Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était hier - Page 5

  • C’était hier : Municipales : une première liste connue

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 10 février 2001.

    municipales chalabre 2001Jacques Montagné se présente pour un nouveau mandat avec une nouvelle équipe (Photo archives, Février 2001).

    Candidat aux élections municipales, Jacques Montagné maire sortant communique : « Durant six ans Chalabre a vécu un rythme soutenu de développement. Efforts en direction de l’enfance, des personnes âgées, du sport, du secteur associatif, de l’habitat, de l’économie créatrice d’emploi. Il convient aujourd’hui de continuer l’effort. Une nouvelle équipe municipale sera présentée à vos suffrages le 11 mars. Neuf nouveaux conseillers municipaux y figurent. Les grands axes pour 2001-2007 seront : création d’un réservoir et aménagement d’un réseau d’eau potable sur le secteur Bourdil-Bon-Accueil. Rénovations et aménagements divers de la station d’épuration et du réseau du tout à l’égout. Création d’un lotissement à Bon-Accueil. Poursuite de l’aménagement du centre ville. Création d’un terrain de sport pour les scolaires. Aménagement en centre ville de l’espace Franzone en espace inter-associations (bureaux, salles de réunions, salles d’activités).

    Pour permettre au conseil municipal actuel la poursuite du développement, vous devez Chalabroises et Chalabrois, choisir et soutenir la liste entière sans panachages pour l’équipe suivante. Photo ci-dessous, de gauche à droite et de bas en haut : Geneviève Calvet, 64 ans, retraitée. Olivier Serrus, 43 ans, attaché commercial. Raymonde Chopineau, 71 ans, retraitée de l’enseignement (conseiller municipal sortant). Christian Courdil, 54 ans, retraité de la gendarmerie. Jeanne Farré, 57 ans, agricultrice (CMS). Philippe Razeyre, 38 ans, commerçant. Jacques Montagné, 64 ans, maire, conseiller général, président de la communauté de communes, retraité. Francis Canal, 48 ans, ouvrier d’usine-contremaître (CMS). Marie-France Escande, 44 ans, commerçante (CMS). Philippe Lara, 22 ans, comptable. Francis Fernandez, 53 ans, ingénieur. Michel Alègre, 54 ans, agent SNCF. Nathalie Sanchez, 32 ans, mère de famille, déléguée parents d’élèves. Roger Rosich, 41 ans, secrétaire général communauté de communes (CMS). Absente sur la photo, Jeannine Boulbès, 61 ans, retraitée, présidente d’association.

    municipales chalabre 2001

  • Un jour, une image

    A l’heure où une bactérie s’acharne à éclipser la moindre rencontre sportive, retour vers les années 1950, quand la colline de Roquefère se contentait d’éclipser le soleil. Offrant la voie libre aux ruminants locaux, invités à brouter un peu de la pelouse du stade Jean de Mauléon. Cadrée dans l'objectif de Maurice Mazon, notre vache ainsi immortalisée semble évaluer la distance qui la sépare des pagelles (les poteaux de rugby pour les non initiés). 

    maurice mazon

    Photo Maurice Mazon

  • C’était hier : Une première cape bien méritée pour Benoît Baby

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 9 février 2001.

    benoît babyBrillant sportif, Benoît Baby (à gauche) a plusieurs cordes à son arc (Photo archives, Février 1996, section de tir à l’arc du foyer d’éducation populaire au gymnase).

    Après le stage de sélection effectué en janvier dernier au Creps de Toulouse, notre jeune rugbyman Benoît Baby a décroché le sésame lui permettant d’intégrer l’effectif de l’équipe de France des Moins de 18 ans. Assurément une belle promotion pour Benoît qui sera le samedi 17 février prochain à Dax, où il instrumentera au poste de centre face à la formation du Pays de Galles. Cette rencontre « à domicile » précédera deux déplacements outre-Manche, le 10 avril à Exeter (G.B) et le 21 avril en Irlande. Invité à porter le maillot frappé du coq tricolore, Benoît Baby perpétue dans le même temps une belle tradition familiale. En effet, Pierre son grand-père fut un élément clef de l’USC des années 1940, tout comme le fut son père Jean-Claude, brillant arrière de l’USC des années 1970, et son frère Stéphane, actuel défenseur de classe de l’US Kercorb.

    benoît baby

    De gauche à droite. Accroupis : Pierre Baby, René Escande, François Calvet, Jean-Joseph Romero, René Maugard, Joseph Murillo, François Lopez. Debout : Raymond Gabanou, Jean Mazon, Antoine Escande, Tanette Hernandez, Paul Bigou, René Salinas, Marcel Lagarde, Pépé Villena (Photo Maurice Mazon).

    benoît baby

    De gauche à droite. Debout : Francis Amouroux, Richard Conte, Alain Arnaud, Michel Bedin, André Lafage, Francis Romero, Michel Francès, Christian Bedin, ? Garcia, Jacques Fonta, Guy Ilhat, Raymond Fort, Jacques Montagné. Accroupis : Henri Rouby, Jean-Claude Baby, Philippe Taruffi, Thierry Noy, Francis Vila, José Sanchez, Patrick Séris, Pascal Pizon, Jean-Noël Carbonnel.

  • C'était hier : Les rugbymen mis en échec à Castelginest

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 9 février 2011.

    uskbp xv,castelginest xvAlexis Bénet et ses partenaires visaient la passe de quatre (photo archives, Octobre 2010, USCKBP vs SC Montastruc La Conseillère, défaite 15 à 24).

    La quatrième journée retour du championnat de 2e division de Midi-Pyrénées, disputée dimanche 5 février dans la banlieue nord toulousaine, a vu les quinzistes de la vallée de l’Hers mettre un genou à terre et manquer la passe de quatre. Sur le score de 27 à 19 (mi-temps 15/7), les locaux du RC Castelginest s’imposent au terme d‘un très crispant chassé-croisé.

    Dès le coup d’envoi sifflé par Thierry Sanchez, l’entente Kercorb-Bastide-Peyrat ouvre une brèche dans le dispositif du RC Castelginest et inscrit un premier essai signé Fabrice Calvène, transformé par Olivier Carbonneau (0/7). L’entame est parfaite mais sera de courte durée. Une mauvaise inspiration dans le jeu au pied va offrir trop de ballons de contre à des « bleu et jaune » qui réduisent la marque grâce à un drop claqué à la 18e minute. De percussions en percussions, les solides attaquants du RCC ajoutent un essai transformé à la 29e minute (10/7). Bis repetita à la 41e et les Castelginestois mènent 15 à 7 à la pause.

    Les partenaires de capitaine Carbonneau vont reprendre le jeu tambour battant et inscrire deux essais aux 52e et 60e minutes. C’est d’abord Lucas Mercadier qui passe la ligne (15/12), avant que Jérémy Roncalli, servi sur un plateau par un Damien Hillat altruiste, ne remette son équipe dans le sens de la marche (15/19). Entre temps, Jean-François Pichéric a écopé d’un carton rouge et quitté l’aire de jeu. Le RCC va repasser devant moins de cinq minutes plus tard avec un nouvel essai (20/19), tandis que les « bleu-blanc-rouge » ratent une pénalité en coin et laissent passer leur chance (78e). Les locaux mettent un point final à la rencontre en inscrivant un essai transformé dans les arrêts de jeu (27/19).

    Le quinze de Xavier Pinho-Teixeira et Jean-François Laffont marque le pas mais reste cinquième, au terme d’un match qui a toutefois permis à Alexis Bénet présent au four, au moulin et en touche, de se mettre en évidence. Prochain rendez-vous dimanche 13 février au stade Jean Costes du Peyrat, avec la réception du RC Eaunes, nouveau leader de la poule après son succès sur l’Entente Calmont-Cintegabelle-Mazères (27/21).

    uskbp xv,castelginest xv

    Photos archives, 9 janvier 2011, Stade Jean-Costes, USCKBP vs Rugby Club Lavernose-Lacasse, victoire 17 à 12

    uskbp xv,castelginest xv

    uskbp xv,castelginest xv

  • Saint-Sébastien et l'ordonnance de police

    mairie de chalabre

    Elle est datée du 15 janvier 1819, l’ordonnance de police retranscrite ici est signée par Jean Baptiste Clavel, adjoint au maire.

    « Le maire de la Ville de Chalabre, dans la vue de prévenir les plaintes résultant des rixes et des désordres qui ont lieu ordinairement à la distribution du pain d’aumône qui se fait tous les ans dans cette ville le jour de St Sébastien ; vu d’ailleurs que la foule qui se presse avec tant de confusion à cette distribution pourrait causer encore de plus fâcheux accidents.

    Après en avoir conféré avec M. le curé de cette paroisse et pris à cet égard ses sages conseils (ndlr : curé Boyé).

    Arrête :

    Art. 1er = La distribution du pain d’aumône qui se fait à Chalabre le jour de St Sébastien se fera à l’avenir simultanément dans les deux églises de St Pierre et de la ville ;

    Art. II = Les hommes seront reçus à l’Eglise de St Pierre ; les femmes et autres personnes du même sexe à l’Eglise de la ville ;

    Art. III = Il est défendu aux hommes et aux individus de ce sexe de se présenter à l’Eglise qui ne leur est point assignée et réciproquement aux personnes de l’autre sexe de se présenter à l’Eglise de St Pierre où se fera l’autre distribution ;

    Art. IV = Les contrevenants au présent règlement seront privés de l’aumône et seront en outre poursuivis devant le tribunal de police pour la condamnation aux peines et amendes par eux encourues par le seul fait de la contravention sans préjudice des peines plus fortes dont ils pourraient se rendre passibles s’ils donnaient lieu à quelques désordres ;

         Fait à Chalabre le 15 janvier 1819         L’adjoint Clavel »

    Dans l’introduction d’un travail d’archives achevé en janvier 1989 et portant sur les confréries de St Sébastien et St Blaise, Malou Saddier écrit : « Le monde chrétien a conservé au cours des siècles des traditions dont une partie seulement demeure parfois. Séparée de son contexte, elle apparaît alors assez énigmatique et, si l’on s’étonne de quelques coutumes, les gens se réfèrent à des souvenirs de petite enfance où au coin du feu, les aïeux égrenaient leurs souvenirs. A Chalabre, dans l’église de la ville,…/… les deux chapelles à droite et à gauche du chœur étaient le siège de deux confréries, celle de St Sébastien et celle de St Blaise ».

    mairie de chalabreSaint Sébastien né à Narbonne aux environs de l’an 250 de notre ère, était entré dans le métier des armes, avant de devenir l’un des favoris de Dioclétien. Ce dernier le fit mettre à mort pour avoir clamé sa croyance envers Jésus-Christ, mais l’histoire dit que l’empereur obtint laborieusement gain de cause. Saint-Sébastien d’abord transpercé de flèches sera miraculeusement sauvé une première fois, un peu plus tard assommé dans un cirque et jeté dans une fosse, enfin, mis à mort le 20 janvier 288, avant que sa dépouille ne soit ensevelie dans les catacombes. Comme le précise Malou Saddier dans son ouvrage, « peut-être est-ce pour ce courage, et ces manifestations de la providence dans tous les cas désespérés que Sébastien a pu supporter et vaincre, qu’on l’invoque dans les moments critiques, contre la peste, les calamités, contre les maladies contagieuses ».

    Au chapitre des témoignages recueillis au pied de la cheminée, celui rapporté dans l’ouvrage de Malou Saddier : « Il y eut une terrible épidémie dans les troupeaux et le bétail des fermes de Montjardin. La désolation régna bien vite dans les familles de ces laborieux agriculteurs, puis, suivant l’élan du propriétaire de la ferme Cazalens, les fermiers de ladite commune offrirent chacun un sac de blé pour faire des petits pains de Sébastien. Et la peste disparut, ce qui renforça la vénération des gens du Kercorb pour Saint Sébastien».

    Sources « Confrérie de St-Sébastien et St-Blaise », de Marie-Louise Saddier, Imprimerie Barrère à Laroque-d’Olmes, Janvier 1989.

    mairie de chalabre

    Détail de la voûte de la Chapelle St Sébastien (Notre-Dame Chalabre)

  • Football : Le FCC poursuit sa route en coupe

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mardi 8 février 2011.

    fc chalabre football,usa pezensFabien Conte et le FCC ont validé leur billet pour les quarts (Photos archives, Février 2011).

    Le stade Lolo Mazon accueillait dimanche 6 février un huitième de finale de coupe Georges Favre opposant le FC Chalabre à l’USA Pezens. La rencontre marquée par une rare multiplication de cartons verra chaque formation terminer à neuf, avec une qualification chalabroise décrochée sur la marque de 2 à 1 (score acquis à la mi-temps).

    Le premier quart d’heure clairement à l’avantage des visiteurs permettra à Fabrice Rosich de multiplier les parades et de retarder une échéance qui interviendra à la 29e minute. Un ballon perdu sur l’aile droite va naviguer jusqu’aux dix-huit mètres, occasion convertie par les Pezénois (0-1). Les partenaires de Fabrice Canal qui sortaient la tête de l’eau accusent le coup mais finissent par porter le danger dans le camp « rouge et noir ». Une grosse faute du dernier défenseur vaut aux visiteurs de se retrouver à dix tandis que le coup-franc qui suit est renvoyé par le montant droit (31’, photo ci-dessous).

    fc chalabre football,usa pezens

    A la 36e minute, une main pezénoise dans la surface est sanctionnée par un carton blanc, et un pénalty que Gerry Smith va convertir en deux temps (1-1). Les deux formations sont à égalité mais c’est à nouveau le FCC qui se montre dangereux et un lob enroulé par Aurélien Moralès échoue une fois encore sur le poteau. Le FCC va finalement profiter de sa supériorité numérique pour virer en tête juste avant la pause, grâce à un retourné victorieux signé Aurélien Moralès, à la conclusion d’un excellent travail de Fabrice Canal sur le flanc gauche (2-1).

    La deuxième période voit des Pezénois toujours réduits à dix, cravacher pour refaire leur retard tandis que Sylvain Dumons continue à mettre le feu dans la défense visiteuse. A la 56e minute, Romain Cantos écope à son tour d’un rouge, à la 62e Fabrice Canal frappe la transversale, à la 65e Pierre-Luc Fiole arbitre de champ sort un nouveau carton rouge et Pezens perd un nouvel élément. A la 83e minute Hugo Defernez part lui aussi à la douche, tandis que Pezens rate la balle d’égalisation à la 86e minute. Trois minutes d’arrêts de jeu ne suffiront pas aux pensionnaires de promotion honneur, écartés de la course aux quarts par les joueurs du président Raymond Dumay, à créditer d’une prestation sérieuse et énergique.    

    Samedi 5 février en coupe de district, Philippe Gérard et les Moins de 13 ans en déplacement à Grèzes-Herminis se sont qualifiés face à l’Olympique Club Carcassonnais II, sur le score de 6 à 1, buts de Redouane Van de Kerkhove (2), Oliver Brown (2), Julien Ferrier et Ben Evenden.

    fc chalabre football,usa pezens

    fc chalabre football,usa pezens

    fc chalabre football,usa pezens

    fc chalabre football,usa pezens

    fc chalabre football,usa pezens

    Guy et Patrick, inconditionnels des joueurs en bleu

  • Un jour, une image

    Il arrive que la rue du Pont-de-l'Hers fasse souvent la une, c'est à dire chaque fois que nos trois cours d'eau décident de concert, de sortir de leur lit. Cette fois pourtant, l'actualité réside au n° 8 de cette même rue, où l'on peut voir deux enfants s'adonnant avec un plaisir évident, aux joies de la bicyclette. Grâce à un clin d'œil du riverain David Compston, à l'adresse d'un des rois du street art.

    Dave Banksy 003.jpg

    Il est permis d'imaginer que ce mur, il y a bien longtemps, fournissait déjà un appui aux bicyclettes des ouvrières employées dans les ateliers qui se trouvaient là (photo ci-dessous, Maurice Mazon). Actives entre les murs d'une grande bâtisse désormais restaurée, et qui accueille aujourd'hui encore, son lot de cyclistes.

    david compston,rue du pont-de-l'hers

    De gauche à droite. 1er rang : Eléonore Viviès (2e), Lucile Amat (3e), Simone Raynaud (5e), Raymonde Biard (6e), Jeanne Courrent (8e), Jeanne Roncalli (9e).

    2e rang : Andrée Mazon (1ère), Jeannette Saurat (3e), Simone Vidal (4e), Jeannette Gérard (5e), Josette Nuevo (7e).