Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre - Page 4

  • Le ruisseau du Chalabreil va bénéficier d’une cure de jouvence

    Après un nettoyage de la rivière qui a donné son nom au val de l’Ambronne (cf article blog du 23 février 2018), un nouveau chantier a été entrepris par le Syndicat du Bassin du Grand Hers (SBGH), en charge de l’entretien des 900 kilomètres de ruisseaux et rivières, répartis sur une superficie de 1 380 km² (de Cintegabelle à Comus et de Dun à Fanjeaux). Il s’agit cette fois de travaux concernant le ruisseau du Chalabreil, depuis le hameau des Vinsous, jusqu’à la confluence avec l’Hers à Chalabre. Réalisés dans le cadre du plan pluriannuel de gestion des cours d’eau 2016-2020, ces travaux déclarés d’intérêt général et engagés le 3 janvier dernier, ne manqueront pas de rappeler le triste souvenir de la crue intervenue le 22 janvier 2020.

    Chalabreil_AVIS_INFO_MAIRIE_CHALABRE_1.pdf

    Chalabreil_AVIS_INFO_MAIRIE_CHALABRE.pdf

    syndicat du bassin du grand hers

    Le Chalabreil au soir du 22 janvier 2020

    syndicat du bassin du grand hers

    En amont de La Piche le 25 janvier 2020

    syndicat du bassin du grand hers

    A la date du 6 mars 2020, un gouffre de La Piche retrouvé 

    syndicat du bassin du grand hers

    Le lit du « Chalabreille » au siècle dernier

  • Une page de réclame

    Un peu de publicité, à travers trois annonces éditées à l'Imprimerie Générale du Midi, avenue de Toulouse à Montpellier, autour des années 1910 (Collection MB). 

    Courrent.jpg

    Hôtel Courrent 003.jpg

    L'Hôtel de France après l'incendie de mai 1908

    Debosque.jpg

    Debosque Frères Lettre.jpg

    Echange de courrier, à la date du 16 septembre 1903

    Hôtel Saint-Pierre.jpg

    Hôtel-Saint-Pierre.jpg

    Sous le château de Mauléon, le grand Hôtel Saint-Pierre

    Hôtel-Saint-Pierre bis.jpg

  • C’était hier : Régine et Didier vous emmènent dans le petit monde des bonsaïs

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du samedi 12 janvier 2002.

    bonsaï,régine et didierRégine présente de superbes spécimens de bonsaï (Photo archives, janvier 2002).

    Guidés par une passion commune, Régine et Didier ont élu domicile, voilà cinq ans, au pied de la colline du Calvaire, à la Villa l’Escargot. Une belle et grande passion en l’occurrence pour cette technique horticole particulière que représente la culture des bonsaïs. « Un art vivant qui se sculpte avec le temps », et pour lequel ils ont tout investi, soutenus en cela par la Fondation de France au titre du don à la première création. Si Didier possède un style propre, Régine nous souffle discrètement à l’abri d’un « carmona microphyla » qu’il a vraiment la main verte. Une confidence qui prend toute sa valeur devant les superbes spécimens que recèle une serre constellée de ficus, de camelia japonica ou du très résistant podocarpus.

    bonsaï,régine et didierPour les non initiés, Didier précise que le bonsaï n’est pas obtenu à partir d’une graine, mais prélevé dans la nature, et il suggère de commencer avec l’ulmus parvifolia, parce qu’il est très rustique. Notre horticulteur visiblement très expérimenté parvient ainsi à créer de véritables oeuvres d’art à partir de semis, de sauvageons, de boutures ou par marcottage. Une technique qui consiste à enterrer ou enraciner un organe végétal aérien qui sera ensuite séparé de la plante mère. Il s’agit alors de retrouver les formes des arbres telles qu’elles se présentent dans la nature, formes en balai, tronc incliné, en cascade, troncs multiples…

    Dans la philosophie orientale, l’art bonsaï qui représente croissance et devenir est considéré comme une expression de l’harmonie entre l’homme et la nature, entre le ciel et la terre. Comme le souligne Didier, « il se crée une relation entre vous et votre arbre, la contemplation des bonsaïs tient lieu d’exercice de méditation ». Si vous souhaitez en savoir plus sur le yamadori, shari, kanuma ou akadama, retrouvez Didier et Régine à la « Villa l’Escargot », route de Mirepoix. Pour tous contacts, http//bonzaïpourtous.com

  • Carnet noir

    Rivals Yvette.jpg

    Un dernier hommage sera rendu à Madame Yvette Rivals, née Bigou, décédée vendredi 7 janvier à l’âge de 93 ans. La cérémonie religieuse sera célébrée aujourd'hui mardi 11 janvier à 15 h en l’église de Villefort. Très sincères condoléances à la famille.

  • Lac de Montbel : Le projet Coucoo en préfecture d'Ariège

    Mercredi 5 janvier dernier, la préfecture d'Ariège accueillait une rencontre entre représentants de l'Etat et associations engagées contre le projet porté par la société Coucoo. Ci-dessous, le lien vers un bref compte rendu de la journée, programmée en visio-conférence :

    https://blogs.mediapart.fr/collectif-pas-de-loutre/blog/100122/compte-rendu-visio-conference-avec-mme-la-prefete