Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre - Page 2

  • C'était hier : Les vendanges sont terminées sur la plaine de l’Hers

    L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 20 octobre 2008.

    ildevert boussioux,rené boussiouxRené Boussioux (à gauche) et sa « colle » familiale ont rentré le Merlot (photo archives, Octobre 2008).

    Avec l’arrivée de l’automne, Sonnac et la plaine de l’Hers dominées par les ruines du château de Balaguier voient leurs pommiers pris d’assaut par des cueilleurs qui en auront bientôt terminé avec la récolte 2008. Perdu au milieu de ces plantations qui s’étendent à perte de vue, un petit lopin de terre résiste à l’usure du temps et continue à donner bon an mal an de belles grappes de raisin. Dernière vigne du village, ses souches avaient été plantées en 1947 au lendemain de la deuxième guerre mondiale par Ildevert Boussioux, père de René. Elles donnaient alors un vin hybride qualifié d’excellente « piquette » mais apprécié avec le respect qui s’impose à l’égard de tout produit du cru.

    Au fil des vendanges et entre deux journées de travail dans les pommiers, René rénovera le clos familial grâce à un cépage bordelais bien connu sous le nom de « Merlot ». L’opération de réhabilitation durera de 1995 à 2001 et cette vigne prodigue à présent un estimable nectar. Implanté à quelques mètres seulement de l’atelier public où Aristide Peyronnie « le brulou de vi » pratique l’hiver venu son délicat ministère, le carré de vigne recevait dernièrement la visite d’une « colle » emmenée par René. Au terme de la vendange traditionnellement assurée par les cinq enfants d’Ildevert Boussioux, un tombereau garni a rejoint la cave coopérative de Routier, chargée de la vinification. Cette année la récolte a été moyenne à faible, pour un degré de 11,5. Hottes et sécateurs ont à présent été rangés, en attendant un nouvel hiver et une nouvelle taille de sarments.

  • Puivert : Atelier d’écriture avec l’association Amotissée

    Amotissée Sigrid Solveig.jpgLa MJC propose un atelier mensuel d’écriture créative, animé par Sigrid Solveig un lundi de chaque mois, de 14 h à 16 h 30 (22 octobre, 19 novembre, 17 décembre). Cette activité nouvelle propose d'aborder l'écriture de manière ludique et  décontractée. Par des propositions multiples, « il s’agira d’éveiller sa créativité, s'autoriser à laisser courir sa plume, s'étonner des traces laissées, partager, et peu à peu découvrir son écriture singulière, l'accueillir, être soi ».

    A partir d’images, de mots, de textes d’auteurs, de mises en scène, plusieurs propositions se succèderont pendant la séance, permettant que l'écriture se déploie. Aucune compétence littéraire n'est nécessaire pour participer à cet atelier, « Il s'agit de laisser son imaginaire embarquer vers de nouvelles rives » (13 € l'atelier, 15 € non adhérents MJC).

     

  • Grandes manoeuvres sur le cours Sully

    caserne jean-cabanierDernières consignes avant l’irruption dans une atmosphère enfumée.

    Les effectifs du centre de secours Jean-Cabanier étaient mobilisés samedi 6 octobre, à l’occasion d’un exercice destiné à mettre en pratique les techniques opérationnelles, lors d'un incendie d'habitation. Cette manœuvre devait également permettre aux soldats du feu de s’approprier le nouvel espace que constitue le cours Sully, entièrement recréé depuis janvier.

    Le scénario préparé par l'encadrement du centre sous la supervision du lieutenant Jean-Marie Lafitte, consistait en un départ de feu au premier niveau d'une habitation traditionnelle de village, avec prise en charge de trois victimes. Des mises en situations qui permettent de valider,  de maintenir, et d'améliorer les acquis de chaque intervenant, présents sur le terrain avec trois engins pompes, une ambulance et un véhicule de commandement.

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanierDe plus, les dix-neuf sapeurs-pompiers volontaires du centre du  Kercorb ayant pris part à cette formation, ont bénéficié de la participation du commandant Julien Saddier (photo ci-contre), nouvellement intégré au Sdis 09. Une présence très appréciée d’autant que son débriefing aura incontestablement apporté une réelle plus value, ce pourquoi ils le remercient. Un grand remerciement également à la CdC des Pyrénées audoises pour le prêt des locaux (ancien District), et à Jean-Jacques Aulombard, maire et présent sur les lieux.

    caserne jean-cabanier

    L’occasion de rappeler que le centre de secours est confronté à de grandes difficultés, lors des missions en journée, difficiles à assumer par manque d'effectif disponible. Un appel au recrutement est lancé, les candidats peuvent prendre contact au  06 76 45 16 18. Et si ce nouvel exercice a été mené à bien, il a été empreint d’une morosité certaine, à écouter les bénévoles du centre Jean-Cabanier : « Après la disparition  des services public de proximités,  des médecins de campagne, il serait bien dommage de voir disparaître le seul service public basé sur le volontariat et qui est depuis des lustres  aux services de la population de notre ancien canton : doit on se faire à l'idée sans réagir qu'il sera bientôt la règle d'attendre des secours qui viendront de Quillan, Limoux ou Espéraza ? »

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

  • Le Circuit Elles’ Tennis a fait escale en Kercorb

    Elle's Tennis 2018 002.JPGLes lauréates en excellente compagnie.

    La 2e édition du Circuit Elle’s Tennis, compétition homologuée et placée sous l’égide de la Ligue Occitanie, tendait ses filets samedi 6 octobre, dans le cadre des installations du TC du Chalabrais. Sur la base d’un nouveau concept, il s’agit d’un tournoi multi chances (TMC) qui met aux prises sur une ou deux journées, huit ou seize joueuses, sûres de disputer chacune au moins trois matches. Avec une innovation puisque chaque rencontre se joue en deux sets de quatre jeux, et un super tie-break en dix points, si nécessaire.

    Elle's Tennis 2018 003.JPG

    Ce premier tournoi exclusivement féminin aura été une réussite, sous un beau soleil, la combativité le disputant à la convivialité, pour une superbe ambiance sur et autour des courts du lac. Sous la supervision du président Bruno Carbonnel, le tableau final affichait les résultats suivants : Vainqueur Mirana Ratsimbazafy du TC Saint-Sulpice-sur-Lèze (30-1), finaliste Handé Noyan de Villemoustaussou (30-1). Demi-finalistes Fany Birba et Manon Gimenez du TCC, avec la participation notable de Laurie Puerto, Laetitia Guilhemat, Chloé Gesta, Roxane Marty, également sociétaires du TCC. Epreuve au long cours, le TMC prendra fin en septembre avec un Master réunissant les seize meilleures joueuses pour l’ensemble des tournois.

    Elle's Tennis 2018 001.JPG

  • Loto de la crèche

    L’association Vanille et Chocolat, qui gère les services multi-accueil de Chalabre (crèche Vanille et Chocolat) et Sainte-Colombe-sur-l’Hers (crèche Les Petites Bulles), organise un loto dont la recette permettra d’acheter du matériel pédagogique pour les enfants (vélo, tracteur, toboggan, poussette et jouets...). Cette animation aura lieu le samedi 13 octobre prochain à 20 heures au théâtre Georges-Méliès de Chalabre (ouverture des portes 19 h). Il sera possible de loter par ordinateur, les personnes qui le souhaitent peuvent se faire connaître à la crèche ou prendre contact à l’adresse suivante : virginie.chalabre@gmail.com

    10 € les trois cartons, 18 € les six (seize quines, quatre gros lots, une consolante, buvette, gâteaux, crèpes). Des bons sont disponibles au Vival. Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 07 87 77 84 32 (laisser éventuellement un message). L’association Vanille et Chocolat vous attend nombreux !

    vanille et chocolat

    Photo archives Noël 2014 à la crèche

    Spectacle « Magic bibulles »

  • Football : Le FCC II s’impose à Salles-sur-l’Hers

    Dimanche 7 octobre, les deux formations seniors se déplaçaient à Salles-sur-l’Hers, dans le cadre du championnat de l’Aude. En ouverture, les réservistes du FCC II l’ont emporté face aux locaux sur la marque de 4 à 2. Avec des buts signés Alban Borie, Roman Hochard et Tony Bousquet, auteur d’un beau doublé, les réservistes s’installent à la 3e place du classement général de D4 (2e division). Après avoir signé deux victoires (Le Cougaing et Salles-sur-l’Hers) contre une défaite (ES Fanjeaux), les doublures du team fanion ont déjà trouvé leurs marques, dans un excellent état d’esprit.

    A 15 h, Habid Koudad donnait le coup d’envoi du match opposant le FCC I à l’US Salhersienne I. Et au final, un nouvel après-midi placé sous le signe des occasions manquées, conclu sur un score de parité 2 à 2 (mi-temps 1-0). Les Chalabrois attaqueront pied au plancher avec une frappe de Sylvain Dumons sur la barre transversale, mais dix minutes plus tard, une erreur de marquage du FCC permet à Salles-sur-l’Hers d’ouvrir la marque (1-0).

    Dès la reprise, un FCC animé des meilleures intentions va égaliser par Christopher Gomez dont la balle lobée trompe le gardien orange. Le onze drivé par Fabrice Canal prendra ensuite l’avantage sur un penalty transformé par Gianni Gruchet, mais les Salhersiens trouveront la faille pendant les arrêts de jeu, grâce à une tête au second poteau à la 92e minute. L’arbitre renvoyait les deux formations dos à dos, avec des regrets pour un FCC qui aura vendangé trop d’occasions, face au leader de D2 (1ère division). Avec une victoire et deux nuls, le team fanion du Kercorb au repos dimanche 14 octobre prochain, occupe la 4e place du général.

  • C'était hier : Jean-Pierre et Gérard fidèles parmi les fidèles

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 11 octobre 1998 (Gérard est décédé en mars 2010, Jean-Pierre est décédé en février 2014).

    jean-pierre saurel,gérard fabreNos deux inconditionnels du ballon rond ne manquent jamais une rencontre du FCC (photo archives octobre 1998).

    Interminable, aucun autre mot ne traduit mieux la façon dont Jean-Pierre et Gérard, perçoivent l’intersaison et les longs mois d’été sans championnat. Un ballon rond qui fait relâche et voilà tout d’un coup nos deux inconditionnels supporters du FCC privés de stade. Une punition injuste à leurs yeux, mais qu’ils acceptent avec beaucoup de philosophie : le mois de septembre a-t-il jamais été absent au rendez-vous ?

    Nos deux compères ont connu trois présidents, dont une présidente, des générations de joueurs ont foulé sous leurs yeux la pelouse du stade Jean-de-Mauléon, ils ont vibré aux exploits de la bande à Jacques Perallon, ils ont assisté à la naissance du stade Lolo-Mazon.

    Bref, l’histoire du club chalabrois, ils la connaissent et pour cause, cette histoire ils en font partie. Par tous les temps, Jean-Pierre Saurel et Gérard Fabre arpentent les quelques hectomètres qui séparent Chalabre de ce rectangle magique, sur lequel veillent les fées du Cazal.

    Une remarquable assiduité reconnue voilà deux étés par le président Francis Canal et son équipe, qui avaient alors décerné un trophée spécial à Gérard et Jean-Pierre, surpris mais très touchés. En attendant dimanche, nous adresserons un salut amical à deux « aficionados » fidèles malgré les coups de tabac que traverse actuellement leur cher FCC.