Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education

  • C’était hier : La fête des papilles à la crèche

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 24 octobre 2005.

    crèche vanille et chocolatLes pitchouns ont découvert l’art d’accommoder les œufs et les tomates (Photos archives octobre 2005).

    Les petits de la crèche Vanille et Chocolat ont participé à leur manière à la semaine du goût. Grâce à l’aimable collaboration des commerçants du village et des parents, ils ont pu observer, toucher, goûter des légumes, des fruits, différentes variétés de pain, de charcuteries et de fromages. Cette semaine de découvertes s’est conclue par la confection d’un « crumble aux fruits » et d’une julienne de légumes.

    Depuis la rentrée, la crèche a été dotée d’un nouveau système informatique avec écran tactile dans la salle où les parents peuvent pointer eux-mêmes l’arrivée et le départ de leur enfant. Ils peuvent également y consulter le déroulement de leur journée, repas, sieste, changes, activités. Il permettra aussi aux parents de contacter directement la crèche via internet. Pour tout renseignements, contacter la directrice au 04 68 69 28 74.

  • C’était hier : La « caravane des sciences » a fait une halte au collège

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 20 octobre 2005.

    collège antoine-ponsLes collégiens d’Antoine-Pons ont abordé la découverte de l’évolution de l’homme avec Anne Dorigny (Photos archives octobre 2005).

    L’initiative a pour but d’apporter l’information scientifique dans les établissements, et le collège Antoine-Pons invitait dernièrement la « caravane des sciences » à venir à la rencontre des élèves de 4e et 3e, aux côtés de l’équipe pédagogique composée de Mmes Jougla, Petitjean et Sicart, MM. Brunel, Menendez et Rault.

    Les élèves ont dans un premier temps fait la connaissance de Muriel Planas, géologue indépendante spécialisée dans la restauration des monuments et ont, en sa compagnie, observé plusieurs échantillons de roche (gypse, paillettes d’or, granite), de minéraux (quartz, calcite) pour ensuite aborder les conditions de leur utilisation par l’homme. Illustrations apportées par le biais d’un diaporama présentant des exemples de monuments du département et de la région érigés en pierre. Une approche du rapport entre la pierre et l’homme qui s’est orientée vers une analyse condensée de la géologie du département audois, et l’observation au microscope de roches telles que le basalte et le granite.

    Sens critique et curiosité en éveil, les potaches sont ensuite partis à la découverte de l’homme et de son évolution, aux côtés de Anne Dorigny, animatrice au musée de Tautavel. Tout droit sortis de la caune de l’Arago, certains vestiges osseux et troublants de nos ancêtres ont emmené un auditoire captivé vers une préhistoire tour à tour peuplée d’australopithèques, d’homohabilis, d’homo érectus, de néanderthalensis.

    L’occasion pour Anne Dorigny d’expliquer comment tous les hommes préhistoriques ne sont pas les ancêtres des hommes actuels, puisque l’évolution longue de plusieurs millions d’années se disperse, à l’inverse d’un arbre généalogique classique. Une présentation de crânes et de plusieurs espèces fossiles allait illustrer les différentes adaptations et modes de vie jusqu’à l’homosapiens actuel, l’objectif étant de déterminer quels furent nos ancêtres potentiels dans toute l’histoire des hommes préhistoriques.

    Une journée très enrichissante, pour les collégiens d’Antoine-Pons, qui aura très certainement suscité quelques vocations.

    collège antoine-pons

    collège antoine-pons

    collège antoine-pons

  • Crèche Vanille et Chocolat : Quand l’esprit associatif est une force

    crèche vanille et chocolat,virginie lefebvre,martine raynaudVirginie Lefebvre a salué le caractère gratifiant d’une structure associative.

    La crèche Vanille et Chocolat tenait dernièrement son assemblée générale place Charles-Amouroux, sous la présidence de Virginie Lefebvre, et en présence de Céline Amiel, adjointe au maire de Chalabre, de Mmes Andrew et Dosso, respectivement vice-présidente et coordinatrice Enfance et Jeunesse pour la Communauté de communes des Pyrénées Audoises. Egalement présents, les représentants du personnel et des parents des petits pensionnaires.

    Au terme d’une deuxième année en responsabilité, Virginie Lefebvre a évoqué le fonctionnement d’une structure bénéficiant de l’investissement « de gens qui y croient et qui travaillent à la faire vivre, avec ses valeurs d’échange et de partage ». En insistant sur « cet esprit associatif qui nous caractérise et nous différencie », Virginie Lefebvre a salué le travail de chacune et chacun, dont le but commun est le bien être des enfants accueillis dans les deux structures de Chalabre et Sainte-Colombe-sur-l’Hers. Après avoir évoqué les rapports chaleureux et conviviaux entretenus avec les personnels ayant quitté la structure, le volet financier abordé traduit le maintien d’un budget sain et équilibré pour l’année 2019. Virginie Lefebvre déclarait en conclusion : « J’avais dit l’an dernier que nous avions besoin de plus de monde pour faire vivre l’association comme elle le mérite, et elle le mérite toujours ».

    Catherine et Morgane, professionnelles investies sur les sites de Chalabre et Sainte-Colombe-sur-l’Hers, ont toutes deux mis l’accent sur l’esprit associatif et sa force, relevant que les parents avaient été de plus en plus impliqués dans la structure en 2019. Avec des journées à thème, autour du potager en compagnie de parents venus retourner la terre et porteurs de plants. Jardinage aussi à Sainte-Colombe-sur-l’Hers, où l’accent a été mis sur l’intégration des familles, invitées à rentrer dans la salle de vie et à réaliser un mur des familles avec photos.

    Directrice de la crèche, Martine Raynaud annonçait qu’elle faisait valoir ses droits à la retraite à partir de 2021, au terme de 17 années en Kercorb. Carcassonnaise au service « d’une petite structure, en zone rurale et surtout en gestion associative, ce qui m’a donné envie de rester », la future ancienne directrice concluait : « Ce fut une expérience humaine, parfois difficile, mais enrichissante ».

    Cette assemblée 2020 se terminait avec les paroles de Virginie Lefebvre : « Je crois profondément au modèle associatif. Je suis fière que nous ayons réussi collectivement, avec les bénévoles investis dans l’association, les familles, les équipes de professionnelles, le soutien de la CAF et de la PMI, les élus, à la maintenir. Je souhaite la pérennité à l’association Vanille et Chocolat ».

  • Un binôme qui entame sa deuxième année scolaire au collège Antoine-Pons

    collège antoine-pons,edwige lloanci,peggy romanPeggy Roman et Edwige Lloanci ont succédé à Gwénaëlle Bayon et Jean-Rémy Vanderdonckt.

    Tout comme leurs camarades de l'hexagone, les potaches du collège Antoine-Pons ont retrouvé le chemin des salles de classe à l'occasion d'une rentrée au caractère particulier. Un retour effectué dans le respect de dispositions établies par les services d’Edwige Lloanci, principale du collège depuis la rentrée 2019. Auparavant en poste en Haute-Loire, elle a succédé à Jean-Rémy Vanderdonckt, et sa prise de fonction en Kercorb la rapproche des Pyrénées-Orientales d’où elle est originaire. Nouvellement arrivée en 2019 également, Peggy Roman, gestionnaire, en poste auparavant à la préfecture de Mende, et qui a pris le relais de Gwénaëlle Bayon.

    En cette rentrée 2020, l’effectif reste stable avec 65 élèves pour quatre classes (22 en 6e, 13 en 5e, 17 en 4e, 13 en 3e), et tous les postes sont pourvus. Avec une équipe de professeurs et d’agents territoriaux au complet, Edwige Lloanci salue le travail très efficace des services du rectorat. Des remerciements aussi à l’adresse du Département, pour les améliorations régulières dont bénéficie le plus petit établissement de l’Aude.

    Au chapitre des nombreux projets, qui devront être adaptés à la situation actuelle, une visite pour les 6e au Jardin extraordinaire de Lieurac (Ariège), lesquels accompagnés de leurs camarades de 5e, se rendront au parc médiéval de Château-Chalabre.

    Comme chaque année, le collège propose un projet fédérateur, coordonné par Mme Ingrao, référente culturelle. Celui-ci rassemble l’ensemble des actions qui vont être menées tout au long de l’année, au niveau culturel, historique, scientifique, sportif et linguistique.

    Il faut souhaiter à l'ensemble des élèves et à l'équipe enseignante, une nouvelle année scolaire studieuse, l'occasion de renouveler à Edwige Lloanci et Peggy Roman, les voeux de parfaite adaptation en pays chalabrais.

  • La garderie municipale au rendez-vous

    2020 Rentrée Garderie septembre.jpgL’équipe chargée d’assurer l’animation durant le temps périscolaire.

    En juillet 2009 et dans la perspective de la rentrée scolaire, les élus réunis sous la présidence de Christian Guilhamat maire, avaient évoqué la possibilité de créer une garderie municipale. La proposition avait été adoptée à l’unanimité des onze conseillers présents, et depuis, ce service mis sous l’entière responsabilité de la ville, fonctionne dans les meilleures conditions.

    Le 2 septembre dernier, les enfants scolarisés à Louis-Pergaud ont effectué une nouvelle rentrée, et retrouvé les personnels chargés d’assurer l’accueil en temps périscolaire. Aux côtés de Carine Rossi, directrice de la structure, l’accueil des enfants est également assuré par Albanie Horte, Marie Vergel, Isabelle Rivals, Lucas Martinez, et Sandrine Dossin, nouvelle venue qui remplace Fabien Marvielle. Les horaires de la garderie, mis en place lundi, mardi, jeudi et vendredi, s’établissent comme suit : de 7 h 30 à 8 h 30 et de 16 h 30 à 18 h. Dans l’intervalle, un service de cantine est assuré ces mêmes jours, de 11 h 30 à 13 h 30.

    garderie chalabre

    Il faut se transporter vers le milieu des années 1950. Serré entre un jardin et une cour, et faisant face à l'entrée du théâtre municipal, ce couloir étroit conduisait vers la cour de l'Ecole des Filles, et, chaque jeudi, vers le service de garderie. Après avoir lâché la main maternelle, il s'agissait d'engager une course effrénée et interminable entre deux gigantesques murailles. Pousser enfin la petite porte en bois à bout de souffle, pour chercher la protection du marronnier, représentait une vraie délivrance et un bonheur immense. 

  • Une journée dédiée à la petite enfance

    communauté de communes des pyrénées audoisesL’ensemble de la profession aux côtés de Régine Dumas.

    Lundi 31 août, le centre de loisirs de la Plaine du Pont-Neuf servait de cadre à la toute première journée pédagogique du service petite enfance des Pyrénées Audoises. L’occasion de réunir les structures associatives, intercommunales, pour une rencontre également ouverte aux assistantes maternelles. Cette journée est le fruit d'un travail de projet mené depuis le début de l'année, en collaboration avec une équipe de professionnelles de chaque structure. Ainsi Laura, Catherine, Morgane, Stéphanie, Martine, Françoise et Régine avaient mis en place un programme à destination de leurs collègues. Lequel incluait un temps d'ateliers le matin, un repas au format auberge espagnole, et une conférence en après-midi.

    Avec un thème principal qui a permis d’aborder les émotions, un concept qui est partie prenante du travail au quotidien avec les tous petits. Ainsi l’assemblée a été invitée à écouter l’intervention de Vanessa Roblette, psychologue, qui a abordé un sujet centré sur « les émotions, les accueillir pour les apaiser ».

    Ce rendez-vous constructif était financée par la communauté de communes des Pyrénées Audoises, afin de créer du lien et de faire émerger une véritable identité petite enfance. Cette première a rencontré un vif succès auprès des trente professionnelles présentes, tout au long d’une journée de qualité, durant laquelle échanges, professionnalisme et convivialité ne furent pas de vains mots.

  • La rentrée sera colorée à l’école Louis-Pergaud

    école louis-pergaud chalabreBernard, Pascal et Wilfried ont pris conscience que le temps des bûchettes était déjà loin.

    A quelques heures d’une échéance qui ne peut échapper à l’actualité, la cour de récréation de l’école Louis-Pergaud a devancé ses petits habitués, pour préparer elle aussi la rentrée. A l’initiative d’Isabelle Boulbet, directrice du groupe scolaire, avec le concours des services techniques, et de Julie Pierron et Céline Amiel, élues chargées de l'enfance et jeunesse, l’espace de récréation a démultiplié les notes de couleurs.

    Grâce à la participation bénévole d’artistes locaux et de savoir-faire associés, la réalisation de jeux au sol tels que marelle, escargot, raquette de basket-ball,… est venue concrétiser un projet mis en chantier à la faveur d’une pause dans les programmes scolaires. Comme le relève Céline Amiel, « le Kercorb a toujours été berceau et terre d’accueil d’artistes, pourquoi ne pas les solliciter ? ».

    école louis-pergaud chalabreécole louis-pergaud chalabreAinsi Mirela Vasile (galerie Poem) et Thierry Roncalli, ont eu le plaisir d’accepter l’invitation, pour travailler de concert avec le personnel communal, et notamment Wilfrid Laran, Pascal Mellado et Bernard Sariège, présents tout au long du chantier. Lequel a favorisé des rencontres, de l'entraide, des échanges, pour un aboutissement réussi. L’essentiel de l’objectif étant de faire plaisir à de petits écoliers, appliqués à réussir leur rentrée scolaire.

    école louis-pergaud chalabre

    école louis-pergaud chalabre

    école louis-pergaud chalabre

    école louis-pergaud chalabre

    école louis-pergaud chalabre