Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était hier

  • C’était hier : Des donneurs de sang toujours plus jeunes

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du samedi 5 juillet 1997.

    centre de transfusion sanguine carcassonneAprès le don, le réconfort autour du buffet (Photo archives, Juin 1997).

    Le centre de transfusion sanguine de Carcassonne faisait escale jeudi en Kercorb, à l’occasion d’une collecte qui s’est déroulée dans le salon du District du Chalabrais. L’équipe médicale présente a constaté avec plaisir comment les jeunes Chalabrois participent de plus en plus nombreux à ce bel élan de générosité. Autour du buffet copieux et d’excellente qualité, agrémenté par l’humeur toujours égale de l’ami Victor, chacun a pu retrouver la bonne carburation. En attendant un prochain rendez-vous pour accomplir un geste simple et essentiel. Un geste que chacun d’entre nous devrait faire un jour ou l’autre.

  • C'était hier : Deux heures de plaisir sur le bon tempo, avec l’association « Gym Danse »

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 4 juillet 2012.

    aurélie notredame,gym danse chalabreEn coulisses, le groupe « Ado » essaie d’évacuer le stress (Photo archives, juin 2012).

    Comme chaque année avec l’arrivée de l’été, la scène du théâtre municipal retrouve de jeunes artistes passionnés par l’art de la danse. Cette fois encore, petits et grands étaient au rendez-vous, pour deux heures de danse non-stop, offertes a un public enthousiasmé par les prestations des élèves d’Aurélie Notredame, leur animatrice. Sur un parquet habitué aux prestations de qualité, les classes « ados » et « enfant », parées de costumes magnifiques créés par leur professeur, ont enchaîné des chorégraphies très soignées.

    Cette soirée de clôture aura été tout aussi rythmée que conviviale, avec le renfort apprécié de la section Danse Country. Le bonheur des enfants évoluant sur la scène, conjugué à celui des parents et amis venus très nombreux assister à cette représentation, a comblé les responsables de l’association Gym Danse. Après un final particulièrement enlevé, le rideau s’abaissait sous des salves d’applaudissements.

    Rendez-vous en juin 2013 et excellent été aux petits artistes ! L’association reprendra les cours en septembre, pour tout renseignement, contacter Aurélie Notredame  au 07 70 71 80 42 ou 06 13 42 15 77.

  • C’était hier : Le concours de la Résistance très suivi au collège

    L’article mis en ligne avait été rédigé par Marie-Louise Saddier, et publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 3 juillet 1997.

    Résistance juin 1997 bis.jpgDes lauréats heureux (Photo archives juillet 1997).

    Fidèles à une tradition solidement ancrée dans leur établissement, les élèves de 3e du collège Antoine-Pons ont participé avec succès au concours national de la Résistance et de la Déportation.

    « Ils étaient vingt de la classe de 3e en ce jour de mars où avait lieu le concours de la Résistance. Vingt qui depuis plus de deux mois avaient préparé ce travail sur la Mémoire avec leur professeur, Mme Hélène Cortès. Prenant le relais, Mme Françoise Maury accompagnée du colonel Marius Olive et de MM les résistants de Picaussel, René Subreville, Camille Boussioux, Georges Pendariès, et aidée par Mme Marie-Louise Saddier, relata les divers aspects du thème proposé : « Les femmes dans la Résistance ». En bref, tous et toutes très en forme ont défendu le sujet proposé avec toute leur bonne volonté et tout leur savoir. Cependant l’adage : « Beaucoup d’appelés, peu d’élus », s’avère toujours de rigueur, surtout quand la concurrence joue entre les élèves des lycées et collèges de l’Aude, participant ce même jour, au même concours. La lutte à l’arrivée se joue surtout au moment de la lecture des copies à Carcassonne, à l’inspection d’académie.

    Le collège Antoine-Pons de Chalabre s’honore de quatre prix décernés à Marjorie, Marion, Carla et Laurent. Mais tous ayant travaillé avec autant de ferveur, il était normal, honnête et primordial de récompenser tout ce monde. Aussi, le dernier jeudi du mois de juin, en présence des autorités cantonales, des professeurs du collège, et de Mme Maryse Navarro, les élèves reçurent tous deux livres : Lucie Aubrac, et un petit opuscule dont le titre est un programme : « Se taire est impossible ». Le tout accompagné de la photocopie d’une lettre envoyée à toute la classe par le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, auquel le jour du concours, les jeunes avaient envoyé un petit mot d’espérance en l’avenir.

    Ainsi Laura, Carla, Jonathan, Marie-Aude, Magali, Ingrid, Gladys, Emilie, Marion, Virginie, Marjorie, Marie-Christine, Céline, Jean-Baptiste, Nils, Lionel, Christophe, Randolf, Mickäel et Laurent ont eu une belle récompense, et sans doute n’oublieront-ils pas trop vite tous ces exemples qui leur ont été transmis ».                           

  • C’était hier : La kermesse paroissiale célébrée à Saint-Pierre

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du mardi 3 juillet 2007.

    2007 Kermesse 001.jpgGaétan « petit pêcheur » a réussi à tirer son épingle du jeu (Photos archives, Juin 2007).

    Il régnait une atmosphère champêtre dimanche à l’ombre des grands marronniers qui ornent les abords de l’église Saint-Pierre. Fidèles et nombreux au rendez-vous, ils aveint répondu à l’invitation du comité interparoissial du Kercorb, organisateur de la kermesse d’été.

    Après l’office célébré par l’abbé Raymond Cazaban, chacun a pris plaisir à investir le parc pour une balade à travers les stands proposés par les Soeurs de la Présentation de Marie et les bénévoles du comité pastoral. Foire aux livres, jeux d’adresse, pâtisseries, cantine, rien n’aura été laissé au hasard, afin que les paroissiens et leurs invités puissent pleinement profiter d’un moment privilégié au pied de la flèche du clocher de Saint-Pierre.

    2007 Kermesse 002.jpgUne courte halte à la buvette précédait le repas partagé sous le grand porche, à l’ombre d’un soleil bienvenu et présent dès la première heure.Avec l’angélus du soir intervenait le tirage au sort de la tombola, dont la liste gagnante est consultable à l’entrée de la cure, rue du Capitaine Danjou. Il était l’heure de prendre congé, Sœur Hélène invitant chacun à se féliciter mutuellement pour l’excellent climat ayant accompagné une fête placée sous le signe de l’union et de la fraternité.