Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique

  • C'était hier : Sophie Jacques récompensée par l’Académie Charles Cros

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du lundi 22 novembre 2010.

    sophie jacques-seranoSophie Jacques et sa cornemuse, lors d’un carnaval avec les enfants de l’école Louis-Pergaud (Photo archives).

    « La Sofia es una bodegaira de primièra ! » et c’est Robert Roncalli qui le dit, alors ? Il parle ainsi de son amie Sophie Jacques de Dixmude, laquelle cultive un amour profond pour la musique là-bas du côté de Philippou. Une évidence pour l’ami Robert, à laquelle le collectif de spécialistes qui compose l’Académie Charles Cros s’est rendu tout dernièrement, en attribuant à la plus occitane des citoyennes belges, le prix « Coup de coeur 2010».

    Partie voilà près de trente ans du plat pays qui est le sien, Sophie vit aujourd’hui dans ce pays occitan qu’elle ne cesse d’explorer et de découvrir. Experte en musique médiévale, elle passera du statut de musicienne amateur à celui de musicienne professionnelle au terme d’une formation au conservatoire national de la région de Toulouse (musique ancienne). Entre deux concerts en France ou à l’étranger, Sophie joint ses partitions à celles des musiciens autodidactes de l’OPVC, avec lesquels elle anime carnavals et autres fêtes du Cazal.

    Fortement attachée aux traditions, elle va découvrir la richesse du pays de Kercorb, et « l’esprit ouvert et particulier de l’OPVC » sera pour elle « un formidable facteur d’intégration ». Tout comme la langue occitane qu’elle apprend très vite, avant de succomber au charme de la cornemuse de la Montagne Noire, la fameuse « boudègue ». A ce moment là, cet instrument que seule la langue d’Oc parvient à définir est presque tombé en désuétude. Sophie va s’intéresser de plus près à l’histoire de cette peau de chèvre, entreprenant un vaste travail de recherche qu’elle souhaite partager aujourd’hui avec « de nouvelles générations qui montrent un intérêt étonnant pour cette drôle de peau à voix humaine ».

    Et le résultat est là, sous la forme d’un film qui restitue la mémoire de la « boudègue », intitulé « Bodega, Buf de vida ! ». De fait, un souffle de vie parcourt ce documentaire qui donne la parole aux principaux artisans de cette renaissance, réalisé avec le concours de Stéphane Valentin, aux côtés duquel « la Sofia » a reçu une belle distinction qui mérite de sincères compliments.

    Dans ce pays au coeur duquel elle semble posséder des racines, Sophie Jacques n’oublie pas de réserver une dédicace « aux chèvres, en les remerciant de leur sacrifice pour faire vivre la boudègue». Avec son complice passeur de patrimoine, Sophie vous donne rendez-vous le mardi 23 novembre au Chapeau Rouge à Carcassonne (20 h 30), le film sera présenté dans le cadre d’une soirée animée par « l’Escola de bodega ». La projection sera suivie du verre de l’amitié. Il est possible de se procurer le film à la bibliothèque municipale de Chalabre, dans les magasins Cultura et Espace Leclerc.

  • De la musique, des paroles, un clip

    marinab,christophe roncalli,pisse-deboutIl est interprété par MarinaB, sur des paroles et une musique signées et composée par Christophe Roncalli, le clip du « Pisse debout » est arrivé. 4’37’’ à ne pas mettre entre toutes les oreilles, encore que…

    La prestation de Marina Bellinello, en collaboration avec l’ami Christophe, est à découvrir et à écouter via un lien qu’il serait balourd d’ignorer, au risque de passer pour un pisse-vinaigre, ou un pisse-froid : https://youtu.be/JAPaKb45XhE

  • Davy Kilembé primé par l’académie Charles-Cros

    davy kilembé,chalabre en sérénade 2020 Invité à Chalabre cet été, l’artiste perpignanais chante les mots et les fait danser.

    Il s’était produit sur les balcons et les cours chalabrois les 7 et 8 août derniers, révélant une vieille histoire d’amour avec Chalabre, et dévoilant ses sentiments à un auditoire rassemblé dans le cadre d’un Chalabre en Sérénade 2020 spécial. Vendredi 25 septembre, Davy Kilembé s’est vu remettre le prix « Coup de cœur chanson » par l’académie Charles-Cros, lors de la 33e édition du festival l’Estival de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).

    Artiste indépendant, auteur et compositeur, Davy Kilembé obtient une prestigieuse distinction pour Chansons d’Amour et de Colère, son septième album sorti juste avant le début de la crise sanitaire. Une belle reconnaissance pour le Perpignanais, qui ajoute son nom à un palmarès sur lequel s’inscrivent les noms de Jacques Brel, Georges Brassens ou Jacques Higelin.    

    davy kilembé,chalabre en sérénade 2020

    Présent à Chalabre cet été aux côtés de ses amis Al Delort, Sebah, Maxime Bolasell et Mawogani, Davy Kilembé avait pris plaisir à échauffer les cours, aidé en cela par un mercure musicomane qui n’avait rien perdu de la fête (photo ci-dessus). Comme un prélude à l’arrivée d’un automne porteur de lauriers et de promesses en l’avenir. Un sincère coup de chapeau à Davy Kilembé, et à Chalabre en Sérénade, qui a encore réussi à proposer une affiche 2020 de qualité, dans un contexte des plus particuliers.

    davy kilembé,chalabre en sérénade 2020

    Sur la scène du Café de la Paix, le 7 août 2020

  • Les « bodegaïres » ont fait leur marché

    BodegamBal 001.JPGPanier à la main, chacun était invité à « bodegambaler ».

    Samedi 19 septembre entre 10 et 12 heures, les vieux piliers de la halle chalabroise accueillaient un petit « concert sul mercat ». Une animation inscrite dans le cadre de l’opération « 100 spectacles pour l’été dans l’Aude », soutenue par le Département, pour encourager la diffusion du spectacle vivant. Quatre musiciens invitaient à « bodegambaler », verbe inventé mais évocateur, à l’occasion d’un bal résolument traditionnel, énergique, et dédié à la bodega.

    BodegamBal 005.JPGEn ces temps troublés, Sòfia Jacques Serano à la bodega, la boha, au tuba et au chant, Pascale Théron à la bodega, la flûte traversière, la clarinette basse, au graile de la Montagne Noire et au chant, Hervé Capel à l’accordéon chromatique et aux percussions, Zoé Durand au tambourin à sonnailles, aux « pieds » et au chant, ont été très heureux de pouvoir faire sonner leur musique sous la halle de Chalabre, et « de voir les mollets de certains avoir des fourmis, même si nous n’avons pu faire bal ».

    BodegamBal 004.JPGEntre compositions personnelles et airs et danses traditionnels, nos quatre musiciens ont uni leurs instruments et leurs voix pour tisser une animation autour de la cornemuse, instrument à la sonorité puissante, chaude et envoûtante.

    BodegamBal 007.JPG

    BodegamBal 005 bis.JPG

    BodegamBal 003.JPG

    BodegamBal 002.JPG

  • Un casting pour l’émission N’oubliez pas les paroles

    Les services de France 2 à la recherche de nouveaux candidats pour le jeu musical diffusé tous les soirs sur leur antenne, seront prochainement à Chalabre. Les fans de chansons françaises sont invités à se faire connaître : https://inscription.noplp.tv

    Plus d’info sur : https://www.facebook.com/castingnoplp     ou 01 49 17 84 20.

  • Puivert : Si ça vous chante...

    La chorale de la MJC de Puivert reprend ses activités à partir du 15 septembre. Les rendez-vous hebdomadaires sont fixés au mardi de 20 h à 21 h 30, de septembre à juin, dans la salle de la mairie. Plus d’informations #chorale #répétoiredumonde #concerts #interchorale

    2020 Puivert Chorale septembre.jpg

  • Puivert : La bodega s’invite au verger du musée du Quercorb

    musée du quercorb,sophie jacques-serano

    Si la cornemuse m'était contée, par Sophie et ses amis bodegaïres

    Dimanche 23 août à 17 heures, le verger résonnera aux accents de la « bodega » en compagnie de Sophie Jacques et de ses amis « bodegaïres ». La bodega (prononcez boudéguo), qu’es aquo ?

     « La plus belle des cornemuses par son volume, sa personnalité et la culture qu’elle porte » vous dira Sophie Jacques, musicienne et passeuse (les Chalabrois l’appellent « la Belge occitane », photo ci-dessous). Arrivée dans ce pays il y a une quarantaine d’années, Sophie est tombée amoureuse de cet instrument, a choisi d’en faire son métier, d’en transmettre sa pratique (instrument enseigné maintenant au conservatoire de Carcassonne) afin de la sauver d’un oubli auquel elle était promise et aussi de la construire du côté de Philippou avec son compagnon Nicolas Serano.

    musée du quercorb,sophie jacques-serano

    Photo archives, 29 mai  2014

    Instrument patrimonial de la Montagne Noire et du Lauragais, la bodega (aussi appelée craba dans le Tarn), faite d’une peau de chèvre entière, est  maintenant reconnue dans tout le Languedoc comme emblématique de la culture occitane. Il n’y a donc pas qu’en Ecosse ou en Bretagne que l’on entend sonner la cornemuse. Cet instrument accompagnait la vie de tous les jours d'un monde rural qui était bien sûr plus peuplé que de nos jours, il permettait aussi aux jeunes de se rencontrer. Tout comme la langue occitane, elle a failli disparaître et maintenant, grâce à sa transmission, elle reprend sa juste place dans notre société.

    Ce « concert-découverte », proposé dimanche 23 août, sera commenté par des passionnés de cet instrument et de la culture qu’elle porte. Ce sont pas moins de cinq bodegaïres qui vous enchanteront de diverses musiques du pays de la bodega mais pas que, contant son histoire et sa renaissance, ils vous parleront aussi du rôle des musiques de tradition orale. Ce concert est gratuit. Retrouvez tout le programme sur www.museequercorb.com

    musée du quercorb,sophie jacques-serano

    Photo archives, 29 mai  2014