Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport

  • C’était hier : XIe édition du Challenge Lolo-Mazon

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 13 avril 1996.

    us chalabroise xvCe grand rendez-vous annuel aura lieu aujourd’hui samedi 13 avril, date à laquelle se déroulera la 11e édition du challenge destiné à perpétuer la mémoire de Lolo Mazon (photo stade Albert-Domec, Maurice Mazon). Organisé par l’école de rugby du Kercorb sous la présidence de Francis Routelous, ce traditionnel tournoi met en présence les Poussins issus des écoles de rugby de l’Aude et de l’Ariège. La cuvée 1996 mettra aux prises les jeunes pousses de Prat-Bonrepaux, Foix, Saint-Jean-du-Falga, Laroque-d’Olmes, les Arlequins d’Olmes (Lavelanet-Mirepoix) et Chalabre.

    La journée débutera à 14 h par un dépôt de gerbe sur la stèle du souvenir, inaugurée en 1993 et œuvre du sculpteur Yvan Fleissig. Le coup d’envoi sera donné à 14 h 30, la remise des récompenses est prévue aux alentours de 17 h 30. Anciens joueurs, dirigeants et amis fidèles du rugby chalabrois sont invités à venir nombreux. Présents autour de la même table, les anciens parachèveront cette journée dans les salons de l’hôtel de France en compagnie de leurs cadets. Et au rayon des souvenirs, la possible évocation d’un match qui se déroula au cours de la saison 1937-1938 sur le stade Jean-de-Mauléon, devenu depuis stade Lolo-Mazon, rencontre au cours de laquelle les vétérans disputaient la vedette aux titulaires de l’équipe fanion de l’Union Sportive Chalabroise.

    us chalabroise xv

    De gauche à droite debout : Maurice Mazon, Lucien Courdil, Gaston Mesplès, Norbert Mesplès, Eugène Calvet, Maurice Gabanou, Antoine Gabanou, Albert Gabanou, Roger Laffont, Aimé Gabanou, Roger Raynaud, Charles Bachère dit Raymond. Accroupis : Lucien Cauneille, Georges Subreville, Hervé Benoît, Jean Hygounet, Joseph Villena, Jean Salvat, Sébastien Hernandez, Espérance Folchet, Marty, Laffont.

  • Une journée de volley-ball à Couiza

    collège antoine-ponsDebout, de gauche à droite, Marie-Hélène Huillet, Geneviève Gallardo, Marie-France Sancho, Catherine Martinez, ?, Marie-Hélène Parrenin. Accroupis : Claude Mot, Aline Ilhat, Eliane Mourocq, Francine Sanchez. Absentes sur la photo, Marianne Baby et Anne-Marie Raynaud.

    Le 13 avril 1967, la formation féminine du collège de Chalabre se rend à Couiza pour y disputer une rencontre de volley-ball, dans le cadre de l’UFOLEP (Union française des œuvres laïques d'éducation physique). Dans une poule A très relevée où figurent également Espéraza, Limoux, Loupia et Quillan, les représentantes chalabroises échoueront de peu à se qualifier pour les demi-finales. Lesquelles seront remportées par Limoux face à Lauraguel (2-0) et Cruscades face à Quillan (2-1). Limoux sera sacré champion départemental 1967 en battant Cruscades (3-0).

    collège antoine-pons

    Le 11 mai de cette même année, la formation masculine atteignait le stade des demi-finales, disputées sous le préau de l’école Jean-Jaurès à Carcassonne. Nos représentants devaient hélas s’incliner face aux Carcassonnais de Victor-Hugo sur la marque de 15 à 6 et 15 à 11. L’équipe était composée ainsi, de gauche à droite et de haut en bas : Raymond Fournès, Jean-Luc Mestre, Francis Garcia, Gérard Calbo, Serge Dalème, Serge Rey.

    collège antoine-pons

    Les formations féminines de Couiza et Chalabre réunies avant la rencontre

    Retour en images sur la rencontre des féminines

    collège antoine-pons

    collège antoine-pons

    Catherine Martinez à la réception

    collège antoine-pons

    Marie-France Sancho sous le filet

    collège antoine-pons

    Une balle d'engagement pour Aline Ilhat

  • C’était hier : L’US Kercorb en demi-finale

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 12 avril 2006.

    us kercorb xvLa touche s'est révélée déterminante pour les Bleus (photos archives 5 mars 2006, USK-Brignemont, Compte-rendu José Sanchez).

    Les rugbymen chalabrois ont décroché dimanche 9 avril, leur billet pour les demi-finales du championnat de 3e série Midi-Pyrénées en venant à bout des Tarnais de Cagnac-les-Mines sur la marque de 24 à 17 (mi-temps 7-5). Il aura fallu pour cela que les « bleu et blanc » du Kercorb poussent le leader de la Poule A dans ses derniers retranchements, pour une victoire acquise à l’issue d’un duel très serré.

    Invitée sur le pré neutre de Quint-Fonsegrives, l’US Kercorb ne tarde pas à lancer ses lignes arrières à l’assaut du puissant rideau tarnais, lequel cède dès la 9e minute. Dernier défenseur intercalé, Jean-François Toustou dépose le cuir sous les poteaux, transformation réussie par Olivier Saint-Martin (7-0). Mais les partenaires du capitaine Olivier Carbonneau vont alors subir les coups de boutoir d’un pack impressionnant qu’ils vont contenir dans la souffrance. Cagnac parviendra à franchir la ligne, avant que son buteur ne vendange quatre occasions, la pause intervient sur la marque de 7 à 5 pour l’USK.

    Dès la reprise, la troisième ligne tarnaise va par deux fois perforer les lignes chalabroises, en moins d’un quart d’heure Cagnac-les-Mines fait le break (7-17). La tendance va toutefois s’inverser et sous l’effet de la chaleur, les lourds et lents gabarits cagnacois vont s’essouffler tandis que Chalabre redevient conquérant. Cinq ballons captés en touche sur lancer tarnais vont être exploités par l’USK qui refait enfin surface en inscrivant deux essais par Thierry Cnocquart (65e) et Pascal Ilhat (70e). Le jeune joker Eric Sanchez entré à l’heure de jeu transforme avant de signer une dernière pénalité à la 79e minute, score final 24 à 17.

    Très bonne gestion du match par une équipe soudée, dynamique et qui même dans les temps faibles n’a perdu ni son âme ni son sens du jeu. Bien guidé, calme et vaillant, le quinze chalabrois revient de loin et enlève un match qui le propulse en demi-finale, pour une opposition face à Saint-Sulpice-sur-Tarn, vainqueur de Brignemont (14-10). Un match dont sera privé Sébastien Danjou, victime d’une fracture du pouce de la main droite, pour laquelle il sera opéré dans la semaine.

    us kercorb xv

    Johan Rivals derrière un pack conquérant

    us kercorb xv

    Un dernier rush à l'actif de Benjamin Jammet

    avec le soutien de Sébastien Danjou et Pascal Ilhat

    us kercorb xv

     Jérémy Roncalli le 19 février 2006 face à Montastruc-la-Conseillère

    Eric Sanchez, Olivier Carbonneau, Jef Toustou et Sébastien Danjou veillent au grain

  • C’était hier : Football : Les vétérans assurent le spectacle sous la pluie

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 12 avril 2001.

    fc chalabre footballLes Chalabrois ont laissé passer l’orage (Photo archives Avril 2001). De gauche à droite, debout : Roger Rosich, Alexandre Pereira, Fabrice Canal, François Sanchez, Santiago Martinez, Aurélien Moralès, Patrice Rodriguez. Accroupis : Fabrice Rosich, Antoine Salas, Nicolas Discala, Jean-Marie Aversenq, José Planas, Gaël Planas.

    Les spectateurs se pressaient nombreux, vendredi soir, au stade Lolo-Mazon où se déroulait un classique du football. Ainsi l’équipe des employés communaux accueillait la formation du Cougaing pour une revanche attendue. Les bleus d’un côté, les rouges de l’autre, le match démarrait à cent à l’heure. Et ce qui devait arriver arriva, Gaël Planas inscrivait le premier but, à la conclusion d’un déboulé sur l’aile gauche. Les partenaires de Jean-Marie Aversenq vont enchaîner les combinaisons jusqu’au terme des 90 minutes réglementaires, inscrivant dans l’intervalle deux autres buts contre deux à leurs adversaires, score final 3 à 2. Et le référé bénévole Patrice Rodriguez sifflait la fin de la partie, sur un succès des communaux. A la décharge des vétérans du Cougaing (renforcés par Franck Sauvage), il convient de préciser que les locaux aux couleurs de la commune avaient sensiblement réduit la moyenne d’âge, en incorporant dans leurs rangs, Fabrice Rosich, Gaël Planas et Aurélien Moralès, joueurs titulaires du FCC Minimes.

    fc chalabre football

    La tension est palpable pour les deux formations à l'heure du coup d'envoi...

    ... et l'arbitre bénévole va être supervisé par Hubert Rodriguez

  • C’était hier : Ronde du Quercorb : De précieuses victoires

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 10 avril 1996.

    fc chalabre footballabre footballLa « Une » s’est donné un peu d’air en passant le Seuil de Naurouze (Photos archives, Octobre 1995). De gauche à droite, debout : Mathieu Mouton-Brady, Sébastien Duporge, Jean Martinez, Fabrice Canal, François Torrès, Fabrice Jean, Frédéric Massat. Accroupis : Nicolas Discala, Stéphane Alcoser, ?, Eric Puerto, Sébastien Ruiz, Janik Jouret.

    Les Chalabrois passionnés de ballon rond espéraient beaucoup de cette journée de rattrapage qui a vu le team fanion du Quercorb remporter une belle et très précieuse victoire sur le terrain de l’Entente Naurouze-Labastide. Grâce à deux buts inscrits en première période, les joueurs du président Francis Canal non seulement renouent avec le succès, mais éloignent sensiblement la menace de relégation.

    Cette rencontre entre mal classés a tenu toutes ses promesses, la victoire étant impérative pour les deux formations. Le FCC ouvrira la marque à la demi-heure après une combinaison entre avants chalabrois conclue par un superbe tir dans le cadre de Fabrice Canal (28e). Quelques minutes plus tard, une passe en retrait vers le gardien du Seuil coûte un coup-franc indirect aux gars de Naurouze. Santiago Martinez adresse une passe à Jean Martinez qui d’un tir puissant propulse le cuir hors de portée du keeper de l’Entente (38e mn), 2 à 0 à la pause pour Chalabre.

    A la reprise, le FCC va essuyer de nombreuses attaques qui n’aboutiront pas, la défense chalabroise bien regroupée devant le gardien Fabrice Jean sera intraitable jusqu’au trille final. Les représentants du Quercorb font la bonne opération du jour, en attendant la prochaine échéance, dimanche 14 avril face à Pezens.

    Dans le même temps, deux rencontres étaient à l’affiche sur le stade Lolo-Mazon. En ouverture le FCC III accueillait le Razès Olympique pour un match qui n’allait durer que cinq petites minutes. En effet, les visiteurs s’étaient présentés à sept au coup d’envoi, perdaient d’entrée de jeu un des leurs sur blessure et M. Jean-Marc Rey, arbitre de la rencontre, se voyait contraint d’arrêter la partie, comme le règlement le prévoit.

    A 15 h les réservistes de Jean Discala engageaient la partie face aux joueurs de l’US Axat également diminués par l’absence de deux équipiers. Résultat final 7 à 1 pour les Chalabrois qui ont tout de même éprouvé bien des difficultés face à des Axatois nullement résignés et vaillants de bout en bout. Les buteurs du jour sont Gilbert Prades, Sébastien Duporge, José Martinez, Mourad Bakali, Philippe Lara, Vincent Desjardins et Santiago Albino.

    Samedi à Saint-Papoul, les Poussins 2e année avaient ouvert la voie en ramenant une victoire grâce à un doublé de Maxime Sanchez et un but de Jérémy Briet. Le week-end pascal aura été faste pour les couleurs du FCC qui se reprend à espérer à quelques journées de la fin des championnats.

  • Ah ! Si Trencavel voyait ça !

    Sous ce titre, un lecteur a souhaité réagir après l’arrivée annoncée du Tour de France à Chalabre. Jean-Pierre donne ici quelques précisions intéressantes.

    « Depuis le premier avril dernier, une incertitude semble planer sur l’arrivée de la 14e étape du tour de France, le 10 juillet prochain. Par contre une certitude demeure : le tour devrait bien traverser notre Kercorb ce jour-là. Aussi, en reprenant les noms de lieux, tels qu’ils existaient il y a 854 ans de cela (comme ce fameux acte de juillet 1167, dont nous avons déjà eu l’occasion de parler, nous l’apprend), voilà l’itinéraire qui serait emprunté :

    … Venant du bas-Razès, le tour pénètrera en Kercorb par Vindrano (Caudeval ) et la vallem de Vindrano ( vallée de Caudeval ou de Lambronne ). Après franchissement du col du Bac, la descente vers la vallée de l’Hers s’effectuera par Montgardin jusqu’à Eissalabra. A partir de là, passant tout près de Pendels, l’itinéraire longera l’Hers en passant par Sancta-Columba et certainement Eisocie (Le Peyrat ), et quittera provisoirement le Kercorb vers l’Aiguillon, direction plein Est et le pays d’Olmes.

    Puis, en quittant le bassin versant du Touyre et le pays d’Olmes en haut du col de Montségur, la descente permettra de retrouver la vallée de l’Hers et le Kercorb par la vallis d’Anior.

    Mais peu après, même les meilleures choses ayant une fin, quelque part après le pont du Mayne, l’itinéraire délaissant les environs de Saltes et le Kercorb, s’élèvera vers le pays de Sault…

    Espérons que le temps de la traversée de notre chère contrée sera suffisant à quelque commentateur pour évoquer, même brièvement, l’existence de cette possession vicomtale carcassonnaise en pays toulousain au 12e siècle ».

  • C’était hier : Benoît Baby aux couleurs de l’équipe de France de rugby

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 8 avril 2001.

    benoît babyLicencié au Stade Toulousain, Benoît Baby va défier les Anglais sur leur herbe (Photos archives, Avril 2001).

    Juste après la rencontre qui opposait samedi le XV français au XV de la Rose, Benoît Baby s’est envolé pour l’Angleterre où il doit disputer le mardi 10 avril prochain le deuxième match international de sa jeune carrière. Sélectionné au poste de centre dans la formation des Moins de 18 ans, Benoît Baby avait participé activement à la victoire des Tricolores sur les Gallois le 17 février dernier à Dax (26 octobre). Il honorait pour l‘occasion sa première cape, avec une prestation qui a certainement convaincu ses sélectionneurs puisque notre jeune rugbyman se voit à nouveau offrir le privilège de porter la tenue tricolore, face cette fois aux sujets de sa gracieuse Majesté. Lucide et objectif, Benoît ne cache pas qu’il est passé un peu à côté de son rôle de buteur lors du match face au Pays de Galles. La pelouse anglaise d’Exeter lui permettra d’exprimer pleinement ses talents, c’est tout ce que nous souhaiterons à ce jeune et sympathique sportif qui fit ses débuts au stade Lolo-Mazon, au poste d’arrière, c’était avec les pupilles du Football Club Chalabrois (photo en fin d'article).

    Aujourd’hui Benoît Baby partage son emploi du temps entre des études au lycée Bellevue de la Ville Rose et le XV des Juniors Crabos du Stade Toulousain, leader du championnat. Une bonne prestation mardi prochain sur la Riviera anglaise et Benoît aura en poche un billet pour l’Irlande, prochain adversaire du XV tricolore le samedi 21 avril prochain.

     

    benoît baby

    Les Pupilles du FCC en mars 1996

    De gauche à droite, debout : Olivier Beauvais, Mickaël Padet, Aurélien Pierron, Jérémy Roncalli, Mathieu Cassagnaud, Benoît Baby, Mathieu Canal, Eric Sanchez, Philippe Cassagnaud. Accroupis : Sébastien Romero, Michel Sanchez, Claude Cnocquart, Fabien Conte, Grégory Opel.

    benoît baby

    Un dégagement de Benoît Baby. Dans les buts, Aurélien Pierron fait bonne garde