Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était hier - Page 4

  • C’était hier : Saison culturelle 1996/1997 : les choix de Car'Al'Oulo

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 9 octobre 1996.

    car'al'oulo,faolLes associations du canton autour d’Alain Baurès (Photos archives, octobre 1996).

    Les membres de Car'Al'Oulo, réseau culturel du Chalabrais qui rassemble les représentants des différentes associations du canton, étaient réunis mardi soir au collège Antoine-Pons afin de mettre au point la nouvelle programmation de spectacles pour la saison à venir. A partir d’un éventail de représentations avancées par la Fédération Audoise des Oeuvres Laïques (FAOL), regroupées dans le réseau « Chemins de traverse », le choix effectué propose les animations suivantes : samedi 21 décembre au théâtre municipal, le Théâtre de la Rampe présentera « Occitania 39-45 », composé de deux pièces, « La croz erbosa » et « Catinou et Jacouti ».

    Vendredi 14 mars à Rivel, « Arlecchino All Black », de Bryan Divers. Un conte spectacle qui touchera les (vieux) parents sportifs, leurs petits (à partir de 9 ans environ), et tous ceux qui confondent ballon de rugby et olive géante. Vendredi 23 mai, « Chanson pour le plaisir », invitations aux voyages avec Christine Costa, un spectacle pour tout public. Samedi 12 avril, un drôle de ballet intitulé « Pas perdus », et qui a bien sûr pour cadre une gare et son immense salle des pas perdus, à moins que ce ne soit un tribunal.

    Eclairé dans ses choix par une présentation détaillée à mettre à l’actif d’Alain Baurès, responsable auprès de la FAOL, Car'Al'Oulo souhaite avoir mis sur pied un programme qui obtienne l’adhésion du plus grand nombre.

    car'al'oulo,faol

    Cathy Autonès, Valérie Puerto, Alain Baurès

    car'al'oulo,faol

  • C'était hier : Football : l'école du FCC sur le pré

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 9 octobre 2001.

    fc chalabre footballNanard Boulbès et Alain Guilhemat encadrent les Moins de 13 ans  (Photos archives, octobre 2001). De gauche à droite, debout : Bernard Boulbès, Yannick Martin, Quentin Seyve, Thomas Kolodziejski († Juillet 2017), Jonathan Razeyre, Hugo Roussel, Sébastien Boulbès, Olivier Parrenin, Alain Guilhemat. Accroupis : Philippe Boussioux, ?, Davy Dumay, Pierre-Quentin Lanes, Florian Guilhemat.    

    Pour leur deuxième sortie en championnat, les pensionnaires de l’école de football ont signé une victoire et concédé deux défaites. Sur leur herbe, les Benjamins qui recevaient leurs homologues de l’Etoile Sportive Fanjuvéenne se sont inclinés sur la marque de 0 à 3. Prochaine rencontre pour les protégés de Philippe Gérard, samedi 13 octobre à Bram. Les Moins de 13 ans de Bernard Boulbès et Alain Guilhemat se rendaient à Espéraza où ils ont subi la domination de l’Entente CERB, score final 0 à 3.

    fc chalabre footballEnfin, les Moins de 15 ans emmenés par le trio Fabrice Canal, Cédric Courdil, Fabien Conte, ont emporté leur duel face aux Limouxins du LPFC. La rencontre se jouait sur le terrain de Pieusse où les partenaires du capitaine Aurélien Moralès ont signé une belle victoire, 1 à 2. Après un premier but signé par Christian Matéo pour Chalabre, les équipiers limouxins de Guillaume Prades reviendront au score juste avant la pause. Après le repos, Chalabre reprendra la maîtrise du jeu et c’est par un but très volontaire de Nicolas de Cat (photo † Juillet 2002) que le FCC enlève le gain du match. Excellent arbitrage du référé Jean-Christophe Guillaume. Prochaine rencontre samedi 13 octobre à Lolo-Mazon, face au Trapel (Entente Villegailhenc-Villemoustaussou).

    En marge de ces trois rencontres, il est bon de souligner l’excellente entrée en matière des débutants qui ont donc signé leurs grands débuts sous les couleurs chalabroises, à l’occasion du premier plateau qui se tenait à Belvèze-du-Razès. Les jeunes recrues ont parfaitement appliqué les consignes de leurs entraîneurs Olivier Cazas, Sébastien Duporge et Didier Roget.     

  • C’était hier : Le château de Chalabre s’offre une cure de jouvence

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 8 octobre 2001.

    les chevaliers du kercorbLes Chevaliers du Kercorb ont pris leurs quartiers (Photo archives, octobre 2001).

    Il régnait samedi au pied de la vieille demeure des Comtes de Bruyères, une rare effervescence, à l’heure où les Chalabrois poussaient la lourde porte condamnée depuis tant d’années. Accueillie devant le grand escalier de pierre par les partenaires de Gilles Romero, nouveau maître des lieux, une cohorte pacifique armée de balais-brosse, pelles et têtes de loup, allait investir une à une les pièces centenaires afin de leur rendre le lustre d’autrefois. Et du cellier à la chambre des bonnes, du grand salon à la chambre de l’évêque, des appartements de la comtesse au grenier de Montpellier, chacun s’est efforcé de redonner un peu de vie à ces lieux chargés d’histoire.

    Très certainement attachés au riche passé de la première cité du Kercorb, nos bénévoles répondaient à l’invitation de Gilles Romero dont l’objectif est de réhabiliter le château, en association avec toutes les bonnes volontés souhaitant s’investir dans le projet. Le château mais aussi le parc immense qui le ceinture ont fait l’objet de soins particuliers, dispensés par un dynamique groupe de volontaires qui se sont relayés l’espace d’un week-end, partageant à l’occasion un buffet gourmand sous le superbe donjon des Mauléon.

    En ce dernier dimanche de septembre, l’association des Chevaliers du Kercorb née d’une intention originale, a accueilli ses premiers membres, dans ce qu’il faut désormais appeler Château-Chalabre. Comme a pu le préciser Sylvie Kaminka, chargée de communication, de telles initiatives seront reconduites tout au long de l’automne.

    les chevaliers du kercorb

  • C’était hier : L’école Louis-Pergaud au pays de l’Homme

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du vendredi 4 octobre 1996.

    école louis-pergaud chalabreL’Homme de Tautavel a posé avec nos écoliers  (Photo archives, septembre 1996).

    Dans le cadre de ses activités pédagogiques, l’école Louis-Pergaud faisait vendredi dernier une escapade en pays catalan, chez l’Homme de Tautavel. En visitant le superbe musée de la Préhistoire, les élèves des classes primaires se sont familiarisés avec le quotidien, les habitudes et les conditions d’existence d’un ancêtre de 450.000 ans d’âge. Devant la fidèle reconstitution de la grotte, nos élèves n’ont eu aucune peine à imaginer la difficile cohabitation entre ours et hommes des cavernes, en concurrence pour l‘occupation de l’abri naturel que constituait la fameuse grotte de Tautavel. Très attentifs au cours de la visite, nos potaches ont semblé être assez impressionnés par la complexité des rythmes du froid, et l’inquiétante régularité avec laquelle réapparaissent les périodes glaciaires. Certains sont à présent persuadés qu’une glaciation imminente menace la Terre… d’ici 3 000 à 7 000 ans.

    école louis-pergaud chalabre

    La classe de CM1 avec Jean Plauzolles

  • C’était hier : Le Syndicat d’Initiative du Chalabrais dresse le bilan

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du jeudi 4 octobre 2001.

    syndicat d'initiative du chalabraisLe conseil d’administration du S.I. autour du président Jean-Pierre Brzesc (Photo archives, septembre 2001. De gauche à droite, Dominique Martinez, Jean-Noël Carbonnel, Marie-Annick Serrus-Crampagne, Jean-Pierre Brzesc).

    Le conseil d’administration s’est réuni dans l’ancienne salle du conseil municipal, cours Sully, sous la présidence de Jean-Pierre Brzesc. Le bilan financier fait apparaître un compte positif à la date d’aujourd’hui, « un compte à modérer dans la mesure où il nous faut fonctionner durant les longs mois d’hiver ». Le S.I. constate une augmentation de sa fréquentation, surtout au mois d’août, «  grâce à nos amis belges et néerlandais ».

    Tout irait bien dans le meilleur des mondes si quelques problèmes ne venaient pas ternir un contexte favorable. Les poubelles et principalement les bouteilles plastiques défigurent l’entrée de Chalabre lorsque l’on arrive de Mirepoix, elles donnent une bien piètre carte postale pour les touristes. Le GR 7 qui mène à la chapelle du Calvaire est obstrué par les travaux de la nouvelle montée vers l’usine IDF.

    « Nos touristes, les Chalabrois et les Chalabrais, ont le droit de conserver cet accès. Notre camping a perdu 1/3 de ses clients, il faut trouver dans une politique globale du tourisme, les moyens d’inverser la situation. Des animations estivales sur place, sont une première piste. Pour que Chalabre et le S.I. aient leur mot à dire sur l’aménagement à venir du lac de Montbel, il faut, au minimum, que nous ayons un pied dans ce lac. La seule alternative à une éventuelle exclusion serait d’acheter le terrain de Parégas, qui donne idéalement sur la partie à niveau constant ».

    Autre information, Les responsables du SI sont partenaires d’un projet de création d’une association « Pays d’Olmes, Mirepoix, Chalabrais, le renouvellement de la plaquette d’informations touristiques se fera à l’année qui vient. Le conseil d’administration accepte avec regret la démission de M. Salvat de son poste de l’équipe dirigeante, et le remercie pour le travail effectué. Le verre de l’amitié a clôturé cette réunion.

    syndicat d'initiative du chalabrais

    De gauche à droite

    Odette Carbonnel, Alain Croësi, Noël Gonzalez, José Navarro, Jacques Brady