Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était hier

  • C'était hier : USC XV : Le président Richard Conte s'en va

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du samedi 21 mai 1994

    usc xv

    L'USC XV à l'hôtel de France

    Photo archives, 1992

    L'assemblée générale de l'Union Sportive Chalabroise de Rugby à XV s'est déroulée le vendredi 13 mai dans la salle polyvalente des Cèdres, en présence d'une nombreuse assistance de jeunes et d'anciens, venus manifester l'intérêt qu'ils portent à la balle ovale. Les rumeurs faisaient état de nombreux départs au sein de l'équipe dirigeante, et l'énoncé du rapport moral est arrivé, pour confirmer officiellement les démissions du président Richard Conte, du trésorier Edmond Arnou, de Lucien Baillat et de Claude Fernandez, membres très actifs.

    La non-qualification pour les phases finales eût été un moindre mal, si les points perdus l'avaient étés sur le terrain avec une équipe au complet et soudée dans l'adversité. Comme pouvait le faire remarquer Momon Arnou, dont le départ est très symbolique après 32 années au service du XV du Kercorb, le peu d'assiduité de certains joueurs aux entraînements n'a jamais permit d'effectuer un vrai travail en profondeur et partant de là, l'espoir d'obtenir de bons résultats s'est amenuisé au fil des dimanches. Paradoxalement, le déclic aurait pu se produire lors du match à domicile face au leader Narbonne-Plage, est-ce à cause d'un mauvais choix tactique, d'un manque d'initiative face à des Narbonnais aguerris, les "bleu et blanc" passent à côté du match et vont passer à côté de leur saison, à l'image de cette rencontre.

    Il est à présent urgent de reconstituer un ensemble pour lequel la grande priorité sera de prendre des engagements pour la saison 94-95, qui pourrait voir Chalabre évoluer dans le Comité des Pyrénées. Une nouvelle réunion était prévue vendredi 20 mai, à l'issue de laquelle on devrait désigner le successeur du bureau démissionnaire. A suivre !

  • C'était hier : Passage du 10e Tour de l'Aude féminin

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du vendredi 20 mai 1994.

    t2l chimie

    Au sommet du col du Bac, le tour de l'Aude féminin vient de se jouer

    Photo archives, Mai 1994

    Elles avaient toutes de l'allure samedi après-midi dans les rues chalabroises où la fête annuelle battait son plein. Pourtant, d'autres festivités attendaient les belles silhouettes féminines en compétition et si Rasa Polikeviciute, Deidre Demet-Barry et Cathy Marsal ont bien passé l'écueil du col du Bac, les nombreux spectateurs massés au sommet de la dernière difficulté de la journée, ont également manifesté leurs vifs encouragements pour soutenir les retardataires.

    Pour l'anecdote, les Chalabrois présents sur le circuit auront peut-être remarqué la présence de T2L Chimie dans le peloton : d'abord sur les tenues de nos cyclos qui ont en partie vu le jour grâce au partenariat existant entre les C.C.C. et T2L, quand au prototype de vélo sur lequel courait Cathy Marsal, copie quasi conforme du vélo utilisé pour le record de l'heure battu à Bordeaux, il a été mis au point par la Sté Corima, pour laquelle la firme désormais installée à Quillan prête son concours au travers de résines utilisées pour la conception de moules.

    A l'image de certains clubs de la région, les cyclos chalabrois ont profité de cette journée pour aller à la rencontre des championnes, ce qui leur a permis d'effectuer le tour du canton, au terme duquel Henri Cazas, dynamique président du comité des fêtes de Chalabre, a remis au président Roger Théron, une superbe coupe qui trône en bonne place chez José, au siège café de la Paix. 

  • C'était hier : L'APHAVA expose sa bonne humeur

    L'article mis en ligne avait paru dans l'Indépendant, édition du jeudi 19 mai 1994.

    aphava

    Jean Torrent est un président très bien entouré

    Photo archives, Mai 1994

    Dans le cadre des traditionnelles fêtes de l'Ascension, l'Association des artistes plasticiens de la Haute-Vallée avait l'honneur des cimaises, à l'occasion d'une exposition de peintures, sculptures et photographies, nées de l'inspiration qui habite plusieurs artistes du cru.

    Le vernissage prévu au théâtre municipal jeudi autour de 11 h 30, n'a pas attiré les Chalabrois, et l'accueil des invités, lesquels brillaient par leur absence, a permis au président Jean Torrent, de faire preuve d'un peu d'humour, à la satisfaction complice et amusée des membres présents de l'association.

    Après avoir regretté le peu d'engouement manifesté par le Kercorb à l'égard de l'art plastique, Jean Torrent invitait les personnes présentes, autrement dit les initiés, à lever le verre de l'amitié en espérant que leur prochaine initiative obtienne plus de succès : il s'agira d'un concours organisé à Espéraza dans le contexte des fêtes de la Saint-Jacques, patron des Chapeliers, et dont le thème sera bien sûr le chapeau. Toutes les formes et techniques artistiques seront acceptées, à l'exception du collage et du moulage.

    L'APHAVA aura peut-être eu le sentiment d'avoir été boudée à Chalabre, mais elle souhaite malgré tout renouveler ici l'expérience d'une expo, le Kercorb étant représenté au sein de l'association par René Renoux, qui finira bien par faire des émules. Mais, comme disait l'autre, nul n'est prophète...

  • C'était hier : La commune de Puivert obtient le label Station verte

    L'article mis en ligne avait paru dans l'indépendant, édition du samedi 18 mai 2019

    Puivert Station verte 003.JPG

    A l’heure de la signature de la charte

    Photos archives, mai 2019

    A quelques semaines d’une nouvelle saison estivale, Puivert a officiellement intégré le réseau des Stations vertes de France, à l’instar pour l’Aude, de Belcaire, Quillan, Rennes-les-Bains et Sallèles-d’Aude.

    La salle du conseil municipal réunissait le mercredi 15 mai, Claude Deloustal, maire, accompagné des conseillères Madeleine Pujol et Brigitte Toustou, Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre et Bruno Carbonnel adjoint, Pierre Castel maire de Quillan et administrateur national, Laurent Siffert animateur du réseau Station verte.

    Puivert Station verte 002.JPG

    Après les mots de bienvenue assurés par le premier magistrat puivertain, Pierre Castel a salué l’initiative des élus de la commune, avant de présenter les grandes lignes « d’une charte de qualité, axée sur une démarche de progrès vers l’écotourisme ». Avec une offre toujours plus importante, et une qualité d’accueil qui n’est pas toujours au rendez-vous, « les touristes sont assurés de trouver l’authenticité dans les Stations vertes ». Il poursuivait en indiquant comment « pour les habitants de ces destinations, le label est un indicateur du bon-vivre et un gage de vitalité touristique et économique ».

    Avant la signature conjointe du document qui officialise la labellisation station verte du Puy Vert, par Claude Deloustal et Pierre Castel, ce dernier donnait sa perception des stations vertes, « des pôles touristiques à échelle humaine, ayant choisi de s’engager autour d’un référentiel de qualité commun, dans lequel la nature occupe une place déterminante ».

    A l’image de 460 autres communes de France, Puivert peut désormais revendiquer l’appellation Station verte.

    Puivert Station verte 001.JPG