Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société - Page 3

  • A la mémoire des « Charlie » 

    Avec l’actualité d’un procès qui se déroule cinq années après les attentats de janvier 2015, et les menaces qui continuent à peser sur la liberté d’expression, retour sur un article publié dans l’Indépendant, édition du 12 février 2015.

    006.JPGL’hommage personnel d’Alain Poincheval, aux artistes de Charlie-Hebdo.

    Avec l’émotion soulevée par les attentats contre le journal satirique Charlie-Hebdo, et ses tragiques prolongations, les initiatives et les témoignages se sont multipliés pour soutenir le droit le plus élémentaire, celui de l’expression.
    Au delà des mots, l’œuvre créée par Alain Poincheval dans son atelier du cours Docteur Joseph-Raynaud, rend hommage à la Liberté assassinée. Une contribution par l’art, qui prend la forme de portraits de Cabu, Charb, Bernard Maris, Tignous et Wolinski, pour préserver la mémoire de tous les disparus.
    A travers ces créations, l'artiste, témoin impliqué, prolonge la réflexion en faisant naître d'autres images, « pour que la mémoire ne soit pas que de la mémoire événementielle, mais de la vie en mouvement, qui ne demande qu'à être mise en charge et en perspective ».

  • Lettre ouverte d’un citoyen

    Louis Calvet, citoyen de Chalabre souhaite apporter un point de vue relatif à l’évolution du paysage urbain dans sa commune :

    louis calvet« Vendredi 18 septembre à Chalabre, nous avons assisté à l'inauguration d'un ouvrage structure métallique, voulant représenter Don Quichotte avec son écuyer Sancho Panza, personnages inspirés du roman de Miguel de Cervantès (Espagne). On peut saluer l'auteur de ce magnifique ouvrage,… quant au site choisi… !

    louis calvetToutefois, il serait judicieux de rappeler une demande formulée en son temps, consistant à dédier un boulevard, une avenue, une allée, ne serait ce qu'une rue, à la mémoire du général Charles de Gaulle ainsi qu'à son ministre Ambroise Croizat (PCF), auteur du projet de la Sécurité Sociale. Il est bon de rappeler qu'avec l'abolition de l'esclavage, la Sécurité Sociale reste une des plus grandes conquêtes de l’humanité ».

  • Rue du Pont-de-l'Hers

    118844565_1239582866407577_1718680553210150086_n.png

  • La terre a tremblé... un peu

    monument aux morts de chalabre

    Samedi 29 août, un léger frémissement a été ressenti route de Mirepoix, à la hauteur du monument aux Morts. En réalité, et renseignement pris, la secousse a été d’une très faible intensité. Quasi égale au degré zéro, soit la poussée nécessaire et suffisante pour faire basculer deux bancs de pierre et les dissocier de leur socle.

  • Chasseur : quelle crise !

    Sous ce titre, un chasseur furieux est venu conter sa mésaventure, portée à la connaissance du lecteur :

    fédération de chasse de l'aude

    « Depuis toujours on pouvait demander la validation du permis de chasse pour l’année en cours, une dizaine de jours avant l’ouverture de la chasse. Vous receviez cette validation au bout de quatre ou cinq jours. Cette année, nombreux doivent être les chasseurs qui se sont fait piéger. Pour obtenir le fameux sésame, il faut quinze jours voire plus car c’est une imprimerie de Bordeaux qui reçoit votre demande et l’imprimeur vous envoie lui-même la précieuse autorisation. C’est ainsi que ma demande a été postée le 7 août, est arrivée à la fédération le 12, est repartie à Bordeaux le 17, et le 24 août, vous attendez toujours le retour. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Et em…… ainsi ceux qui paient et sans qui vous n’existeriez pas ?

    On nous rétorquera qu’il fallait s’y prendre plus tôt. Encore fallait-il être averti de ce nouveau périple. La fédération a su envoyer un SMS à tous les chasseurs, les prévenant que pendant le confinement, elle ne recevait personne. Pourquoi au début juillet n’a-t-elle pas mis les chasseurs en garde grâce à un SMS ? Quand on change les règles, on prévient. Et si on n’y pense pas, il ne faut pas demander à occuper un poste qu’on ne sait pas gérer. J’ai perdu quinze jours de chasse, et je ne dois pas être le seul, grâce aux visionnaires de notre fédération. Merci messieurs ».

    fédération de chasse de l'aude

    Il ne reste plus qu'à chasser « à l'espère », à l'affût de la version 2020-2021

  • Micro trottoir

    Trottoirs en 2020.JPG

    Depuis le 26 mai dernier et la réouverture à la circulation du Cours Docteur Joseph-Raynaud, chaque usager de la voie publique a retrouvé son espace de prédilection. La route pour les uns, le trottoir pour les autres.

    A titre gracieux, le parapluie déposé sur les containers reste à disposition des piétons, soucieux de conserver un peu de tenue dans leur exercice d'équilibriste.

  • Un siècle de réalisations

    Avec l'avènement de l'An 2000, la municipalité emmenée par Jacques Montagné avait publié un bulletin établissant l'inventaire des réalisations marquantes ayant transformé Chalabre au fil du siècle écoulé. Depuis l'inauguration de la ligne de chemin de fer en 1901, jusqu'au projet de réfection de l'Hôtel de France en 1999, les quelques dates qui suivent viennent résumer (sommairement) l'action des douze maires qui se seront succédés à l'Hôtel de Ville de 1896 à 2001.

    1 siècle de réalisations.jpg