Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Associations - Page 2

  • C’était hier : Les bénévoles du milieu associatif ont été honorés

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 4 février 2001.

    mairie de chalabreL’ensemble des clubs et associations étaient représentés (Photos archives, Janvier 2001).

    Jacques Montagné, maire et conseiller général accompagné par l’équipe municipale, n’a pas failli à la tradition en présentant lundi en fin de soirée, ses voeux à l’ensemble des représentants du milieu associatif. Une cérémonie à laquelle le premier magistrat souhaitait donner une certaine solennité, dans la mesure où le mandat des élus prendra fin dans moins de deux mois. En rendant hommage aux acteurs du dynamisme chalabrois à travers le tissu associatif, Jacques Montagné a tenu à souligner l’importance de l’engagement consenti par les bénévoles qui s’investissent au quotidien dans la vie culturelle, sportive, sociale et économique de la ville. Un hommage apprécié à sa juste valeur par une assistance invitée à cultiver son beau dynamisme, et à préparer ainsi le terrain pour les générations futures.

    mairie de chalabre

    Après avoir également salué le rôle des élus et évoqué les moyens envisagés pour renforcer l’assise économique du village, Jacques Montagné au nom du conseil municipal souhaitait aux présidents de clubs et d’associations, une totale réussite dans leurs projets : « Parce qu’il ne peut y avoir de société sans milieu associatif ».

    mairie de chalabre

  • Caudeval : Jeux de rôles à l’école du Val de Lambronne

    école primaire élémentaire du val de lambronne,la fleur du boucanManuel Diaz et Nicolas Luboz partagent leur expérience auprès d'élèves motivés.

    Depuis l’arrivée du mois de janvier, les écoliers du territoire regroupant depuis 2016 les communes de Caudeval et Gueytes-et-Labastide, partagent un peu de leur quotidien scolaire avec  la compagnie de théâtre toulousaine La Fleur du Boucan. Les artistes accueillis en résidence par l’association Filentrope/MIMA à Mirepoix, ont choisi d’investir le terrain pour des actions avec différents publics. A défaut de pouvoir se produire sur scène, contexte sanitaire oblige, La Fleur du Boucan anime des ateliers théâtre autour de sa prochaine création, « La Ferme des animaux », d'après le livre « Animal Farm » de George Orwell.

    école primaire élémentaire du val de lambronne,la fleur du boucanCes travaux d’activité culturelle, auquel participent 14 élèves de CM1 et CM2 de l’école primaire élémentaire du Val de Lambronne à Caudeval, sont animés par Nicolas Luboz comédien, metteur en scène, et Manuel Diaz metteur en scène. La Ferme des Animaux raconte la prise de pouvoir d'un groupe d'animaux sur leur ferme et la tentative d'autogestion qui s'en suit.

    Au moyen de jeux de rôles, la compagnie amène les enfants à « réfléchir à la manière dont ils-elles organiseraient la vie en société, s'ils-elles devaient dès demain en être décisionnaires ». Les enfants seront ensuite amenés à prendre la parole en public, et à défendre leurs idées pour rallier l'opinion à leur cause, en veillant à ce que ces échanges se fassent dans un esprit de bienveillance.

    Chaque après-midi, la salle des fêtes de Caudeval accueille élèves et artistes, animés par une complicité manifeste, au service des arts du spectacle vivant, à la peine en ces temps de pandémie.

    école primaire élémentaire du val de lambronne,la fleur du boucan

  • Les Vœux de l’association LICTP

    lictp chalabre

    Dix années d'initiatives à l'actif de Roland Da Costa, Bernadette Larrue, Gérard Brunelet et leurs amis

    (photo archives, Journée de la Gratuité 19 Octobre 2014)

    L’association LICTP (Liens et initiatives citoyennes en Terre privilégiée) présente ses Meilleurs Vœux à toute la population du bassin de vie du Chalabrais. Créée officiellement le 16 mai 2011, et à quelques mois d’un dixième anniversaire, LICTP œuvre à la prospérité du territoire. Ainsi les livraisons de fioul en groupement d’achats permettent à ses adhérents (une centaine de actuellement) de bénéficier de 7 à 8 % de remise sur le prix du litre, moyennant une cotisation annuelle de 10 €. Téléphone pour adhésion et prise de commande au 06 89 30 86 65 ou au 06 84 78 46 70.

    L’association est membre du collectif IES (Investissement pour une économie solidaire) qui permet de conseiller, de soutenir et d’accompagner les porteurs des projets. La proposition de suivi pour la conception et l’étude du projet abouti à un soutien financier. IES gère des fonds solidaires et peut prêter des sommes conséquentes remboursables 5 ans après la mise à disposition des fonds. Un dossier soutenu par IES gagne une grande crédibilité, bien appréciable après des autres partenaires.

    Par ailleurs, LICTP remercie tous les donateurs ayant répondu à son appel, pour venir en aide et soutenir l’emploi, à hauteur de 3500 €, pour une activité sinistrée en janvier 2020.

    A travers certaines activités de loisirs, l’association réunit les nouveaux arrivants en quête d’intégration et de participation à la vie de la commune. Tous les habitants locaux sont les bienvenus à toutes ces rencontres (avec respect des règles sanitaires actuelles). Contact au 06 84 78 46 70.

    lictp chalabre

    (photo archives, Journée de la Gratuité 19 Octobre 2014)

  • Assemblée générale adaptée pour Atout Fruit

    atout fruit

    Photo archives, 25 janvier 2020 assemblée générale Atout Fruit

    L’association Atout Fruit communique : « Au vu des contraintes réglementaires actuelles, nous prenons la décision d'annuler l'assemblée générale ordinaire d'Atout Fruit dans sa forme habituelle, initialement prévue le samedi 30 janvier prochain. Face à cette situation exceptionnelle, nous vous soumettrons par mail ce samedi, les bilans 2020 ainsi qu'une proposition de composition du conseil d'administration pour 2021.

    Vous pourrez ainsi en prendre connaissance et voter les différents éléments qui vous seront soumis par retour de mail. A cette occasion, nous vous invitons à partager vos avis, remarques et pistes d'amélioration (l'absence de réaction vaut approbation).

    Nous partagerons une synthèse des retours reçus à l'ensemble des adhérents, et lançons un appel à candidature pour intégrer le conseil d'administration, mais également pour élargir le cercle des bénévoles actifs. Si vous souhaitez vous engager davantage, n'hésitez pas à vous manifester en précisant là où vous aimeriez participer (sur le terrain : plantations, déterrage, cueillettes... / lors des transformations ou étiquetage des pots / tenir un stand, une buvette).

    Comme l'assemblée générale représente un moment important de rencontres et d'échanges entre adhérents, nous vous proposons tout de même une rencontre sous forme de forum le samedi 4 septembre. C'est loin, mais étant donné la situation, nous préférons prendre large ! Rendez-vous samedi par mail, pour les bilans ».

  • UPEK : Conférence annulée

    upek,maxence des oiseauxL'équipe du comité d'administration de l'Université populaire en Kercorb (UPEK) communique :

    « Nous attendions de nouvelles directives... qui ne viennent pas. Les salles de spectacle restant fermées pour le moment, il nous est donc impossible de maintenir la conférence de samedi avec Maxence des oiseaux. Celle-ci est reportée à une date ultérieure ».

  • Une première conférence avec l’UPEK, si…

    L’équipe animatrice de l’Université populaire en Kercorb (Upek) reste attentive aux décisions administratives concernant les ouvertures de salles de spectacles et/ou de cafés et restaurants.

    Dans le meilleur des cas, et un feu vert espéré pour le mercredi 20 janvier, la première conférence de l’année pourrait avoir lieu à Rivel, le samedi 23 janvier à 17 heures, à la salle des fêtes.

    En compagnie d’un invité musicien, Maxence des Oiseaux, animateur pour l’occasion d’une « conférence-concert » sur l'histoire de la musique depuis la préhistoire, intitulée « Et la mélodie fût... ».

    upek,maxence des oiseaux

    Exceptionnellement, ainsi que pour la conférence du mois de mars, le « chapeau » sera intégralement reversé à l'artiste. En effet, Maxence des Oiseaux et Arnaud Essertel sont des intermittents du spectacle qui souffrent particulièrement de la crise sanitaire, avec l’annulation des spectacles et festivals.

    upek,maxence des oiseauxJouant depuis plus de 20 ans sur des flûtes rares en os (reproductions de flûtes préhistoriques), en cornes, en céramique et en bois, Maxence des oiseaux s'est intéressé à la musique médiévale, celtique, ainsi qu'à des formes plus contemporaines de musique (jazz, blues,...).

    Une succession d'événements le menèrent à remonter le temps pour s'intéresser à la recherche des sons premiers. Une musique naturaliste en naquit, issue d'une recherche sur « la musique de l'âge de pierre », ce qui le mène à intervenir pour des musées préhistoriques et donner des concerts dans des grottes ornées et autres lieux historiques (Grotte de Gargas dans les Hautes-Pyrénées, Stonehenge en Angleterre, université de Bournemouth section préhistoire).

    Maxence des oiseaux n'est pas historien, mais un artiste passionné: mêlant aspect historique avec un amour pour l'imaginaire et la mythologie, il crée des paysages sonores au-delà du temps. Travaillant épisodiquement aux côtés de grands noms de l'illustration du cinéma fantastique, il collabore aussi parfois sur des projets à large public (studios Universal). Il est également compositeur de bandes-son pour des expositions.

    upek,maxence des oiseauxMaxence des oiseaux propose une découverte d'instruments rares et méconnus. Il présentera un tour d'horizon de ce que pourrait être la naissance de la musique chez l'humain intégré dans son environnement naturel, puis le voyage temporel suivra le cours du temps, pour découvrir des sonorités rares issues de différentes époques de notre civilisation.

    L’occasion de découvrir ses instruments tout en voyageant dans des forêts et des grottes primaires imaginaires, aux sons de musiques naturalistes, ethniques. Après une incursion dans les jardins de l'Olympe, l’auditoire croisera un peu de jazz ou de blues en route, joués sur un instrument aux origines antiques, osant un thème de Henry Purcell interprété sur un instrument datant de 1920 et figurant « la préhistoire de la musique contemporaine ».

  • C'était hier : Le peuplement en truites décline

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 19 janvier 2011.

    aappma du kercorbLes disciples de Saint Pierre prêts pour de nouvelles expérimentations (Photo archives, Janvier 2011).

    Vendredi 14 janvier se tenait en mairie l’assemblée générale annuelle de l’association de pêche du Quercorb (AAPMA). Le président Christian Courdil souhaitait la bienvenue à des pêcheurs venus nombreux, faire le bilan de la saison écoulée.

    Moins de cartes vendues     Premier constat, l’année 2010 a vu une chute très importante du nombre de cartes vendues, 195 seulement, soit 97 de moins que la saison précédente. Cette baisse s’explique essentiellement par la mise en vente des cartes exclusivement sur Internet, procédé nouveau qui a perturbé beaucoup de pêcheurs, notamment les plus anciens.

    Un inventaire piscicole a été réalisé le 11 juin dernier sur l’ensemble des cours d’eau de l’AAPMA avec l’aide du technicien de la fédération. Le bilan de ces recensements est assez négatif, il laisse apparaître au vu de la taille des truites pêchées, qu’il n’existe aucune reproduction naturelle. Ces résultats renforcent les observations des pêcheurs qui déplorent le déclin de la population de truites. En outre, les lâchers de truites avant ouverture ne donnent pas totalement satisfaction, ces dernières disparaissant rapidement, sans explication rationnelle. Seul le Blau, en amont de Puivert, en raison certainement du nombre de caches et du couvert important sur les berges, permet des prises en rapport avec les lâchers effectués.

    Interrogations sur la gestion de l'eau     Le volume d’eau du Blau est tous les ans un peu plus faible, et le débit de l’Hers, diminué par la prise d’eau du lac de Montbel, fragilise un retour au patrimonial. Dans ce contexte, les adhérents s’interrogent sur la pertinence de la gestion conduite jusqu’à présent par l’AAPMA.

    Cette dernière a décidé d’expérimenter une gestion patrimoniale dans le Riveillou et une portion de l’Hers, elle va également améliorer la capacité d’accueil des cours d’eau par la réalisation de caches, après avis technique et soutien du chargé de mission de la fédération.

    Hubert Carcy présentait un bilan financier des plus sains. Les dotations financières de la fédération sont identiques à celles de 2010, mais la baisse du nombre de cartes vendues va diminuer les ressources de l’association. Conséquence pour 2012, le volume des empoissonnements devra être revu à la baisse.

    Christian Courdil revenait ensuite sur le « Site Natura 2000 », créé en 2006, et sur le schéma national de développement du loisir pêche. Il concluait son intervention en insistant sur la nécessité de trouver un compromis entre une pêche de loisir sur la base de poissons introduits, et une gestion patrimoniale pour permettre à une population de truites de se maintenir voire de se développer. L’heure était venue de lever le verre à 2011.