Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalabre - Page 4

  • A la rencontre d’Ernesto Guevara

    bibliothèque chalabre,ernesto che guevara

    Le vendredi 8 octobre dernier, le n° 4 de la rue des Boulangers ouvrait les portes d’une exposition ayant pour thème, « Le Che et son cigare ». En présence de Diego Friso (photo Noëlle Danjou) et de sa collection de portraits signés Raùl Corrales et Alberto Korda, le vernissage initié par Noëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale, a réuni une nombreuse assemblée invitée à évoquer le souvenir d’Ernesto Guevara, assassiné à La Higuera (Bolivie) le 9 octobre 1967.

    Les portraits exposés sont issus d’une collection privée appartenant à Diego Friso, photos reçues des deux photographes, Alberto Korda et Raùl Corrales, lors d’une rencontre à Liège dans les années 1995-1996. Rencontre qui a fait naître une amitié sincère et authentique, avec deux icônes de la photo qui sont restés pour beaucoup, comme les témoins privilégiés d’une époque de notre histoire.

    Comme le précise Diego Friso, « La vie du Che est certainement aussi une histoire de clichés sans fin, une multitude d'expressions reprises, notamment, par Raùl Corrales, photographe officiel de Fidel Castro, mais qui était aussi responsable des documents et photos pour le compte du Bureau des Affaires Historiques, en fait la mémoire historique de photos et clichés de Fidel et du Che. Les photos exposées sont des images tirées d’une interview à la télévision. Il s’agit de la première télévision du Che, le 14 septembre 1959, depuis sa nomination au poste de directeur d’industrialisation de l’INRA, images que Corrales a repris depuis une certaine distance et avec son appareil Nikon SP de 35 mm. Et puis le fameux cliché du Che par Alberto Korda,  qui reste la photo du siècle et qui raconte toute sa vie dans un regard, la rage, la frustration, une émotion peut-être. Korda était photographe pour le compte du journal cubain Revolución et le 5 mars 1960, il prit le fameux cliché lors des funérailles des victimes du sabotage du bateau La Coubre ».

    L’expo est visible aux heures d’ouverture, jusqu’au vendredi 19 novembre.

  • Conférences de l'UPEK

    upek,françois cantierL’Université Populaire en Kercorb (UPEK) invite à une nouvelle conférence le samedi 16 octobre à 17 h à la salle des fêtes de Rivel. Ce rendez-vous sera animé par François Cantier, sur le thème : « La justice pénale internationale et la lutte contre l’impunité des grands crimes».

    François Cantier est avocat depuis 1971, président fondateur d’Avocats sans Frontières France depuis 1998, président fondateur de l’École des Droits de l’Homme depuis 2006. Il est l’auteur de nombreuses publications et d’un blog (blogapart.net), il a obtenu plusieurs décorations honorifiques dont le Prix des Droits de l’Homme de la République Française et le Prix de la Démocratie en Afrique. Il se propose d’aborder les origines et l’histoire de cette justice, de Nuremberg à nos jours avec la Cour Pénale Internationale, ses succès, ses échecs et ses perspectives, les crimes pour lesquels elle est compétente, et le rôle des différents acteurs d’une telle justice et en particulier des avocats.

    François Cantier a été et demeure, en tant qu’avocat et fondateur d’Avocats sans Frontières France, un acteur de cette justice, auprès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda, de la Cour Pénale Internationale, et de la Cour Cambodgienne en charge du jugement des hauts responsables Khmers Rouges.

    Entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents.

    Courriel : upek11@laposte.net Blog : http://upek.over-blog.com

  • C'était hier : Rugby : Les Badalucs entre bilan et perspectives

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du vendredi 14 octobre 2011.

    badalucs xvLes anciens ont renouvelé leur confiance au ballon ovale (Photos archives, Septembre 2011).

    Les vétérans quinzistes porteurs du maillot bleu et blanc du Chalabrais se retrouvaient dernièrement, afin de tirer un trait sur la saison écoulée. Le président José Sanchez retenu par ses obligations professionnelles avait délégué son secrétaire Thierry Cnocquart afin d’assurer l’intérim. Réunie au pied d’un grand écran distributeur d’images, une assemblée fournie a accompagné l’ami Titou, venu présenter un bilan illustré des nombreux temps forts ayant rythmé l’année 2011. Le déplacement en mai chez les « Cissous Boys » de Montpellier, l’inauguration en juin du stade Roger-Raynaud, et le Bouclier Raymond-Fort disputé lors des fêtes du Cazal, auront agrémenté un beau trimestre placé sous le signe de l’amitié et de la fête. 

    badalucs xv

    A l'heure galloise     Tenu par des impératifs horaires afin de ne pas manquer la correspondance avec la Nouvelle-Zélande, le trésorier faisait état d’un bilan positif garantissant la transition avec 2012. Une année qui devrait permettre aux « Badalucs » de franchir le Channel, avec un point de chute à Cardiff où se disputera le 17 mars prochain, la rencontre du Tournoi des Six Nations opposant le Pays de Galles à la France.

    Pour préparer au mieux ce grand rendez-vous, nos fringants vétérans ont décidé de se mettre à l’heure galloise dès le samedi 15 octobre, avec une soirée festive organisée place Charles Amouroux. Après la demi-finale du Championnat du Monde disputée à Auckland (10 h) et la rencontre de championnat de 2e série opposant le quinze de la Vallée de l’Hers au RC Mirepoix au stade Lolo Mazon (15 h), « The French Coqs » (attention à l’orthographe) et l’Amicale de l’USKBP, proposent le programme suivant : 18h 30 apéritif sous les platanes, 20 h 30 repas dans l’ancien abattoir. Au menu, « Welsh rarebit », poule au pot et son poireau, dessert, vin et café (12 €, inscriptions auprès de Romain au 06 73 14 06 62 ou Olivier au 06 07 96 37 33). Pour l’anecdote, et à la faveur d’une mi-temps sifflée à l’Eden Park, le bureau des « Badalucs » a été reconduit à l’unanimité.

    badalucs xv

  • Rugby : Révolte tardive et défaite pour l’USCKBP

    usckbp rugby,US Critourienne-Verniollaise.Le sursaut du quinze en bleu initié par Jérôme Maugard (Photos Patrick Pierron, compte-rendu Sébastien Danjou).

    Dimanche 10 octobre, pour le compte de la troisième journée du championnat de 2e série Ligue Occitanie et sur la pelouse de Verniolle, les rugbymen de l’USCKBP se sont inclinés face à leurs homologues de l’US Critourienne-Verniollaise, score final 23 à 20 (mi-temps 16-6).

    Il faisait beau temps ce dimanche sur Verniolle, public nombreux et bien plus au sec que le dimanche précédent. La pelouse était parfaite, un terrain souple et agréable à jouer. En début de première période, les équipes se sont jaugées. L’enjeu était déjà important puisque l’équipe victorieuse aujourd’hui pouvait regagner le haut du tableau.

    Quelques coups de pieds de pénalité tentés de part et d’autre portent le score à 6 partout. A l’approche de la pause, quelques frictions amènent l’arbitre à sortir les cartons. Un carton jaune contre Eliot Floch, et un carton rouge contre le n°13 en vert et jaune. Les lignes arrières quelque peu allégées, des brèches s’ouvrent et les gazelles de La Tour-Verniolle s’y engouffrent pour marquer entre les barres. L’essai est facilement transformé, 13 à 6. Une pénalité de plus passée par les locaux porte le score à 16 à 6 à la pause.

    A la vue de la première mi-temps, difficile d’imaginer comment les gars de Patrice Ruffat et Jérôme Maugard allaient pouvoir revenir au score. Et malgré l’infériorité numérique, les locaux montrent un meilleur jeu que celui des hommes de la vallée de l’Hers. La défense perméable des Bleu et Rouge permet une nouvelle fois à leurs homologues de marquer entre les pagelles, 23 à 6. Tout semble joué mais un regain d’envie et de courage porte l’USCKBP à résister pour ne pas s’enfoncer. Le jeu s’équilibre et le score ne change plus jusqu’à dix minutes de la fin. Usés par leur infériorité numérique, les Vert et Jaune craquent sous les coups de boutoir des « gros » du Kercorb, et c’est le coach-joueur, Jérôme Maugard, qui passe la ligne pour aplatir. Eliot Floch transforme, 23 à 13. Et à deux minutes du trille final, ce sont les jambes des arrières en bleu qui permettent à Frédéric Noy de marquer. Eliot Floch transforme encore, et le planchot indique alors 23 à 20. A la lecture du score, les supporters de l’USCKBP se prennent à rêver mais le chronomètre va en décider autrement et la fin du match est sifflée sur cette différence de trois points à l’avantage de l’US Critourienne-Verniollaise.

    Ce fut donc un match au cours duquel peu de belles choses auront été montrées, mais qui offre à l’USCKBP un point de bonus défensif quasi miraculeux. Selon les mots délivrés par les coaches, rien de bon n’est à retenir sur ce match, chaque joueur est invité à remettre le bleu de chauffe et à participer à tous les entraînements sans excuses possibles. Nul doute que chacun peut et veut faire mieux. Les supporters sont appelés à venir encourager leurs gars le dimanche 24 octobre prochain à Lolo-Mazon, face à Castelnau-Bastide.

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Jeff Girard

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Eliot Floch

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Maxime Rives

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Fabien Conte

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Patrice Ruffat

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Anthony Rodrigues

    usckbp rugby,us critourienne-verniollaise.

    Frédéric Noy