Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rencontres - Page 4

  • Journée inaugurale au Calvaire, avec Monseigneur Planet

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegreLe tableau restauré a été dévoilé par Monseigneur Planet.

    Samedi 12 septembre, le chemin de croix permettant d’accéder à la petite chapelle dédiée à Notre Dame des Sept Douleurs retrouvait ses pèlerins, invités à découvrir le travail de sauvegarde du patrimoine entrepris par l’association Ensemble pour le Calvaire. Entre les mains d’un groupe de bénévoles fédérés depuis 2007, l’héritage légué par la congrégation des marguilliers fait depuis l’objet d’attentions régulières. Afin que ce lieu de prières qui servait autrefois à la réparation des âmes, retrouve un peu de son lustre d'antan.

    Aux quatre vents depuis 1849, date de leur dernière restauration, les quatorze stations du chemin de croix ont été réhabilitées et de plus, portent l’oeuvre créée par l’artiste Henri Guérin, disparu en 2009. Quatorze lavis d’encre, inspirés du texte « Le Chemin de la Croix » de Paul Claudel, pour une superbe réalisation, présentée au terme d’une messe célébrée en la chapelle par Monseigneur Planet, évêque de Carcassonne, assisté de l’abbé Raymond Cazaban.

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Autre temps fort de cette journée cultuelle et culturelle, le dévoilement d’un tableau datant du XVIIe siècle et représentant Le Repas de la Sainte Famille, restauré par Elisa Hermer Pietri (photo ci-dessus). Rendue à la lumière, cette huile sur toile non signée met en scène Marie, Joseph et Jésus, accompagnés de l’ange Gabriel, juste avant la fuite en Egypte. Les étapes de la restauration ont été présentées dans le détail par Elisa Hermer Pietri, avant que chacun ne se retrouve sur le belvédère faisant face aux petites Pyrénées, sous la cloche donnée par Jehan Antoine de Bruyères en 1630. Auparavant, Michel Alegre président de l’association Ensemble pour le Calvaire avait dressé un historique de la chapelle, et adressé des remerciements en direction de l’ensemble des partenaires associés à ces réalisations.

    Un repas partagé aux abords de l’ermitage a permis de conclure une journée riche en temps forts, pour laquelle les successeurs du Sieur Joseph Fontanilles, marguillier en 1691, méritent les plus vives félicitations.

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Rassemblement avant le départ vers le chemin de croix

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Les pèlerins se sont succédés afin de donner lecture du texte de Paul Claudel, à chacune des stations du Calvaire. Gille Romero intervient au pied de la quatorzième et ultime station.  

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    L'accueil de Monseigneur Planet sur le parvis de la chapelle, aux côtés de l’abbé Raymond Cazaban

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Monseigneur Planet et l’abbé Raymond Cazaban ont célébré une messe, assistés de Françoise Avargues 

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    A l'issue de la messe, un historique de la chapelle a été présenté par Ensemble pour le Calvaire et son président

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    L'assistance attentive aux explications données par Elisa Hermer Pietri

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Sophie Guérin Gasc a proposé une analyse des créations d'Henri Guérin, apposées sur les stations : « La figuration reste symbolique, les attitudes construisent les scènes et permettent de les identifier »

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Michel Alegre tient dans sa main un des derniers sinon le dernier vestige de l'ancien chemin de croix

    ensemble pour le calvaire,monseigneur planet,abbé raymond cazaban,michel alegre

    Monseigneur Planet libéré lui aussi de son masque, sous l'œil bienveillant de la Vierge

  • Don Quichotte et Sancho Panza pressentis sur le Cours Sully

    alain poincheval,don quichotte

    Gravure de Gustave Doré

    Vendredi 18 septembre à 17 h, la municipalité chalabroise accueillera en ses murs, deux personnages nés de l’imagination du romancier espagnol Miguel de Cervantès, en présence de l’artiste Suzonpoinchevalegre (Alain Poincheval) : «  Par tous les temps l’amour, l’art et la culture, l’amitié, le rêve et l’utopie, vous permettent de traverser l’espace ».

    Ce rendez-vous avec deux compères mythiques de la littérature, s’accompagnera du dévoilement de la sculpture équestre « Don Quichotte et Sancho Panza ». En mars 2006, « la semaine Cervantès » organisée à l’initiative de Manuel Menèndez, professeur d’espagnol au collège Antoine-Pons, avait permis de célébrer le 400e anniversaire de la parution de ce roman de chevalerie. Les potaches avaient grandement apprécié la rencontre avec le plus noble et le plus simple des hommes, en quête de l’inaccessible étoile. Demain vendredi 18 septembre, le chevalier à la triste figure et son écuyer, qui chevauchent par-delà les frontières, seront de retour en Kercorb. Comme une invitation à partir à leurs côtés, à l’assaut des moulins à vent.

  • C’est la rentrée littéraire à la bibliothèque

    bibliothèque chalabre,georges-patrick gleize,noëlle danjou

    Vendredi 25 septembre à partir de 18 h, Noëlle Danjou responsable de la bibliothèque municipale propose de venir à la rencontre de l’écrivain Georges-Patrick Gleize, à l’occasion de la présentation de son 19e roman, « Même les pierres ont une histoire ». L’histoire d’un règlement de compte fratricide dans une famille de propriétaires terriens ariégeois.

    Automne 1963. Francisco Ibañez, régisseur depuis près de quarante ans du domaine du Terrefort dans l’Ariège, apprend le retour de Philippe de Saint-Geniès, personnage sulfureux ayant préféré disparaître sans laisser de trace à la Libération et frère cadet d’Arnaud de Saint-Geniès, le propriétaire du domaine.

    Francisco sait que pour son patron, qui fut pilote de l’Aéropostale, compagnon de Mermoz, puis engagé dans la Résistance, la réapparition de Philippe fera resurgir un passé qu’il a voulu oublier et dont personne de veut plus parler. Pourquoi Philippe de Saint-Geniès est-il de retour ? Pour réclamer sa part du domaine familial ? Pour régler des comptes ? Ou bien, peut-être, faire de dérangeantes révélations…

    Agrégé d’histoire, Georges-Patrick Gleize est membre de l’Académie des Arts, sciences et lettres de Languedoc. Ses romans ont pour cadre l’Ariège dont il est originaire et où il réside.

    Pour cette rentrée 2020, le port du masque sera obligatoire, du gel sera à disposition à l’entrée pour la désinfection des mains.

    bibliothèque chalabre,georges-patrick gleize,noëlle danjou

  • Le Peyrat : Catherine Robin ouvre son atelier de reliure au public

    catherine robin,au bout du fil

    Comme chaque année, l'atelier de reliure « Au bout du fil », créé par Catherine Robin, sera ouvert à l’occasion des Journées du Patrimoine. Cette année, les visites auront lieu le dimanche 20 septembre à 11 h, 14 h et 16 h.

    Le thème 2020, « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! », se prête particulièrement bien à la découverte de l'atelier. En effet, c'est dans le cadre d'une reconversion professionnelle qu'il a été créé. Après quelques années d'apprentissage et le CAP en poche, Catherine Robin se lance dans cette passionnante entreprise : redonner une seconde vie aux livres anciens et prolonger celle des livres récents. Elle intervient dans tous les secteurs de la reliure : restaurations des livres abîmés, reliures de création pour les livres neufs, reliures administratives pour les mairies, communautés de communes, syndicats… créations de papeterie originale et formation (stages occasionnels, cours réguliers). Tout se fait à la main. Le dimanche 20 septembre est donc l'occasion de découvrir tout le potentiel que recèle la reliure en tant que patrimoine, savoir-faire d'aujourd'hui, outil d’apprentissage et source d’inspiration pour l’avenir.

    Les visites sont gratuites et respecteront les consignes sanitaires. Il faut s'inscrire, car le nombre de participants est limité, au 06 41 37 17 49 (Le Moulin, 09600 Le Peyrat).

    catherine robin,au bout du fil

    La couture en reliure

  • Journées européennes du patrimoine au Musée du Quercorb

    La musique s’invite au verger, samedi 19 et dimanche 20 septembre, à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Le musée du Quercorb ouvre gratuitement ses portes, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h. L’occasion de découvrir ou redécouvrir les collections du musée, avec les savoir-faire locaux, le travail du jais, du peigne en bois ou encore celui des esquilhas, et bien sûr de plonger dans l’univers médiéval avec les troubadours, la reconstitution des instruments de musique médiévaux.

    Dimanche 20 septembre à 17 heures dans le verger du musée, Beatritz et Myliame proposent un voyage dans le temps et l’espace à travers des chants et polyphonies archaïques et sacrées des peuples occitans : Rencontre avec l’histoire, l’âme et la musique des Terres du sud de l’Europe, en résonance avec les troubadours, les cathares et sorcières-guérisseuses du Moyen-Age. Chants de prière, de montagne ou de danse-transe, et d’inspirations spontanées.

    musée du quercorb,beatritz,myliame

    Beatritz Lalanne (photo) pratique les chants et danses traditionnelles d’Occitanie « depuis son adolescence, suite à la résurgence de voix en elle. Comme une parole de la terre et de ses peuples, un chant de la femme, de son cœur et de ses entrailles cherchant à s’ouvrir et à s’offrir à nouveau. Paroles enfouies dans sa lignée familiale et dans ces Terres d’Oc, à la croisée des grands courants spirituels et artistiques d’Occident et d’Orient ». Depuis, elle ne cesse d’associer corps, souffle, et conscience à son chant qui se souhaite chemin de retrouvailles et de dépassement.

    Après un premier répertoire de compositions, Myliame Lorrain s’est plongée dans les chants occitans. Inspirée par l’envie de retrouver et de faire vivre l’héritage de ses ancêtres, de sa terre et de nos campagnes, elle s’est d’abord tournée vers des chants traditionnels à danser, issus de collectages, puis vers des chants de plus en plus anciens, jusqu’à interpréter les troubadours. Depuis 2016 elle approfondit et partage ses connaissances sur l’héritage occitan au musée du Quercorb (des Troubadours) et au château de Puivert (Visites guidées et chantées).

    Béatritz (chant, shruti box, danse) sera accompagnée de Myliame (récit, chant, tambour, tambourin à cordes). Ainsi, les vibrations réunies de Béatritz et Myliame transporteront l’auditoire au cœur de notre corps, auprès de nos mémoires, reliées aux terres, aux joies et aux cieux de nos Ancêtres.

    Le concert se déroulera dans le verger du musée (dans la grange du musée en cas de mauvais temps).

  • Le plurilinguisme au programme de l’Upek

    upek,christian lagarde

    Ce vendredi 11 septembre à 20 h 30 sous la halle, place Espérance-Folchet, l’UPEK (Université populaire en Kercorb) propose une conférence animée par Christian Lagarde, sur le thème des enjeux du plurilinguisme.

    Professeur émérite de linguistique hispanique de l’Université de Perpignan-Via Domitia, Christian Lagarde oriente ses recherches vers les thèmes de sociolinguistique en domaine hispanique, catalan et occitan.

    L’entrée est gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. Si la météo n'est pas clémente, il est recommandé de bien se couvrir. Les gestes barrières seront respectés, chaises à un mètre de distance et gel disponible. Pour contacter l'équipe du CA d’Upek, le courriel : upek11@laposte.net ou le blog : http://upek.over-blog.com

  • Un jour, une image

    Dans l'objectif de Maurice Mazon, un compagnon à quatre pattes qui aurait pu inspirer Tex Avery. Vers la fin des années 1940, Droopy déambulait déjà sur le pavé chalabrois. 

    maurice mazon

    « You know what ? ... I'm the hero »