Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rencontres - Page 5

  • Journée inaugurale pour le Fournil du cours Colbert

    fournil de chalabre,caroline serranoCaroline et Victor Serrano ont invité à célébrer la fête du pain (photo Christian Garcia).

    Les premiers clients avaient eu le privilège d’acheter leur pain dès mercredi, et avec l’inauguration officielle du Fournil de Chalabre, fêtée samedi 18 juillet, les abords de la Fontaine Royale avaient des allures de stand de dégustation. Présents devant une vitrine dont les rideaux étaient restés tirés durant dix long mois, Caroline et Victor Serrano ont pris plaisir à proposer leurs nombreuses spécialités boulangères. Ainsi de 10 heures à 12 heures, le Cours Colbert a connu une belle affluence, l’occasion pour les citoyens chalabrois et les touristes présents en Kercorb, d’accepter l’invitation avec gourmandise. Et d’apprécier entre autres bonnes choses, un pain spécialement réalisé pour l’occasion, pain de campagne d’un calibre impressionnant et cuit à souhait.

    fournil de chalabre,caroline serrano

    Quand le pain est aussi long que peut l'être un jour... sans pain

    Les nouveaux maîtres des lieux ont également reçu la visite de Jean-Jacques Aulombard, maire, et des membres du nouveau conseil municipal. Lesquels ont constaté avec satisfaction, la concrétisation d’un projet qui aurait pu aboutir aux environs de Pâques, contrarié par un confinement général.

    fournil de chalabre,caroline serrano

    En famille devant la nouvelle enseigne

    Chalabre bénéficie à nouveau des services d’une boulangerie pâtisserie artisanale où tout est fait maison, et Caroline Serrano assure l’accueil du mardi au samedi de 6 h 30 à 13 h, de 16 h à 19 h 30, le dimanche de 6 h 30 à 13 h. L’établissement est fermé le lundi.

    fournil de chalabre,caroline serrano

    Caroline et Victor Serrano se sont prêtés à l'exercice de l'interview

    L'excellent reportage réalisé par Christian Garcia peut être visionné par le biais du lien vidéo ci-dessous : 

     https://youtu.be/RRKVLRgQdfo

  • La bibliothèque ouvre ses portes au public

    La bibliothèque municipale ouvrira à nouveau ses portes au public le lundi 27 juillet à 9 heures, afin de permettre aux lecteurs de faire une provision de lecture avant la fermeture annuelle au mois d'août.

    Cette ouverture se fera bien sûr sous certaines conditions : port du masque obligatoire, lavage des mains à l'entrée obligatoire (gel hydroalcoolique fourni), deux personnes maximum à la fois dans les locaux, respect des distances de sécurité, pas de consultation sur place, prêt et retour des documents seulement, pas d'accès au point Internet.

    Rappel des heures d'ouverture : lundi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h, mardi de 9 h à 12 h et de 16 h 30 à 18 h 30, mercredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h, jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h, vendredi de 9 h à 12 h (exceptionnellement ouvert au public le vendredi 31 juillet ).

    Fermeture de la bibliothèque pour congé annuel le vendredi 31 juillet à 12 h, ouverture le lundi 31 août à 9 h.

  • Lieux publics fermés

    Rideau.jpg

    Dans le cadre des dispositions gouvernementales prises afin d'anticiper toute reprise épidémique, la mairie de Chalabre informe les citoyens que les salles du théâtre Georges-Méliès et de la Place Charles-Amouroux, ont été déclarées inaccessibles au public.

  • Du crochet, des artistes, et des sérénades

    L’édition 2020 de Chalabre en Sérénade a été réduite en raison comme chacun sait, d’un virus dépourvu d’oreille musicale. Et pourtant, en coulisses, chacun s’affaire afin d’être exact au rendez-vous des vendredi 7 et samedi 8 août prochains. Ainsi la pose des velums s’est parfaitement déroulée en fin de semaine dernière, grâce à une synchronisation au top, entre les créatrices d’œuvres au crochet, et leurs partenaires employés de la commune. Comme en témoignent les photos de Peter Reid, présent sur le terrain tout au long de deux journées consacrées à un remarquable montage. Un grand merci à chacune d'elles, à chacun d'eux, le soleil peut commencer à briller.

    P7162251.jpg

    P7162230.jpg

    P7162241.jpg

    P7162263.jpg

    P7162288.jpg

    P7162308.jpg

    P7162329.jpg

    P7172335.jpg

    P7172367.jpg

    P7172394.jpg

    P7172452.jpg

    P7172467.jpg

    P7172469.jpg

    P7172473.jpg

    Un album Crochets et Sérénades a été mis en ligne

    Photos Peter Reid

  • Défaut de carte grise

    2020 17 juillet Carcasse Hers Sonnac 004.jpg

    « La seule certitude que j’ai, c’est d’être dans le doute »

    (Pierre Desproges)

    D'après une piste proposée par « Chacha », qu’il faut remercier, des témoins ayant grandi dans le Sonnacois étaient en mesure de certifier que la carcasse de voiture remise à jour lors de la crue de janvier dernier, est une Peugeot 403. Certains affirment même deviner où pourrait se trouver la carte grise.

    Pourtant, une observation plus détaillée du capot avant, mais aussi des portières et du sens de leur ouverture, laisse à nouveau émerger le doute. Pour aller dans le sens des précisions apportées hier par François, il semble même évident que cette 403 n’en est pas une. La comparaison de l'avant des voitures, ci-dessus et ci-dessous, peut-elle suffire ? « 403 or not 403 ? », la question sera restée sans réponse moins longtemps que ce vestige automobile ne sera resté dans l'eau. Vestige d'une citadine surnommée en son temps « la Quatre pattes », premier modèle français produit à plus d'un million d'exemplaires par le constructeur Renault. En un chiffre et deux lettres, la « 4 CH ».

    3704194064.jpg

    Le modèle cabriolet 403

  • Il a coulé de l'eau sous le Pont-Neuf

    2737911924.jpg

    Avant-hier

    (photo collection Yves Saddier, publiée le 17 juillet)

    2020 18 juillet Pont-Neuf.JPG

    18 juillet 2020

  • L’Ehpad a célébré le Printemps des poètes

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochassonLes résidents sont prêts à goûter à la lecture à voix haute (photos Clément Pradel).

    « Il n’y a plus de saisons ! ». Voilà comment les pensionnaires de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, auraient pu accueillir Jean-Jacques Aulombard maire et Noëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale, venus à leur rencontre. C’était le vendredi 3 juillet, et cette visite facilitée par Sylvie Soinnard, directrice de l’hôpital, s’inscrivait dans le cadre du Printemps des poètes, initialement programmé en mars dernier.

    Après le rendez-vous manqué du 17 mars, pour des raisons qui n’échappent à personne, les lectures impromptues qui devaient être assurées par Mélanie Prochasson, lectrice professionnelle, ont fait l’objet d’enregistrements. Lesquels ont été gracieusement offerts par la municipalité, et remis aux lectrices assidues de l’établissement, invitées à découvrir ou redécouvrir les Contes des Pyrénées. Comme le précise Noëlle Danjou, « La vague contagieuse a contrarié l’événement, mais ce procédé nous permet d’offrir aux résidents un petit moment d’évasion littéraire ».

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochasson

    Elle indique également que ces lectures sont tirées des Contes de la montagne (contes, légendes, mythes et récit des Pyrénées par Louis Espinassous), Contes populaires et légendes du Languedoc et du Roussillon, et Contes traditionnels des Pyrénées (Michel Cosem). Avec un final en beauté, procuré par « les Quillanades ». Pour la petite histoire, ces Quillanades avaient cours dans le canton de Quillan et une partie du canton de Couiza. Ce sont de toutes petites histoires qui mettent en lumière la supposée « bêtise des habitants de Quillan, moqués par ceux d'Espéraza ».