Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique - Page 7

  • Davy Kilembé primé par l’académie Charles-Cros

    davy kilembé,chalabre en sérénade 2020 Invité à Chalabre cet été, l’artiste perpignanais chante les mots et les fait danser.

    Il s’était produit sur les balcons et les cours chalabrois les 7 et 8 août derniers, révélant une vieille histoire d’amour avec Chalabre, et dévoilant ses sentiments à un auditoire rassemblé dans le cadre d’un Chalabre en Sérénade 2020 spécial. Vendredi 25 septembre, Davy Kilembé s’est vu remettre le prix « Coup de cœur chanson » par l’académie Charles-Cros, lors de la 33e édition du festival l’Estival de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).

    Artiste indépendant, auteur et compositeur, Davy Kilembé obtient une prestigieuse distinction pour Chansons d’Amour et de Colère, son septième album sorti juste avant le début de la crise sanitaire. Une belle reconnaissance pour le Perpignanais, qui ajoute son nom à un palmarès sur lequel s’inscrivent les noms de Jacques Brel, Georges Brassens ou Jacques Higelin.    

    davy kilembé,chalabre en sérénade 2020

    Présent à Chalabre cet été aux côtés de ses amis Al Delort, Sebah, Maxime Bolasell et Mawogani, Davy Kilembé avait pris plaisir à échauffer les cours, aidé en cela par un mercure musicomane qui n’avait rien perdu de la fête (photo ci-dessus). Comme un prélude à l’arrivée d’un automne porteur de lauriers et de promesses en l’avenir. Un sincère coup de chapeau à Davy Kilembé, et à Chalabre en Sérénade, qui a encore réussi à proposer une affiche 2020 de qualité, dans un contexte des plus particuliers.

    davy kilembé,chalabre en sérénade 2020

    Sur la scène du Café de la Paix, le 7 août 2020

  • Les « bodegaïres » ont fait leur marché

    BodegamBal 001.JPGPanier à la main, chacun était invité à « bodegambaler ».

    Samedi 19 septembre entre 10 et 12 heures, les vieux piliers de la halle chalabroise accueillaient un petit « concert sul mercat ». Une animation inscrite dans le cadre de l’opération « 100 spectacles pour l’été dans l’Aude », soutenue par le Département, pour encourager la diffusion du spectacle vivant. Quatre musiciens invitaient à « bodegambaler », verbe inventé mais évocateur, à l’occasion d’un bal résolument traditionnel, énergique, et dédié à la bodega.

    BodegamBal 005.JPGEn ces temps troublés, Sòfia Jacques Serano à la bodega, la boha, au tuba et au chant, Pascale Théron à la bodega, la flûte traversière, la clarinette basse, au graile de la Montagne Noire et au chant, Hervé Capel à l’accordéon chromatique et aux percussions, Zoé Durand au tambourin à sonnailles, aux « pieds » et au chant, ont été très heureux de pouvoir faire sonner leur musique sous la halle de Chalabre, et « de voir les mollets de certains avoir des fourmis, même si nous n’avons pu faire bal ».

    BodegamBal 004.JPGEntre compositions personnelles et airs et danses traditionnels, nos quatre musiciens ont uni leurs instruments et leurs voix pour tisser une animation autour de la cornemuse, instrument à la sonorité puissante, chaude et envoûtante.

    BodegamBal 007.JPG

    BodegamBal 005 bis.JPG

    BodegamBal 003.JPG

    BodegamBal 002.JPG

  • Puivert : La bodega s’invite au verger du musée du Quercorb

    musée du quercorb,sophie jacques-serano

    Si la cornemuse m'était contée, par Sophie et ses amis bodegaïres

    Dimanche 23 août à 17 heures, le verger résonnera aux accents de la « bodega » en compagnie de Sophie Jacques et de ses amis « bodegaïres ». La bodega (prononcez boudéguo), qu’es aquo ?

     « La plus belle des cornemuses par son volume, sa personnalité et la culture qu’elle porte » vous dira Sophie Jacques, musicienne et passeuse (les Chalabrois l’appellent « la Belge occitane », photo ci-dessous). Arrivée dans ce pays il y a une quarantaine d’années, Sophie est tombée amoureuse de cet instrument, a choisi d’en faire son métier, d’en transmettre sa pratique (instrument enseigné maintenant au conservatoire de Carcassonne) afin de la sauver d’un oubli auquel elle était promise et aussi de la construire du côté de Philippou avec son compagnon Nicolas Serano.

    musée du quercorb,sophie jacques-serano

    Photo archives, 29 mai  2014

    Instrument patrimonial de la Montagne Noire et du Lauragais, la bodega (aussi appelée craba dans le Tarn), faite d’une peau de chèvre entière, est  maintenant reconnue dans tout le Languedoc comme emblématique de la culture occitane. Il n’y a donc pas qu’en Ecosse ou en Bretagne que l’on entend sonner la cornemuse. Cet instrument accompagnait la vie de tous les jours d'un monde rural qui était bien sûr plus peuplé que de nos jours, il permettait aussi aux jeunes de se rencontrer. Tout comme la langue occitane, elle a failli disparaître et maintenant, grâce à sa transmission, elle reprend sa juste place dans notre société.

    Ce « concert-découverte », proposé dimanche 23 août, sera commenté par des passionnés de cet instrument et de la culture qu’elle porte. Ce sont pas moins de cinq bodegaïres qui vous enchanteront de diverses musiques du pays de la bodega mais pas que, contant son histoire et sa renaissance, ils vous parleront aussi du rôle des musiques de tradition orale. Ce concert est gratuit. Retrouvez tout le programme sur www.museequercorb.com

    musée du quercorb,sophie jacques-serano

    Photo archives, 29 mai  2014