Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rencontres

  • Laurence Bourgeois et Mirela Vasile exposent à Laroque-d'Olmes

    laurence bourgeois,mirela vasile

    Lô et Mirela Vasile vous attendent à la Cabanette

    « Orpailler l’autre Rive », telle est l'ambition de Lô| Laurence Bourgeois et Mirela Vasile, qui présentent leurs dernières œuvres à la galerie l'E.N.I. au G.A.L.O à Laroque-d'Olmes jusqu'au 8 octobre (centre historique de Laroque, 9 place de la Cabanette, en montant vers l'Eglise). Oeuvres de verre, gravures, et peintures, les visites sont possibles du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30.

    Orpailler l’autre Rive (d’une rive à l’autre, le murmure de deux femmes à la terre). Il s'agit d'une exposition entre exode et aventure, en résonance avec le territoire. Incorporées au paysage, accordées à son mystère, elles explorent d’une rive à l’autre leurs mondes sensibles. Jaillie de l’obscur, la vibration de l’or en feuilles, en paillettes, en éclats ricoche de l’une à l’autre. L’or rythme la mémoire du minéral dans la transparence du verre pour Laurence, dans les couches de la peinture pour Mirela.

    Les artistes révèlent leurs paysages intérieurs, balayés de flux permanents, de plissements, de superpositions, d’impressions, d’errances, de déplacements, d’éblouissements. En chaque forme, en chaque terre privilégiée se trouvent sédimentés, concentrés, repliés, dépliés tout le potentiel et les métamorphoses du vivant. Cette ardeur foisonnante parfois infime, fait trace dans les œuvres jusqu’à ricocher dans l’œil du spectateur.

    laurence bourgeois,mirela vasile

    Julien de la Galerie accueille le public tous les jours et les artistes peuvent être présentes si vous les prévenez de votre visite. Mirela Vasile et  Laurence Bourgeois seront heureuses de vous accueillir et de vous souhaiter la bienvenue (contact, Lô au 06 78 06 63 95, Mirela au 06 98 93 28 18).

    laurence bourgeois,mirela vasile

  • Le Peyrat : Catherine Robin ouvre son atelier de reliure au public

    catherine robin

    Comme chaque année, l'atelier de reliure « Au bout du fil », créé par Catherine Robin, sera ouvert à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Cette année, les visites auront lieu le samedi 18 septembre à 14 h et 16 h et le dimanche 19 septembre à 14 h et 16 h.

    Catherine Robin intervient dans tous les secteurs de la reliure : restaurations des livres abîmés, reliures de création pour les livres neufs, reliures administratives pour les mairies, communautés de communes, syndicats… créations de papeterie originale et formation (stages occasionnels, cours réguliers). Tout se fait à la main. Les visites sont l'occasion de découvrir ce vaste univers : redonner une seconde vie aux livres anciens et prolonger celle des livres récents. Les visites sont gratuites et sur réservation, car le nombre de participants est limité : 06 41 37 17 49.

    Une autre manière d'entrer dans l'univers passionnant de la reliure, est de faire un stage de découverte par la fabrication d'un carnet. Le prochain aura lieu le 2 octobre de 9 h 30 à 17 h.

    catherine robin

  • Le temps du dialogue à la chapelle du Calvaire

    ensemble pour le calvaireFrançois Chassaing a exposé le sens et les objectifs de ce moment de rencontre.

    C’était une première proposée en ce vendredi 3 septembre, à l’initiative de l’association Ensemble pour le Calvaire qui a organisé d’une main de maître, la rencontre œcuménique de la rentrée 2021. Ce temps de convivialité était souhaité depuis plusieurs mois, notamment par l’abbé Bruno Garrouste, en charge du service œcuménique du diocèse de Carcassonne et Narbonne. Au sein de la chapelle du Calvaire, au-dessus de la bastide chalabroise, avec vue panoramique remarquable, de nombreux fidèles se sont donnés rendez-vous pour participer à cette journée sous le signe de l’œcuménisme. D’emblée, l’ensemble des participants jouait le jeu en présentant le pass sanitaire à la demande.

    ensemble pour le calvaire

    Dans le cadre de ce temps de rencontre, et après les interventions de Michel Alegre (photo ci-dessus) et François Chassaing, la matinée a débuté par trois conférences sur le thème de « Nous et nos Eglises, Mon lieu de culte, un livre ouvert sur nos Églises ». Philippe Perrenoud, pasteur pour l’Eglise protestante unie a ouvert le bal en présentant les éléments majeurs de l’ecclésiologie, de la liturgie et de la dimension ministérielle du temple protestant de Carcassonne. Sœur Irène du monastère du Buisson ardent, Eglise orthodoxe, a poursuivi en se basant sur une chapelle de son monastère. Pour conclure ces conférences, c’est l’abbé Gilles Séménou, Eglise catholique, qui a surpris les participants en utilisant les éléments de la chapelle du Calvaire comme point de base de sa présentation.

    ensemble pour le calvaireAvant le repas, organisé sous la forme d’un pique-nique, les participants se sont réunis par groupe de six pour élaborer des questions qui nourriront, par la suite, la table ronde de l’après-midi. L’inspiration était présente, et l’abbé Bruno Garrouste a trié les questions pendant de longues minutes. Quatre thèmes importants se sont dégagés des groupes de réflexion : l’installation des lieux, le culte (comment ça se passe ? pourquoi on ne fait pas cela ensemble ?), éclaircissement sur les églises existantes, « Pourquoi sommes-nous séparés ? ».

    Afin de répondre à ces questionnements, la table ronde animée par l’abbé Bruno Garrouste, était composée de Philippe Perrenoud, pasteur, Sœur Irène et Mgr Alain Planet, qui a fait l’honneur de remplacer l’abbé Gilles Séménou, occupé par ses obligations sacerdoces l’après-midi.

    Pour clôturer cette journée, un temps de recueillement œcuménique a rassemblé les religions chrétiennes pour un « au revoir » profond, et pour garder l’espérance d’organiser des rencontres comme celle-ci beaucoup plus régulièrement dans un avenir proche.

    ensemble pour le calvaire

    Après les conférences, une table ronde était proposée aux fidèles

    ensemble pour le calvaire

    Avant l'accueil café, vérification du pass sanitaire

    ensemble pour le calvaire

    L’abbé Bruno Garrouste, en charge du service œcuménique du diocèse de Carcassonne et Narbonne

  • Journées européennes du Patrimoine

    ensemble pour le calvaire,martine roucheDans l’Aude et en Ariège, quelques bas-reliefs et demi-reliefs de Paul Manaut et Yvonne Gisclard-Cau.

    Samedi 18 septembre à 15 heures, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2021 (18 et 19 septembre), Martine Rouche, guide conférencier (photo), propose de faire découvrir le parcours singulier d’un homme et d’une femme, dans le cadre de leur art commun : la sculpture. Paul Manaut (Lavelanet 1882-Chalabre 1959) et Yvonne Gisclard-Cau (Carcassonne 1902-1990) se sont heureusement rencontrés dans les années quarante.

    ensemble pour le calvaire,martine roucheLeurs talents reconnus leur ont permis d’honorer nombre de commandes en Ariège et dans l’Aude, notamment pour des bas-reliefs et demi-reliefs dans les domaines public et privé, qui mettent à l’honneur le Languedoc, son histoire, ses aspirations et ses mythologies. Le sujet de la conférence illustre le thème associé cette année aux Journées européennes du patrimoine : « Le patrimoine pour tous ! ».

    La conférence se tiendra en la Chapelle du Calvaire de Chalabre, sous l’égide de l’association Ensemble pour le Calvaire. Les recommandations sanitaires en vigueur seront appliquées.

  • Rencontre œcuménique à la chapelle du Calvaire

    Aujourd'hui vendredi 3 septembre de 10 h à 16 h, à l’initiative de l’association « Ensemble pour le Calvaire », la chapelle de Réparation accueillera un rendez-vous œcuménique, autour du thème «Nous et nos Eglises, Mon lieu de culte, un livre ouvert sur mon Église ».

    A partir de photos ou de vidéos des aménagements et de l’architecture d’un ou plusieurs lieux de culte habituels à la confession à laquelle ils ou elles appartiennent, les intervenants présenteront les éléments majeurs de l’ecclésiologie, de la liturgie et de la dimension ministérielle de l’église dont ils font partie.

    La journée se déroulera selon le programme suivant : à 10 h, arrivée et accueil des participants autour d’un café. 10 h 30, présentation du thème de la journée et des intervenants. 10 h 40, prise de parole des intervenants. Pour l’Eglise orthodoxe, Soeur Irène du monastère du Buisson ardent, pour l’Eglise protestante unie, Pasteur Philippe Perrenoud, pour l’Eglise catholique, Abbé Gilles Semenou.

    Une pause interviendra à 11 h 40. A 11 h 50, élaboration de questions, éclaircissements souhaités qui « nourriront » une table ronde avec les intervenants en début d’après-midi. Un repas tiré du sac sera partagé à partir de 12 h 30. Vers 14 h-14 h 30, table ronde et échange des questions ou éclaircissements élaborés le matin. A 15 h 15, temps de recueillement à la chapelle pour ceux et celles qui souhaitent y participer.

    15 h 45 sera l’heure d’un « Au revoir »… ou bien d’une prolongation libre, au désir de chacun.

    ensemble pour le calvaire

    Photo Maurice Mazon