Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rencontres

  • Statue équestre sur le cours Sully : « Quand le rêve est un présent coloré »

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panzaUne création composée pendant le confinement, portée par un kilomètre de soudure.

    Il manquait un peu de ce soleil qui brûle les chaumes de la Castille, aucun souffle de vent non plus, qui à défaut de pousser les ailes d’un moulin, aurait pu faire onduler la toile d’un bleu électrique dressée à l’angle des cours Colbert et Sully.

    Vendredi 18 septembre, « a las cinco de la tarde », le chevalier Don Quichotte et Sancho Panza, son fidèle écuyer, chevauchant par-delà les frontières et défiant toutes les lois du confinement, se présentaient au cœur du village, en quête d’hospitalité.

    Accueilli par Jean-Jacques Aulombard, premier édile, Alain Poincheval, peintre sculpteur, accompagné de Christophe Dechaine-Vallade, orfèvre et soudeur de génie, Yannec Tomada, sculpteur et fondeur de bronzes d’art, l’équipage monté sur Rossinante et Rucio, retrouvait une lumière qui lui manquait depuis le 10 mai 2020.

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panzaAlain Poincheval s’autorisait alors une entorse au protocole en éludant les présentations, et posait d’emblée une question qui ne se posait peut-être pas : « Pourquoi Don Quichotte et Sancho Panza ? ». L’occasion pour Alain Suzonpoinchevalegre d’évoquer un imaginaire dans lequel « le chevalier du rêve et de l’utopie chevauche sur ses terres d’Espagne, et Sancho Panza trottine sur sa bête de somme ... /... Tandis que dans ma tête les moulins à vent déploient leurs ailes et la magie, je prends le pari d’offrir cette image à Chalabre, un autre rêve abouti de mon passé ».

    Avec le précieux concours des amis Christophe et Yannec, Alain voyait la magie prendre corps, l’union s’illuminer, les dès étaient jetés. « Le confinement a fait le reste, les nuits étaient chaudes, longues, traversées des bruits des bidons et ferrailles, qui trouvent une autre destinée,… ça fait du bruit la destinée, une destinée de l’avant à l’après, dans le même temps où les visages et le livre des mémoires étaient coulés dans la ville des cloches, à Villedieu-les-Poêles ». L'artiste poursuivait en saluant l’esprit de Cervantès, qui avait permis de forger une amitié, avant de s’adresser au « manchot de Lépante » : « Merci à toi Cervantès. Le temps d’un confinement peut aussi nous élever vers un monde imaginaire aux pays des rêves et des utopies ».

    Au pied d’une œuvre offerte à la Ville de Chalabre, « en mémoire d’une vie habitée des pourpres, des ors, et des bleus sous les soleils d’Espagne », Alain Suzonpoinchevalegre remerciait chaleureusement Jean-Jacques Aulombard de l’avoir suivi dans « cette folle entreprise ».

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    La radio Pyrénées FM était présente sur l'événement, avec Marc Mollier et Marie Duc (ci-dessus)

    accompagnés de Patrice Salerno pour l'interview...

    ... et Jean Clergue (ci-dessous), pour un entretien avec Laurence Bourgeois et Jean-Marc Barrier 

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le jour d'avant, ci-après, en images

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Un à un, les éléments de la statue équestre rejoignent  le lieu de rendez-vous

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le clin d'œil de Jérôme Escande aux Crinières du Kercorb

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Vacances abrégées pour Pascal Mellado, mais pour la bonne cause  

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le cours Sully enveloppé dans un flou nocturne

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Sol y sombra

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Des bras, des pieds, des pattes, des jambes, des mains, des sabots,... 

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Les touches finales de Christophe Dechaine-Vallade

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Une dernière main pour Yannec Tomada, avant la pose du livre des mémoires

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Vendredi 18 septembre 2020, le soleil éclaire le Cours Sully...

    ... et les visages de Yannec Tomada, Alain Poincheval et Christophe Dechaine-Vallade

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    (photo Christian Garcia)

    Plus d'images de la cérémonie inaugurale, dans l'article du samedi 19 septembre 2020

  • Page spéciale dans le journal L’Indépendant

    thierry grilletL’édition de l’Indépendant publiée ce dimanche 20 septembre, propose une halte au cœur de la cité chalabroise. Sous l’oeil et la plume du journaliste Thierry Grillet, le lecteur est invité à redécouvrir Chalabre. Avec notamment un zoom sur la Brasserie du Quercorb, installée depuis octobre 2018 dans ce qui fut une remise de l’hôtel de France, puis un garage mécanique réputé, au service de la célèbre marque au losange.

    Retour également sur le Festival Chalabre en Sérénade, et sur l'inauguration d'une statue équestre qui veille désormais devant la vieille Porte d'Abail.

    thierry grillet

    Photo archives 30 juillet 2018

  • Argos a posé ses valises à Chalabre

    En fait de valises, il faut parler de sacoches, dans lesquelles notre âne répondant au nom d’Argos, emmène le matériel garantissant une entière autonomie de sept jours au binôme qu’il forme avec Ambroise Camps, son maître et compagnon de voyage. Faisant halte à Chalabre en ce samedi 18 septembre, l’équipage en provenance de Trémoulet, près de Saint-Amadou (Ariège), aurait dû en réalité rallier Montbel et son lac, pour une nouvelle nuit de repos. Mais entre Lagarde et Camon, une bifurcation sera mal négociée, et ce qui devait arriver allait arriver. Aux alentours de 16 heures, le duo débarquait au cœur de la bastide chalabroise.

    ambroise camps,argos

    Argos préfère les pommes aux fritons

    Stationné sous la halle pour le goûter, Argos le bien (le mal ?) nommé, faisait mine d’être honteux et confus car il y avait bien eu erreur d’aiguillage. Simple posture en réalité, car notre âne, âgé de neuf ans, et à qui on ne la fait plus, savait qu’étaient attendus en Kercorb et ce même jour, Don Quichotte, monté sur sa Rossinante, mais aussi et surtout Sancho Panza, caracolant sur Rucio.

    La rencontre aura bien lieu, sans effusion mais avec une tendresse retenue, parce que la distanciation sociale n’épargne personne, et parce qu’il y avait bien du monde sur le cours Sully, pour un vendredi après-midi. Après une pause nocturne au camping municipal, l’équipage reprendra aujourd’hui samedi, les chemins qui mènent vers le Pog de Montségur, terminus de la balade. Avant un retour au box programmé depuis Montferrier.

    ambroise camps,argos

    En route pour Montségur

  • Ils chevauchent par-delà les frontières

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada

    Retour en images sur l'inauguration d'une œuvre équestre, au carrefour des cours Colbert et Sully.

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 001.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 002.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 003.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 004.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 006.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 007.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 008.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 010.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 009.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 011.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 013.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 014.JPG

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre 015.JPG

    Alain Poincheval et Christophe Dechaine-Vallade

    Absent sur la photo, Yannec Tomada

  • Journée inaugurale au Calvaire, avec Monseigneur Planet

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegreLe tableau restauré a été dévoilé par Monseigneur Planet.

    Samedi 12 septembre, le chemin de croix permettant d’accéder à la petite chapelle dédiée à Notre Dame des Sept Douleurs retrouvait ses pèlerins, invités à découvrir le travail de sauvegarde du patrimoine entrepris par l’association Ensemble pour le Calvaire. Entre les mains d’un groupe de bénévoles fédérés depuis 2007, l’héritage légué par la congrégation des marguilliers fait depuis l’objet d’attentions régulières. Afin que ce lieu de prières qui servait autrefois à la réparation des âmes, retrouve un peu de son lustre d'antan.

    Aux quatre vents depuis 1849, date de leur dernière restauration, les quatorze stations du chemin de croix ont été réhabilitées et de plus, portent l’oeuvre créée par l’artiste Henri Guérin, disparu en 2009. Quatorze lavis d’encre, inspirés du texte « Le Chemin de la Croix » de Paul Claudel, pour une superbe réalisation, présentée au terme d’une messe célébrée en la chapelle par Monseigneur Planet, évêque de Carcassonne, assisté de l’abbé Raymond Cazaban.

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Autre temps fort de cette journée cultuelle et culturelle, le dévoilement d’un tableau datant du XVIIe siècle et représentant Le Repas de la Sainte Famille, restauré par Elisa Hermer Pietri (photo ci-dessus). Rendue à la lumière, cette huile sur toile non signée met en scène Marie, Joseph et Jésus, accompagnés de l’ange Gabriel, juste avant la fuite en Egypte. Les étapes de la restauration ont été présentées dans le détail par Elisa Hermer Pietri, avant que chacun ne se retrouve sur le belvédère faisant face aux petites Pyrénées, sous la cloche donnée par Jehan Antoine de Bruyères en 1630. Auparavant, Michel Alegre président de l’association Ensemble pour le Calvaire avait dressé un historique de la chapelle, et adressé des remerciements en direction de l’ensemble des partenaires associés à ces réalisations.

    Un repas partagé aux abords de l’ermitage a permis de conclure une journée riche en temps forts, pour laquelle les successeurs du Sieur Joseph Fontanilles, marguillier en 1691, méritent les plus vives félicitations.

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Rassemblement avant le départ vers le chemin de croix

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Les pèlerins se sont succédés afin de donner lecture du texte de Paul Claudel, à chacune des stations du Calvaire. Gille Romero intervient au pied de la quatorzième et ultime station.  

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    L'accueil de Monseigneur Planet sur le parvis de la chapelle, aux côtés de l’abbé Raymond Cazaban

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Monseigneur Planet et l’abbé Raymond Cazaban ont célébré une messe, assistés de Françoise Avargues 

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    A l'issue de la messe, un historique de la chapelle a été présenté par Ensemble pour le Calvaire et son président

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    L'assistance attentive aux explications données par Elisa Hermer Pietri

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Sophie Guérin Gasc a proposé une analyse des créations d'Henri Guérin, apposées sur les stations : « La figuration reste symbolique, les attitudes construisent les scènes et permettent de les identifier »

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Michel Alegre tient dans sa main un des derniers sinon le dernier vestige de l'ancien chemin de croix

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Monseigneur Planet libéré lui aussi de son masque, sous l'œil bienveillant de la Vierge

  • Don Quichotte et Sancho Panza pressentis sur le Cours Sully

    alain poincheval,don quichotte

    Gravure de Gustave Doré

    Vendredi 18 septembre à 17 h, la municipalité chalabroise accueillera en ses murs, deux personnages nés de l’imagination du romancier espagnol Miguel de Cervantès, en présence de l’artiste Suzonpoinchevalegre (Alain Poincheval) : «  Par tous les temps l’amour, l’art et la culture, l’amitié, le rêve et l’utopie, vous permettent de traverser l’espace ».

    Ce rendez-vous avec deux compères mythiques de la littérature, s’accompagnera du dévoilement de la sculpture équestre « Don Quichotte et Sancho Panza ». En mars 2006, « la semaine Cervantès » organisée à l’initiative de Manuel Menèndez, professeur d’espagnol au collège Antoine-Pons, avait permis de célébrer le 400e anniversaire de la parution de ce roman de chevalerie. Les potaches avaient grandement apprécié la rencontre avec le plus noble et le plus simple des hommes, en quête de l’inaccessible étoile. Demain vendredi 18 septembre, le chevalier à la triste figure et son écuyer, qui chevauchent par-delà les frontières, seront de retour en Kercorb. Comme une invitation à partir à leurs côtés, à l’assaut des moulins à vent.

  • C’est la rentrée littéraire à la bibliothèque

    bibliothèque chalabre,georges-patrick gleize,noëlle danjou

    Vendredi 25 septembre à partir de 18 h, Noëlle Danjou responsable de la bibliothèque municipale propose de venir à la rencontre de l’écrivain Georges-Patrick Gleize, à l’occasion de la présentation de son 19e roman, « Même les pierres ont une histoire ». L’histoire d’un règlement de compte fratricide dans une famille de propriétaires terriens ariégeois.

    Automne 1963. Francisco Ibañez, régisseur depuis près de quarante ans du domaine du Terrefort dans l’Ariège, apprend le retour de Philippe de Saint-Geniès, personnage sulfureux ayant préféré disparaître sans laisser de trace à la Libération et frère cadet d’Arnaud de Saint-Geniès, le propriétaire du domaine.

    Francisco sait que pour son patron, qui fut pilote de l’Aéropostale, compagnon de Mermoz, puis engagé dans la Résistance, la réapparition de Philippe fera resurgir un passé qu’il a voulu oublier et dont personne de veut plus parler. Pourquoi Philippe de Saint-Geniès est-il de retour ? Pour réclamer sa part du domaine familial ? Pour régler des comptes ? Ou bien, peut-être, faire de dérangeantes révélations…

    Agrégé d’histoire, Georges-Patrick Gleize est membre de l’Académie des Arts, sciences et lettres de Languedoc. Ses romans ont pour cadre l’Ariège dont il est originaire et où il réside.

    Pour cette rentrée 2020, le port du masque sera obligatoire, du gel sera à disposition à l’entrée pour la désinfection des mains.

    bibliothèque chalabre,georges-patrick gleize,noëlle danjou