Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était hier

  • C’était hier : La fête des papilles à la crèche

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 24 octobre 2005.

    crèche vanille et chocolatLes pitchouns ont découvert l’art d’accommoder les œufs et les tomates (Photos archives octobre 2005).

    Les petits de la crèche Vanille et Chocolat ont participé à leur manière à la semaine du goût. Grâce à l’aimable collaboration des commerçants du village et des parents, ils ont pu observer, toucher, goûter des légumes, des fruits, différentes variétés de pain, de charcuteries et de fromages. Cette semaine de découvertes s’est conclue par la confection d’un « crumble aux fruits » et d’une julienne de légumes.

    Depuis la rentrée, la crèche a été dotée d’un nouveau système informatique avec écran tactile dans la salle où les parents peuvent pointer eux-mêmes l’arrivée et le départ de leur enfant. Ils peuvent également y consulter le déroulement de leur journée, repas, sieste, changes, activités. Il permettra aussi aux parents de contacter directement la crèche via internet. Pour tout renseignements, contacter la directrice au 04 68 69 28 74.

  • C'était hier : Un nouveau challenge pour Francis Amouroux

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 23 octobre 2010.

    francis amourouxFrancis Amouroux sur le Pont-Vieux, lors du semi-marathon de Carcassonne (Photos archives octobre 2010).

    Aujourd'hui dimanche 24 octobre à 8 h 45, Francis Amouroux sera sur le Pont Saint-Michel au départ de la 4e édition du Marathon du Grand Toulouse. Le moment sera venu de prendre les bénéfices d'une préparation qu'il aura respecté à la lettre, alternant sentiers du pays chalabrais et côteaux du Vallespir, là-bas du côté d'Amélie-les-Bains-Palalda et Montbolo.

    Après une première expérience en avril 2003 et un marathon de Paris bouclé en 3h 42' 16'', l'ex-rugbyman qui fêtait son jubilé surprise en juillet dernier, a effectué un ultime test au pied de la Cité. C'était le 9 octobre dernier lors du semi-marathon de Carcassonne organisé par l'ASC, partenaire en la circonstance de la Journée mondiale des soins palliatifs. Avec un chrono de 1h 45' 59'' qui le place en 137e position sur 292 concurrents classés (5e V3), Francis Amouroux a pu se rassurer dans la perspective d'un nouveau défi qu'il relèvera à partir de demain matin sur les grandes artères de la Ville Rose.

    Il s'agira de rallier la place du Capitole en moins de quatre heures, final d'une course du coeur qu'il souhaite dédier à la mémoire de Jérémy, disparu tragiquement le 5 avril 2009. Et l'ami « Touste » ne sera pas seul sur le macadam toulousain, en effet, un quatuor composé de Régine Duran, Valérie Dillon, Jean Plauzolles et Gilbert Navarro effectuera lui aussi un marathon, sous forme de relais. De Castelginest à Aucamville en passant par la Cité de l'Espace, les supporters seront bien présents sur le parcours, afin de porter nos cinq fondeurs jusqu'à la place du Capitole.

    francis amouroux

    Avant le départ, en compagnie des bénévoles de la Journée mondiale des soins palliatifs, aux côtés de ?, ?, Patrick Missène et Inghe Ram.

  • C’était hier : Les Cyclos du Chalabrais ont un faible pour les Corbières

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 22 octobre 2005.

    cyclo vtt club du chalabraisUne nouvelle saison a pris fin pour les Cyclos du président Jean Quério (photos archives, Rennes-les-Bains, octobre 2005. De gauche à droite, Christian, Alain, Patrick, Nicole, Joëlle, Francis, Robert, Maryse, César, Jean et Monique).

    Comme il fallait s’y attendre, le peloton des cyclos du Kercorb, invité chaque année à pareille époque à mettre un terme à sa saison, a pris la route des Corbières. Plaisir toujours renouvelé que l’équipe emmenée par le président Jean Quério a commencé à goûter dans le col des Tougnets en croisant l’ami Gilbert et ses partenaires du club chapelier. L’occasion d’un échange d’amabilités exceptionnellement bref, c’est qu’il fallait penser à fourbir les braquets pour une seconde ascension programmée vers le col du Linas.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Robert, Francis et Jean, faciles sous les châtaigniers des Corbières

    A l’approche de la ferme de la Viallasse, une constatation s’imposait, aussi triste que le ciel, « le pech de Bugarach ero capelhat ! ». Sombre présage qui laissera de marbre un paisible taureau local, insensible à ses voisines de pâturage. Désenchantement ou sagesse, tant va la cruche à l’eau il est vrai, qu’à la fin elle se casse. Et donc la douzaine de CCC n’avait qu’à passer son chemin, direction Cubières-sur-Cinoble et Soulatgé. Le moulin de Cucugnan était bientôt en vue, puis les citadelles de Peyrepertuse et Quéribus, le groupe pouvait alors desserrer les cale-pieds en bas du Mont-Tauch.

    200 km de paysages superbes     Une petite centaine de kilomètres avait été bouclée sans que l’on ait essuyé plus de quatre gouttes. Le gîte et le couvert étant assurés dans le très hospitalier relais d’Aguilar à Tuchan, tout laissait augurer d’une nuit paisible au cœur des Basses Corbières. Le jour suivant allait être beaucoup moins clément, avec un pic très humide relevé à la hauteur du village de Albas où était décrétée une perception générale de ponchos. Tel une procession de chanoines, le peloton franchira sans broncher les cols de Bedos et de la Fourche, direction Mouthoumet et le Pont d’Orbieu.

    Ils avaient fait l’impasse sur le col de Saint-Louis la veille, les CCC vont faire de même avec le col du Paradis, préférant rallier le siège café de la Paix par Fourtou et Sougraigne. Et au final 200 km de paysages superbes, proposés à un peloton épargné par le coup de fringale, grâce à Maryse et Nicole, dont la maîtrise du volet intendance est au top.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Regroupement général, avant une descente vers la terrasse du café de la Paix

  • C’était hier : Football, une seule victoire pour l’école du FCC

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 21 octobre 2000.

    fc chalabre footballManque de réussite pour les Moins de 15 ans de Philippe Lara et Mickaël Padet. De gauche à droite, debout, Philippe Lara, Aloïs et Zachary Croison, Thomas Walheim, Fabien Cunillera, Xavier Lafitte, Mickaël Padet. Accroupis, Alexandre Allias, Alexandre Granger, Anthony Rosich, Hugo Defernez, Renaud Dumay(Photos archives octobre 2000).

    1 à 3, 14 à 3, 4 à 4, et 3 à 4 : tels sont les résultats secs enregistrés samedi 14 octobre par les pensionnaires de l’école de football du FCC. En déplacement à Quillan, les Poussins emmenés par Antoine Salas ont perdu leur face à face avec les représentants des Trois-Quilles, malgré l’ouverture du score par Yannick Roufflay. Sur la pelouse du stade Lolo-Mazon, les Benjamins de Philippe Gérard et du président Alain Guilhemat ont poursuivi sans encombre leur cavalier seul hebdomadaire pour s’imposer au final sur la marque de 14 à 3, face à leurs homologues de Saint-Hilaire. Les buteurs du jour sont Romain Cantos (5), Hugo Roussel (4), Davy Dumay (4) et Thomas Iles.

    Les Moins de 13 ans engageaient les débats face aux « jaune et noir » de l’US Conques. Une rencontre très serrée qui verra les Conquois ouvrir le score avant que Aurélien Moralès ne remette les deux équipes à égalité sur une belle ouverture de Philippe Boussioux. Les Chalabrois retrouvent alors la bonne carburation et Sylvain Dumons omniprésent sur l’aile gauche donne l’avantage aux protégés de Nanard Boulbès. Après la pause, Aurélien Moralès puis Olivier Parrenin portent la marque à 1 à 4, avant que le groupe n’essuie un léger passage à vide dû à la fatigue. Le milieu de terrain dégarni va dès lors offrir des espaces aux visiteurs qui vont très vite revenir au score et prendre l’ascendant sur la rencontre. Impérial dans ses buts, Alexandre Cassagnaud va heureusement multiplier les arrêts réflexes, et préserver ainsi un score d’égalité (4-4) jusqu’au trille final, sifflé par le Conquois (de Malves) Patrick Missène, référé bénévole auteur d’un arbitrage exemplaire.

    Enfin, les Moins de 15 ans accueillaient sur leur herbe les Limouxins du LPFC, à l’occasion de leur deuxième match de championnat. D’entrée les visiteurs vont prendre le match à leur compte pour inscrire deux buts par leur capitaine et numéro 10, Hakim. Les Chalabrois vont peu à peu revenir dans la partie et manquer un nombre incalculable d’occasions, Aloïs et Zachary Croison n’étant pas en veine. Mais Renaud Dumay entré en cours de jeu inscrira un premier but, avant que Fabien Cunillera n’égalise pour le FCC. Après la pause, les Limouxins vont reprendre l’avantage et les Chalabrois vont à nouveau revenir sur une frappe du même Fabien Cunillera (3-3). Ce sont pourtant les visiteurs qui auront le dernier mot, inscrivant le but de la victoire à quelques minutes du final, 3 à 4, score définitif.

    Nos footballeurs auront l’occasion de se refaire le week-end prochain, les poussins accueilleront l’Entente Couiza-Espéraza au stade Lolo-Mazon tandis que les Benjamins, les Moins de 13 ans et les Moins de 15 ans se déplaceront respectivement à Limoux, Lézignan et Capendu.

    fc chalabre football

    Les Poussins

    De gauche à droite, debout, Claude Cnocquart, Pierre Padet, Thomas Colomer, Hugues Ferrié, Joris Sauvage, Antoine Salas. Accroupis, Yannick Roufflay, Valentin Arnoux, Nathan Azam, Nicolas Dufour.   

    fc chalabre football

    Les Benjamins

    De gauche à droite, debout, Alain Guilhemat, Florian Guilhemat, Thomas Iles, Quentin Seyve, Cyril Gérard, Michel Dufour, Davy Dumay, Philippe Gérard. Accroupis, ?, Cédric Castel, Frédéric Noy, Pierre-Quentin Lanes, Romain Cantos, Elie Franot, Wilfried Laran, ?. 

    fc chalabre football

    Les Moins de 13 ans

    De gauche à droite, debout, Bernard Boulbès, Alexandre Cassagnaud, Aurélien Moralès, Cyril Sabaté, Olivier Parrenin, Thomas Kolodziejski . Accroupis, Grégory Boulbès, Philippe Boussioux, Sylvain Dumons, Sébastien Boulbès, Jonathan Razeyre. 

  • C’était hier : La « caravane des sciences » a fait une halte au collège

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 20 octobre 2005.

    collège antoine-ponsLes collégiens d’Antoine-Pons ont abordé la découverte de l’évolution de l’homme avec Anne Dorigny (Photos archives octobre 2005).

    L’initiative a pour but d’apporter l’information scientifique dans les établissements, et le collège Antoine-Pons invitait dernièrement la « caravane des sciences » à venir à la rencontre des élèves de 4e et 3e, aux côtés de l’équipe pédagogique composée de Mmes Jougla, Petitjean et Sicart, MM. Brunel, Menendez et Rault.

    Les élèves ont dans un premier temps fait la connaissance de Muriel Planas, géologue indépendante spécialisée dans la restauration des monuments et ont, en sa compagnie, observé plusieurs échantillons de roche (gypse, paillettes d’or, granite), de minéraux (quartz, calcite) pour ensuite aborder les conditions de leur utilisation par l’homme. Illustrations apportées par le biais d’un diaporama présentant des exemples de monuments du département et de la région érigés en pierre. Une approche du rapport entre la pierre et l’homme qui s’est orientée vers une analyse condensée de la géologie du département audois, et l’observation au microscope de roches telles que le basalte et le granite.

    Sens critique et curiosité en éveil, les potaches sont ensuite partis à la découverte de l’homme et de son évolution, aux côtés de Anne Dorigny, animatrice au musée de Tautavel. Tout droit sortis de la caune de l’Arago, certains vestiges osseux et troublants de nos ancêtres ont emmené un auditoire captivé vers une préhistoire tour à tour peuplée d’australopithèques, d’homohabilis, d’homo érectus, de néanderthalensis.

    L’occasion pour Anne Dorigny d’expliquer comment tous les hommes préhistoriques ne sont pas les ancêtres des hommes actuels, puisque l’évolution longue de plusieurs millions d’années se disperse, à l’inverse d’un arbre généalogique classique. Une présentation de crânes et de plusieurs espèces fossiles allait illustrer les différentes adaptations et modes de vie jusqu’à l’homosapiens actuel, l’objectif étant de déterminer quels furent nos ancêtres potentiels dans toute l’histoire des hommes préhistoriques.

    Une journée très enrichissante, pour les collégiens d’Antoine-Pons, qui aura très certainement suscité quelques vocations.

    collège antoine-pons

    collège antoine-pons

    collège antoine-pons

  • C'était hier : Le Chalabrais se dote d’une coopérative de stockage de blé

    C’était un peu avant que l’enseigne Gamm Vert ou encore les Greniers du Razès n’apposent leur nom sur le fronton de la « coopé », quand les Chalabrois avaient assisté à l’édification d’un imposant bâtiment de pierre sur la plaine du Pont-Neuf.

    La guerre de 1939-1945 venait de prendre fin, et la coopérative de stockage de blé du Chalabrais sortait de terre. Au mois d’août 1945, un cahier de souscription des parts porte mention d’un « capital souscrit et versé au 31 août, dont 1040 parts de capital initial, à 250 francs chaque part ». Sur lequel sont également inscrits les noms de 30 souscripteurs, pour un total de 1428 parts, où l’on retrouve entre autre, Jean Amiel (Chalabre, 20 parts), Antoine Bennes (Puivert, 26), Marcellin Dumons (Camplimoux par Sonnac, 20), Emile Fau (Les Bayllards par Montbel, 40), Brice Pons (Chalabre, 20), Pierre Maubec (Sainte-Colombe, 40), Camille Amat (Canterate par Montbel, 10), André Loutre (Chalabre, 40), Elie Abat (Le Bousquet par Sonnac, 200), Fernand Fau (Les Bayllards par Montbel, 160), Jean Horte (Rivel, 40), Fernand Gaubert (Sonnac, 120), Benjamin Nègre (Puivert, 200), Camille Bernadou (Le Bourdiquié par Montjardin, 16), Jean Cathala (Puivert, 80), Eugène Camredon (Nébias par Quillan, 20), Marcel Bosc (Le Courtisaire par Montjardin, 20),… 

    Photos Maurice Mazon

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

    coopérative de stockage de blé du chalabrais

  • Un jour, deux images

    Photos Maurice Mazon

    maurice mazon

    Quand lo boièr ven de laurar
    Planta son agulhada
    I e a u o
    Planta son agulhada...

    maurice mazon

    Quand la transhumance passait par le pont du Blau