Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education

  • C’était hier : Le concours de la Résistance très suivi au collège

    L’article mis en ligne avait été rédigé par Marie-Louise Saddier, et publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 3 juillet 1997.

    Résistance juin 1997 bis.jpgDes lauréats heureux (Photo archives juillet 1997).

    Fidèles à une tradition solidement ancrée dans leur établissement, les élèves de 3e du collège Antoine-Pons ont participé avec succès au concours national de la Résistance et de la Déportation.

    « Ils étaient vingt de la classe de 3e en ce jour de mars où avait lieu le concours de la Résistance. Vingt qui depuis plus de deux mois avaient préparé ce travail sur la Mémoire avec leur professeur, Mme Hélène Cortès. Prenant le relais, Mme Françoise Maury accompagnée du colonel Marius Olive et de MM les résistants de Picaussel, René Subreville, Camille Boussioux, Georges Pendariès, et aidée par Mme Marie-Louise Saddier, relata les divers aspects du thème proposé : « Les femmes dans la Résistance ». En bref, tous et toutes très en forme ont défendu le sujet proposé avec toute leur bonne volonté et tout leur savoir. Cependant l’adage : « Beaucoup d’appelés, peu d’élus », s’avère toujours de rigueur, surtout quand la concurrence joue entre les élèves des lycées et collèges de l’Aude, participant ce même jour, au même concours. La lutte à l’arrivée se joue surtout au moment de la lecture des copies à Carcassonne, à l’inspection d’académie.

    Le collège Antoine-Pons de Chalabre s’honore de quatre prix décernés à Marjorie, Marion, Carla et Laurent. Mais tous ayant travaillé avec autant de ferveur, il était normal, honnête et primordial de récompenser tout ce monde. Aussi, le dernier jeudi du mois de juin, en présence des autorités cantonales, des professeurs du collège, et de Mme Maryse Navarro, les élèves reçurent tous deux livres : Lucie Aubrac, et un petit opuscule dont le titre est un programme : « Se taire est impossible ». Le tout accompagné de la photocopie d’une lettre envoyée à toute la classe par le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, auquel le jour du concours, les jeunes avaient envoyé un petit mot d’espérance en l’avenir.

    Ainsi Laura, Carla, Jonathan, Marie-Aude, Magali, Ingrid, Gladys, Emilie, Marion, Virginie, Marjorie, Marie-Christine, Céline, Jean-Baptiste, Nils, Lionel, Christophe, Randolf, Mickäel et Laurent ont eu une belle récompense, et sans doute n’oublieront-ils pas trop vite tous ces exemples qui leur ont été transmis ».                           

  • C’était hier : Comme un air de vacances au collège Antoine-Pons

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du vendredi 27 juin 1997.

    collège antoine-ponsProfitant de la fête de la musique, les enfants du collège avaient organisé leur kermesse (Photos archives, juin 1997).

    Une véritable atmosphère de vacances flottait en ce samedi dernier dans l‘après-midi, à l’heure où les potaches du collège Antoine-Pons et leurs professeurs ouvraient les portes de leur établissement au public, pour la traditionnelle kermesse de fin d’année. Jour de fête au collège, le jour de la fête de la musique, en ce premier jour d’été qui avait toutes les allures d’une première journée d’automne.

    Dès 15 heures pourtant, la foule des grands jours a investi les nombreux stands installés ça et là à l‘abri des acacias. Concours d’adresse pour les uns, plaisirs du palais pour les autres, parents et invités avaient également la possibilité d’assister à la projection d’un film réalisé et interprété avec talent par les élèves de 3e. Ce court-métrage mettant en lumière méfaits et conséquences liés à la consommation de drogue, a précédé un spectacle de variétés monté par des collégiens très inspirés. Leur répertoire original a d’ailleurs fait l’unanimité auprès d’un auditoire impressionné par autant de talent naturel.

    Une autre année touche à sa fin, et une nouvelle page va se tourner au collège Antoine-Pons. Bonne humeur et mélancolie ont ainsi cohabité tout au long d’un après-midi consacré à la fête, prélude à des vacances bien méritées pour tout le monde. 

    collège antoine-pons

    Sous le préau, le stand des pâtisseries a connu un franc succès

  • Inscriptions à l’école primaire

    école louis-pergaud chalabre

    Information aux parents des enfants nés en 2019 et 2020 :

    « Une visite de l’école aura lieu le vendredi 1er juillet à 16 h 45 à la maternelle de l’école Louis-Pergaud, afin de préparer la future rentrée de septembre 2022 pour les enfants nés en 2019 (instruction obligatoire) et en 2020 (intention de scolarisation en toute petite section).

    Nous vous présenterons l’école et les modalités d’accueil. Les inscriptions se font dès à présent, en mairie de Chalabre. Il faut le livret de famille, le carnet de santé et un justificatif de domicile. Pour les enfants nés en 2020, veuillez tout d’abord (si ce n’est déjà fait), prendre contact avec la directrice au 04 68 69 24 33. L’admission se fait à l’école, par la directrice ».

  • C’était hier : Le centre multimédia inauguré au collège

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 11 juin 1997.

    collège antoine-pons,école louis-pergaud chalabreExercice de langue, connexion à Internet, utilisation des CD Rom : tout ceci n’a plus de secret pour les petits Chalabrois (Photo archives, Patrice Garcia, juin 1997. De gauche à droite, debout, Hubert Carcy, Dominique Vinciguerra, Dominique Bellion, Michel Richou. Assis, Bastien Azzi, Maxime Sanchez).

    Depuis plusieurs mois déjà, le collège de Chalabre est doté d’un équipement multimédia de pointe : deux salles bénéficient d’un équipement plus important de type laboratoire de langue, l’une avec 16 postes, l’autre avec 5 postes. Deux ordinateurs sur chariot, connectables à un écran TV, permettent une utilisation dans toutes les autres classes.

    Le réseau du collège est connecté à Internet et offre les possibilités d’un réseau intranet. D’autres équipements comme un scanner, une caméra de transfert, une table à digitaliser, une table traçante, rendent ce centre informatique tout à fait performant. Actuellement, l’école primaire et le collège de Chalabre utilisent régulièrement le centre.L’ouverture récente au tout public a été révélatrice de la nécessité d’un projet de formation. D’autres pistes sont à explorer pour répondre aux attentes des associations de secteur, voire même des particuliers, peut-être des parents d’élèves.

    Cette implantation a pu avoir lieu au collège parce que des locaux y étaient disponibles, et qu’un professeur à mi-temps, Michel Richou, membre de l’équipe d’ingénieurs du CRDP (centre régional de documentation pédagogique) de Montpellier, pouvait superviser son utilisation. Vendredi dernier, le centre était inauguré en présence du principal, Hubert Carcy, du maire, Jacques Montagné, du préfet, Dominique Bellion, du sous-préfet, Dominique Vinciguerra, du président du conseil général, Raymond Courrière, et de nombreuses autres personnalités. Une classe était alors en plein travail et a pu effectuer des démonstrations pour les visiteurs. Dans son intervention, et avant le vin d’honneur, Hubert Carcy soulignait : « Il ne suffit pas de parler d’égalité des chances, il faut faire le maximum pour la réaliser ». Le maximum a été fait en l’occurrence à Chalabre, en réunissant les fonds européens, départementaux et locaux (via le District). Ces partenaires ayant passé une convention pour l’utilisation du centre.