Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commémorations

  • Ils ont rendez-vous avec Fluris

    fluris chalabre

    Photo archives, Fluris 2015

    Les petits Chalabrois accueillent le mois de décembre avec une joie bien compréhensible, parce qu’il faut parer au plus vite à la confection du traîneau pour Fluris : celui-ci naît de l’imagination, il faut traquer dans le moindre recoin, la chose métallique. Bidons, vieilles casseroles, tout y passe, sortant des caves et des greniers pour briller de mille étincelles sur le pavé chalabrois. Depuis la nuit glaciale du 13 décembre 1697, le souvenir de Fluris qui fut le contemporain d’une France sur laquelle régnait Louis XIII, est resté intact dans l’imaginaire chalabrois.

    Planant au-dessus des « arrossegaïres », garants « d’un brave rambalh », un air de nostalgie va hanter jeudi soir, les rues, l’espace d’une nuit. Ainsi « tous les petits enfants de Chalabre, et ceux qui le restent », pour reprendre la belle formule de Malou, seront le 13 décembre prochain, dans la rue. Et comme disait Robert : «  Asclaïres, s’abstenir ! ».

    fluris chalabre

    Tableau de Fluris, œuvre de Camille Amat, 1997

  • Le Val de Lambronne uni pour célébrer le devoir de mémoire

    val de lambronneLes enfants ont lu deux émouvants poèmes.

    La nouvelle commune Val de Lambronne a commémoré, comme l’ensemble des communes de France, les cent ans, jour pour jour, de l’armistice entre la Nation et les empires germanique et austro-hongrois. Unis, les élus et la population, ont honoré les onze morts pour la France.

    val de lambronnePour chacun d’eux, une fiche individuelle a été rédigée et exposée à côté des monuments respectifs. « Ainsi, la nombreuse assistance a pu connaître quel fut leur glorieux destin ».

    Après lecture du discours du président de la République, de la pose des gerbes et du chant de la Marseillaise à cappella, Josette Fontaneau, maire, Federico Bravo, maire-adjoint, ont remercié et félicité pour leur présence Madame Lannes directrice de l’école et ses élèves, dont trois d’entre eux par leur lecture appliquée de deux poèmes de Fabienne Berthomier, ont ému l’assistance.

    val de lambronneJosette Fontaneau a chaleureusement remercié chacun, et pour clôturer les deux cérémonies, invité tous les présents au vin d’honneur offert par la municipalité dans la salle des fêtes.

    La municipalité tient également à remercier le Souvenir Français pour son aide à la rédaction des fiches, et pour avoir offert le mât avec drapeau, installé au bord du monument aux morts de Caudeval.

    val de lambronne

     

  • L’Armistice de 1918 a été commémoré

    11 novembre à chalabreLes jeunes générations ont pris part à l’hommage rendu à leurs aînés.

    Le Centenaire de la signature de l’Armistice à Rethondes, a été célébré dimanche à l’occasion d’une cérémonie très suivie par les Chalabrois, rassemblés autour des élus et des associations, auxquels s’étaient joints nombre de ressortissants britanniques installés en Kercorb. Musique et porte-drapeau en tête, le cortège a pris le chemin du monument aux Morts, où la mémoire des 1 400 000 soldats « morts pour la France » a été saluée. Jean-Jacques Aulombard, maire, donnait lecture d’un message de paix, avant que les élèves du collège Antoine-Pons ne fassent l’appel des 64 enfants de Chalabre qui ne sont jamais revenus.

    11 novembre à chalabre

    Après le dépôt de gerbe et les sonneries, le cortège a rejoint le carré militaire du cimetière Saint-Pierre où les enfants ont déposé une rose à la mémoire de leurs aînés. Auparavant, l’intervention des deux classes de 3e du collège a rehaussé le caractère émouvant de la cérémonie, avec la lecture de lettres de poilus, issues notamment du carnet du caporal Pierre Castres, mort en Grèce le 20 mars 1917. Une rencontre hors du temps, suivie d’une vibrante Marseillaise chantée par la chorale Eissalabra. Le cortège a ensuite rallié le cours Sully, aux accents parfaits du quintet Batucada. La Madelon et Tipperary venaient clôturer une cérémonie en hommage à la mémoire d’une jeunesse sacrifiée.

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

    11 novembre à chalabre

  • Hameau de Lescale : La jeunesse honore le rendez-vous du souvenir

    lescale,amis de lescale,albert houssaille, La stèle a été fleurie par Myriel Porteous et les enfants.

    Le dimanche 5 août, un hommage était rendu aux combattants du Maquis de Picaussel, et aux habitants du hameau martyr de Lescale, à l’occasion d’une cérémonie célébrée devant la Baraque du Souvenir. Une habitation à la symbolique forte, bâtie à l’identique des habitations en bois dans lesquelles les Lescalois seront « relogés » plus de douze années durant, après que le hameau ait été incendié par l’occupant nazi, le 9 août 1944.

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    Avec la commémoration du 74e anniversaire des événements tragiques survenus au pied du Maquis de Picaussel, Lescale s’est souvenu, en présence des associations de résistants et combattants volontaires de l’Aude, et d’une nombreuse assemblée citoyenne intégrant les jeunes générations.

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    Les interventions de Claude Deloustal maire de Puivert, Eliane Argelès présidente de l’association des Amis de Lescale, Albert Houssaille vétéran du Maquis de Picaussel (photo ci-dessus), Annie Bohic-Cortès conseillère générale et Myriel Porteous sous-préfète de Limoux, ont salué l’esprit de la Résistance, rappelant le souvenir de Auguste Escriva, Jean Carbou et Joseph Lebret, jeunes maquisards tombés le 6 août 1944, lors d’accrochages intervenus avec les hommes de la 11e panzer division. Un hommage était également rendu aux vétérans Lucien Villa, André Lajou et Suzanne Deloustal, disparus en 2018, combattants de l'ombre, témoins de ces heures noires, et qui n’eurent de cesse de défendre les valeurs de la République.

    Des fleurs ont clôturé cette émouvante cérémonie, Myriel Porteous déposant une gerbe accompagnée par deux jeunes enfants, avec l’assurance que le devoir de mémoire ne s’éteindra pas.

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

    lescale,amis de lescale,albert houssaille

  • Célébration du 14 juillet 1789

    14 juillet 2018 chalabreLes porte-drapeaux Jacques Brembilla, Lucien Doumenc et Lucien Labarre, salués par les élus.

    Le 229e anniversaire de la prise de la Bastille, célébré en ce samedi 14 juillet, a failli concorder avec la prise de la maison commune, la faute à une confusion de genres, mêlant sous le balcon de l’hôtel de ville, drapeaux aux couleurs de la République et bannières d’un bleu plutôt royal.

    Mais la contre révolution n’aura pas eu lieu, et c’est un cortège d'élus, emmené par Jean-Jacques Aulombard maire, de Chalabrois, de représentants d'associations, avec une délégation de sapeurs-pompiers conduite par le lieutenant Jean-Marie Lafitte, le gendarme Charles Henrique, précédé par les drapeaux, qui s'est rendu en musique jusqu'au monument aux Morts.

    14 juillet 2018 chalabre

    Jean-Jacques Aulombard, Joliette Coste, Bruno Carbonnel et Gérard Canal, accompagnés par de jeunes citoyens, ont procédé au dépôt de gerbe, avant lecture d'un message de paix. L'assemblée a ensuite rallié la maison commune, où les solistes mirapiciens de Batucada ont conclu cette cérémonie par une aubade sous les platanes des cours.

    14 juillet 2018 chalabre

    14 juillet 2018 chalabre

    14 juillet 2018 chalabre

    14 juillet 2018 chalabre

    14 juillet 2018 chalabre

  • Montjardin : En souvenir du sacrifice d‘Auguste Cathala

    auguste cathala,montjardinJoseph Fernandez et Jean Tailhan ont fleuri la stèle à la mémoire de leur frère d’armes.

    Dimanche 27 mai, l’évocation de la journée du 23 mai 1944 a permis de saluer la mémoire et le courage d’un martyr de la Résistance, assassiné par les nazis à la ferme du Roudié. Célébrée en présence de la grande famille d’Auguste Cathala, des associations d’anciens combattants du Limouxin, du Pays-de-Sault et du Chalabrais, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers, réunis au pied de la stèle érigée en 1947 à l’initiative des Anciens FTPF, la cérémonie a renvoyé l’assemblée vers les heures noires d’un pays en guerre.

    Francis Routelous, maire, Serge Bacot pour l’Anacr et Gérard Couteau pour la Fnaca, sont revenus sur cette journée et l’interminable calvaire subi par un jeune homme de dix-neuf ans, seul face à ses bourreaux. Son sacrifice permettra aux éléments du maquis Faïta, de filer entre les griffes de la colonne nazie et des miliciens qui l’accompagnaient, au nombre de six. Au soir de ce 23 mai, un corps atrocement mutilé sera retrouvé dans les décombres de la ferme incendiée. Ses restes placés dans un cercueil, seront emmenés à la mairie de Montjardin. Le 25 mai 1944, Auguste Cathala est inhumé, et en dépit d’un retour possible de l’occupant, tous les habitants de la région sont présents à la cérémonie. Le lendemain, les maquisards qui lui doivent la vie, viendront déposer sur sa tombe, une gerbe avec un ruban tricolore.

    74 années après, un dépôt de gerbe a été effectué par les vétérans Jean Tailhan alias Lapébie, et Joseph Fernandez alias Frédo, partisans du maquis FTP « Jean Robert et Faïta », puis par les jeunes soeurs d’Auguste, Marthe et Janine. Emouvante cérémonie rehaussée par la prestation de la chorale Eissalabra, dirigée par Edouard Garcia, dont les chants se sont élevés vers la ferme du Roudié.

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

    auguste cathala,montjardin

  • En souvenir d'Auguste Cathala

    auguste cathalaUne cérémonie en hommage à Auguste Cathala, assassiné le 23 mai 1944 à la ferme du Roudié, sera célébrée dimanche 27 mai au pied de la stèle érigée par l’association nationale des FTPF (Francs-tireurs et partisans français).

    La colonne allemande responsable de l’attaque sur Chalabre et Montjardin, était emmenée par le capitaine Nordstern, chef de la 5e compagnie du 2e bataillon Landesachützenregiment der Luftwaffe Lisieux. Officier très actif dans les opérations entreprises contre les maquis de Saint-Hilaire, Chalabre, et dans les actions sur les secteurs de Limoux et Couiza, il travaillait en collaboration avec le chef de la Gestapo (Sources Martial Andrieu).

    Le destin tragique d’Auguste Cathala, 19 ans, torturé à mort par l’occupant nazi, avec la complicité de miliciens français, sera évoqué lors de la cérémonie célébrée à partir de 11 h, à laquelle l'ensemble vocal Eissalabra sera associée.