Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carnet noir - Page 2

  • Carnet noir

    jean-françois de mauléon narbonne

    Le marquis Jean-François de Mauléon-Narbonne est décédé le 16 juillet à Bruxelles (Belgique), à l'âge de 86 ans. Une cérémonie religieuse sera célébrée à sa mémoire le mercredi 22 juillet à 15 heures en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, Paris (Ier). L'inhumation se fera le vendredi 24 juillet à 15 heures au cimetière de Chalabre.

  • Salut biker

    Franck Huitel

    C'était en août 2004, à l'occasion de la 4e édition du festival Evo Metal. Franck Huitel avait fait le déplacement depuis la préfecture, afin de participer à la fête, au guidon de sa mobylette. La même peut-être qui l'emmènerait quatre ans plus tard jusqu'à Montluçon, afin d'encourager le quinze de l'US Carcassonne. Les « Jaune et Noir » avaient décroché ce jour-là le titre de champion de France de Fédérale 2.

    Hier dimanche 16 juillet, le journal L'Indépendant a annoncé son décès à Carcassonne à l'âge de 60 ans. Les amis de l'association Evo Metal se souviendront de son passage à Chalabre, de sa gentillesse, de sa bonhommie, et d'un « burn » magistral qu'il avait réalisé sur le cours Docteur Joseph-Raynaud (photo).

  • Carnet noir

    maurice plantier,lacoume

    Ce jeudi 16 juillet à 15 heures à Sonnac-sur-l’Hers, un dernier hommage sera rendu à Monsieur Maurice Plantier, domicilié au hameau de Lacoume, décédé à l'âge de 83 ans.

  • Carnet noir

    annie noble

    La cérémonie des obsèques civiles de Madame Annie Noble, née Letellier, décédée lundi 22 juin à l'âge de 70 ans, sera célébrée aujourd'hui jeudi 25 juin à 10 heures 30. On se réunira au monument aux Morts. Très sincères condoléances à la famille.

  • François Terris n'est plus

    François Terris

    Geneviève et François Terris

    Photo archives 13 juillet 2017

    Samedi 20 juin était accompagné vers sa dernière demeure, François Terris, domicilié à Canterate et décédé à l’âge de 93 ans. Entre autres activités, François Terris, avait été le co-fondateur en 1994 du premier Sel de France, le Sel de Montbel, et il fut aussi à l’origine de l’Association d’Information et de Promotion des SEL de France « SELidaire ». Il officiait également lors des bénédictions à Saint-Pierre et Notre-Dame, aux côtés de ses amis du secteur pastoral du Kercorb.

    La cérémonie religieuse célébrée en l’église Saint-Pierre de Chalabre a permis de lui rendre un dernier hommage. François Terris a été inhumé dans le caveau familial du cimetière de Montbel (Ariège) où il repose, aux côtés de son épouse Geneviève, décédée au mois de mars dernier. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à la famille.

  • Carnet noir

    Renée Médrano

    Un dernier hommage sera rendu à Madame Renée Médrano, née Sans, décédée dimanche 17 mai à Escales (Aude) où elle résidait. La cérémonie sera célébrée aujourd'hui mercredi 20 mai à 11 h 30 au funérarium de Trèbes.

    Très sincères condoléances à la famille.

  • Adrienne Bénet n’est plus

    adrienne bénetLundi 11 mai, les hauts de Roubichoux adressaient un dernier adieu à Adrienne Bénet née Mamet, enlevée à l’affection des siens à l’âge de 97 ans. Née le 3 novembre 1922 à Morteau (Haut Doubs), elle avait quitté la Franche Comté à l’âge de 10 ans, lorsque ses parents agriculteurs et ses sept frères et sœurs étaient venus s’installer à la métairie de Falgas. Elle participera aux travaux de la ferme et c’est en pays chalabrais qu’elle fera la connaissance de Jean Camille Bénet, jeune permissionnaire engagé dans la Royale, qu’elle épouse le 11 août 1945 en l’église Saint-Pierre de Chalabre. En octobre suivant le marin embarque pour le Vietnam, puis le jeune foyer va accueillir trois garçons, Christian, Paul et Pierre, avant d’aller s’installer à Toulon où la petite famille va grandir avec les naissances de Noëlle, Bernard, Jean-Luc et Dominique. Adrienne Bénet élèvera ses sept enfants presque seule, tandis que Jean navigue sur les mers du globe.

    En novembre 1961, Jean Camille et Adrienne achètent la ferme de Roubichoux pour y passer les vacances, et à la faveur d’une dernière escale en janvier 1973, le marin met pied à terre. Tous deux vont se consacrer à l’élevage de veaux, vaches, moutons, poules, lapins, chevaux. Chaque été jusqu'en 1986, Roubichoux accueillera des colonies de vacances pour enfants défavorisés, puis ce seront les invitations à l’adresse des pensionnaires de l’Hôtel-Dieu-Saint-Jacques, réunis chaque année pour un repas fraternel. La paroisse de Chalabre bénéficie de son investissement, elle y organise kermesses, Jeannettes, le rosaire, le catéchisme et les visites aux malades de la maison de retraite, avec des petites attentions pour les pensionnaires. Activité qui prendra fin en 1993 avec l’arrivée des sœurs de la Présentation de Marie à Chalabre.

    Adrienne Bénet embarque alors aux côtés de Jean, visitant les terres abordées durant la carrière du marin de la Royale, et passant les hivers à Sainte-Anne (Guadeloupe), jusqu’en 2015. Egalement actifs au sein des « Compagnons de Roubichoux », lors des célébrations de Pâques et des vendanges à l’ancienne, Adrienne et Jean laissent en héritage un havre de paix sur les hauteurs de Roubichoux.

    adrienne bénet

    Le 5 août 2015, Jean Camille et Adrienne avaient célébré leurs noces de platine dans la chapelle Saint-André-de-Roubichoux

    Après une messe d’adieu célébrée le lundi 11 mai, Adrienne a été inhumée dans le caveau familial de Sonnac-sur-l’Hers, où elle repose aux côtés de Jean Camille, Paul, Jean-Jacques et Patricia. Très sincères condoléances à ses enfants Christian, Pierre, Noëlle, Bernard, Jean-Luc et Dominique, à ses petits-enfants et arrière-petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil affecte.

    adrienne bénet

    Les pensionnaires de l'Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, invités à Roubichoux pour un repas fraternel

    (photo archives juillet 2011)