Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société - Page 2

  • Des travaux, rue de la mairie

    C'est un litige qui alimente les discussions depuis octobre 1891, lequel semble mettre aux prises cléricaux et anticléricaux, par voie de presse interposée (voir blog 29 mars 2021). Le différend repose sur une initiative municipale, visant à réaliser des travaux dans « le passage de l'hôtel de ville » (voie qui relie aujourd'hui la rue Notre-Dame et le cours Docteur Joseph-Raynaud). Les avis restent très partagés, l'occasion pour le journal Le Rappel de l'Aude, le bien nommé, de revenir sur le sujet dans son édition du 16 juin 1893.

    1889 18 juillet en-tête Rappel de l'Aude.jpg

    1893 16 juin Le Rappel de l'Aude.jpg

    2021 Rue de la mairie Juin 001.JPG

  • C'était hier : Visite d’une maison en bois sur le hameau du Cazal

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 9 juin 2011.

    mp charpente chalabreMickaël Padet et Sébastien Irola ont exposé les atouts de la construction bois (Photos archives, Juin 2011).

    La fin de journée aura été particulière pour l’équipe de bâtisseurs de la société MP Charpente, qui accueillait tout dernièrement un public invité à découvrir les travaux sur une maison à ossature bois. Une construction engagée à l’initiative et sous la responsabilité de Mickaël Padet, charpentier-couvreur-zingueur d’expérience, installé en Kercorb et possédant à son actif, cinq années parmi les Compagnons du Devoir et du Tour de France. Réunies à quelques mètres d’une immense grue venue se substituer à feu la cheminée de l’usine Garrouste, les nombreuses personnes présentes ont pris connaissance des explications fournies par leur hôte, accompagné de Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière en Chalabrais (CFC).

    mp charpente chalabre

    Après avoir présenté les avantages d’un matériau de plus en plus tendance, et les raisons ayant motivé le choix du tout bois (économique et environnementale notamment), Mickaël Padet proposait la visite guidée d’un impressionnant chantier en cours. Les pans de murs assemblés en usine à Marmande (47), par la société Gascogne Habitat Bois, sont composés de la structure dite à ossature bois, soit des planches de 5 par 14, disposées en moyenne tous les 60 cm. Un isolant en laine de bois est inséré à l’intérieur, tandis qu’un bardage bois (mélèze) est fixé à l’extérieur.

    L’ensemble, livré sur site par camion a d’abord été confié à Olivier Foursin, menuisier à Chalabre, qui a fixé ses propres menuiseries, dans les espaces aménagés à cet effet. Mickaël Padet et son équipe ont ensuite pris le relais, positionnant et raccordant les murs, aux fins de bardage et d’isolation. Le tout pourvu d’un pare-vapeur, disposé sous le bardage, afin d’éliminer les problèmes d’humidité.

    A l’heure de finaliser l’ouvrage, du moins pour ce qui concerne le gros œuvre, Mickaël Padet installera la charpente traditionnelle, qu’il a lui-même taillée, dans du bois fourni par la société Inard de Villemoustaussou. Viendra ensuite le temps des « menus » aménagements, approvisionnement en eau chaude solaire et chauffage au bois sont prévus. A terme, cette construction fera l’objet d’une labellisation « Bâtiment Basse Consommation » (BBC).

    Les visiteurs unanimes ont apprécié l’intérêt d’un rendez-vous qui s’est terminé autour d’un apéritif gracieusement offert. Pour plus de renseignements, Mickaël Padet est joignable au 06 07 57 25 85

    mp charpente chalabre

    mp charpente chalabre

    mp charpente chalabre

    mp charpente chalabre

    mp charpente chalabre

  • C’était hier : Exercice grandeur nature pour nos jeunes générations

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 6 juin 1996.

    1996 Prévention routière 002.JPGRéagir vite et bien : les élèves ont reçu le message 5 sur 5 (Photos archives, juin 1996).

    La sensibilisation des jeunes générations aux règles essentielles à observer en cas d’accident, s’est poursuivie jeudi dernier avec un exercice grandeur nature auquel participaient les élèves du collège Antoine-Pons et de l’école Louis-Pergaud de Chalabre.

    En présence de MM. Hubert Carcy et Jean Plauzolles, directeurs des établissements scolaires, de l’adjudant Llobères (brigade motorisée de Limoux), de l’adjudant-chef Robert Guilhemat et du gendarme Jean-Pierre Lopez (brigade de Chalabre), ainsi que d’une délégation de sapeurs-pompiers de Chalabre (Patrice Rodriguez, Bernard Boulbès, Jean-Louis Sebanne), les élèves se rendant tous les jours en classe par l’intermédiaire du bus de ramassage scolaire, ont procédé à un exercice d’évacuation du véhicule, aux abords de la coopérative agricole du Chalabrais.

    Le conducteur du car ayant simulé un malaise, les élèves ont dû aussitôt faire preuve d’initiative afin de prévenir les secours, une responsabilité dont ils se sont fort bien acquittés. M. Reverte, responsable de la sécurité-transport au sein du conseil général de l’Aude a constaté la bonne réaction d’ensemble des jeunes scolaires. Il a aussi tenu à leur rappeler les règles élémentaires applicables en cas d’accident, à la faveur d’un exercice grandeur nature qui démontre combien la sécurité occupe une part très active dans la pédagogie actuelle.

    1996 Sécurité routière collège 001.jpg

    Le bus est rapidement évacué

    1996 Sécurité routière collège 002.jpg

    M. Reverte a rappelé quelques règles élémentaires

    1996 Sécurité routière collège 003.jpg

    Les scolaires ont été sensibilisés aux situations d'urgence 

  • Elections départementales en point de mire

    élections départementales,céline amiel,pierre castelLes dimanches 20 et 27 juin prochains, les électeurs seront appelés aux urnes afin d’élire leurs représentants à l’assemblée départementale de l’Aude, présidée par Hélène Sandragné. Initialement prévues en mars 2021, ces élections se tiendront en même temps que les élections régionales et permettront au canton de la Haute-Vallée de l’Aude, comme aux 94 autres conseils départementaux, de renouveler l’ensemble des sièges de conseillers.

    Une candidate représentera le pays de Kercorb puisque Céline Amiel a accepté de s’engager aux côtés de Pierre Castel, Cathy Vergé et Jean-Philippe Mestrot, afin de briguer le suffrage des électeurs. Autour d’un programme portant sur cinq grands axes (Voie verte, tourisme 4 saisons, circuits courts, solidarité, communication), Céline Amiel, adjointe au maire de Chalabre, responsable de l’enfance et jeunesse, de l’animation et présidente du CCAS, a souhaité s’associer à la candidature de Pierre Castel, Cathy Vergé et Jean-Philippe Mestrot. « Je partage les mêmes convictions et valeurs, et je me retrouve pleinement dans cette dynamique « d’aller de l’avant ». Je suis très enthousiaste à l'idée de pouvoir représenter notre territoire et me faire le porte parole des habitants du Kercorb ». 

    (Reproduction Photo Gentiane Bleue Atelier graphique Quillan)