Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livre - Page 5

  • « Dieu est-il enfin soluble dans la science ? »

    Jean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton de Chalabre, nous prie d'insérer : " Je suis heureux d’informer que François Chassaing, amoureux de Chalabre et que j’estime particulièrement, a publié un essai de grande qualité, qui interpelle le lecteur. François Chassaing, fut successivement avocat, journaliste, créateur de la première radio libre de France, et il se lancera ensuite dans la conception et la construction de voitures de sport : un modèle est aujourd’hui fabriqué en petite série par une PME réputée.

    C’est ce parcours riche et atypique qui a conduit naturellement François Chassaing à écrire un livre tout aussi atypique... L’après Teilhard de Chardin «Dieu est-il enfin soluble dans la science ?».

    Cet ancien élève des Jésuites, passionné par l’œuvre de Pierre Teilhard de Chardin, prolonge à sa manière et de façon fort impertinente, le débat qu’ouvraient voici trente ans Bergier et Pauwels dans «Le matin des magiciens».

    Ce livre dérangeant par moments, est utile au débat d’idées dans un monde qui manque souvent d’audace et d’imagination. De la mécanique quantique en passant par la synthèse de l’urée et le séquençage du génome, l’auteur propose des réponses troublantes et étonnamment modernes à des questions fondamentales sur l’Homme, la vie, la science, la religion, l’univers. Un peu à la manière de Roland Barthes, Chassaing juxtapose dans cet essai, des chapitres courts, et l’auteur n’hésite pas à interpeller directement ses lecteurs, comme pour les inciter à « se mouiller »dans la réflexion qu’il leur propose. Ce livre est en fait un quantum, un assemblage d’éléments au départ dissonants et indépendants, mais qui se retrouvent finalement liés d’une façon aussi improbable et terriblement cohérente".

    Ce livre est édité par les éditions Amalthée, 2 rue Crucy 44005 Nantes Cedex, et sera prochainement mis en vente chez José Sanchez, maison de la presse, rue du Capitaine Danjou.

  • Drôles de bêtes pour un concours de nouvelles

    affiche concours 2014.jpgL'affiche est signée Raven O' Keefe.

    " En campagne comme en ville... A l'ombre des feuillages comme au coin du feu... Joyeuses, tristes, coquettes, parfois coquines, toujours sensibles, elles sont nos reflets, nos compagnons... Toutes ces drôles de bêtes nous accompagnent dans la vie.... "
    Après le succès des huit précédentes éditions, la mairie de Chalabre propose un nouveau concours de nouvelles. Les écrits présentés auront pour thème les Drôles de bêtes, qu'elles soient animaux de compagnie ou sauvages, aujourd'hui ou à travers l'histoire, partout dans le Monde, omniprésentes dans l'imaginaire de l'humanité... Les nouvelles pourront revêtir un caractère policier, fantastique, romanesque, dramatique ou humoristique.

    Philippe Ward, auteur régional ("Meurtre à Aimé Giral", "Le Chant de Montségur", "Mascarades"), assurera la présidence du jury. Les participants ont jusqu'au 1er mars 2014 pour envoyer leur texte de 20.000 signes (12 pages de 25 lignes) à la bibliothèque municipale, rue des Bains-douches. A l'issue du concours, les meilleurs textes seront primés et bénéficieront d'une publication en recueil. De plus, les auteurs des trois premières nouvelles recevront des chèques-livres d'une valeur de 100 € pour le premier, 80 € pour le deuxième et 60 € pour le troisième.

    Modalités     Ce concours est gratuit et ouvert à tous. Chaque participant ne peut envoyer qu'un seul écrit, il devra être anonyme et ne comportera aucun élément permettant d'identifier son auteur. L'envoi des textes se fera à l'adresse suivante : Bibliothèque municipale de Chalabre, Concours de nouvelles 2014, Cours Sully - 11230 Chalabre.

    Le règlement complet peut être consulté à la bibliothèque municipale ou auprès des coordinateurs du concours, Noëlle Danjou et Jean-Marc Lofficier. La notification des nouvellistes publiés dans le recueil sera délivrée début juin 2014, la remise des prix aura lieu en juillet.

  • Le Charentais Denis Julin, lauréat du concours de nouvelles 2013

    Concours Nouvelles 17 Août 2013 Journal.jpgLes lauréats ont reçu les félicitations du jury.

    « Mon père était un chercheur d'or, l'ennui c'est qu'il en a trouvé ». Ces paroles écrites par Jacques Brel, auront peut-être traversé l'esprit de lauréats prenant connaissance du palmarès du concours annuel de nouvelles qui avait pour thème, les Trésors. C'était le samedi 17 août, à l'heure où Christian Guilhamat maire de Chalabre, mettait un point final sur un cycle qui aura mobilisé plusieurs mois durant, les trente-et-un écrivains en lice.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsiGérard Texier reçoit les félicitations de Christian Guilhamat.

    Le comité de lecture, présidé par Philippe Ward, avec Marylène Arens, Noëlle Danjou, Françoise Delamare, Pierre Fonta, Christian Guilhamat et Jean-Marc Lofficier, finissait tout juste de tourner la dernière page d'une série de superbes textes, portés par une imagination débridée. Avant de mettre la Charente à l'honneur, tout comme en 2006, année d'une première édition qui avait couronné Alain Paul, pour décerner cette fois le premier prix à Denis Julin, auteur de “La boite à bijoux”. Valérie Simon (Rhône) enlève le second prix pour “ Le vol du dragon”, le troisième prix est décerné à Gérard Texier (Eure) pour sa nouvelle intitulée “ Des trésors nous entourent “.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsiJean-Marie Calvet et Giemsi, très sollicités.

    La cérémonie de remise des prix, jumelée avec un après-midi art et littérature sous la halle, a permis de réunir plusieurs nouvellistes, lauréats d'hier ou candidats d'aujourd'hui, au premier rang desquels Claire Arnot, Bernard Baune, Hilda Dussoubz, Jean-Pol Rocquet, Gérard Texier, et Jean-Marie Calvet de Labastide d’Anjou, venu en compagnie de son complice, l'excellent dessinateur Giemsi. Pour une séance de dédicaces, sur laquelle auront plané les notes du violon de Sandra Wagstaff ou du piano de Robert Wolken, tandis que le chaland s'attardait devant l'atelier vannerie de Frédéric Paillard (photo ci-dessous), ou admirait les créations des artistes locaux, peintres et écrivains.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsi

    Avant de clôturer cette journée de rencontres, Christian Guilhamat, Noëlle Danjou et Jean-Marc Lofficier, coordinateurs du projet, remerciaient l'ensemble des participants, sans oublier d'évoquer la mémoire d'Eliane Ventenat et de Christian Wallon, fidèles acteurs de ce rendez-vous annuel, disparus en Corse depuis le mois d'octobre dernier.

    Le soir venu, l'ancienne halle aux blés laissait repartir ses invités, en oubliant, à dessein (?), de dévoiler le thème du concours 2014. Comme de coutume, les écrits de la version 2013 ont été rassemblés dans un recueil intitulé « Tous les trésors du monde », avec une couverture originale créée par Pascale Boulbès. Le livre est à présent disponible en mairie ou à la bibliothèque municipale, rue des Bains-douches.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsiClaude Garcia était venu présenter "Recuerdos y dolores de España"

  • La longue marche vers l'exil de Francisco, paysan andalou

    Francisco García Barrera.jpg"J'ai vu des gens sur le chemin, qui viennent vers la maison avec des fusils". Ces paroles d'une mère, prononcées au soir du 18 juillet 1936, vont sceller le destin de Francisco García Barrera, jeune paysan andalou, secrétaire de la C.N.T (Confédération nationale du travail). La veille, une petite radio locale du Maroc espagnol, avait émis ces quelques mots : "Sur toute l'Espagne, le ciel est sans nuages ...!" Une phrase de code qui donnait aux militaires espagnols et à leurs auxiliaires de la phalange, le mot d'ordre de soulèvement général.

    Francisco va alors rejoindre ces hommes, aperçus venant vers la maison avec des fusils, aux côtés desquels il va défendre la "Niña Bonita", nom donné à une IIe République en danger. "Je réveillai ma mère, elle ne dormait pas. Je lui demandai de me donner le fusil. Je lui dis que je partais pour quelques jours. Elle m'embrassa, me suppliant de ne pas partir, tout en m'accompagnant sur le chemin. Peut-être pensait-elle qu'elle ne me reverrait plus. Elle ne se trompait pas".

    Depuis Utrera, vallée du Guadalquivir, où commence son combat face aux généraux factieux et à leurs troupes, le jeune Francisco verra s'éloigner l'immensité de la campagne sévillane où il a grandi. Les combats perdus et les blessures, emmèneront le lieutenant de la Brigade 93, vers des espaces toujours plus restreints. Le 13 février 1939, il franchit la frontière française par le col des Ares et Prats-de-Mollo, en laissant derrière lui une république étranglée. "En ce dernier jour passé sur le sol espagnol, et avec la frontière à deux-cent mètres de nous, sans personne pour nous empêcher de passer, nous ne pouvions nous résoudre à abandonner le peu qu'il nous restait, mais il n'y avait pas d'autre chemin que celui-là".

    Présent sur les fronts de Màlaga, de Grenade, de Catalogne, le jeune Francisco consignera tous les faits du quotidien d'un soldat paysan, sur un carnet de route qu'il perdra à plusieurs reprises, notamment lorsqu'il traverse l'Ebre à la nage, sous les balles ennemies. Le combat continuera derrière les barbelés des camps du Barcarès, d'Argelès et de Bram, d'où il sera libéré après avoir obtenu un contrat de travail.

    Au terme de ce long saut dans le vide, et à l'heure d'une liberté retrouvée dans un pays qui va devenir le sien, Francisco García Barrera n'aura aucune peine à refaire le chemin à l'envers. Calé devant le clavier d'une machine à écrire offerte par sa fille Irène, il redonnera corps à ces carnets si souvent écrits, réécrits, et perdus. Récits au fil desquels il dresse le tableau des combats qui vont saigner l'Espagne, sans occulter la désorganisation qui règne dans son camp, ainsi que les divisions internes.

    Ce récit historique d'une guerre antifasciste, qui va au-delà du simple recueil de souvenirs personnels, Salvador Claude García, fils de Francisco, a souhaité le publier, car il symbolise le parcours qui fut celui de milliers d'exilés. Un ouvrage intitulé "Recuerdos y dolores de España, 1936-1940 ", dans lequel le lecteur retrouvera les désirs et les espoirs de ces citoyens qui payèrent durement leur attachement aux valeurs de la République. Francisco García Barrera est décédé en avril 1999 à l'âge de 91 ans, il repose à Chalabre, où il résidait depuis l'année 1945.

    Le livre est disponible à Carcassonne (Librairie Breithaupt, maison de la presse), à Limoux (centre culturel Leclerc), à Chalabre (maison de la presse Chez José). Vous pouvez aussi vous le procurer en contactant Salvador Claude Garcia laguinette@gmail,com

  • Un Charentais remporte le concours de nouvelles

    Le verdict du jury de la VIIIe édition du concours de nouvelles a été dévoilé : le premier prix a été attribué à Denis Julin.

    concours de nouvelles mairie chalabre,philippe ward,noëlle danjou,jean-marcForte d'un succès qui n'a cessé de grandir depuis 2006, la mairie de Chalabre lançait à l'hiver dernier, une nouvelle invitation à reprendre la plume, sur le thème cette fois des Trésors. « Enfouis sous les montagnes, cachés dans les châteaux, tous les trésors sont inestimables. Et pourtant, il ne s'agit pas toujours de pièces d'or ou de joyaux. Pas besoin de cartes, ni d'énigmes pour les découvrir... Sésame, ouvre-toi ! » L'imagination avait donc quartier libre, pour un concours annuel de nouvelles dont le palmarès vient tout juste d'être dévoilé.

    concours de nouvelles mairie chalabre,philippe ward,noëlle danjou,jean-marcA la date de clôture, Noëlle Danjou et Jean-Marc Lofficier, coordinateurs du projet (photos ci-contre), disposaient de trente et un textes, remis à un comité de lecture présidé par Philippe Ward. Au prix de maintes soirées appliquées, un choix difficile mais nécessaire aura mis en avant les trois écrits suivants.

    Un beau palmarès     Le premier prix revient à Denis Julin (Charente) pour sa nouvelle “La boite à bijoux”, Valérie Simon (Rhône) croche le second prix pour “Le vol du dragon”. Le troisième prix est décerné à Gérard Texier (Eure) pour sa nouvelle intitulée “Des trésors nous entourent“. Un beau palmarès auquel il faut associer la nouvelle d'un jeune auteur chalabrois de quatorze ans, Wilfried Lehoux, dont les écrits ont également été sélectionnés pour une parution dans le recueil 2013.

    Comme à l’habitude, des copies issues de chaque coin de l'hexagone ou presque, voire même de la botte italienne, se seront risquées à affronter les appréciations d'un jury mis en difficulté par la qualité ascensionnelle des écrits.

    Remise des prix le 17 août     Un jury qui retrouve malgré l'anonymat des copies, le style de fidèles nouvellistes, à l'image de Jean-Marie Calvet de Labastide d’Anjou, lauréat de l'édition 2012, auteur de plusieurs livres (Crimes en Lauragais et Lauragais morgue pleine), et dont la nouvelle sera publiée dans la version 2013 du recueil intitulé « Tous les trésors du monde ». Succédant ainsi à « l'Antre des sorciers », avec une couverture originale, créée pour l'occasion par Pascale Boulbès.

    La cérémonie de remise des prix, jumelée avec un après-midi art et littérature, et sur laquelle planera le souvenir d'Eliane Ventenat et de Christian Wallon, a été programmée pour le samedi 17 août.

  • La VIIIe édition du concours de nouvelles est lancée

    Le thème retenu cette année : les trésors. Concours gratuit ouvert à tous.

    Illustration 2013.jpgL’illustration de cette VIIIe édition a été réalisée par Pascale Boulbès.

    Au mois d’août dernier, Jean-Marie Calvet de Labastide-d’Anjou, recevait le premier prix du concours de nouvelles organisé par la bibliothèque municipale, pour son ouvrage "Les pétrifiés". L’heure est à présent venue pour ses successeurs, de se pencher sur une nouvelle page blanche, dans la perspective d’une huitième édition dont la trame vient d’être révélée. Les nouvelles présentées auront pour thème les "Trésors", en tant que concept historique et régional, aujourd'hui ou à travers l'histoire, voire dans le futur, omniprésents dans l'imaginaire de l'humanité. Elles pourront présenter un caractère policier, fantastique, romanesque, dramatique ou humoristique.

    « Enfouis sous les montagnes... cachés dans les châteaux... tous les trésors sont inestimables... Et pourtant, il ne s'agit pas toujours de pièces d'or ou de joyaux. Pas besoin de cartes, ni d'énigmes pour les découvrir... Sésame, ouvre-toi ! ». Philippe Ward, auteur régional, qui a notamment écrit le roman policier « Meurtre à Aimé Giral », et les thrillers « Le Chant de Montségur » et « Mascarades », assurera la présidence du jury.

    Dernier délai : 1er mars     Les participants ont jusqu'au 1er mars 2013 pour envoyer leur texte de 20.000 signes (12 pages de 25 lignes) à la bibliothèque municipale. A l'issue du concours, les meilleurs textes seront primés et bénéficieront d'une publication en recueil. De plus, les auteurs des trois premières nouvelles recevront des chèques-livres d'une valeur de 100 € pour le premier, de 80 € pour le deuxième et de 60 € pour le troisième. Ce concours est gratuit et ouvert à tous. Chaque participant ne peut envoyer qu'un seul texte. Il devra être anonyme et ne comportera aucun élément permettant d'identifier l’auteur (Envoi des textes : Bibliothèque municipale, Concours de nouvelles 2013, Cours Sully, 11230 Chalabre. Adresse électronique de la bibliothèque municipale: bmchalabre@orange.fr Notification des auteurs publiés dans le recueil, début juin 2013, remise des prix, juillet 2013). Le jury invite les candidats à consulter le règlement complet auprès de la bibliothèque municipale ou sur le site http://www.randylofficier.com/concours.htm

    Par ailleurs, Noëlle Danjou informe qu’une exposition intitulée « Tam Tam, voyage africain », est visible à la bibliothèque municipale jusqu’au vendredi 26 octobre. L’occasion de découvrir quinze pays africains.  

  • Jean-Marie Calvet primé au VIIe concours de nouvelles

    Lauréats RV des Auteurs.jpgJean-Marie Calvet (au centre) et la promotion 2012, aux côtés du jury.

    Les lauréats de l’édition 2012 du concours de nouvelles organisé par la mairie et la bibliothèque se retrouvaient samedi 11 août dans la salle du conseil, accueillis par Christian Guilhamat maire, aux côtés de Noëlle Danjou et Jean-Marc Lofficier, coordinateurs du projet, et Philippe Ward président du jury.

    Au terme de plusieurs semaines de lecture, le comité composé de Marylène Arens, Noëlle Danjou, Françoise Delamare, Pierre Fonta et Jean-Marc Lofficier, a attribué le premier prix à Jean-Marie Calvet pour sa nouvelle "Les pétrifiés". Grégory Hirson décroche le deuxième prix avec « La page déchirée », le troisième prix revient à Mme Valérie Simon pour sa nouvelle « Le sourcier et la jeune fille au bord du gouffre ». Ce palmarès très serré couronne pour première fois un Audois, citoyen de Labastide d’Anjou bien connu dans le giron de la presse quotidienne. A ses côtés, cinq autres Audois, trois citoyens belges, une franco-italienne, les autres candidats étant originaires de vingt-cinq départements de France.

    concours de nouvelles chalabre,rendez-vous des auteursJean-Marie Calvet reçoit le premier prix, des mains de Christian Guilhamat.

    La remise des prix permettra à l’assemblée d’adresser de chaleureuses félicitations à l’ensemble des lauréats, à Claire Arnot notamment, venue tout spécialement de la province italienne de Ombrie (4e avec Rencontre en Ombrie). Egalement salués, les écrits de Christophe Derouault de Carbonne (5e avec la Sorcière), et de la Chalabroise Even (7e avec le Piment bleu), tous deux ayant la particularité d’avoir régulièrement été sélectionnés, en quatre années de participation. A noter que le recueil intitulé « Le cri de la sucette » écrit par Even, a inspiré le scénario d’un film qui sera bientôt présenté dans le cadre du « Jardin extraordinaire » de Lieurac (Ariège). Autre finaliste complimenté, le néo-puivertain Yannick Guerveno, primé pour « La mort d’un sorcier n’est pas la mort du diable ».

    concours de nouvelles chalabre,rendez-vous des auteursAprès les félicitations de Christian Guilhamat, Philippe Ward saluait l’initiative chalabroise et relevait les difficultés croissantes rencontrées par le monde du livre. Après une intervention de Jean-Marc Lofficier, alchimiste de l’édition, les nouvellistes présents ont prolongé ce nouveau rendez-vous des auteurs par un échange à bâtons rompus.

    A l’image des éditions précédentes, ces nouvelles ont fait l’objet d’un recueil, intitulé "L'Antre des Sorciers", avec une illustration de couverture signée Christian Wallon (photo ci-contre). Félicitations à toutes et tous, et mention à Noëlle Danjou, cheville ouvrière d’un rendez-vous dont le succès va grandissant. 

    Un album-photo Rendez-vous des auteurs 2012 a été mis en ligne.