Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique

  • Le Kercorb a l’oreille musicale

    emile fitaire,opvc,augustin sibra,rené berland,sonore,majestic,noveltyAu cours du mandat confié en 1931 à l'équipe municipale et à son premier magistrat Emile Fitaire, les Chalabrois désireux d'apprendre le solfège furent invités à se faire connaître auprès des services de la commune. Ce projet allait être favorablement accueilli d'autant que la méthode proposée était entièrement gratuite. Très vite une trentaine d'enfants vont régulièrement se retrouver au rez-de-chaussée de la mairie (actuel secrétariat) où Auguste Arnou (photo) s'évertue à leur transmettre sa passion pour la musique. Facile pour certains, hermétique pour d'autres, le dur apprentissage du solfège va en décourager plus d'un, si bien que les rangs s'éclaircissent devant la baguette improvisée mais néanmoins experte de M. Arnou. Quelques élèves réussiront à se familiariser avec les blanches, les noires et autres doubles croches, pour accéder à la récompense suprême, jouer d'un instrument de musique. Nos jeunes musiciens mettront alors leurs dons au service de la fête pour animer les bals, jusqu'à la guerre et l'interdiction de toute manifestation festive.   

    emile fitaire,opvc,augustin sibra,rené berland,sonore,majestic,noveltyBravant cet interdit, Augustin Sibra (photo) et ses amis solistes se retrouvent un soir à Philippou (près de la gare de Rivel) où ils ont été invités à animer un «bal clandestin ». Les accords finissent par attirer l'attention et une descente des gendarmes de Chalabre met fin aux réjouissances, les danseurs ont juste le temps de s'éclipser mais les musiciens et leurs instruments sont piégés par la maréchaussée. C'est la catastrophe, d'autant que certains d'entre eux risquent alors un départ vers l'Allemagne dans le cadre du service du travail obligatoire (STO).

    emile fitaire,opvc,augustin sibra,rené berland,sonore,majestic,noveltyParmi les musiciens se trouve Louis Amat, neveu de Marie-Jeanne Pons (photo), épouse d'Antoine Pons, laquelle intervient auprès de la brigade en soulevant un détail de taille : Philippou se trouve sur le territoire de l'Ariège, les gendarmes chalabrois sont donc intervenus sur un périmètre dont ils n'avaient pas la responsabilité. Plus grave, ils ont agit sans autorisation, celle que le commandant de brigade de Laroque-d'Olmes dont dépend le secteur, était le seul habilité à délivrer. En deux temps trois mouvements l'affaire est réglée, l'anecdote est rangée au fond du sac à partitions et nos musiciens signeront leur premier contrat d'après-guerre à Mérial puis Pomy, Rennes-le-Château, Coustaussa, et bien d'autres encore.

    Le Sonore ou le Majestic  seront le nom des formations animées par Augustin Sibra et ses partenaires, dans le même temps qu'un autre groupe chalabrois, cher à René Berland, Joseph Garcia, Gaston Costes, Hubert Barthoulot et Henri Quimeso, le fameux Novelty. Aujourd'hui les virtuoses de l'O.P.V.C ont pris le relais au pupitre, formés pour certains par Augustin et ses disciples. Et ce qu'ils ont surtout retenu, c'est que la gratuité du solfège fut en son temps, une belle initiative municipale.

    emile fitaire,opvc,augustin sibra,rené berland,sonore,majestic,novelty

    Autour d'Augustin Sibra, les solistes du futur orchestre « Le Sonore »

    Debout de gauche à droite : Louis Jean, Josette Grivel, Augustin Sibra, Pierre Taillefer, Félix Calvène, René Salinas. Au premier plan : Henri Désarnaud, Armand Gabanou, Fernand Pont.

  • C’était hier : Christophe Roncalli est revenu à la maison

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 7 novembre 2001.

    christophe roncalli,bernard margarit,david bouad,claudine césarChristophe, Bernard, Claudine et David ont conclu avec un clin d’oeil au grand Georges (Photos archives, octobre 2001).

    Il a posé la guitare au pied de ce bon vieux rideau rouge, Christophe Roncalli est revenu samedi au-devant de son public en compagnie d’un phénoménal trio de musiciens. A l’image du voyageur qui pose avec bonheur le sac au terme d’un long périple, Christophe était enfin de retour chez lui en pays chalabrais, pour présenter la primeur de sa toute dernière production. Auteur compositeur interprète de talent, Christophe a offert, en ce dernier samedi d’octobre dédié à un autre passionné du mot, un récital de chansons ciselé à l’encre nostalgique.

    Aux côtés de Claudine César à l’accordéon, Bernard Margarit à la guitare et David Bouad à la basse acoustique, micro en mai et tout de blanc vêtu, le petit garçon de Chalabre a très vite embarqué un auditoire complice, sur les chemins d’un passé à peine lointain. Images furtives et émouvantes de « Jean et Jeanne », de « P’tit Père », géométrie imparable des « Bars parallèles », Christophe Roncalli a remonté samedi les cours chalabrois, au fil des souvenirs.

    Onze textes qui font l’objet d’un CD enregistré en studio et que chacun peut retrouver en prenant contact au 06 76 81 40 80 ou 06 13 06 92 28. Ils n’étaient peut-être pas en Kercorb par hasard, en ces tout derniers jours d’octobre, Christophe et ses brillants partenaires ont pris congé de leurs invités en adressant un hommage à Georges Brassens.

    christophe roncalli,bernard margarit,david bouad,claudine césar

    christophe roncalli,bernard margarit,david bouad,claudine césar

  • Chalabre en Sérénade prépare 2022

    chalabre en sérénade

    Cheick Tidiane Seck

    (photos archives, vendredi 6 août 2021)

    A l'issue de la saison 2021, l’association Chalabre en Sérénade et son président Raymond Crampagne, invitent à l’assemblée générale qui aura lieu le mardi 26 octobre à 18 heures au théâtre Georges-Méliès. La situation sanitaire permet cette année d'organiser une réunion en présentiel, et l’ordre du jour sera le suivant : bilan moral et financier, renouvellement du bureau, questions diverses.

    Les consignes sanitaires seront respectées, à savoir présentation du pass sanitaire. Les personnes ne pouvant pas y assister, peuvent donner une procuration écrite à un membre.

    chalabre en sérénade

  • Musique en Kercorb : été et concerts ont pris fin

    Au terme d'une dixième saison riche en rencontres musicales, le collectif de Musique en Kercorb réuni en bureau a fait un premier bilan de l'été écoulé. Si la qualité de la programmation 2021 a été à la hauteur, la fréquentation accuse une baisse de 40 % des entrées, par rapport aux dernières années. Ceci, sans nul doute est en rapport avec la crise sanitaire.

    Par ailleurs, Cathy Turke présidente, et Claudie Alegre secrétaire, ont fait part de leur souhait de ne plus se représenter. Après avoir donné beaucoup de temps à l'association, elles considèrent qu'il faut des énergies nouvelles au service de Musique en Kercorb. Néanmoins, elles ont annoncé qu'elles resteraient bénévoles dans leurs associations respectives.

    Dans ces conditions, il est devenu nécessaire d'avancer la date de l'assemblée générale afin de permettre au bureau de rechercher des bénévoles pour les remplacer. Comme le précise Cathy Turke, « Depuis 10 ans que l'association existe, tous les outils sont en place, il n'y a plus qu'à prendre le relais. Si vous souhaitez vous investir, n'hésitez pas, rejoignez-nous ! ». Les personnes qui le souhaitent peuvent d'ores et déjà prendre contact avec Sandra Wagstaff : guarneri@kercorb.fr ou 04 68 69 32 17

    Cette assemblée générale aura lieu le vendredi 1er octobre à 17 h 30, salle de la mairie à Chalabre. A l’ordre du jour, bilan d'activités, bilan financier, élection du bureau, perspectives 2022. Pour plus d’informations :

     https://www.musique-en-kercorb.fr

    https://www.facebook.com/musiquekercorb

    musique en kercorb 2021

    Retour vers l'été 2019, avec la prestation du pianiste Billy Eidi à la chapelle du Calvaire

  • C’était hier : Le Quatuor Kryptos fait vibrer les vieilles pierres du château

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaff

    Mike et Sandra Wagstaff, Christian Guilhamat, Gilles Romero

    La demeure des Comtes de Bruyères accueillait le vendredi 25 août 2006, les musiciens du Quatuor Kryptos, dans le cadre d’un concert organisé en partenariat avec Luthès-Paris, Château-Chalabre et la municipalité chalabroise. Une soirée exceptionnelle pour les mélomanes, au cours de laquelle Alain Poincheval avait tenté le pari de formuler la magie des notes sur sa toile. Tout en haut du grand escalier, face à son chevalet, Alain Poincheval avait jonglé avec les notes, afin de trouver le point d’accord entre le doute de Cézanne, et le goût d’harmonie d’un Mozart fougueux et désespéré. Ce soir là, le Quatuor Kryptos et Alain Poincheval avaient œuvré de concert.

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 1er septembre 2006.

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaffLe Quatuor Kryptos a été le nouvel invité de marque de Mike et Sandra Wagstaff dans le cadre du château des De Bruyères (Photos archives, août 2006)

    Il faut imaginer Thomas Pons de Bruyères le Châtel heureux, à l’heure où le Quatuor Kryptos offrait les premières notes du mouvement pour cordes en ut mineur D 703 de Franz Schubert. Au pied de ce mélomane soustrait pour un soir à son éternité, un auditoire privilégié aura vibré lui aussi aux accords d’Hanna Drzewiecka et Elisabeth Wybou au violon, Vincent Hepp au violon alto et Anthony Gröger au violoncelle. Invités par Mike et Sandra Wagstaff de Luthès-Paris, en partenariat avec la mairie et Château-Chalabre, le quatuor Kryptos proposait également une œuvre de Jean Sibélius, quatuor à cordes en ré mineur, op.56 « Voces intimae » (cinq mouvements), et une très célèbre composition de Wolfgang Amadeus Mozart. Une quintette pour clarinette et cordes en la majeur, K 581 dont les quatre mouvements auront été magistralement interprétés avec le concours du clarinettiste d’Alain Bednarczyk.        

    Sous les voûtes de la demeure ancestrale des de Bruyères, cinq musiciens de talent sont partis en quête de la sonorité parfaite, de ce mystère caché dans les arcanes de chacune des partitions et qu’il faut découvrir ensemble. Un vrai défi parfaitement réussi, par des artistes qui conjuguent leur talent sous une dénomination issue de la langue grecque, « kryptos » signifiant caché.

    A la conclusion d’une nouvelle soirée exceptionnelle dans l’enceinte du château, et avant de rejoindre Bruxelles où ils participeront le 8 septembre prochain au Klarafestival, les jeunes solistes ont été invités à partager une coupe conviviale aux côtés d’un public conquis.

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaff

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaff

     Christian Guilhamat et Mike Wagstaff saluent les solistes au terme du concert

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaff

    Les notes vibrent sur le chevalet d’Alain Poincheval

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaff

    quatuor kryptos,sandra et mike wagstaff

    Alain Poincheval a repris sa palette dans l'atelier du cours Docteur Joseph-Raynaud