Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était hier - Page 3

  • C'était hier : Les voisins vont faire la fête

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 17 février 1996.

    totem,montjardinLe patron s’appelle Olivier (Photos archives 17 février 1996).

    Ce samedi 17 février à partir de 18 heures, le petit village voisin de Montjardin va vivre une grande première avec l’ouverture officielle du premier lieu public qu’aient connu les Montjardinois. La mémoire de ces derniers est unanime, l’expérience n’avait jamais été tentée auparavant et l’heureuse initiative est à mettre au compte de l’ami Olivier Serrus, pour lequel nous formulons tous nos meilleurs vœux de réussite. Le pub Le Totem ouvrira donc ses portes samedi prochain en fin d’après-midi, rendez-vous est pris.

    totem,montjardin

    Quelques semaines plus tard, le Totem accueillerait une soirée costumée 

  • C'était hier : Hommage aux Archers du Quercorb

    L'article mis en ligne avait paru dans le journal L'Indépendant, édition du samedi 17 février 1996.

    archers du quercorb,fep chalabrePrêts à décocher, de gauche à droite, Benoît Baby, Bruno Siérakowski, Edmond Arnou, Fabienne Siérakowski, Angel Gionco. Au premier plan, Jocelyn et Johanna Siérakowski (photo archives Février 1996)

    Ils sont adeptes d'une pratique sportive qui ne cesse de se développer discrètement dans le cadre du foyer d'éducation populaire, et c'est ainsi que les membres de la section de tir à l'arc ont rendez-vous chaque lundi à la tombée du jour, sous la majestueuse flèche de Saint-Pierre. Réunis autour d'initiés aussi compétents que MM. Edmond Arnou et Angel Gionco, les débutants découvrent combien la pratique du tir à l'arc demande une excellente condition physique et une concentration de tous les instants. Ceux qui le désirent sont cordialement invités à venir se retrouver devant la cible, les adolescents d'hier, qui taillaient leurs arcs dans les bois de Terre Blanche, pourront constater la belle évolution des techniques : avec son système sophistiqué de poulies et sa lunette de visée, l'arc devient plus que jamais un instrument d'une redoutable précision.

    Une précision quasi mathématique qui n'empêche pourtant pas certains membres du club de trouver, entre deux traits décochés, l'inspiration nécessaire à l'écriture d'un poème dédié aux archets chalabrois :

     Les Archers chalabrois

    Sont peu nombreux

    Mais ont la foi.

    Qu'ils soient deux, quatre ou trois,

    Ils sont toujours heureux

    De vider leur carquois.

    Ils s'entraînent en semaine,

    Au gymnase quand il fait froid

    Dehors, quand ils ont la veine

    D'avoir un soleil qui flamboie.

    Même lorsque survient le pire :

    La flèche qui heurte le bois,

    Ils gardent toujours le sourire

    Car ils décochent dans la joie

    Les Archers chalabrois.

    Et même quand ils seront morts,

    Sous terre, ils banderont encore...

    Leur arc, cela va de soi,

    Les vaillants Archers chalabrois.

                         Edmond Arnou († 6 février 2008)

  • C’était hier : Rugby : l’USK pouvait mieux faire

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 15 février 2001.

    us kercorb xv,brignemont acQuatre Gersois suffiront à peine pour endiguer un assaut de Stéphane Baby (Photos archives, Février 2001, compte-rendu José Sanchez).

    C’est à un scénario somme toute classique auquel ont eu droit dimanche dernier les nombreux supporters chalabrois venus prendre le soleil autour de la pelouse du stade Lolo-Mazon. Une rencontre gagnée d’avance dans beaucoup de têtes puisque l’USK l’avait emporté au match aller sur le terrain de Brignemont (0-24), et parce que ces derniers avaient fait le déplacement en Kercorb avec un effectif minimum.

    us kercorb xv,brignemont acL’entame du match à cent à l’heure des « bleu et blanc » ne fera que les conforter dans leur sérénité. Coup d’envoi bleu et… essai d’Arnaud Molini transformé par Gérald Mourareau. 7 à 0 avec moins de 60 secondes de jeu. Le préposé au tableau de marque était prêt à poser une troisième pointe, mais… Mais les « rouge et noir » reviennent au score sur pénalité (7-3). Une très belle attaque des gars du Kercorb balaie tout le terrain mais Marc Garros en bout de ligne est poussé en touche à un mètre de l’en-but. Une nouvelle attaque en bleu au cours de laquelle tous les joueurs vont toucher le ballon verra Jérôme Bouchet marquer un bel essai, 12 à 3. La confiance est à nouveau de mise mais… Mais ce sont bien les « rouge et noir » qui durant dix minutes vont faire le jeu, profitant des fautes et d’un relâchement des hommes à Pascal Ilhat (photo).

    De 12-3, le planchot passera à 12-9, les gars de Brignemont se prenant à espérer d’autant que les supporters vont alors avoir droit à un long interlude, un bon quart d’heure de sieste. Sans qu’ils n’aient aucune occasion de manifester, si ce n’est contre l’arbitre un tantinet tatillon, qui hachera menu toute la rencontre par ses coups de sifflets intempestifs. C’est Manu Izart qui fera sursauter tout le monde sur un exploit personnel, pour un essai entre les barres juste avant la pause, 19 à 9.

    us kercorb xv,brignemont acAprès le sermon du coach Roger Daynié (photo), les « bleu et blanc » vont retrouver le jeu de mouvement qui fait leur force cette saison. Partie depuis les antipodes du stade Lolo-Mazon, la vague des joyaux bleus va déferler sur 100 mètres pour se retrouver à bon port dans l’en-but visiteur, essai inscrit par Marc Garros (26-9). Les « bleu et blanc » vont continuer à produire du jeu mais des fautes de main ou des excès de confiance éviteront aux Gersois de Brignemont une lourde défaite. Le comble de la décontraction du XV chalabrois viendra de Manu Izart, qui après une chevauchée solitaire se retrouve dans l’en-but, confond les lignes, et oublie d’aplatir. Léa en a tombé son biberon de rire.

    Après cette victoire, l’USK est toujours en tête du classement à égalité avec Sainte-Foy-de-Peyrolières. La dernière journée de championnat sera donc capitale et décisive, et la victoire impérative. L’infirmerie chalabroise affichant complet et les « béquillards » se retrouvant assez nombreux pour faire un concours de belote, le président Julien Bonnéry souhaite une rapide remise sur pieds de ses poulains. Avant le déplacement à Labarthe-sur-Lèze le 11 mars prochain, ces trois semaines de repos ne seront pas de trop. En lieu et place de l’entraînement, une rencontre amicale aura lieu le vendredi 16 février à 20 heures à Lolo-Mazon, face aux Ariégeois de La Tour-du-Crieu.

    us kercorb xv,brignemont ac

    Fabrice Calvène sort un ballon de la mêlée

    us kercorb xv,brignemont ac

    Remplaçants de luxe sur le banc, Arnaud Stacziack, Arnaud Molini, Manu Izart, Eric Maugard

    us kercorb xv,brignemont ac

    Le rangement des équipements, confié  aux bons soins de Denis Mamet

    us kercorb xv,brignemont ac

    Stéphane Baby va recevoir le soutien de Jean-Michel Ferrier et Zonzon Lacanal

    us kercorb xv,brignemont ac

    Les regrettés Francis Gracia († 15 mars 2020) et Michaël Rosich († 24 février 2002)

  • C'était hier : Football : le Kercorb s’impose face à la Piège

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mardi 15 février 2011.

    FCC-Fanjeaux.JPGLes « jaune et noir » n’ont jamais pu concrétiser face à un FCC bien en place (Photos archives, Février 2011).

    La deuxième journée de la phase retour du championnat de 1ère division offrait une affiche opposant le team fanion du Kercorb à son homologue de l’Etoile Sportive Fanjuvéenne. Une rencontre que les partenaires de Sylvain Dumons ont enlevé sur la marque de 3 à 0 (mi-temps 1-0). Les « jaune et noir » de Fanjeaux seront les premiers à se montrer dangereux avec une franche occasion de but, dès la 2e minute de jeu. Battue 0-7 lors du match aller, l’Etoile montre un visage complètement différent et met à mal la défense chalabroise. Le premier tournant du match intervient à la 27e minute, lorsque le milieu visiteur plus disert que joueur écope d’un carton blanc. A la demi-heure de jeu, un coup-franc sur l’aile gauche frappé par Aurélien Moralès prend la défense à revers et permet à Philippe Lara d’ouvrir la marque de la tête (1-0). L’ESF multiplie les occasions de recoller au score mais si ce n’est le gardien Fabrice Rosich qui repousse, c’est Sylvain Dumons qui sauve sur la ligne juste avant le repos.    

    Bien disposés à effacer leur retard au score, les visiteurs vont être cueillis à froid dès la reprise, après une ouverture aile droite de Fabien Conte vers Gerry Smith qui remet vers Fabien qui remet vers Gerry qui marque (2-0). Le break est fait d’autant plus que l’arbitre Daniel Martinez Gonzalez va sortir le carton rouge par deux fois et en cinq minutes. Réduite à neuf, l’Etoile ne va pas démériter, offrant encore quelques éclairs avant de s’éteindre à la 76e minute et un but signé Eric Sanchez, à la conclusion d’un beau travail signé Gaël Planas, 3 à 0, score final.

    En ouverture, le FCC II a signé le premier succès de la saison face aux réservistes de Belpech, autres représentants de la Piège. Une victoire acquise en deuxième période, grâce à un superbe coup-franc signé Nicolas Not. Dimanche matin à Pezens, les Moins de 17 ans ont subi la loi de l’E.S. Fresquel, vainqueur 5 à 0. Samedi, les Moins de 13 ans accueillaient l’OC Carcassonne dans le cadre du championnat Elite. En l’absence de Thibault Laffont et Oliver Brown, et malgré plusieurs occasions franches, les protégés de Philippe Gérard concèdent la défaite sur le score de 0 à 1.

    fc chalabre football,es fanjeaux

    Cette occasion fanjuvéenne sera contrée par Philippe Lara et Fabrice Rosich

    fc chalabre football,es fanjeaux

    L'étau se resserre et Aurélien Moralès va couper l'attaque de l'ESF

    fc chalabre football,es fanjeaux

    Alexandre Pereira et Fabrice Canal, la vieille garde veille

    fc chalabre football,es fanjeaux

    Equilibre précaire pour Fabien Conte

    fc chalabre football,es fanjeaux

    Un face à face pour Gerry Smith à la manoeuvre

    fc chalabre football,es fanjeaux

    Gaël Planas a distribué le jeu en milieu de terrain

  • Un soir au café Tournois

    C'était peut-être un samedi soir, à l'heure de l'apéritif. Le café de la Liberté aux destinées duquel veillaient François et Simone Tournois, accueillait quelques clients réunis afin de partager un moment de détente, après une semaine de travail.  

    café tournois

    Assis au premier plan, Ulysse Guinchard venait de demander une bouteille d’eau de seltz pour accompagner son verre de gentiane. Derrière le comptoir, François et Simone assuraient l'accueil tandis que Fernando Cuetarra (à droite), gardien de but titulaire de l'USC Football s'imposait un verre d'eau minérale avant la rencontre du lendemain au stade Jean de Mauléon. Comme à l'habitude, la vivacité de ses attaquants lui permettrait d'assister au match, tranquillement assis sur la transversale.

    Au comptoir, de gauche à droite, Emile Amat, plombier de son état, avait le temps d'étamer fourchettes et cuillères : les fêtes de l'Ascension étaient encore loin et « l’estamarou » savait qu'il serait prêt le moment venu. A ses côtés, Jean Alabert, défenseur central du onze chalabrois avait préparé sac et crampons pour le match du lendemain. Le regretté José Garcia (décédé en juillet 1965), qui allait bientôt partir pour la capitale, appréciait une coupe de blanquette Guinot avec son voisin Vincent Alegre. Les mains dans les poches, Grégorio Alegre en grillait une petite, avant de rentrer à la maison. C'était un soir au café Tournois (photo archives familiales Daniel Tournois).

    Une partie de belote au comptoir

    café tournois

    Une petite vingtaine d'années plus tard, le comptoir du café Tournois sert de support à une belote entre amis. De gauche à droite : Jean Martinez, Jean-Jacques Conte, Emile Yves Jalabert et Daniel Tournois (Photo collection Yves Saddier).

  • Un jour, une image

    Jour de rugby au stade Lolo-Mazon, pour les rugbymen de l'US Chalabre XV, dans les années 1970.

    usc xv chalabreDe gauche à droite. Position debout : Roger Laffont, Daniel Calbo, Jean-Claude Sicre, Michel Fourcassa, Jean-Claude Baby, André Cathala, Jean-Pierre Sariège, Robert Guay, Francis Bach, Christian Sicre, Daniel Delpech. Position accroupie : Robert Théron, Jean-Denis Navarro, Paul Bénet, Michel Rosich, René Calvène, Serge Murillo, Gérard Mazon. Position allongée : Henri Sancho et Jean-Claude Sanchez.

  • C’était hier : Football : les seniors du FCC préparent l’avenir du club

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 13 février 2001.

    fc chalabre footballLe Football Club de Chalabre rêve d’un nouveau départ (Photos archives, février 2001).

    Après avoir assuré un intérim qui les honore, les pensionnaires de l’école chalabroise de football s’apprêtent à rendre le flambeau à leurs aînés. En effet, ces derniers, qui en terminent avec une saison blanche et triste, rechausseront bientôt les crampons afin de disputer le prochain championnat de l’Aude (2001-2002).

    Relégués de la Promotion Honneur voici deux ans, l’équipe fanion du Kercorb sera engagée en septembre prochain dans le championnat de promotion de première division. Un nouveau groupe dirigeant décidé à œuvrer en accord avec l’actuel bureau de l’école de football multiplie les contacts, afin que la première feuille de match de l’automne ne reste pas lettre morte. Si plusieurs joueurs évoluant à l’heure actuelle au sein d’équipes voisines réservent encore leur décision, le staff dirigeant qui s’articulerait autour de Eric Puerto, Philippe Lara et Raymond Dumay affiche un optimisme mesuré.

    fc chalabre football

    Le FCC occupera-t-il à nouveau le devant de la scène sportive ? C’est ce que tous les sportifs du pays chalabrais espèrent pour un club dont le palmarès est éloquent à plus d’un titre : Champion de 2e division en 1968, vainqueur de la Coupe Georges Favre en 1969 et 1979, finaliste de la Coupe Victor Lopez en 1977, Champion de l’Aude de Promotion Honneur en 1981 et montée en Division Honneur Régionale, titres auxquels il faut ajouter la victoire du FCC II, Champion de 3e division en 1993. Une chose est sûre, le FCC ne veut pas et ne doit pas disparaître, les bonnes volontés se cramponnent afin que le club fondé en 1952 poursuive le chemin tracé par Léon Dumay, fondateur de l’US Chalabre et poursuivi avec le succès que l’on sait par l’équipe de Roger Dumay, son fils.

    Un nouveau groupe au service du ballon rond est né, et même si l’entreprise s’annonce difficile, Raymond Dumay, Philippe Lara, Eric Puerto et leurs partenaires, ont toutes les raisons d’espérer.

    fc chalabre football