergaud, enfin pour les adultes et les grands enfants, à partir de 21 h. Patrick Lasseube présentera son travail de recherches aux côtés de ses amis les Oustaliens, amoureux des traditions et curieux d’en savoir plus, tout comme les Chalabrois qui se sont succédés au rythme d’un « chirbilhi » annuel, défoulement sonore à la mémoire de Fluris.

    fluris,patrick lasseube

    Les héros sont fatigués

    De gauche à droite. Au 1er plan : Didier Laffont, Eric Puerto, Emmanuel Izart, Stéphane Ferrier

    Au 2e rang : David Lacko, Joël Zabouraeff, Jean-Jacques Plauzolles, Philippe Oliver

  • Rénovation de la maison, sise 2 rue des Boulangers

    Maison rue des Boulangers 27 février 2015.JPG

    27 février 2015

    Les élus de la municipalité chalabroise communiquent : « Les travaux de rénovation de l’édifice jouxtant les anciens bains douches, qui abritent aujourd’hui la bibliothèque municipale, ont débuté au mois de novembre 2019. L’architecte des bâtiments de France et l’architecte du patrimoine ont classé cet édifice, comme maison caractéristique des maisons médiévales construites dans les faubourgs, faisant obligation à la municipalité de préserver ce vestige du patrimoine.

    Maison rue des Boulangers 5 avril 2015.JPG

    5 avril 2015

    Avant la construction du Pont-Neuf au XVIIe siècle, cette rue menait vers un ancien guet sur le Chalabreil, aujourd’hui disparu. L’édifice constitue un des derniers vestiges médiévaux de cette rue. Le rez-de-chaussée est construit en maçonnerie de galets, les étages supérieurs sont réalisés en pans de bois, avec un surplomb sur le domaine public.

    Les travaux porteront sur la réfection complète de la charpente et sa couverture, la confortation des pans de bois existants, et la reconstruction du mur arrière. L’entreprise MP Charpente réalisera ce chantier d’un montant de 59 272 €, financé avec la participation de la Fondation du Patrimoine ».

    Maison rue des Boulangers 12 mai 2015.JPG

    12 mai 2015

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil

    12 novembre 2019

  • Atout fruit : Les arbres sont disponibles

    atout fruitLa mise en jauge des arbres s’effectue sur l’ancien quai des voyageurs.

    Comme en 2018, l’association Atout Fruit propose à la vente des fruitiers racines nues, pour replanter des variétés anciennes dans les jardins et vergers de la région. Les arbres fruitiers sont arrivés et désormais disponibles en achat direct à la gare de Chalabre, les mercredis de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Les personnes ayant passé commande peuvent venir retirer leurs arbres.

    Ces derniers sont produits selon les principes de l’agriculture biologique et reçoivent un minimum d’irrigation, ce qui leur confère un beau développement racinaire. Il s’agit de scions d’un an à racines nues. Atout Fruit s’efforce de proposer un choix cohérent avec la démarche de sauvegarde des variétés anciennes et locales qui est la sienne. Elle se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos choix.

    N’hésitez pas à appeler ou à rendre une visite directement à Chalabre. La vente de ces arbres contribue au financement du conservatoire fruitier ouvert de la Voie Verte. Le catalogue est toujours accessible sur le lien :

    http://www.atoutfruit.fr/fichiers/Atout%20Fruit_Catalogue%20fruitiers2019-2020.pdf

  • Chemin faisant le long de la Voie verte

    atout fruit,traverse 119,bibliothèque chalabreJuillet 2019, l'association Atout fruit prend ses quartiers à la gare de Chalabre.

    Dans le cadre des animations de la bibliothèque départementale de l’Aude et en partenariat avec l’association Atout Fruit, la bibliothèque municipale organise la 2e édition de Chemin faisant, le samedi 30 novembre.

    Le programme de cette journée sera le suivant : Départ à 10 heures depuis la gare de Chalabre d’une randonnée (10 km, 200 m dénivelé), en compagnie de l’association Traverse 119, avec montée vers la chapelle du Calvaire par le chemin de croix. De 10 h 30 à 12 h, visite portes-ouvertes de la chapelle avec l’association Ensemble pour le Calvaire, suivie de chants occitans avec « Lo Cor de Canterate », puis pique-nique tiré du sac. Poursuite de la randonnée en direction de Sonnac-sur-l’Hers et retour à la gare de Chalabre par la voie verte (évocation du passé ferroviaire de la voie verte avec Hervé Macé de l’association Traverse 119).

    atout fruit,traverse 119,bibliothèque chalabre

    Solène Callarec anime le conservatoire ouvert fruitier de la Voie Verte

    De 14 h à 17 h à la gare de Chalabre, vente d’arbres fruitiers, avec l’association Atout Fruit. Arbres fruitiers de variétés anciennes, scion d’un an à racines nues. Ventes de produits issus de la voie verte (jus, confitures, gelées …), vente de livres et documentations, exposition sur les arbres.

    atout fruit,traverse 119,bibliothèque chalabre

    Le passé ferroviaire de la voie verte sera évoqué par Hervé Macé.