Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ecologie

  • La coupe franche des platanes va commencer

    Cours d'Aguesseau.jpgUn temps où les platanes du Cours d'Aguesseau avaient tout le temps devant eux.

    Dans quelques semaines, quelques jours, peut-être même ce matin, les 59 platanes qui ornent depuis 1820 les Cours Docteur Joseph-Raynaud (ancien Cours Napoléon), et le Cours d’Aguesseau, vont vivre leurs dernières heures. La cité chalabroise vibrera alors au plus profond de ses fondations, et l’abattage annoncé et désormais effectif de ces majestueux témoins de l’histoire du village en sera la cause.

    Plan d'alignement.JPG

    Le plan divisionnaire d’alignement de la ville, avec les platanes symbolisés

    Avec la nécessaire rectification des voies de circulation intra muros, la deuxième tranche de travaux faisant suite à la récente réfection du Cours Sully est imminente. Des mesures tout aussi draconiennes qu’impopulaires, vont amener la suppression de ces sentinelles géantes, qui gratifiaient les Chalabrois de leur ombre généreuse, depuis bientôt 200 ans. S’il avait été possible d’épargner leurs congénères lors de la réfection du boulevard d’accès à la mairie, et ce grâce à la proximité de l’escalier de pierre ornant la maison commune, classé monument historique (24 avril 1948), rien n’aura pu intercéder cette fois en faveur de nos dévoués alliés, lors des journées de canicule.

    Dans le cadre du projet d’envergure initié en mai 2017, visant au renouvellement et effacement de tous les réseaux, réfection de la voirie, embellissement de l’espace public, la phase de réhabilitation des Cours Docteur Joseph-Raynaud et d’Aguesseau va commencer. Avec un préalable à l’ouverture des travaux, à savoir l’abattage des platanes, dans le souci de gagner un espace tout aussi vital pour les piétons que pour les automobilistes.

    Platanes.jpg

    Le bois ainsi découpé devrait partir dans des ateliers de menuiserie

    (Photo archives municipales, 16 janvier 2001) 

    Ces arbres ne présentant aucun intérêt du point de vue bois de chauffage, nombre d’offres de prix émanant des divers menuisiers de la région, ont déjà été reçues en mairie. Pour l’heure, une entreprise semble tenir la corde, laquelle propose 233 € le m3, soit pour un cube de 13 m3, la somme de 3.029 €.

    Chalabre a résolument choisi de parfaire son esthétique, reste à savoir si les adeptes des tours de ville apprécieront cette radicale modification de leur cadre de vie.

  • De l’avenir des chaudières avec Louis Calvet

    louis calvet,chaud froid performanceLe métier n’a jamais quitté l’artisan de la place du Pont-Rouge.

    Louis Calvet, ancien élu et artisan chauffagiste à la retraite, souhaite faire part de ses réflexions à propos d’un thème bien présent dans l’actualité des énergies nouvelles.

    « Le magazine Chaud Froid Performance (n° 829, février 2019), rend compte d’une conférence de presse donnée le 24 janvier dernier par les ministres  François de Rugy et Julien de Normandie. Le gouvernement souhaite remplacer 600.000 chaudières en deux ans. La belle aubaine pour les constructeurs, et les travailleurs chargés de l'ouvrage  dans ces entreprises ». Et Louis Calvet de souligner que seront surtout concernés, les utilisateurs dont les moyens financiers permettront de suivre ces évolutions, en fonction de coûts très élevés, et malgré les aides qui pourront être allouées.

    Professionnel retraité, Louis Calvet connaît parfaitement le sujet, lui qui à l’automne 1979, avait mis au point une cheminée anti-gaspi, pour reprendre les termes d’une époque aspirant (déjà) aux économies d’énergie. Il se permet ainsi de rappeler que « même avec des chaudières anciennes, quelque fois bien meilleures que ce qui est souvent proposé, il est tout à fait possible d’obtenir de très bons résultats de rendement et de pollution maîtrisée ».

    Le néophyte pourra rester dubitatif devant ces affirmations, mais Louis Calvet explique alors comment procéder : « avec l'intervention d'un bon professionnel, et par un simple aménagement du corps de chauffe, lequel piègera les calories, soit en chicanant les fumées pour les refroidir, puis un bon réglage du brûleur, à la limite du point de rosé, et un gicleur bien adapté pour éliminer toute forme de suie ».

    Toute forme de chauffage induisant un besoin de calories, Louis Calvet conclut en invitant chacun à faire ses comptes, à partir du tableau ci-après : 1 kilo de bois sec (4.000 calories), 1 kg d’anthracite (8.000 calories), 1 kg de charbon de bois (6.500 calories), 1 kg de mazout (10.500 calories), 1  kilowatt (840 calories), 1 kg propane (24.000 calories).

    Louis Calvet est joignable au 04 68 69 20 36, pour toute information complémentaire.

  • Formation à la greffe d'hiver avec Atout Fruit

    atout fruitDans le cadre des animations de l'association Atout Fruit, une formation à la greffe d’hiver est proposée le mercredi 20 février de 9 h à 17 h à Nébias. Juliette Watson, pépiniériste professionnelle, présentera en salle, les techniques de greffe d’hiver (greffe en fente, à l’anglaise, chip-budding), avec un temps de pratique du biseau. Dans l’après-midi, la Pépinière Départementale de l’Aude offrira à chacun la chance de pratiquer sur le terrain (pratique de la greffe sur table en cas de mauvaise météo). Il sera possible de s’exercer sur des arbres en pleine terre, sous les conseils personnalisés de Juliette Watson. Chacun pourra repartir avec une partie des greffes réalisées (différé pour les arbres greffés en pleine terre).

    Tarif : 30 € pour la journée complète, 15 € pour les adhérents. Le matériel est prêté et des greffoirs seront à vendre pour les intéressés. Prendre un pique-nique pour le midi et rendez-vous à la mairie de Nébias. Contacter Solène Callarec au 07 81 32 00 11 ou Claude Fressonnet au 05 61 60 18 95, mail atout.fruit@gmail.com (inscriptions conseillées, les places sont limitées).

  • Nouvelles dispositions pour le tri sélectif

    tri sélectif

    A compter du lundi 12 novembre 2018, il n’y a plus de porte à porte, le ramassage des recyclables en caissette devant votre porte est remplacé par des colonnes aériennes (photo ci-dessus). Un message simple : « Un geste de tri logique, utile et simple et non contraint à un jour de collecte ». Chacun peu ainsi trier et jeter ses déchets recyclables quand il le veut et à proximité.

    Afin d’organiser au mieux la mise en place de cette nouvelle formule, un plan des emplacements des colonnes est affiché à la mairie, cours Sully, pour les Ordures ménagères, les colonnes Verre et Recyclable. Par ailleurs, des permanences de l’ambassadrice du tri seront mises en place pendant les horaires d’ouverture de la mairie, les 15 et 20 novembre, de 8 h à 12 h.

    Pour information, les emplacements des colonnes sont les suivants : Place François Mitterrand, Pont du Blau, Lotissement les Genêts, Hameau le Cazal (Stade Lolo Mazon), Voie verte (pont en fer), Restos du cœur, Groupes scolaires (en bas du gymnase) Plateforme de l’Escargot (route de Mirepoix), Carrefour Plaisance-Bourdil, Cité Canat (route de Limoux), Le Lac, Parkings les Cèdres (route de Puivert), Avenue Auguste Cathala.

    Pour plus d’indications, il est possible de consulter les sites http://www.pyreneesaudoises.fr/tri/ ou https://www.facebook.com/Pyreneesaudoisesofficiel.

    Une application « Guide du Tri » sera téléchargeable prochainement sur votre smartphone.

    tri sélectif

    Les caissettes jaunes ne sont désormais plus d'actualité

  • Tri sélectif : des colonnes aériennes pour remplacer les caisses jaunes

    Elles étaient inscrites dans le paysage de l’ancien canton de Chalabre depuis le printemps de l’année 2000, les caisses jaunes symboles du tri sélectif vont peu à peu quitter la scène. En fonction d’un calendrier établi par la communauté de communes des Pyrénées audoises, en concertation avec les mairies, concordant avec la mise en place dans chaque commune de colonnes aériennes, l’abandon de la caisse jaune s’effectuera en plusieurs étapes.

    A compter de demain lundi 1er octobre, les communes : Val de Lambronne, Courtauly, Saint-Benoît, Tréziers et Peyrefitte-du-Razès seront les premières. Cette nouvelle mise en place en apport volontaire des recyclables donnent la possibilité de ne plus réfléchir au jour de passage et d’aller vider soi-même plusieurs fois par semaine. Une information commune par commune sera donnée ultérieurement, afin que chaque administré soit informé de la mise en place de cette nouvelle méthode de tri, sur le lieu de vie qui le concerne. Un ambassadeur de tri assurera des permanences dans les mairies. Plus d’informations sur le site http://www.pyreneesaudoises.fr/tri/ ou au 04 68 20 00 10.

     

     

  • Les bonnes volontés ont assaini les abords du lac de Montbel

    Environnement. La récolte a été encore une fois abondante.

    traverse 119,culture et patrimoine de léranLe nettoyage a été assuré par les bénévoles des associations locales (Photos Yves Saddier)

    Samedi 15 septembre, une trentaine de bénévoles jeunes et moins jeunes, ont répondu à l’appel des communes voisines de Léran et Montbel, pour une opération de nettoyage des bords du lac de Montbel. Cette action s’inscrivait dans le cadre beaucoup plus général de la journée mondiale « Nettoyons la planète en un jour », relayée par la communauté de communes du Pays de Mirepoix et le Smectom du Plantaurel.

    Après un accueil autour d’un café, les équipes étaient équipées puis réparties afin de parcourir efficacement les 16 km du sentier qui longe le lac. La récolte a été encore une fois (trop) abondante, toutefois les organisateurs semblent percevoir une diminution par rapport à la même opération réalisée voici six ans. Est-ce une prise de conscience des citoyens ? Il faut espérer que cette baisse se poursuive.

    Après une matinée de travail, les bénévoles des associations locales (Traverse 119, Culture et Patrimoine de Léran, Base nautique) ou individuels, se sont retrouvés au soleil de Montbel, pour partager un moment de bonne humeur autour d’une bonne table.

    traverse 119,culture et patrimoine de léran

    traverse 119,culture et patrimoine de léran

  • Tri sélectif : Les caissettes jaunes ont vécu

    caissettes jaunes,ccpa,tri sélectifA partir du lundi 1er octobre prochain, le ramassage des recyclables en caissette devant votre porte sera remplacé par des colonnes aériennes. La collecte du verre passera en colonnes, tout comme la collecte des recyclables. Pour la communauté des communes des Pyrénées audoises, le message est simple : « un geste de tri logique, utile et simple et non contraint à un jour de collecte ». Chacun pourra donc trier et jeter ses déchets recyclables, quand il le veut, et à proximité.

    Le nouveau centre de tri départemental permet un meilleur tri des déchets recyclables, ce changement aura un impact sur la consommation de carburant des camions de collecte et d’émission de CO2, responsable du réchauffement climatique.

    Un plan des emplacements des colonnes sera affiché à la mairie, pour les ordures ménagères, les colonnes verre et recyclables.Des permanences seront mises en place pendant les horaires d’ouverture de la mairie. Plus d’informations sur le site http://www.pyreneesaudoises.fr/tri/

    et https://www.facebook.com/Pyreneesaudoisesofficiel. Une application « Guide du Tri » sera prochainement téléchargeable sur smartphone.

    C'était hier : Tri sélectif : à vos caissettes !

    L’article qui suit avait été publié dans l’Indépendant, édition du 8 septembre 2000.

    caissettes jaunes,ccpa,tri sélectifSéverine Plantié nous explique le tri sélectif (photo archives, Janvier 2000).

    Depuis maintenant quelques mois, près de 1400 caissettes ont été distribuées dans l’ensemble des foyers du canton. Leur arrivée a bouleversé certaines habitudes, et a fait réfléchir sur le devenir des déchets, dans le même temps les poubelles traditionnelles se sont trouvées singulièrement allégées. En optant pour un système de collecte sélective au porte à porte, la communauté de communes du Chalabrais espère réduire à la source la production de déchets qui ne cesse de croître depuis des années (+ 60 % en 30 ans), privilégiant ainsi la valorisation des déchets par réutilisation et recyclage.

    Au terme de trois mois de fonctionnement, la mobilisation des Chalabrois pour trier les divers recyclages a permis de constater des résultats remarquables aussi bien en quantité qu’en qualité. Le jour de collecte sur Chalabre reste fixé au mercredi et si certaines erreurs subsistent encore quant au remplissage de la caissette, il est encore temps d’améliorer le « geste tri ». Il suffit pour cela de prendre contact auprès de Mlle Séverine Plantié, ambassadrice du tri pour le pays du Chalabrais (04 68 69 21 94). A ce jour, l’objectif fixé de 70 % de collecte de caissette est atteint, mais ces résultats peuvent et doivent encore progresser.

    Les présidents de la communauté de communes du Chalabrais font appel au sens civique de chacun, « la réussite de ce projet passe avant tout par l’adhésion et la participation de chaque habitant, le geste individuel aura alors une portée collective ».