Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Animations

  • Puivert : Une fête de la Lumière réussie

    mjc puivert

    La MJC de Puivert communique :

    « Après de nombreuses péripéties dues à la situation sanitaire et aux atermoiements et autorisations de la municipalité, la fête de la Lumière organisée par la MJC de Puivert, a bien eu lieu le 18 décembre dernier. Plusieurs ateliers préparatoires ont été menés par des animateurs locaux : fabrication d’un grand bonhomme en paille et papier mâché
    et fabrication de lampions.

    mjc puivert

    Le jour J, les bénévoles étaient au rendez-vous pour éclairer de petites bougies le chemin qui va des halles au lac, itinéraire de la promenade aux lampions. A 18 h environ, 200 personnes étaient présentes. La MJC a distribué une centaine de lampions et la joyeuse procession s’est étirée sur le chemin. Le ciel était avec nous… un temps clair, froid et sans vent… idéal !!
    Au lac, un immense feu nous attendait… Chacun a pu se réchauffer avant la distribution de 100 lanternes chinoises que nous avons lâchées dans le ciel, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

    Puis, toute personne qui le souhaitait a pu écrire un petit mot, un souhait, un vœu, une pensée sur des petits papiers... Ils ont été déposés dans les bras du grand bonhomme de paille avant de l’enflammer. Ensuite, un grand cercle de feu (12 mètres de diamètre ) a été allumé au bord du lac, et la chorale de Puivert nous a régalé d’un répertoire de chants du monde. Pour terminer la soirée, une jongleuse de feu nous a enthousiasmé de ses prouesses. Une bien belle fête pour célébrer le solstice d’hiver, le retour de la lumière, réchauffer et illuminer les cœurs qui étaient présents. Merci à tous les participants et bravo aux bénévoles qui ont rendu cet évènement possible ».

    mjc puivert

    mjc puivert

  • C'était hier : Rock around the Kercorb

    L’article qui suit avait été publié dans l’édition de l’Indépendant du lundi 14 janvier 2002. Quelques jours auparavant, Paul Séris quittait les siens à l’âge de 74 ans, une nouvelle monnaie faisait son apparition au distributeur automatique du Cours Henri d’Aguesseau, le club de rugby de l’U.S. Kercorb déclarait forfait général, un petit Théo naissait au foyer de Raymond Rivals et Corinne Delpech, le « Cercle Occitan del Quercorb » éditait son tout premier almanach, et l’association « Il était une fois Chalabre » annonçait la publication prochaine d’un Tome VI très attendu.

    hôtel de france,cactusLes Cactus en connaissent long sur la musique (Photo archives, 1er janvier 2002).

    Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils aiment le rythme, en trois mots, les Cactus composent une joyeuse équipe animée par une commune passion, la musique. Inséparables, voire unis comme les doigts d’une main glissant sur le manche de la guitare, nos virtuoses aiment surfer sur les tempos les plus fous, avec une préférence prononcée pour le rock and pop.

    C’était lundi et il était un peu plus de minuit, après avoir religieusement laissé douze coups s’égrener à l’horloge Notre-Dame, les Cactus ont mis le feu à l’Hôtel de France où les premières secondes du Nouvel An ont été célébrées avec faste, rythme et cotillons.

    hôtel de france,cactus

    L’an 2002 ouvrait à peine les yeux, lorsque nos artistes recevaient le prompt renfort vocal d’un sujet de sa gracieuse majesté, tout simplement royal dans son interprétation de « Martha my dear » et Rocky Racoon », en duo avec l'ami Bernard (photo ci-dessus). Un clin d’œil aux Beatles qui offrait un bon point à l’entente cordiale, pour le plus grand plaisir de Christine, Bernard, Christophe, David, Jean-Marie, Olivier, René et Vincent, auxquels nous présentons nos meilleurs vœux de réussite pour 2002.

  • C’était hier : Fluris repose dans son plus beau linceul

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du lundi 24 décembre 2001.

    flurisUn « arrossegaïre » inconnu a bien essayé de ranimer la flamme (Photo archives, Décembre 2001).

    C’était il y a quelques heures, à la vitesse d’une comète filant vers des gouffres cosmiques, le fantôme de Fluris a traversé la cité du Kercorb dans un silence assourdissant. Il était 21 h à l’horloge et les cloches de Notre-Dame engourdies par la neige, essayaient vainement de réveiller le « Fluris spirit », de sonner l’heure du charivari, en deux mots, de battre le rappel des « arrossegaïres » (du verbe arrossegar, traîner). Mais ce soir, l’ancienne halle au blé va rester désespérément déserte et silencieuse, tout comme les rues Saint-Antoine, Sainte-Anne ou Sainte-Luce. Le pavé chalabrois a beau se débattre dans sa camisole de neige, le vacarme étincelant d’un charivari tricentenaire ne viendra pas perturber la nuit chalabroise, paralysée par le froid et la neige.

    Habitué à plus ou moins d’honneurs depuis 1697, il faut imaginer le Sieur Jacques Fleury se retournant dans son linceul, et pour cause. Manquer un rendez-vous avec la tradition pour un peu de neige sur le pavé peut paraître rageant, aux yeux de celui qui fut contrôleur de la Chambre à sel de Chalabre.

  • Rencontres de Noël sous la halle

    chalabre en sérénade,louis-pergaud chalabreLe mois de décembre aura été très actif pour écoliers, enseignants et parents d’élèves de Louis-Pergaud.

    La place Espérance Folchet accueillait samedi 11 décembre, un marché de Noël organisé par l’association Chalabre en Sérénade. Dans un contexte tributaire du respect des consignes sanitaires, l’animation a connu une affluence en demi teinte, avec toutefois de nombreux stands offrant un choix de cadeaux originaux.

    chalabre en sérénade,louis-pergaud chalabre

    Les créations de Françoise et Florence étaient au rendez-vous 

    Aux côtés du stand de Chalabre en Sérénade, vingt-cinq exposants se sont retrouvés sous la halle où le chaland a pu découvrir nombre de créations artisanales. En lien avec la poterie, l’activité feutrière et le travail de la laine, l’art verrier, la photographie, la peinture, les décorations de Noël (couronnes, compositions florales), le maquillage d’enfants. Egalement présent, le stand des écoliers de Louis-Pergaud, mobilisés aux côtés des enseignants et des parents, afin de préparer au mieux le projet école à la mer, en l’occurrence un voyage de quatre jours vers la Méditerranée et Agde.  

    chalabre en sérénade,louis-pergaud chalabre

    Un Père-Noël à pied mais bien à l'heure sous la halle 

    Le Père Noël était bien sûr de la fête, mais privé de traîneau. Trahi par Rudolph, le renne au nez rouge, et Eclair, le plus rapide de l’attelage, soupçonnés d’avoir abusé de chocolats, le vieux bonhomme avait préféré les placer en convalescence quelque part sur la voie lactée. Sage décision dans la perspective de l'échéance capitale fixée le jour de la nuit de Noël. 

    Les bénévoles de Chalabre en Sérénade, initiateurs de ce nouveau rendez-vous remercient l’ensemble des participants, exposants et visiteurs, sans oublier les agents communaux pour leur aide.

  • Un Noël sur les ondes, dans la sphère des Comics et des Super-Héros

    2021 BM podcast Décembre.jpgFab, Jidaf et Yigaël ont ouvert leurs micros à Jean-Marc et Randy, fameux scénaristes épris de BD (photo Noëlle Danjou)

    L’invitation avait été lancée par Noëlle Danjou et la bibliothèque municipale, pour le vendredi 10 décembre. Aux alentours de 19 heures, les micros se sont ouverts, pour l’enregistrement en public de l’émission de l’Atelier BD, un podcast mensuel et 100% Bd, comics et manga. Face à trois chroniqueurs et pendant un peu plus d'une heure, Randy et Jean-Marc Lofficier, scénaristes ayant notamment travaillé pour Disney, Marvel et DC dans les années 80 et 90, ont évoqué le monde des Comics et plus précisément des Super-Héros. Cet épisode de Noël a permis de découvrir leur parcours incroyable, qui les a amené à côtoyer les plus grands noms du monde des comics. Un enregistrement que chacun peut désormais écouter sur :

    Anchor: https://anchor.fm/latelier-bd

    Spotify: https://open.spotify.com/show/2bcyiUzdKVp0xnvU6KYZrT

    Apple podcast : https://podcasts.apple.com/.../latelier-bd/id1345326669

    Si l’on ne présente plus Jean-Marc et Randy, bien connus au delà de l'espace chalabrois, cette rencontre a donné l’occasion de faire connaissance avec les chroniqueurs de l’Atelier BD ayant assuré l’interview. « Jidaf » (Jean-Didier Carré) est scénariste pour la société de production audoise Belibaste films, basée à Limoux. Passionné de cinéma et de comics, il travaille actuellement sur des concepts de séries destinées à la télé ou aux plateformes de streaming. « Fab » (Fabien Brau) est le créateur du site chroniquescomics.fr qui parle des dernières actus concernant la BD, le manga et surtout les comic books. Fan invétéré des tortues Ninjas et des Goonies, la culture comics ne semble avoir aucun secret pour lui. Il anime également son propre podcast, Chronicles, dont on peut retrouver les épisodes sur son site chroniquescomics.fr

    Enfin, Yigaël (Yigaël Coquel) bien connu aussi des Chalabrois, est auteur et surtout dessinateur de BD. Il travaille notamment pour la revue scientifique jeunesse Cosinus. Ses BD sont publiées aux éditions Faton et Michel Lafon. Il est aussi le créateur et l'animateur principal du podcast mensuel L'Atelier BD, disponible sur Anchor, spotify et Apple podcast.