Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique - Page 4

  • Puivert n’a pas renoncé à la Fête de la Musique

    fête de la musique puivertLa chorale locale « Comme ça vous chante » a lancé la soirée de belle manière (Photos Daphné Daumand, MJC de Puivert).

    Elle voulait honorer le rendez-vous annuel dédié à la chanson, la MJC s'est adaptée en un temps record pour proposer une édition 2021 de la Fête de la musique.

    Cette belle soirée, comme chaque année gratuite, s'est tenue le samedi 19 juin aux abords du lac et sous un format minimaliste. Une centaine de spectateurs présents, respectueux et attentifs ont pu apprécier des concerts de qualité, dans une excellente ambiance, et un climat  de douceur et de bienveillance.

    D’autant que le cadre était enchanteur, illuminé par des éclairages nocturnes et colorés, rehaussé par des chants que le vent portait sous les branches du grand frêne. La chorale puivertaine « Comme ça vous chante » a débuté la soirée par une représentation de son répertoire. Pour un grand voyage vers la Corée, l’Afrique du sud, l’Italie,  le Brésil, le Québec et Europe de l'Est. Un choeur local au mieux de sa forme, à la fois puissant et sensible.

    fête de la musique puivert

    A 20 h, le guitariste chanteur brésilien Edmur (photo ci-dessus), a envoûté l’assistance avec les sonorités de la musique populaire du Brésil. Un répertoire de Bossa Nova délicieux, tout en douceur, accompagné d’une bonne dose d’humour, chacun se souviendra  de l'histoire des origines de la Samba au Brésil. Le public a tout autant apprécié les chansons que leur interprète.

    fête de la musique puivert

    Pour finir la soirée, le Trio Celtique Cauldron a conquis le public grâce à sa  musique douce et virtuose à la fois. D’excellents musiciens, chanteuse à la voix de miel, violoniste chanteur avec une belle voix de graves, beaucoup de polyphonies magnifiques, et un beau concert pour clôturer, le public restant majoritairement jusqu'au bout de la soirée.

  • Puivert : Rencontres entre femmes et poésie

    Le lundi 24 mai, Puivert et le musée du Quercorb ouvriront la saison culturelle avec le concours de l'association La Claranda. Pour ce redémarrage, le bucolique verger du Musée du Quercorb avait été choisi afin de proposer un événement tout à fait singulier, en partenariat avec l'Institut d'Etudes Occitanes de Carcassonne (IEO). A l'annonce des prévisions météo, l'événement sera déplacé vers la halle de Puivert.

    paulina kamakine,carola ortiz,musée du quercorbDeux femmes seront au programme de ce 24 mai, lundi de Pentecôte. L'une est occitane, l'autre est catalane, toutes deux révélant les femmes créatrices contemporaines des deux côtés des Pyrénées.

    A 17 h, Paulina Kamakine (Photo Hestenau), autrice en langue d’Oc, révélera la création artistique contemporaine féminine. Pour cela, elle lira des poèmes choisis parmi l'ouvrage dont elle a dirigé la publication « Paraulas de Hemnas » (ouvrage bilingue occitan-français présentant des poésies de 36 poétesses et chansonnières occitanes contemporaines de toutes les régions de la Grande Occitanie). Ces textes révèlent une autre vision du Monde et Paulina fera découvrir le regard de femmes d'Oc sur le pays, la famille, l'amour et la vie d'aujourd'hui. Des échanges avec l'Institut d'Etudes Occitanes de Carcassonne (IEO) seront privilégiés.

    paulina kamakine,carola ortiz,musée du quercorbA 18h, Carola Ortiz (Photo Silvia Poch), artiste catalane reconnue dans différentes formations artistiques à l'international, montera sur scène. L'artiste compositrice, chanteuse et clarinettiste a mis en musique les poèmes de Montserrat Abelló, Mercè Rodoreda, Víctor Català et Anna Gual, entre autres écrivaines, pour célébrer, à travers leurs vers, l'univers féminin.

    L’artiste tisse un univers de mélodies méditerranéennes, musique de chambre, percussions et rythmes folkloriques, et harmonies provenant du jazz. Après avoir cherché des voies d'expression artistique dans la musique d'autres cultures, et avoir chanté dans plus de dix langues différentes dans une carrière marquée par les voyages et les fusions musicales, Carola Ortiz a composé une œuvre qui la conforte et la redéfinit comme une artiste enracinée dans sa tradition musicale et sa terre natale.

    Infos pratiques : www.laclaranda.eu // 04 68 74 38 05. Le musée, ouvert à partir du 19 mai, pourra se visiter lundi 24 mai de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h.

  • C'était hier : Le Quartet Manouche enchante Saint-Jean-de-Paracol

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 5 mai 2011.

    christophe roncalli quartetLe souvenir de Georges et de Django a plané sur Saint-Jean (Photos archives, Mai 2011).

    A l’initiative du comité des fêtes de Rouvenac, la salle des fêtes de St Jean de Paracol accueillait dernièrement un quartet de musiciens venus ranimer la flamme du grand Georges. Réunis sur scène pour le plus grand plaisir des nombreux inconditionnels de Georges Brassens, Christophe Roncalli et le « Trio Belleville » ont revisité le répertoire du poète sétois, sur des sonorités swing manouche. Eric Robert à la contrebasse et à la trompette, Christophe Acco et François Baudemont à la guitare, Christophe Roncalli au chant ont offert une prestation remarquable, accompagnée d’anecdotes et de compositions personnelles.

    Avec la complicité d’un public enthousiaste, nos quatre jazzmen manouches ont entretenu la flamme allumée par Django, avec une virtuosité rare et un réel talent, sur une petite scène qu’ils auront eu beaucoup de mal à quitter.

    christophe roncalli quartet

    christophe roncalli quartet

    christophe roncalli quartet