Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre - Page 2

  • C'était hier : Une nouvelle équipe pour Kercorb Patrimoine

    L'article mis en ligne avait paru dans l'Indépendant, édition du lundi 17 octobre 2011

    kercorb patrimoineL’initiation au dépiquage par piétinement humain fait partie des animations proposées (Photos archives, septembre 2011).

    L’assemblée générale annuelle de l’association Kercorb Patrimoine se tenait dernièrement dans les locaux du siège social de la Bâtisse. Le bilan d’activités permettait de revenir sur le réel succès obtenus par les nombreux stages et randonnées régulièrement effectués. Poterie, vannerie, fenaison, ateliers participatifs, promenades à la découverte de l’oppidum de la Terre-Blanche, battage de céréales, autant d’activités qui auront été animées par Frédéric Paillard, chaleureusement remercié par l’assemblée. Après l’annonce d’un bilan financier positif, le bureau démissionnaire confirmait son retrait définitif, à l’exception de Christine Fédérico et Frédéric Paillard, reconduits respectivement aux postes de secrétaire et d’animateur. Mireille Lorrain devient la nouvelle présidente de Kercorb Patrimoine, Eva Kasper se voit confier le poste de trésorière.

    Si le programme 2012 est en cours d’élaboration, une nouvelle activité est d’ores et déjà en place. Chaque jeudi après-midi de 14h à 18h, un atelier de vannerie paysanne est proposé au tarif de 10 € la séance. Les stagiaires qui n’auront pu terminer leur ouvrage durant les habituelles sessions de fin de semaine, pourront le faire gratuitement lors de ces séances hebdomadaires. Par ailleurs, il est rappelé qu’un DVD intitulé « Mystérieux Kercorb », regroupant photos aériennes et photos insolites de lieux méconnus du pays chalabrais, est en vente au prix de 10 €. Un nouveau stage est prévu le dimanche 22 octobre, consacré à la confection d’un petit panier rond en osier. Pour tout renseignement concernant les prochaines activités, les nouveaux tarifs et les conditions d’adhésion, contacter Frédéric Paillard au 06 33 55 14 80 ou à la Bâtisse, 15 avenue de Lavelanet.

    kercorb patrimoine

  • Au revoir Michel

    michel kolodziejskiJeudi 7 octobre, un dernier hommage était rendu à Michel Kolodziejski, décédé à Chalabre à l’âge de 59 ans. Originaire du département des Bouches-du-Rhône, Michel était né le 20 juin 1962 à Rognac, où il avait vécu une enfance entourée de ses parents, de ses frères Gérard, Philippe, Serge, et d'une grande famille.

    Ses premières années seront rythmées par la passion du football, Michel est un inconditionnel de l’Olympique de Marseille, mais aussi un amoureux de la mer, des calanques, et des parties de pêche sur l'étang de Berre. A la faveur de vacances familiales, Michel et les siens découvrent le Chalabrais et c’est ainsi qu’il tombera amoureux de ce beau pays de Kercorb, de ses montagnes et de ses forêts. C’est là qu’il choisi de poursuivre sa vie professionnelle, et au détour d’un de ces pommiers qui fleurissent dans les Vergers de La Galante à Sonnac-sur-l’Hers, il fait la rencontre de Martine Canal, belle jeune femme pétillante. L’occasion pour Michel de se découvrir une deuxième famille au sein de laquelle il est accueilli à bras ouverts. En 1985, Michel et Martine officialisent leur union par le mariage, leur jeune foyer s'enrichira de la venue au monde de deux garçons, Yoann et Thomas.

    Amoureux de la nature, Michel avait trouvé son épanouissement au plus proche de la terre et cultivait de nombreuses amitiés dans la sphère de la pomiculture locale. Il travaillait également au cœur des forêts avoisinantes, avec un engouement qu’il avait réussi à transmettre à ses deux fils. Qui dit bois dit aussi champignons, dont il était un fervent prospecteur, en même temps qu’un grand amateur de musique. Au gré des rencontres, Michel se montrait toujours prévenant, la main sur le cœur il portait une attention particulière à ses nombreux amis. Michel laisse le souvenir d’un homme très attachant, profondément marqué par la disparition de son fils Thomas, survenue en juillet 2017.

    En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Martine, à son fils Yoann, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • C’était hier : L’école Louis Pergaud a, au total, perdu cinq postes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 16 octobre 2011.

    L’occupation des locaux par les parents et le soutien des élus locaux, au printemps dernier, n’ont pas évité les suppressions d’emploi.

    école louis-pergaud chalabreLa mobilisation du printemps dernier est restée lettre morte (photo archives, 28 mars 2011).

    Six semaines après que les élèves aient été invités à rejoindre leurs pupitres à l’école primaire, le souvenir d’un printemps 2011 marqué par les grèves et l’occupation des locaux de la place Salvador Allende est toujours présent dans les têtes. La forte mobilisation des parents et des élus avait alors laissé espérer le maintien d’un poste d’enseignant, menacé aux raisons d’une logique comptable. Vaine espérance au final.

    96 élèves dans 4 classes     En cette rentrée 2011-2012, la situation n’a pas cessé d’inquiéter, car à la suppression d’un poste d’enseignant, est venue s’ajouter la suppression de quatre autres postes, répartis entre vie scolaire et ABCD. Avec un effectif de 96 élèves pour quatre classes, Hélène Péricot directrice de l’établissement s’est vue dans l’obligation de doubler, voire tripler les niveaux,  comme cela a été le cas pour les tout petits. L’équipe enseignante ayant assuré cette nouvelle rentrée est composée de Stéphanie Barthe (Petite section), Hélène Péricot (CP), Chantal Tisseyre et Muriel Noy (aides maternelle), et pour le primaire, Isabelle Boulbet (CE1 CE2)  et Julie Mathon (Cm1 Cm2), qui remplace Delphine Giraldo, en congé maternité.

    L’établissement poursuit sa mission d’éducation, et a engagé plusieurs projets pédagogiques, avec notamment la célébration du centenaire de la parution de la « Guerre des Boutons », écrit est-il besoin de le rappeler, par l’écrivain comtois Louis Pergaud. Ateliers et jeux d’enfants d’autrefois ont ainsi été programmés, autour du thème repris tout dernièrement à l’écran et plutôt deux fois qu’une. Une sortie cinéma est d’ailleurs prévue très prochainement, qui permettra de découvrir une nouvelle version cinématographique de ce chef d’œuvre. L’occasion pour les petits écoliers de Louis Pergaud de faire l’école buissonnière, et d’apprécier quelques scènes d’anthologie agrémentées de répliques devenues célèbres, comme celle délivrée par le dénommé La Crique : « Dire que, quand nous serons grands, nous serons peut-être aussi bêtes qu'eux ! ». Une invitation aux parents est lancée par l’équipe enseignante, afin qu’ils participent à leurs côtés à l’ensemble des activités proposées.

  • C'était le temps des Chupa Chups

    Une journée du mois de mars dans la cour du lycée mixte de Limoux. Nos jeunes Chalabroises apprécient les gaietés de l'internat, et les Chupa Chups, en vente au foyer.

    Mars Foyer Lycée Limoux.jpg

    De gauche à droite, debout, Suzanne Cuesta, Paulette Rougé, Dominique Gérard. Assises, Danièle Manens, Mathilde Ilhat

    (Photo collection Mathilde Ilhat)

  • Une rentrée sous le signe du spectacle au collège

    collège antoine-pons,thaïs trulio,simon filippi,julien vasnier claire perraudeauLes 5e écoutent les yeux fermés, la comédienne Claire Perraudeau qui leur raconte une histoire.

    En ce début d’année scolaire, les élèves d’Antoine-Pons rattrapent le temps perdu après les multiples confinements. Ils ont d’abord accueilli la Cie « Sons de toile » qui a présenté son spectacle « Zou ! », un spectacle participatif de percussions corporelles qui est basé sur l’interaction entre les comédiens Simon Filippi et Julien Vasnier avec le public. Cette intervention organisée en partenariat avec l’association La Claranda a permis aux élèves de voir en pratique des techniques présentées et enseignées par leur professeure d’éducation musicale, Pascale Sicard.

    Ce mardi, les élèves de 5e et de 6e ont pu découvrir le dernier spectacle de la Cie « L’hiver nu »  au lac de Montbel. Ce spectacle a été précédé d’un atelier co-dirigé par les comédiennes Thaïs Trulio et Claire Perraudeau durant lequel les élèves de 5e se sont initié à la création de marionnettes avec des objets de récupération. Un exercice qui leur a permis à la fois de donner une apparence et une histoire à leur personnage.

    Mais ce n’est pas fini, les 4e privés de pièce de théâtre l’an passé pour cause de confinement, ont enfin pu voir une adaptation d’Hamlet, spécialement montée par l’ATP de l’Aude, et jouée en établissement le vendredi 8 octobre dernier.

    Une rentrée sous le signe du spectacle qui inaugure de beaux projets à venir au collège Antoine-Pons.