Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport

  • Football : Match de gala à Jean-de-Mauléon

    fc chalabre footballL’évocation de la visite effectuée le 10 mai 1959 à Chalabre par les footballeurs toulousains du TFC, a remis quelques souvenirs en mémoire de ceux qui ont vécu l’événement au plus près. Ainsi, quelques mois avant la tenue de ce match de gala, le 29 janvier 1959 pour être précis, le président Léon Dumay avait affrété un bus auprès de Joseph Mot. Dans le but d’emmener les mordus de ballon rond du Chalabrais au Stadium de Toulouse, pour assister à la rencontre de championnat opposant le Toulouse-Football Club au Stade de Reims (match que les Rémois perdront sur le score de 1 à 3).

    Ce jour-là, les minimes étaient du voyage, et de plus, invités dans la salle à manger du Terminus, gare Matabiau, afin de rencontrer les joueurs de Reims. C’est là, il est permis de l’imaginer, que Léon Dumay, originaire du pays de Champagne avait saisi l’opportunité de tisser des liens avec les dirigeants du TFC, dans la perspective d’une rencontre amicale à Chalabre, et dans le cadre des fêtes de l’Ascension.

    fc chalabre footballSaison 1958-1959

    La formation Minimes de l'US Chalabre XI, le dimanche 10 mai 1959. De gauche à droite, debout : Henri Lopez, Jean Triat, Claude Alabert, Michel Alegre, Gérard Jean, Hubert Rodriguez. Accroupis : Robert Galaup, Pierre Garcia, Richard Besacier, Serge Fournié, José Garcia (Photo Collection Michel Alegre).

    La photo ci-dessus, a été prise au moment où les joueurs du TFC foulent la pelouse de Mauléon. Un instant assez magique pour détourner quelques regards de l’objectif du photographe. Dans la foulée, nos Minimes avaient officié en qualité de « ramasseurs de balle », leurs homologues du TFC n’ayant pas été en mesure de se déplacer en Kercorb.

    La rencontre opposant les seniors tiendra toutes ses promesses, avec la participation de joueurs professionnels, Verdier, gardien de but remplaçant, Dorsini et Simon. Ce dernier évoluant sous les couleurs chalabroises, et en concorde parfaite avec André Déramond, gardien titulaire de l’US Chalabre XI. Au terme de la rencontre, les joueurs du Toulouse Football Club s’étaient rendus rue des Boulangers, accueillis par Jeanne et Roger Courrent, gérants des Bains-Douches, club-house originel (Merci à Michel Alegre, pour ses souvenirs).

  • Football : Quand le FCC accueillait le TFC

    fc chalabre football

    fc chalabre footballCe courrier daté du 29 avril 1959, avait été adressé à M. Léon Dumay (photo ci-dessous), alors président de l’US Chalabre XI. Il confirmait la venue des footballeurs du Toulouse Football Club, certainement invités à se produire au stade Jean de Mauléon à Chalabre, dans le cadre des grandes fêtes de l’Ascension (du 7 au 10 mai 1959).

    En ce dimanche 10 mai et après la célébration de la bataille de Camerone, les footballeurs seniors et minimes du Chalabrais s’étaient mesurés aux représentants de la Cité des Violettes, en rouge et blanc. Le mauve ne colorait pas encore les vestiaires toulousains.

    fc chalabre football

    USC XI Saison 1952-1953

    De gauche à droite. Debout : Manuel Rodriguez, Abel Cléchet, Joseph Cartaña, Barthélémy Costa, Henri Cazas, Elie Angéli, Pagès le gardien, Jules Emfedaque, Léon Dumay (président), Paul Erhenstein. Accroupis : Pierre Razimbaud, Jacques Montespan, Louis Mondy, Roger Dumay, Hyppolite Sarraseca.

  • C’était hier : Tennis : le TCC renoue avec la compétition

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 22 janvier 2006.

    tc du chalabraisLes ateliers d’initiation sont programmés au gymnase, sous la conduite de José Hernandez (Photo archives, Janvier 2006). De gauche à droite : Malorie Cuaresma, Guillaume Paret, Martial Chassaing, Clément Pradel, José Hernandez, Loic Cazas.

    Les sociétaires du Tennis Club du Chalabrais ont repris le chemin des courts, à l’occasion du coup d’envoi des championnats interclubs de l’Aude, donné le 15 janvier. Une nouvelle saison a commencé pour le TCC, durant laquelle trois équipes seront en lice, une formation féminine en 1ère série et deux formations masculines en 2e et 3e série. Honneur aux Dames, les demoiselles du TCC ont engagé les premiers échanges à domicile face à leurs homologues de Belpech. Une entrée en matière difficile puisque les Bellopédiennes l’ont emporté sur le score de 4 à 1, face à une équipe composée de Marjorie Sanchez, Sophie Pianzola, Sandrine Denjean et Fany Birba. Un quatuor qui aura certainement l’occasion de rebondir lors de la deuxième journée programmée le 29 janvier en Cabardès.

    Pour les garçons engagés en 2e série, la victoire était au rendez-vous sur les courts de Bram où ils l’ont emporté sur le score de 3 à 2. A égalité à l’issue des simples après les victoires de Santiago Martinez et Gérald Mourareau, le double allait être décisif, enlevé en trois sets par Bruno Carbonnel et Bernard Floch. Prochains échanges le 29 janvier à domicile face à Limoux. Enfin la formation messieurs engagée en 3e série fera sa toute première sortie aujourd’hui à Quillan.

    Si les seniors sont entrés dans le vif du sujet, les petits as du TCC ne sont pas en reste, assidus sur les courts d’entraînement aux côtés de leur coach José Hernandez, éducateur de tennis breveté d’état. Dans l’attente des beaux jours, les séances se déroulent dans le gymnase municipal où les pensionnaires de l’école de tennis répètent leurs gammes avec beaucoup d’assiduité.

    Par les voix d’un nouveau bureau composé de Roland Fourcassa (président), Bernard Lanes (vice- président), Marie-France Escande (secrétaire) et Marjorie Sanchez (trésorière), le TCC adresse ses meilleurs vœux à toutes et tous.

  • Rebonds septimaniens pour jeunes rugbymen

    us chalabre xvDe gauche à droite, debout : Jean-Claude Sicre, Raymond Subreville, Jean Montoro, Jacques Laffont, Christian Conte. Accroupis : Robert Galaup, René Amouroux, Louis Icre, Henri Lopez, Max Marty.

    Sur cette photo d’équipe, datée autour des années 1960, de jeunes adeptes du ballon ovale posent devant une tribune avec leurs superbes maillots à chevron. Si l’on se réfère à l'un des panneaux publicitaires, il est permis d’avancer que nos représentants du rugby chalabrois s’apprêtent à évoluer sur la pelouse de Cassayet, le plus ancien des stades de la ville qui accueillit jusqu'en 1976, les rencontres officielles du Racing Club Narbonnais.

    us chalabre xv

    (Photo le Petit Narbonnais)

    La réclame fait référence au « Café des 89 départements » (photo ci-dessus, 1910-1920), café emblématique de Narbonne, immortalisé par le film de Jean Eustache dans « Le père Noël a les yeux bleus » (1966). En juin 1992, l’enseigne laissera sa place à celle d’un Mac-Do, le 223e de France, et le premier du département de l'Aude, lequel fermera ses portes en mai 2011. En décembre 2017, l’établissement retrouvera son activité, sous son nom quasi originel, le « 89 ». Une renaissance à l’initiative de Anthony Hill, ancien joueur de rugby.

  • C’était hier : Football : Les débutants du FCC ont reçu leurs étrennes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 21 janvier 2006.

    fc chalabre footballLe Père Noël a joué les prolongations avec les débutants du Kercorb (Photo Archives, 14 janvier 2006)

    De gauche à droite, 1er rang : Quentin Gérard, Hugo Carbonnel, Oliver Brown, Sébastien Mamet, Julien Ferrier, Benjamin Estrabaud.

    2e rang : Thibault Laffont, Loïc Rosich, Clément Grassaud, Ben Evenden, Sullivan Peabody, Alban Borie.

    3e rang : Fabrice Canal, Philippe Gérard, Gérald Mourareau, Jennifer Rosich.

    Après un plateau d’initiation réservé aux footballeurs de la Haute-Vallée, les protégés de Philippe Gérard et Fabrice Canal étaient invités à libérer le stade Lolo-Mazon pour rallier le club-house voisin. Où ils ont eu le plaisir de recevoir des dotations de la part de deux généreux partenaires, désireux de voir les graines de champion du canton poursuivre l’apprentissage du ballon rond dans les meilleures conditions.

    Jennifer pour la Banque populaire et l’ami Gégé de la boucherie l’Entrecôte, ont ainsi remis un lot assorti de tee-shirts et casquettes du plus bel effet, avant une distribution de royales galettes. Gourmandises partagées avec modération, dans la perspective d’un retour aux choses sérieuses prévu cet après-midi à Belvèze-du-Razès. Dans le même temps, les Benjamins de Jacques Cunillera accueilleront leurs homologues de Belvèze au stade Lolo-Mazon à 15 h, tandis que les Moins de 18 ans, se rendront à Fanjeaux où ils seront opposés aux locaux, coup d’envoi donné à 16 h 30 par Samir Ait-Ouaret.

    Dimanche 22 janvier à 15 h, au stade Lolo-Mazon, les réservistes du FCC recevront l’équipe première de l’Etoile Sportive Malvoise. Une rencontre que les protégés de Didier Roget et Paul Lagarde doivent impérativement enlever, au risque de décrocher définitivement en queue de peloton. Une nouvelle déconvenue à domicile signerait le billet d’un retour en 3e division.

    Le FCC I se rendra à Gruissan, une formation qui joue les premiers rôles depuis la première journée de championnat de Promotion Honneur. Avec cette rencontre programmée au bord de la grande bleue, les troupes de Stéphane Morin boucleront la phase aller de la compétition. Un long déplacement que Fabrice Canal voudra mettre à profit pour ramener une victoire à un petit Ilan, né le 19 janvier et à Christelle, sa maman.

  • C’était hier : Rugby : La Tour a résisté aux assauts de l’USK

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 18 janvier 2006.

    us kercorb xvLa réussite a abandonné Olivier Saint-Martin au plus mauvais moment (Photo archives, 8 mai 2005, finale face à Ramonville-Saint-Agne).

    Le derby opposant dimanche 15 janvier les Audois de l‘USK à leurs voisins ariégeois de l’Entente La Tour du Crieu-Verniolle aura connu un final palpita,nt et un succès étriqué pour les banlieusards appaméens (13-12). Bien avant l’heure du coup d’envoi, une impressionnante chambrée ceinturait un périmètre sur lequel régnait une atmosphère de revanche. Sévèrement défaits en Kercorb sur le score de 33 à 6, les « Critouriens » abordaient la rencontre à cent à l’heure et mettaient les Chalabrois sur le reculoir. Une pénalité signée dès les premières minutes par Pascal Cancel donnait le ton, à l’évidence les pensionnaires de La Tour brûlaient d’impatience, bien décidés à obtenir réparation. Prise dans la tourmente, l’US Kercorb éprouvait beaucoup de peine à contenir les assauts « jaune et vert », conclus par deux essais de Jérôme Delpozzo et Stéphane Amiel. A l’heure des citrons, le tableau d’affichage était éloquent, 13 pour les locaux et 0 pour des bleus malmenés.

    Avec la reprise des hostilités sonnait le réveil des troupes du président Thomas Cuaresma, lesquelles faisaient enfin exploser le « verrou critourien » grâce à un irrésistible mouvement du pack. Cet essai transformé par Olivier Saint-Martin remettait la machine chalabroise en route et relançait l’intérêt de la rencontre (13-7). Confrontés à une défense locale courageuse et efficace, l’USK verra sa ténacité récompensée pendant les arrêts de jeu, grâce à un essai de Romain Sicre. Le « planchot » affiche alors 13 à 12 avec une transformation à suivre pour le gain du match, coup de pied en coin que le buteur Olivier Saint-Martin ne pourra hélas convertir. Le derby souriait finalement à des Ariégeois qui prennent par la même occasion une sérieuse option pour la qualification.

    Les cadets du RPO en déplacement à Saint-Gaudens ont été battus sur la marque de 23 à 11. Un essai de Julien Soler et deux pénalités de Paul Franzone n’auront pas suffi à inverser le cours du jeu. Le prochain rendez-vous est fixé au samedi 21 janvier à 15 h au stade Paul-Bergère de Lavelanet, Pamiers sera l’adversaire du jour.

  • C’était hier : L’US Kercorb XV « cartonne »

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 18 janvier 1996.

    us quercorbLaurent Mamet, Patrick Séris et Francis Fouet, la première ligne volontaire de l’USK XV.

    C’est sur un score sans appel et avec six essais à la clé, que les « bleu et blanc » ont remporté le match qui les opposaient à l’équipe de La Tour-du-Crieu (Ariège). Grâce à cette victoire, les gars du Kercorb s’installent à la première place de leur poule, et passent en tête au classement du Challenge de l’Offensive. Le festival offensif débute dès la 5e mn, suite à une touche dans les 22 m visiteurs, une bonne prise de balle à deux mains de Christophe Jean et le huit « bleu et blanc » se retrouve pour un essai en force transformé par Olivier Cazas lequel enquillera quelques minutes après, une pénalité pour hors-jeu des trois-quarts adverses. Les visiteurs réduiront le score par une pénalité, pour un ballon gardé au sol. Sur un mauvais dégagement de l’arrière de La Tour, Manu Izart récupère le ballon et après un relais avec sa troisième ligne, ira aplatir, Olivier Cazas assurant la transformation de cet essai. Suite à un hors-jeu de l’USK, les « jaune et vert » marqueront une nouvelle pénalité. A la 30e mn, Olivier Cazas passera une pénalité, et dès le renvoi au centre, « Nanard » Boulbès se retrouvera derrière la ligne, après un très bel enchaînement avants-trois-quarts, Cazas transformera l’essai, et aggravera le score par une pénalité juste avant la pause.

    25 à 6 aux citrons, et dès la reprise, Thierry Cnocquart franchit la ligne d’essai ariégeoise, Olivier Cazas transforme, 32 à 6. Les banlieusards appaméens profiteront d’un moment de relâchement des locaux pour marquer un bel essai. Les « bleu et blanc » repartent à l’attaque et Marc Garros plongera en coin. Le dernier essai de cette partie sera marqué par un des joueurs les plus en vue de l’après-midi, Christophe Jean, Olivier Cazas transformera et portera le score à 44 à 13. Les joueurs de l’Union Sportive du Kercorb organisent le samedi 20 janvier à 22 h, le bal du rugby au théâtre municipal avec l’excellent orchestre « Test ».