Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carnet noir

  • Marc Boulbès n'est plus

    Mardi 14 novembre nous parvenait de Montazels, la triste nouvelle du décès de Marc Boulbès, survenu à l'âge de 53 ans. Très connu et estimé en pays chalabrais où il avait grandi, Marc eut notamment le plaisir de porter le maillot de l'US Chalabre XV, dans les années 1990. Un dernier hommage lui a été rendu vendredi 16 novembre à Montazels où il repose. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à ses proches et nombreux amis.

    marc boulbès

    USC XV Janvier 1997. De gauche à droite. Debout : Gérald Mourareau, Marc Boulbès, Olivier Cazas, Philippe Franot, Richard Grassaud. Accroupis : Stéphane Ferrier, Patrice Dassé, José Cardaillac, Emmanuel Izart, Francis Gracia, Santi Martinez.

    Ci-après, l'hommage rendu par ses amis de la Haute-Vallée, où il résidait.

    Boulbès Marc.jpg

  • Carnet noir

    Camille Boussioux 2 août 2015.JPG

    La cérémonie des obsèques religieuses de Monsieur Camille Boussioux, décédé samedi 17 novembre à l’âge de 93 ans, sera célébrée mardi 20 novembre à 10 h, en l’église Saint-Jean-Baptiste de Sonnac-sur-l’Hers, suivie de l’inhumation au cimetière du village.

  • Carnet noir

    marc boulbès

    La cérémonie des obsèques religieuses de Monsieur Marc Boulbès, décédé le 13 novembre à l'âge de 53 ans, sera célébrée vendredi 16 novembre à 10 h 30, en l'église Sainte-Cécile de Montazels, suivie de l'inhumation au cimetière du village.

  • Carnet noir

    Jean Camille Bénet

    La cérémonie des obsèques religieuses de Monsieur Jean Camille Bénet, décédé dimanche 11 novembre à l’âge de 97 ans, sera célébrée mercredi 14 novembre à 10 h 30, en l'église Saint-Jean-Baptiste de Sonnac-sur-l'Hers.

  • Jeanne Colonges nous a quittés

    Jeanne Colonges 001.jpgLundi 22 octobre, un dernier hommage était rendu à Jeanne Colonges née Aymard, décédée à Chalabre, un mois et un jour avant son centième anniversaire. Née à Aubin (Aveyron) le 18 novembre 1918, au lendemain de la fin de la Grande Guerre, Jeanne Colonges aura connu une entrée dans la vie difficile. Après la disparition de sa maman alors qu’elle est encore un bébé, la petite fille perd son père avant d’être recueillie par sa famille. Elle grandira dans un environnement dédié à la restauration, au sein duquel elle deviendra la cuisinière hors pair que chacun ici connaissait.

    Sa jeunesse en pays aveyronnais lui permet de rencontrer et de fonder un foyer avec Raymond Colonges, natif de Villefranche-de-Rouergue et élément du régiment des sapeurs-pompiers de Paris. Deux enfants naîtront, Michel et Guy, tandis que Raymond conjugue sa vie de famille avec un des maquis de l’Aveyron. A la fin des années 1950, la petite famille découvre le pays de Kercorb, Raymond entre au service du Comte de Mauléon au titre de régisseur, et Jeanne en temps que cuisinière. Puis viendra le temps du travail en usine, dans l’entreprise Canat.

    La cité chalabroise a dit adieu à sa doyenne, Jeanne Colonges laisse le souvenir d’une personne généreuse, son sourire, sa joie de vivre et son écoute des autres faisaient d’elle une amie précieuse. Parler de bien vivre à son propos, c'était non seulement savoir profiter de la vie, mais c'était aussi aider les autres à en profiter.

    En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Guy son fils, à Philippe et Laurent ses petits enfants, à Raphaël, Arno, Salomé, Valentin, Axel et Lisa ses arrières petits-enfants, à Régine Brzesc, à toutes les personnes que ce deuil afflige.  

  • Carnet noir

    jeanne colonges

    La cérémonie des obsèques civiles de Madame Jeanne Colonges née Aymard, décédée dans sa 100e année, sera célébrée lundi 22 octobre à 10 h 30 au cimetière de Chalabre où l’on se réunira.

  • C'était hier : Jean-Pierre et Gérard fidèles parmi les fidèles

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 11 octobre 1998 (Gérard est décédé en mars 2010, Jean-Pierre est décédé en février 2014).

    jean-pierre saurel,gérard fabreNos deux inconditionnels du ballon rond ne manquent jamais une rencontre du FCC (photo archives octobre 1998).

    Interminable, aucun autre mot ne traduit mieux la façon dont Jean-Pierre et Gérard, perçoivent l’intersaison et les longs mois d’été sans championnat. Un ballon rond qui fait relâche et voilà tout d’un coup nos deux inconditionnels supporters du FCC privés de stade. Une punition injuste à leurs yeux, mais qu’ils acceptent avec beaucoup de philosophie : le mois de septembre a-t-il jamais été absent au rendez-vous ?

    Nos deux compères ont connu trois présidents, dont une présidente, des générations de joueurs ont foulé sous leurs yeux la pelouse du stade Jean-de-Mauléon, ils ont vibré aux exploits de la bande à Jacques Perallon, ils ont assisté à la naissance du stade Lolo-Mazon.

    Bref, l’histoire du club chalabrois, ils la connaissent et pour cause, cette histoire ils en font partie. Par tous les temps, Jean-Pierre Saurel et Gérard Fabre arpentent les quelques hectomètres qui séparent Chalabre de ce rectangle magique, sur lequel veillent les fées du Cazal.

    Une remarquable assiduité reconnue voilà deux étés par le président Francis Canal et son équipe, qui avaient alors décerné un trophée spécial à Gérard et Jean-Pierre, surpris mais très touchés. En attendant dimanche, nous adresserons un salut amical à deux « aficionados » fidèles malgré les coups de tabac que traverse actuellement leur cher FCC.