Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education

  • « Tous migrants ! » : quand le dessin décrypte l'actualité

    Expo Tous migrants Collège.jpgLes collégiens ont été sensibilisés au sort des migrants.

    Durant la semaine du 8 au 12 octobre, toutes les classes du collège Antoine-Pons ont eu la chance de découvrir la dernière exposition de Cartooning for Peace, intitulée « Tous migrants ! ».

    Accompagnés par Karine Fridman, leur professeure documentaliste, les élèves ont été sensibilisés au sort des migrants par le biais de dessins de presse réalisés par de grands dessinateurs tels que Plantu, Tignous et bien d'autres.

    Loin du misérabilisme et du sensationnel, cette expo leur a permis de décrypter l'actualité en retraçant le parcours complexe des migrants. Au fil des dix panneaux thématiques, les élèves ont pris conscience des raisons multiples qui poussent au départ, du parcours du combattant que les migrants ont à affronter, des démarches administratives à effectuer, mais aussi des difficultés d'intégration auxquelles ils sont confrontés.

    Ces dessins ont permis de déconstruire quelques stéréotypes et préjugés. Et cela n'a pas laissé les jeunes insensibles. Ils ont été particulièrement touchés par certains dessins, notamment celui de Bénédicte qui représente des enfants en train de jouer sur une plage à construire un mur de château très haut, alors que l'on voit au loin la main d'un enfant qui se noie. Ils ont fait le lien entre la caricature et la noyade d'Aylan, l'enfant kurde retrouvé mort sur une plage de Turquie.

    Pour les élèves qui souhaiteraient en savoir plus sur ce sujet, la documentaliste a effectué une sélection de ressources adaptées sur le portail documentaire du CDI : http://0110870l.esidoc.fr/rubrique/view/id/17?feature=website

  • Effectifs en hausse à Louis-Pergaud

    Louis-Pergaud Septembre 2018.JPGL’équipe éducative autour d’Isabelle Boulbet, directrice du groupe scolaire.

    Cinq semaines après avoir repris le chemin des écoliers, les élèves du groupe Louis-Pergaud ont parfaitement engagé une nouvelle année studieuse, la rentrée 2018 étant déjà perçue comme un lointain souvenir. Le retour à la vie scolaire s’est déroulé sans problème majeur, à la grande satisfaction des enseignants, emmenés par Isabelle Boulbet, directrice de l’établissement.

    Avec 104 élèves présents à l’appel (2 les rejoindront bientôt), l’école Louis-Pergaud enregistre une belle augmentation de ses effectifs (plus 10), chacun trouvant ses marques auprès d'une équipe éducative ainsi composée : Isabelle Boulbet, directrice et responsable de la classe CP et CE2 (22 élèves), Geoffrey Coussinoux (toute petite et moyenne section, 23 élèves), Nadège Fraterli (petite et grande section, 24 élèves), Anaïs Licari (CE1, 15 élèves), Naïs Petitjean (CM1 et CM2, 21 élèves), Anaïs Alamo (décharge directrice), Muriel Noy et Chantal Tisseyre (Atsem). Sans oublier le personnel de garderie, Carine Rossi (directrice), Isabelle Rivals, Marie Vergel, Mireille Sanchez, Marie-France Escande et Lucas Martinez. Il est à noter que le lien reste instauré avec la crèche, et qu’un accueil de la toute petite section est assuré à mi-temps, le matin.

    Sur la base d’un projet d’école mettant en avant le français et les mathématiques (calcul mental), les écoliers du Kercorb vont également pouvoir bénéficier de liens artistiques et culturels (contes africains autour du monde), et s’adonner à des activités sportives, jeux collectifs, danse, rassemblement des maternelles, course longue. Excellente année scolaire à tous.

  • Une élue de retour sur les bancs de la communale

    école louis-pergaud,mireille robertLa députée Mireille Robert a rencontré les petits écoliers de Louis-Pergaud.

    Les scolaires de l’école Louis-Pergaud recevaient dernièrement la visite de Mireille Robert, députée de la circonscription, venue en Kercorb afin de tirer un premier bilan de la rentrée de septembre. L’élue de la République était accompagnée par Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, Bruno Carbonnel adjoint, et Thierry Malet, inspecteur de l’Education nationale.

    école louis-pergaud,mireille robertLa rencontre avec Isabelle Boulbet, directrice du groupe scolaire, s’est prolongée par une visite des classes et un échange avec les enseignants et avec les élèves. Les projets d’école ont été évoqués, et chacun a pu apprécier les méthodes d’apprentissage ainsi que les infrastructures proposées aux écoliers du Chalabrais. Il était l’heure de prendre congé et de redonner la priorité au tableau noir, l’occasion pour Mireille Robert de confier à ses jeunes administrés, un poster illustrant l’hémicycle de l’assemblée nationale.

    école louis-pergaud,mireille robert

    Les classes de CP et CE2 avec Isabelle Boulbet

    école louis-pergaud,mireille robert

    école louis-pergaud,mireille robert

    école louis-pergaud,mireille robert

    Dans la classe CM1 et CM2 de Naïs Petitjean

    école louis-pergaud,mireille robert

    Anaïs Licari et la classe de CE1 

  • Le Tapis à pois est de retour

    La date est fixée au vendredi 28 septembre, les familles avec des enfants de moins de quatre ans et enfants à naître, sont invitées à venir passer un moment convivial au centre de loisirs, où elles seront accueillies par deux professionnelles formées à l'écoute active.

    tapis à poisCet espace de jeux aménagé pour la petite enfance permet de prendre le temps de se poser, de prendre un café, d'échanger entre familles. Dans ce lieu sécurisé, l’enfant y découvre des jouets adaptés tout en demeurant sous le regard rassurant de ses parents. Le Tapis à pois aide l'enfant à se préparer pour les séparations futures quand il ira à la crèche ou à l'école. Il respecte l'anonymat, seuls seront demandés le prénom, l'âge de l'enfant et le lien de parentalité. L'accueil est gratuit et sans inscription.

    N'hésitez pas à vous rendre dans ce lieu d'accueil chaque vendredi matin, de 8 h 30 à 11 h 30, dans les locaux du centre de loisirs (Pont-Neuf).

  • Soirée récréative dans le parc de la crèche

    Vanille Chocolat juin 2018 001.JPGFlorent Doussaud, Virginie Lefebvre et Maude Tilliez, le nouveau bureau de Vanille et Chocolat.

    A quelques jours des vacances d’été, la crèche intercommunale de la rue Saint-Pierre invitait à une rencontre familiale, festive et musicale. L’occasion pour Martine Raynaud, directrice de l’établissement, et pour le bureau de l’association Vanille et Chocolat nouvellement élu, d’accueillir parents et enfants, pour une pause bienvenue et appréciée.

    En préambule, Virginie Lefebvre, nouvelle présidente de l’association accompagnée de Maude Tilliez (secrétaire) et Florent Doussaud (trésorier), tenait à saluer l’implication depuis mai 2013 du bureau sortant et de Myriam Torres sa présidente. Avec un dernier exercice marqué, chacun s’en souviendra, par le différend qui avait opposé l’association Vanille et Chocolat à la communauté de communes des Pyrénées audoises, la CCPA dénonçant la « mauvaise gestion » de la structure associative.  

    A l’heure d’une sérénité retrouvée, la crèche halte-garderie demeure un service d'accueil donnant entière satisfaction depuis 1995, année de sa création, et qui assure efficacement sa mission de service public.

    Cette fête des familles s’est prolongée autour d’un assortiment d’entremets maison, agrémentée par les prestations de parents et d’enfants musiciens.

    Vanille Chocolat juin 2018 002.JPG

  • De la pierre à l’étoile : que nous apprennent les météorites ?

    Philippe Vidal 002.JPGDans le cadre du cycle de conférences proposé par l’Université Populaire en Kercorb, le sixième rendez-vous de cette première saison est programmé aujourd'hui vendredi 6 juillet à 20 h 30, à l’église de Puivert, place de la mairie. Philippe Vidal * (photo), titulaire du diplôme d’ingénieur géophysicien de l’université de Strasbourg, expliquera comment l’effroi suscité depuis l’aube de l’humanité par les étoiles filantes, les comètes, et les météorites, a progressivement cédé la place à l’émerveillement, puis, depuis deux siècles, à la compréhension rationnelle de ces phénomènes.

    La première partie de la conférence décrira les manifestations de l’entrée de ces bolides dans l’atmosphère et leurs impacts sur notre planète, puis la perception qu’en ont eu les hommes au cours des âges.

    La deuxième partie montrera comment ces messagers de l’espace permettent de comprendre aujourd’hui le ballet des éléments chimiques au sein des galaxies au fur et à mesure de la naissance, de la vie, et de la mort, des étoiles.

    Entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. À l’issue de la conférence un moment de convivialité sera proposé avec des boissons offertes et petites choses à grignoter (plus d’informations, upek11@laposte.net).

    * La carrière scientifique de Philippe Vidal, d’abord comme chercheur CNRS puis comme professeur, s’est déroulée dans plusieurs institutions françaises et étrangères. Elle a porté sur l’étude des éléments chimiques et des isotopes appliquée aux Sciences de la Terre. De 1995 à 2002, il a été directeur-adjoint de l’Institut National des Sciences de l’Univers (CNRS). Il a été enfin conseiller scientifique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de 2002 à 2016.

  • Le street art s’invite dans les couloirs de l’hôpital

    ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-ponsLes Hauts-de-Bon-Accueil se sont enrichi d’une œuvre remarquable.

    Dernièrement était inauguré à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, un projet intergénérationnel de street art, réalisé en collaboration avec le collège Antoine-Pons. Dans un premier temps et pendant quelques mois, les résidents ont écrit ce qu’ils aimeraient voir sur les murs intérieurs, laissant leur imagination vagabonder. Dans un deuxième temps, Mme Rigal, professeure d'arts plastiques et les élèves de 3e ont finalisé le projet, en étroite collaboration avec deux artistes toulousains. Flavien Flavor et Frédéric Lejean ont su transmettre leur passion aussi bien auprès des jeunes que de leurs aïeux, en attisant leur curiosité.

    Les collégiens ont découvert une autre façon d’investir les lieux, portant ainsi un autre regard sur des adultes vieillissants, accueillis en secteur protégé. Un échange s'est crée aussi bien verbalement que dans une communication gestuelle. Certains élèves ont pris plaisir et ont demandé à revenir dans l’établissement pour rester au contact des résidents.

    Chacun prenant conscience que cette création, apportera un élément thérapeutique durable, notamment pour les personnes présentant des troubles de type Alzheimer. Cet espace nouvellement réalisé pourra les apaiser, permettant aux familles de pouvoir rester avec leur parent dans un espace calme et reposant.

    Tous les officiels ont été unanimes en félicitant les artistes, la professeure, les élèves, ainsi que les pensionnaires, l'équipe soignante et Sylvie Soinnard, directrice de l’Ehpad, pour ce travail intergénérationnel d'une grande richesse pédagogique. En présence de Françoise Gallin, directrice académique des services de l'Éducation nationale de l'Aude, Annie Bohic-Cortès, conseillère départementale, et Jean-Rémy Vanderdonckt, principal du collège. D'autres projets collaboratifs sont en cours pour l'année scolaire 2018-2019.