Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société - Page 5

  • Requiem pour un intrus

    Un poème écrit sous la plume de Jean-Paul Sibra, lorsque l'intrus évoqué n'avait pas encore pris toute sa dimension.

    Requiem pour un intrus

    De la lointaine Chine, pour semer la terreur,

    Un jour nous est venu un être insaisissable.

    Un turpide minus jargaudant comme un fat.

    Notre faraud se loge dans tout poumon qui passe.

    Ménageant les plus jeunes, il préfère les vieux,

    Ayant occis les uns, il maltraite les autres.

     

    Misérable virus qui dans le mal se vautre,

    Voilà que maintenant profitant des erreurs

    Et de l'insouciance, il sévit dans nos lieux.

    Serons-nous très bientôt les lièvres de la fable ?

    Par notre négligence faut-il donc qu'on trépasse ?

    Faudra-t-il se terrer un jour comme des rats ?

     

    D'un crapaud, d'un scorpion ou qui sait d'un cobra,

    Surgit l'odieuse chose. Où est le bon apôtre

    Qui chassera au loin ce nabot si coriace.

    En cercles concentriques s'est répandue la peur.

    Si l'Inde l'évita -c'est à peine pensable-

    L'Italie la reçut tel le fer d'un épieu.

     

    Picards et Alsaciens avec ou sans leur Dieu

    Ecopèrent à leur tour de l'hideux Corona.

    Ce pou, trouvant la France ma foi fort agréable,

    S'écria :"Compagnons ! Ce pays c'est le nôtre.

    Son peuple insouciant fourmille de rêveurs

    Et nous aurons tôt fait d'en maîtriser la place".

     

    Le printemps qui naissait à ces vils mots s'agace.

    Se promet sur le champ de jeter hors des lieux

    L'ignoble créature, l'abject envahisseur.

    Mais le maudit démon déployait ses soldats

    Qui partout proclamait ;"Ce terroir n'est plus vôtre".

    La grand' ville se tait. Ce silence l'accable.

     

    Médecins, carabins s'attaquent au coupable,

    La nature s'ébroue, le printemps se surpasse,

    Le roi soleil rayonne, il joue les bons apôtres

    Et de ses chauds rayons enhardit les anxieux.

    Le pays tout entier est prêt pour le combat…

    Et dans un nouveau camp s'est tapie la terreur.

     

    En ce mois détestable ne soyons pas grincheux

    Mais demeurons pugnaces, faisons face au malfrat.

    Les demains seront nôtres quand reviendront les fleurs.

    Jean-Paul Sibra

  • Chalabre à la une, le 6 février 1996

    En 1996, quand l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques hébergeait encore la maison de retraite et le centre de long séjour, le journaliste de l'Indépendant Jean-Paul Charlut était venu rendre visite à nos aînés, rue Saint-Pierre. 

    1996 Hôpital local Charlut.jpg

    Demain 7 février 1996, Le centre de convalescence Christina

  • Chalabre, Canat, Hutchinson,... et le mois de janvier 1975

    cgr reportage,christian garciaVoilà tout juste 46 ans, Chalabre se battait pour conserver son outil de travail. Le 7 janvier 1975 les premières décisions de licenciement étaient annoncées. Le 9 janvier l'usine était occupée, avant la création le 11 d'un comité de défense. Le 13 janvier, manifestation à Carcassonne. Le 21, le président du conseil régional M. Tailhades venait à Chalabre. 24 janvier, visite chez le préfet Charles Gosselin où Christian Canat propose de reprendre la direction de l'usine. Le 27 se tient un meeting ouvrier à Espéraza, à la conclusion duquel intervient René Boyer, maire et président du comité de défense. Les 28, 29, 30 et 31, meetings à Lavelanet, Quillan, Castelnaudary et Lézignan.

    Engagé en décembre 1974, le combat contre le projet de fermeture de l’usine de Chalabre, initié par Hutchinson-Mapa, entité ayant supplanté la Manufacture Canat, sera perdu. Près d’un demi-siècle a passé, et aujourd’hui, Christian Garcia (photo) se propose de réaliser un court-métrage sur le passé industriel chalabrois, plus précisément sur l’ère prospère de la chaussure. Ce dernier est à la recherche de témoignages, de souvenirs, de tout élément, relatifs à cette période. Il est joignable au 06 95 67 43 36 ou contact@cgr-reportage.fr

    cgr reportage,christian garcia

    Les casques et les bottes de moto n'auront pas bénéficié du succès escompté 

    (Photos Collection Jean-Louis Frère et Christian Garcia)

    cgr reportage,christian garcia

    cgr reportage,christian garcia

    cgr reportage,christian garcia

  • Bienvenue à Capucine !

    capucine sicre

    Premiers jours et premières neiges pour Capucine

    Une jolie petite fille prénommée Capucine a vu le jour le mardi 1er décembre 2020 à 15 h 36’, pour le plus grand bonheur de Romain Sicre et Marine Azam, domiciliés à Cépie, et auxquels nous présentons de sincères félicitations. Ancien élément de l’US Kercorb, Papa a aujourd’hui intégré le corps arbitral et opère dans une entreprise à Villasavary, tandis que Maman travaille dans un environnement très fleuri, au coeur de la cité limouxine. L’heureux événement a eu pour cadre la maternité de Carcassonne, où cette belle poupée de 50,5 cm pour 3,720 kg, a très vite reçue la visite de Jules, son grand frère.

    Sincères compliments à toute la famille, à Martine Sicre, Patrice Azam et Nicole Rivals, grands-parents comblés. Avec des souhaits de prompt rétablissement à maman, accompagnés des meilleurs vœux de santé et bonheur à l'attention de Capucine.