Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Art

  • Un été d’art et de musique en Kercorb

    musique en kercorb 2019,mirela vasile,roxana dascăluEn mai dernier, Mirela Vasile, récemment installée à Rivel, lançait un appel aux artistes peintres de l’Aude et de l’Ariège, invités à exposer dans le cadre des concerts proposés par Musique en Kercorb, aux mois de juillet et août, sur le thème de La Musique.

    Le texte mis en ligne rapporte un entretien réalisé auprès de Mirela Vasile (photo ci-contre), par Roxana Dascălu (photo ci-dessous), elle aussi nouvelle citoyenne de Rivel.

    musique en kercorb 2019,mirela vasile,roxana dascălu« Ce petit coin du Sud, situé sur la rive droite du cours supérieur de l’Hers vif, à cheval sur les départements de l’Aude et de l’Ariège, le Kercorb, a mis cette année ses pinceaux au travail pour capturer la beauté de la musique.

    En effet, comme chaque année, cet été les vieilles et belles églises et chapelles autour du canton de Chalabre, résonneront du son des musiques, avec une inédite touche de couleur, apportée par les artistes professionnels et amateurs des environs.

    Tout pour la musique !

    « Pourquoi j’ai eu cette initiative ? Pour connaître les artistes des alentours, pour les promouvoir et leur offrir une occasion de créer sur un thème choisi, ce qui n’est pas du tout facile » nous confie Mirela Vasile, une jeune artiste roumaine, établie récemment près de Chalabre, à Rivel, en Aude.

    « Parce que c’est une terre vraiment privilégiée, avec beaucoup de personnes créatives, artistes visuels et musiciens, où j’ai senti que nous pourrions créer une rencontre des arts par de petites expositions qui seront les témoins des concerts organisés » souligne-t-elle, en parlant des concerts dans le cadre du festival « Musique en Kercorb ».

    L’initiative de la jeune artiste roumaine se greffe parfaitement sur Musique en Kercorb, dont la présidente, Catherine Turke a raison d’être fière : « Au fil des ans, Musique en Kercorb est devenu un rendez-vous estival incontournable. Les mélomanes s'y retrouvent pour écouter, dans les meilleures conditions d’acoustique et de vision, des ensembles de qualité nationale voire internationale, et ceci dans un cadre intimiste ».

    « Moments de partage d’émotions, ces concerts sont aussi l’occasion de rencontres entre les habitants des villages et les estivants, au cours de l'apéritif offert à leur issue, mais également avec les artistes qui éprouvent toujours plaisir et intérêt à échanger avec leur public » continue-t-elle. « Enfin, c'est pour les Audois et Ariégeois venant d'un peu plus loin et les touristes, l’occasion de découvrir de belles églises et chapelles, et de beaux villages » ajoute-t-elle.

    Dix artistes visuels ont répondu à l’appel de la jeune artiste roumaine, en lui confiant leurs œuvres ayant pour inspiration la musique, qui feront un pendant syncrétique aux concerts, dans le cadre non-conventionnel des anciens lieux de culte de la contrée.

    L’organisatrice de ces mini-expositions itinérantes pense encourager ainsi la démarche créative de tous ceux qui ont désiré participer, soient-ils débutants ou professionnels.

    Ainsi, chaque concert organisé par Musique en Kercorb sera accompagné par cinq tableaux d’auteurs différents : 7 juillet à Sainte-Colombe-sur-l’Hers, 14 juillet à Villefort, 20 juillet à Chalabre, 28 juillet à Rivel, 4 août à Sainte-Colombe-sur-l’Hers, 11 août à Montbel, 18 août à Chalabre.

    Pour couronner l’été d’art et de musique, tous les tableaux seront exposés dans le cadre du Festival Chalabre en Sérénade, dont les organisateurs ont été ouverts à cette collaboration, ainsi que pour le concert final de Musique en Kercorb, le dimanche 25 août, à partir de 16 h à la Chapelle Ste Cécile de Rivel ».

    Plus d’infos : www.musique-en-kercorb.fr

  • Prélude à la magie du Tour, avec les Artistes de la Route

    Exposition. Jusqu'au 2 août, venez découvrir les toiles de David Compston.

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre
    David Compston, aussi talentueux sur un vélo que face à son chevalet
    (photos Jacques Blum).

    La bibliothèque municipale accueille jusqu’au vendredi 2 août, « Une célébration en acryliques et procédés mixtes, de sportifs et sportives qui choisissent de relever les plus grands challenges cyclistes ». A travers les créations de David Compston, l’exposition propose au visiteur d’être le témoin de la douleur, de la gloire et de l'héroïsme absolu, des Artistes de la Route, révélés par un self-made-man originaire du comté du Yorkshire (Royaume-Uni).

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    Coach en cyclisme, David Compston dirige avec son épouse Toni, le camp d’entraînement cycliste Bespoked, désormais bien connu en Chalabrais. S’il a jusqu’alors exposé ses toiles chez lui et pour le plus grand plaisir de ses hôtes, venus des quatre coins du monde, il s’agit là de la première exposition publique de ses créations. En présence d’une assemblée nombreuse et bilingue, accueillie par Noëlle Danjou lors du vernissage, l’artiste a remercié chacune et chacun, avant d’exprimer sa passion « for the bicycle ».  

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    « Qu’il soit engagé dans une course de vérité, mettant en lice l’athlète, la mécanique, la route et le temps, ou qu’il soit un grimpeur à la plastique d’oiseau, le cycliste est une sculpture vivante, déchirée, façonnée et ciselée par des milliers d’heures d’union avec sa machine, il est une œuvre d’art ». Ainsi s’exprime David Compston, dont les toiles révèlent l’artiste dans le cycliste, et pour qui cycliste et bicyclette sont de la poésie en mouvement. Poésie mais aussi musique, lorsque le peloton fonce vers la ligne d’arrivée, tel un orchestre en répétition générale, presto, allegro, vivace, dans la perspective du crescendo final. Puis, dans une cacophonie de sons, les fans martèlent les barrières et hurlent, tandis que les sprinters font fi de leurs cocottes de frein, et se ruent vers l’emballage final, exécutants d’une partition pour artiste solo.

    Les créations de David Compston sont exposées jusqu’au 2 août à la bibliothèque municipale, visibles lundi, jeudi et vendredi (9 h-12 h et 14 h-16 h), mardi (9 h-12 h et 16 h 30-18 h 30).

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabrebespoked,david compston,bibliothèque chalabre

  • Les BD de Jean-Marc Lofficier entrent au Bureau des légendes

    bureau des légendes,jean-marc lofficier

    Le Bureau des Légendes est l’une des séries les plus prestigieuses de Canal +. Créée par Éric Rochant et diffusée depuis 2015, celle-ci narre les aventures de Guillaume Debailly, dit Malotru, un as des services secrets français, interprété par Mathieu Kassovitz.

    bureau des légendes,jean-marc lofficierQuand il s’est agit d’imaginer le look du poste de travail des jeunes hackers de la DGSE lors de la saison 4, les producteurs ont décidé d’y incorporer bon nombre de BD, et plus particulièrement des « comics » américains. Pour ce faire, ils se sont tournés vers Jean-Marc Lofficier, célèbre scénariste de ces derniers (dont Barbarella, Superman et le Docteur Strange), vivant à Chalabre avec son épouse Randy, depuis 2005.

    C’est ainsi que l’épisode 8 de la saison 4, et bientôt les épisodes 1 et 8 de la saison 5 en cours de tournage, se sont vus agrémentés de multiples BD de Jean-Marc, qui ont même, lors d’une scène, éveillé la curiosité de Marie-Jeanne (Florence Loiret-Caille), la nouvelle cheffe du Bureau.

    bureau des légendes,jean-marc lofficier

  • Musique et peinture vont œuvrer de concert cet été

    musiques en kercorb,mirela vasile

    Camille Amat 1995

    Mirela Vasile lance un appel aux artistes peintres de l’Aude et de l’Ariège, invités à exposer dans le cadre des concerts proposés par Musique en Kercorb, aux mois de juillet et août, sur le thème de La Musique.

    L’exposition sera mobile, et cinq tableaux seront présentés lors de chaque concert, le 7 juillet à Sainte-Colombe-sur-l’Hers, le 14 à Villefort, le 20 à Chalabre, le 28 à Rivel, le 4 août à Sainte-Colombe-sur-l’Hers, le 11 à Montbel, le 18 à Chalabre. La présentation finale de toutes les oeuvres sélectionnées, aura lieu lors du dernier concert de la saison, le dimanche 25 août à partir de 16 h, à la Chapelle Sainte-Cécile de Rivel. Les artistes reprendront leurs créations à l’issue du concert. Les conditions de participation peuvent être consultées par mail auprès de Mirela Vasile, mirela@anonimov.ro

    musiques en kercorb,mirela vasile

  • Les toiles de Lindsay Sutherland à la bibliothèque

    lindsay sutherland,bibliothèque chalabreAu rythme des expositions mensuelles proposées par la bibliothèque municipale et sa directrice Noëlle Danjou, une riche palette de styles s’offre au nombreux public qui s’invite régulièrement. Depuis le 17 mai, les cimaises des anciens Bains-douches accueillent l’œuvre de Lindsay Sutherland. Originaire de la Zambie, elle a pris ses marques dans l’arrière pays audois, installée depuis 2002 sur les hauteurs du hameau de Lescale. Ses aquarelles sont visibles jusqu’au 14 juin.

  • Jean-Marc Lofficier rend hommage au scénariste Stan Lee

    jean-marc lofficier,stan lee,marvel comicsJean-Marc Lofficier revient sur la carrière du co créateur de Marvel Comics.

    Un documentaire inédit de 52 minutes réalisé par Thibaut Bertrand et écrit par notre concitoyen Jean-Marc Lofficier est programmé sur Canal-Plus, le vendredi 26 avril à 23 h 30.

    « La vie selon Stan » revient sur la longue carrière du scénariste américain Stan Lee, décédé le 12 novembre dernier. Considéré comme le papa de l'univers Marvel (Spider-Man, X-Men, Avengers,…), Stan laisse derrière lui un héritage qui s’est fait une place de choix dans la pop culture mondiale.

    jean-marc lofficier,stan lee,marvel comicsJean-Marc Lofficier a travaillé en tant que scénariste pour Marvel avant de venir s'établir à Chalabre en 2005. En décembre dernier il était contacté par les producteurs, pour rendre ce dernier hommage à un génie, dont les créations ont enchanté des millions de personnes à travers le monde.

    Stan Lee en janvier 2007

    Il y a une dizaine d'années, les travaux d'un atelier BD organisé pour les enfants du collège Antoine-Pons par la bibliothécaire Noëlle Danjou, sur le thème de Spider-Man, et transmis par Jean-Marc à Stan, avait déjà fait l'objet des compliments de ce dernier. Une projection publique gratuite du film pour les citoyens non abonnés à Canal-Plus, sera programmée à une date très prochaine.

     

  • Rivel : Quand le village révèle ses passions

    rivel,mirela vasile,roxana dascăluMirela Vasile (au centre), heureuse d’avoir posé ses bagages dans un village d’artistes.

    Vendredi 22 mars, la maison commune de Rivel a ouvert ses portes sur une exposition transnationale, réunissant des œuvres de Rivélois issus d’horizons différents, tombés sous le charme de la petite cité traversée par le Riveillou. A l’initiative de Mirela Vasile, citoyenne roumaine arrivée au village en octobre 2018 avec sa petite famille, et grâce au soutien de Roxana Dascalu, résidante du Moulin de l’Evêque, vingt artistes du cru ont accepté de soumettre leurs créations au regard des autres.

    rivel,mirela vasile,roxana dascălu

    La nombreuse assemblée présente lors du vernissage a été accueillie par Jean-Pierre Salvat, maire et artiste, qui a fait exception en souhaitant la bienvenue dans la langue de Molière, et non en occitan, comme il en cultive la coutume (photo ci-dessus). Et pour cause, car la commune dont il a la charge héberge aujourd’hui une belle palette de nationalités, depuis le sud-est de l’Europe jusqu’aux Highlands d’Ecosse.

    Mirela Vasile a ensuite exprimé le bonheur d’avoir pu réunir en un même lieu, amateurs passionnés d’art et élèves passés par une école artistique : « Pour accélérer l’arrivée du printemps, comme si une facette engourdie des habitants du village se réveillait à la vie, comme si l’art recommençait à fleurir ».

    rivel,mirela vasile,roxana dascălu

    Face à des visiteurs impatients, il revenait à Henri Capmas, commissaire de l’exposition (photo ci-dessus), de formuler sa perception de la chose artistique, lui aussi persuadé que dans l’art, « Il n’y a qu’un seul critère, la chair de poule ». Sculptures, peintures et photos sont visibles jusqu’au vendredi 5 avril, le lundi, mercredi et vendredi (ouverture à 10 h et à 13 h).

    rivel,mirela vasile,roxana dascălu