Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education - Page 2

  • C’était hier : Fin de parcours pour les crossmen du collège

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 16 janvier 2006.

    as collège antoine-ponsLes fondeurs d’Antoine-Pons auront donné le meilleur d’eux-mêmes. De gauche à droite, Anaïs Roussel, Malaury Cros, Maxime Rives, Lucas Martinez, Valério Boulbet  (Photo archives, Janvier 2006).

    Au terme d’une saison qui les aura tenus en haleine de bout en bout, les coureurs de fond du collège Antoine-Pons ont pris congé des dévers et des sous-bois dans le majestueux parc héraultais de Bessilles, là-bas du côté de Montagnac (Hérault). C’était à l’occasion du cross d’académie pour lequel un quintet de fondeurs du Kercorb s’était brillamment qualifié dans la catégorie des Benjamins.

    Cinq derniers représentants, pour l’établissement chalabrois qui avait auparavant participé au cross de district à Limoux, puis au cross départemental sur le circuit de la Giraille à Castelnaudary. Quinze concurrents dans la cité blanquetière, dix-sept dans la cité chaurienne, et au fil des courses une sélection impitoyable, provoquée par les changements de dénivelés que seuls les parcours de cross-country peuvent proposer.

    Exactes au rendez-vous de Montagnac, et sous les ordres du starter au départ de la course des benjamines (168 classées), Anaïs Roussel et Malaury Cros connaîtront des fortunes diverses. Anaïs s’adjugera une très honorable 71e place tandis que Malaury sera contrainte la mort dans l’âme à l’abandon, victime d’un état grippal beaucoup plus fort qu’une motivation pourtant énorme. Après les filles, la voie était ouverte aux benjamins garçons invités à se joindre à un peloton de 199 concurrents. Après avoir tout tenté pour prendre le bon wagon, le trio chalabrois jouera des coudes et des pointes pour franchir enfin la ligne promise.

    A l’annonce des résultats, superbe performance pour Valério Boulbet qui décroche une remarquable 11e place, tandis que Lucas Martinez et Maxime Rives à l’énergie, décrochent respectivement les 171e et 172e places. Classements révélateurs du niveau relevé de la compétition, lorsque l’on connaît les qualités de coureurs affichées par Lucas et Maxime.

    Qu’importe, les benjamines et les benjamins du collège Antoine-Pons étaient là, aussi constants que Monique Rault leur coach, pour participer bien sûr, mais aussi et surtout pour vivre une expérience sportive de haut niveau.

  • C’était hier : Les filles offrent un titre en cross-country au collège Antoine-Pons

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 19 décembre 2000.

    collège antoine-ponsLinda, Johanna, Sophie, Delphine, Christine, Olivia et Vanessa ont été sacrées Championnes de l'Aude de cross-country (photo archives, Décembre 2000).

    Après leurs très encourageantes prestations signées lors des épreuves courues dans la cité des Trois Quilles, les équipes de cross-country du collège Antoine-Pons se retrouvaient une nouvelle fois sous les ordres du starter. C’était sur le superbe site de la plaine de jeu de Montplaisir à Narbonne, à l’occasion de l’édition 2000 du cross départemental UNSS.

    Minimes filles   Honneur aux championnes, les minimes filles alignées sur 3 200 m signent une course d’équipe impériale qui leur vaut de décrocher le titre de championnes de l’Aude, devant leurs homologues du collège Emile-Alain de Carcassonne. Vanessa Garcia signe la meilleure performance en terminant à la seconde place derrière l’intouchable championne de l’ASC Athlétisme, Noémie Guillerme. A quelques secondes d’intervalle, arriveront dans l’ordre Johanna Cherrifi (5e), Olivia Campbell (10e), Linda Seyve (13e), Delphine Guirao (14e), Sophie Franot (15e) et Christine Plantié (16e). Bravo les filles !

    Benjamines filles     Engagée sur 2 400 m, l’équipe des benjamines filles prend la cinquième place au général, et c’est Leslie Sauvage qui signe le meilleur temps des Chalabroises, pour terminer en 10e place. Leïla Doublet, Céline François, Marine Azam et Julie Carbou complètent cette belle équipe. Chez les garçons et au terme de 3 200 m, les benjamins décrochent la deuxième place au général, avec une équipe composée de Michel Dufour (8e), Quentin Seyve (23e), Xavier Fraisse (31e), Frédéric Le Foll (49e), Romain Cantos (50e) et Jean-François Silva (51e).

    Cadets     Dans la catégorie cadets, Johann Rivals unique représentant chalabrois signe une belle 21e place après 5 200 m de course. Dernière équipe engagée, les Minimes garçons décrochent un podium en s’adjugeant la troisième place derrière les Carcassonnais de Jeanne-d’Arc et de Emile-Alain. Au terme d’une course de 4 000 m disputée par 52 concurrents, Aurélien Moralès prend la 4e place, suivi de Aloïs Croison (20e), Nicolas De Cat (29e), Nicolas Not (29e) et Alexandre Granger (38e).

    Non seulement ces belles performances méritent de vives félicitations, mais elles assurent à nos collégiens coureurs de fond, la qualification pour le cross académique qui se disputera le mercredi 20 décembre à Béziers. Parfaitement préparés comme à l’habitude par Monique Rault, leur professeur d’EPS, les représentants du collège Antoine-Pons auront encore le podium en ligne de mire, tous nos voeux de réussite les accompagnent.

  • C’était hier : Ils sont collégiens, détectives et écrivains

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 18 décembre 2000.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabreUne belle réception dans la salle du conseil municipal (Photos archives, Décembre 2000).

    On l’imagine flottant dans les brumes écossaises, l’âme de Sir Arthur Conan Doyle sera venue planer sur la classe patrimoine du collège Antoine-Pons, invitée à écrire une nouvelle policière ayant pour cadre la ville de Chalabre, au XIVe siècle. Ce projet pédagogique initié l’année dernière par l’équipe éducative de Claude Ruiz, principal du collège, connaissait samedi son ultime épisode dans les salons de la mairie, cours Sully.

    Aux côtés de leurs professeurs, Mmes Hélène Cortès, Véronique Gardaire, Laurence Toustou et M. Jean-Pierre Aguilar, nos potaches partis à la découverte du patrimoine local et de ses particularités auront franchi les couloirs du temps pour signer au final des nouvelles d’une captivante originalité : Le cochon du Blau (Sophie Franot, Elvis Guerri), Un mystérieux vol au moulin (Nadège Colomer, Jérôme Fransioli), Le voleur de la borde (Benoît Bonnafous, Olivier Martin), Mystérieuse disparition au château (Aurore Cot, Catherine Gramont, Sandrine Rolland), Châtiment d’un innocent (Martial Fourcassa, Yannick Sola), Abandon sous la halle (Anne-Laure Subreville, Jenny Tyrode), Meurtres en terres saintes (Gaël Planas, Aurélien Moralès). Tels étaient les titres des sept nouvelles que les amis de Il était une fois Chalabre se sont évertués à « classer », mission délicate au vu de la qualité des textes rendus.

    Accueillis par Marie-Louise Saddier, Jacques Montagné, Hubert Carcy, Roger Rosich, Michel Brembilla, Gilbert Huillet et Robert Roncalli, nos jeunes auteurs ont obtenu les félicitations du jury qui récompense en premier lieu les écrits d’un talentueux trio féminin, Mlles Aurore Cot, Catherine Gramont et Sandrine Rolland. Tour à tour complimentés pour la qualité de leur brillant travail, nos écrivains en herbe invités à poursuivre sur la voie de l’écriture, auront certainement apprécié la justesse des analyses de Malou Saddier à l’annonce d’un palmarès extrêmement serré. Fort heureusement, ces passionnantes énigmes policières n’en sont pas encore à leur dernier chapitre, en effet, les membres de Il était une fois Chalabre ont décidé d’éditer les textes primés dans leur prochain ouvrage à paraître (Tome VI).

    Pour l’heure, nous sommes heureux d’adresser de sincères félicitations à l’ensemble des lauréats, à leurs professeurs du collège Antoine-Pons, et à leurs camarades collégiens. Ils sont actuellement à l’ouvrage sur un nouveau projet.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    Les lauréats ont tous été primés

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

  • Plantation d’une haie au collège Antoine-Pons

    atout fruit,collège antoine-ponsLes fruitiers vont transformer le profil de l’allée Pierre-Louis Fabre.

    Mardi 1er décembre, les élèves de 3e puis de 4e, ont procédé à la plantation d'une haie fruitière (70 végétaux), aidés de parents et guidés avec expertise par Solène Callarec et Patrice Salerno, membres actifs de l'association Atout Fruit.

    Ils ont ainsi appris l'utilité d'une haie, pour la préservation de la biodiversité, et comme contribution au ralentissement du changement climatique. Sous cet aspect, une telle initiative étaiera le travail effectué par les enfants et leurs professeurs, dans le cadre du projet fédérateur de l’établissement, et des Cordées de la Réussite, avec l’école d’ingénieurs Supaéro.

    Les élèves ont également mis en pratique les différentes étapes de la plantation, avant de procéder au paillage et au nettoyage des outils. A la faveur d’une météo indulgente, les collégiens à l’ouvrage ont conclu une matinée enrichissante, avant que leur travail ne soit salué par Edwige Lloanci, principale de l’établissement : « Nous les félicitons pour l'énergie investie dans le projet et remercions vivement les parents venus nous aider. Les futures générations de collégiens auront à entretenir le travail de leurs prédécesseurs, et profiteront en même temps des fruits produits ».

    atout fruit,collège antoine-pons

    Sur un terrain préalablement préparé par Nicolas Discala, agent technique du collège, les élèves ont planté 70 végétaux, avec l'aide et les conseils de Solène Callarec et Patrice Salerno (Atout Fruit) 

  • C'était hier : Charlemagne en Chalabrais...

    ... Ou la Charte forestière expliquée aux étudiants du Legta carcassonnais.

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du vendredi 26 novembre 2010.

    lycée charlemagneLes étudiants de Charlemagne s'intéressent à la forêt (Photo archives Novembre 2010).

    Depuis deux ans maintenant, la commune de Peyrefitte-du-Razès accueille les étudiants du BTS Gestion et Protection de la Nature du LEGTA Charlemagne de Carcassonne. Pour les élèves en première année, cette sortie est l'occasion de rencontrer l'animateur de la Charte forestière du Chalabrais et de découvrir ainsi un exemple local d'accompagnement à la gestion de la nature, et plus particulièrement de la forêt.

    lycée charlemagnePendant un peu plus de deux heures, Sébastien Irola (photo) leur a présenté les rouages de son travail et ses applications concrètes sur le terrain. Ce fût l'occasion pour les élèves de poser de nombreuses questions, de manière à mieux appréhender cette façon de travailler. A en juger par l'intérêt porté par ces jeunes, nul doute que le Chalabrais restera gravé dans leurs mémoires. Cette sortie a été encadrée par Mme Serrière et M. Ribaut. Elle a été rendue possible grâce aux financements du Conseil général de l'Aude et de la communauté de communes du Chalabrais.

    lycée charlemagne

  • C'était hier : Education routière au collège

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 20 novembre 2015.

    339851241.JPGLes collégiens ont observé la force de l’impact, lors d’un choc accidentel (Photos archives, novembre 2015).

    Le collège Antoine-Pons accueillait vendredi 13 novembre, les intervenants de la sécurité routière, de la gendarmerie, de la préfecture et de la prévention Maif, pour une journée de sensibilisation aux dangers de la route. Au programme des collégiens, différents ateliers permettant de se familiariser à la législation et au code des assurances : découverte de la violence d’un impact lors d’un accident de la route grâce au « testo-choc », mise en situation à la conduite d’un deux-roues grâce au simulateur de conduite, exposés sur les sanctions et les risques liés à l’alcool et à l’usage de stupéfiants.

    3966605595.JPG

    Les élèves ont notamment testé le port de lunettes spéciales, qui altèrent le discernement d’un sujet affichant un taux d’alcoolémie de 0,8 gr (photo ci-dessus). Les collégiens des classes de 3e ont suivi avec beaucoup d’attention les informations et les conseils donnés par les spécialistes de la sécurité routière. Chacun aura pu ainsi juger du bien fondé de cette campagne de prévention.

    1829430154.JPG

  • C’était hier : Des écoliers les mains dans la farine !

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 14 novembre 1995.

    école louis-pergaud chalabre« Rien n’est plus beau que les mains d’une femme dans la farine » chante le poète de Toulouse. Dernièrement, ce sont les élèves de l’école Louis-Pergaud qui ont profité de l’incontestable savoir-faire de Maître Jean, pour s’adonner aux joies de la pâtisserie dans une ambiance délicieusement parfumée à la fleur d’oranger. Laissant les fourneaux encore chauds derrière eux, et accompagnés par l’équipe enseignante, les petits disciples de Saint-Honoré ont ensuite traversé la cour jusqu’à la maison de retraite, où ils ont partagé douceurs et sucreries avec leurs aînés. Après un premier contact plutôt timide, la curiosité naturelle des enfants a fait le reste, et petits et grands ont pleinement goûté à un après-midi familial et gourmand que chacun est prêt à renouveler.

    école louis-pergaud chalabre

    école louis-pergaud chalabre

    école louis-pergaud chalabre