Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société

  • Messes à Saint-Pierre pour la Pentecôte

    église saint-pierre

    Au terme de la période de confinement, les paroissiens sont informés que la célébration des messes reprendra à Chalabre à compter de dimanche 31 mai. Comme chaque année après l’Ascension, l’office aura lieu en l’église Saint-Pierre à 10 h 30. Une seule condition sera sollicitée, avec le port du masque obligatoire.

  • Jean-Jacques Aulombard paré pour un deuxième mandat

    2020 1er conseil municipal 26 mai 001 bis.JPGLa nouvelle municipalité, à l’issue de son installation dans la maison commune.

    Un peu plus de deux mois après l’unique tour des élections municipales, accordant la majorité à la liste Ensemble pour Chalabre, conduite par Jean-Jacques Aulombard, les conseillers municipaux issus des urnes se retrouvaient mardi 26 mai afin de procéder à l’élection du maire et de ses adjoints.

    Suivant le protocole habituel, cette séance était présidée par Gérard Canal, conseiller sortant et doyen de l’assemblée, qui faisait appel à candidatures en direction de l’ensemble des conseillers.

    municipales chalabre 2020

    En obtenant la majorité absolue (15 voix sur 15 votants), Jean-Jacques Aulombard se voyait reconduit dans ses fonctions de premier magistrat et proposait l’élection des adjoints. Une première initiative qui accorde par 9 voix contre 6, le poste de 1er adjoint à Bruno Carbonnel, 2e adjoint Evelyne Garros, 3e adjoint Patrice Salerno, 4e adjoint Céline Amiel. Cette première rencontre de travail programmée dans un contexte particulier aura également permis d’élire les représentants de trois commissions (appel d’offres, contrôle des listes électorales, impôts directs), tandis que le choix des délégations se fera à une date ultérieure.  

    municipales chalabre 2020

    Aux côtés du maire et des adjoints, la nouvelle équipe élue pour six ans se compose ainsi : Gérard Canal, Christian Guilhamat (maire de Chalabre de 2001 à 2014), Laetitia Guilhemat, Jacques Mamet, Muriel Marty Cunillera, Julie Pierron conseillère sortante, Laurie Puerto, Philippe Razeyre, conseiller sortant, Marie-Annick Serrus Crampagne, conseillère sortante, André Sips.

    Le conseil municipal se réunira le mardi 16 juin afin de statuer sur les projets et aborder le vote des budgets 2020.

    municipales chalabre 2020

    Jacques Mamet aurait souhaité qu'un des adjoints soit issu de la liste Chalabre au centre

    municipales chalabre 2020

    Une belle première pour Laetitia Guilhemat et Laurie Puerto, benjamines de l'équipe

  • Lettre du maire de Chalabre

    Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre nous prie d'insérer le communiqué suivant :

    « Il y a une quinzaine de jours, la vitrine de Vinx a été taguée au pochoir avec l’inscription « Hang key go home ». Ces propos racistes et insultants sont inadmissibles, et en tant que maire et au nom du conseil municipal, je les dénonce expressément. Ce jour 27 mai 2020, j’ai accompagné Vinx à la gendarmerie pour un dépôt de plainte. Je voudrais exprimer à Jennifer et Vinx toute ma gratitude et mon amitié.

    Je voudrais leur dire que Chalabre est tolérante, et accueille tous les citoyens étrangers avec bienveillance. Vous vivez à Chalabre, vous avez initié le festival « Les Sérénades », et la population vous remercie beaucoup pour tout ce que vous avez entrepris.

    Sachez que nous serons toujours à vos côtés pour dénoncer ces actes de racisme, qui sont insupportables. Amitiés à vous deux ».

  • Drôle d’ambiance

    Il est non résident mais Chalabrois de cœur, partageant sa vie avec une Chalabroise, et il a toujours gardé au fond de lui, les couleurs bleu et blanc de sa jeunesse sous les couleurs de l'U.S.C. XV.

    Bernard Cnocquart fait part des sentiments que lui inspirent les errements perpétrés dernièrement entre les murs de la cité chalabroise.   

    bernard cnocquart,sérénades

    Drôle d’ambiance

    Ami, entends-tu le cri sourd des corbeaux sur Chalabre,                                

    ami, vois tu ces sales écrits bien macabres,                                                      

    ohé Chalabrois, criez fort, refusez ces pratiques,                                            

    pour que demain encore tes rues éclatent de musique.

     

    Oh oui dans le Kercorb, terre privilégiée                                                  

    depuis la nuit des temps vous avez su partager                                        

    les bons moments et d’autres plus difficiles                                                    

    pour que bien des étrangers trouvent ici un doux asile.

     

    Mais comme partout il y a toujours des imbéciles                                                  

    qui profitant de la nuit lancent de puants projectiles,                                                  

    vers ces néo-Chalabrois qui ont traversé l’océan,                                                

    comme les Espagnols, Portugais, Italiens bien avant.

     

    Mais attention comme l’a si bien dit, Jean de La Fontaine,                                

    ignoble corbeau rempli de trop de haine,                                                                

    tu n’as pas été bien malin face au rusé renard,

    tu as perdu ton fromage, ici tu risques le traquenard.

     

    Vivons donc en harmonie se respectant les uns des autres,    

    rappelez vous de Fernand Raynaud déjà un bon apôtre,                      

    il n’aimait pas les étrangers qui viennent manger le pain des Français,

    et il critiquait à tout vent ce pauvre étranger,                                  

    alors un beau matin, avec femme et enfants, il est parti l’Italien                            

    et depuis ce jour là dans le village, on mange plus de pain.

    Il était boulanger !!!

    Bernard, le 27 mai 2020

  • Lettre en vie, lettre morte ? Mais l’être pour sûr

    Au matin d’un mardi 12 mai, de l’année 2020, un message déposé par une ou plusieurs mains anonymes, est venu souiller la sérénité que d'ordinaire la cité chalabroise inspire. Delphine Meyrignac, céramiste porcelainière installée rue Saint-Antoine, a souhaité exprimer son sentiment à l'égard d'une bien piteuse expédition.

     

    delphine meyrignac,chalabre en sérénade« Je m’adresse à la couleur qui a été utilisée par un anonyme de Chalabre, entité singulière ou plurielle, ce drôle d’oiseau qui ne semble pas aimer le blues. Il l’a écrit en Bleu, mais son message prête à confusion.

    Cher Bleu foncé, bleu au cœur pour mes amis Jennifer et Vinx, pour moi-même, pour tous ceux qui ont aimé la joie et l’énergie de musiciens qui ont traversé l’Atlantique pour offrir à Chalabre un festival de sons, de créations, de belles rencontres, et à coup sûr un avenir possible. L’horizon semblait bleu profond.

    Cher Bleu, je n’ai pas compris ton message. Suis-je, moi aussi, invitée à partir car pour tout dire, je ne suis que Corrézienne. Cet automne, tard dans la nuit, un de tes enfants (enfants de Chalabre) heureux de vivre dans son village, avec ses amis, a « molardé » sur ma vitrine. A-t-il voulu transmettre son message. Un petit bleu en devenir ! L’horizon se grise.

    Illustre inconnu, illustre étranger : ne trouves-tu pas que ces mots se ressemblent ?

    Cher bleu, nuancé, plus clair, bleu pastel tu es le bleu des enfants, doux et tendre contre la tourmente.

    Chère couleur bleue, si belle lorsque tu nous apparaît, scintillante, à la surface du lac de Montbel, teintée de verts.

    Chers Bleus (car vous êtes nombreux) qu’as-tu voulu dire ? Est-ce toi que je rencontre et salue sincèrement, chaque jour, dans les rues du village ? Dis-nous ! Où se trouve le chez-soi de chacun ?

    Oh, chères couleurs ! Elles illuminent la Terre, le monde, tout le monde, infinies et complexes dans leurs différences.

    Chères couleurs, vous allez manquer à Chalabre non seulement à travers l’absence des notes de musique, des sourires, des visiteurs qui animaient (âmes) ces rues mais aussi soutenaient financièrement les commerces, vos commerces, nos commerces.

    Ah, cher Bleu, si tu pouvais parler, tu nous dirais pourquoi ?

    Pour moi, tu restes la couleur du ciel, des océans et des mers, la couleur bénie des dauphins.

    Bien sûr, à chacun ses couleurs !

    Merci à tous ceux qui créent, imaginent un avenir vivant et Partagé pour Chalabre. Son histoire est riche. Les Tisserandes de l’époque auraient parlé haut et franc. Elles m’en « couragent » à le faire.

    Ce village est magnifique. Il a besoin de tous les possibles et imaginables, en harmonie entre ce qui était et ce qui sera.

    delphine meyrignac,chalabre en sérénadeS’il te plaît cher Bleu, de laisser Chalabre retrouver ces couleurs vives et de participer toi aussi à l’embellir, l’accord parfait est difficile à trouver mais il peut facilement être un accord juste ».

    Delphine, potière de Chalabre

  • Petite bleue et civisme

    A quelque chose malheur est bon, la crue du 22 janvier dernier a laissé derrière elle, une superbe petite plage sur la rive droite du Blau, au pied du pont. Dans le strict respect des règles mises en place depuis le lundi 11 mai dernier, un couple de canards profite d'une liberté qu'il n'avait peut-être jamais perdue. Les plages redeviennent de plus en plus accessibles, mais il n'est pas possible de rester statique sur le sable, et il n'y est donc pas permis de bronzer gentiment. Ce que nos amis palmipèdes ont parfaitement compris, lesquels s'apprêtent à laisser la place à un nouvel estivant. 

    2020 Plage du Blau 21 mai 002.jpg

  • Les bienfaits de la permaculture

    philip forrer,cazalensPhilip Forrer en son jardin de Cazalens (photos Michel Alegre).

    Sur les hauteurs de Chalabre trône depuis de nombreuses années, le Pape de la permaculture. Régulièrement, de jeunes stagiaires viennent de toute l'Europe pour se voir prodiguer les conseils d’un maraîcher atypique, appliquant les principes de l’agriculture biologique sans travail du sol. Cela dans un cadre où le végétal est roi, où plantes et légumes coexistent à la perfection, loin de tout engrais et autres pesticides. Notre permaculteur a fait des émules en Chalabrais et sa technique si particulière, éprouvée dans les allées du potager de l’ancienne ferme de Cazalens, peut être consultée sur le net.

    Spécialiste de la culture sur buttes, Philip Forrer évolue au cœur d’un jardin d’abondance qu’il ne travaille plus depuis vingt-cinq ans, et qui peut résister à trois mois de sécheresse sans arrosage. Les résultats sont si probants que, dernièrement, notre homme a proposé d'offrir ses salades. La distribution, en temps de confinement, s'avérant plus compliquée que la production, ce geste de solidarité a transité par le service de soins d'aides à domicile qui en a assuré la livraison, puis par les bénévoles des Restos du cœur. Une production dont quelques foyers ont également pu bénéficier.

    De chaleureux remerciements vont à Philip Forrer et aux répartiteurs bénévoles, grâce auxquels les vertus de la permaculture viennent germer sur le terrain de la solidarité.

    philip forrer,cazalens

    Du producteur...

    philip forrer,cazalens

    ... vers les consommateurs