Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Services - Page 4

  • Le camion magasin d'Aurélien a repris la route

    2020 Camion magasin juillet.JPGAurélien prépare sa tournée vers les villages d’un secteur incluant le Pays-de-Sault.

    Avec un changement dans les habitudes, entraîné par l’instauration de 55 jours de confinement, un camion était resté sur son point d’attache, au grand dam des fidèles habitués. Une première depuis 2005, année de mise en place de ce service à l’initiative de Jean et Mylène Tur y Tur.

    Privé de volant, Aurélien Moralès aura toutefois préservé le contact, au long de cette période particulière, en assurant des livraisons individuelles effectuées au départ de la supérette qui l’emploie. Et depuis le jeudi 2 juillet, le retour à la quasi normale est effectif, avec le redémarrage du service d’épicerie ambulante, sur un parcours desservant une bonne douzaine de villages. Engagé sur la route à raison de deux jours par semaine, notre marchand itinérant roule sur les traces de Pierrot Baby, qui assura dans les années 1970 un même service, au volant de son tube Citroën.

    Depuis Chalabre vers l’Ariège voisine ou vers le Pays-de-Sault, deux tournées permettent à Aurélien d’aller à la rencontre d’une clientèle qui scrute son arrivée, en fonction d’horaires que seules les conditions météo, peuvent faire varier. Une large gamme d’articles frais, issus d’une production locale, mais aussi des fournitures de première nécessité, sont agencés au mieux dans un véhicule qui voit le moindre de ses espaces optimisé.

    Avant de remettre le moteur en marche, Aurélien s’assure de n’avoir rien oublié, puis il engage une nouvelle journée sur ces petites routes qu’il connaît bien. Au bord desquelles il va retrouver des clients, mais aussi des amis (es), des anciens souvent, qui profitent du « passage du camion », pour retenir un peu de ce temps qui file.

    Pour tout renseignement, contacter le 04 68 69 35 15.  

  • L’ancienne gare devient « Point info tourisme »

    2020 Point Info Tourisme 1er juillet 003.JPGLes élus ont signé la convention dans le hall des voyageurs. 

    Le vieux clocher de Saint-Pierre veille sur elle depuis 1903, la gare de Chalabre est l’un des vestiges témoin de l’activité florissante qui prédomina de 1903 à 1971. L’ancienne ligne ferroviaire est devenue aujourd’hui un sentier de randonnée, ouvert aux piétons, cyclistes et cavaliers, et s’étire au pied des Pyrénées, à cheval entre l’Aude et l’Ariège. Avec la restauration des ouvrages d’art et la pose d’un nouveau revêtement, travaux assurés par le conseil départemental, cet axe de promenade très prisé bénéficie également de l’investissement d’associations telles que Traverse 119 et Atout fruit. Lesquelles s’efforcent de développer une offre touristique durable, et bénéficient depuis peu d’un partenariat avec la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA).

    2020 Point Info Tourisme 1er juillet 002.JPG

    Le jeudi 2 juillet dernier, Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre et ses conseillers, accueillaient Francis Savy président de la CCPA, Jacques Galy vice-président et Karine Duhil directrice de l'Office de Tourisme. Egalement présents, Solène Callarec et Patrice Salerno pour Atout Fruit, et Hervé Macé, président de l’association Traverse 119. Cette rencontre est venue officialiser une mutualisation de moyens destinés à favoriser la mise en lumière des paysages et des lieux remarquables traversés par cette voie verte. A la conclusion de ce rendez-vous, la signature d’une convention a officialisée la renaissance de la gare de Chalabre, désormais convertie en un point info tourisme sur le Kercorb.

    2020 Point Info Tourisme 1er juillet 001.JPG

    Des produits locaux proposés par l'association Atout Fruit ont été offerts aux élus de la CCPA

  • L’informatique a pignon sur rue

    itm informatique

    Depuis le mois de janvier dernier, Chalabre et le Kercorb comptent un nouveau service, avec l’installation de l’entité I.T.M Informatique, A partir du mercredi 15 juillet prochain, ITM Informatique accueillera le public au 2 place Espérance-Folchet, du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

    ITM informatique propose les services de dépannage, maintenance et télémaintenance, cours et réparations d’ordinateurs fixes, portables, imprimantes,...

    Un service de réparation en téléphonie mobile est assuré, ainsi qu'un point de vente de matériels informatiques et accessoires (souris USB, clavier connectiques,…). Plus d’informations au 06 71 55 17 63 ou 09 84 26 68 91.

  • La station météo du quartier du Pont-Vieux

    DSC_0037.JPG

    La grenouille de la passerelle du Chalabreil communique, avec prière d'insérer : « Depuis le petit galet qu'il m'est permis d'occuper sur la rive gauche du Chalabreil, j'invite à cliquer sur le lien qui suit : Météo temps réel 24h/24 de CHALABRE

    Vous pourrez voir 24h/24 et en temps réel, les informations météorologiques pour Chalabre, actualisées toutes les cinq minutes, avec les courbes journalières de chaque paramètre : la température (en D° Celsius), l'humidité (en %), la pression atmosphérique (en hPa), l'ensoleillement (en heure), l'éclairement (en lumen), la vitesse du vent (en km/h), et sa direction (rose des vents). Et bientôt certainement, la pluviométrie en (?).

    Et encore un grand merci, à Jean Paul pour avoir partagé ses infos, à François pour être monté sur le toit... ».

    165714191.png

     

  • Déchetterie, les nouveaux horaires

    quai de transfert chalabre

    Les usagers sont informés qu'à compter du mardi 7 juillet, les horaires de la déchetterie de Chalabre changent et passent en heure d'été, jusqu'au lundi 31 août. Le secrétariat de l’unité territoriale de Chalabre, Cours d'Aguesseau, précise que le quai de transfert sera ouvert le mardi, le mercredi et le vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30, le samedi de 9 h à 12 h. Plus d’informations au 04 68 69 65 96.

  • C’était hier : Le grand chantier de l’hôtel de France est terminé

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 7 juillet 2000. Il rendait compte d’un événement qui s’était déroulé le mardi 4 juillet Cours Docteur Joseph-Raynaud, sur les marches de l’hôtel de France.

    hôtel de france,didier et marielle limouzyL’inauguration a eu lieu en présence de nombreuses personnalités (Photo archives, juillet 2000. De gauche à droite, Marcel Martinez, Jean-Paul Dupré, Marcel Rainaud, Isabelle Chésa, Laurence Lefèvre, Roger Rosich, Jacques Montagné).

    La seule évocation de l’hôtel de France réveille dans la mémoire des Chalabrois, les souvenirs d’un lieu public au passé prestigieux. Situé sur le Cours National, cet hôtel appartenait à la famille Tournier-Courrent qui entreprit les premiers travaux en 1787. Acheté à Guillaume Bouichou, un important devis daté du 16 janvier 1787 mentionne rue du Barry-Neuf, les travaux exécutés par le maçon Durou de Chalabre, pour Michel Tournier (1741-1822). Ces travaux ont été terminés en 1788, pour le prix de 750 livres.

    L’auberge appartiendra ensuite à son fils, Jean-Baptiste Tournier, puis à son épouse Justine devenue veuve, puis à leur fille Rosa Tournier épouse de Jean-Charles Courrent, directeur d’école. De leurs deux fils, l’aîné Joseph-Paul deviendra docteur en médecine, Joseph chef-cuisinier reprendra la direction de l’hôtel.

    hôtel de france,didier et marielle limouzy

    Au mois de mai 1908, l’hôtel sera complètement détruit après un incendie causé par la foudre tombée sur les écuries remplies de foin. Parfaitement assuré depuis 1857 auprès de la compagnie française du Phénix (!), l’hôtel de France sera reconstruit de façon plus moderne et confortable dans la forme qu’il présentait encore au tout début de l’année.

    hôtel de france,didier et marielle limouzy

    Après Joseph Courrent, ce sont MM. Barthélémy Guilhem, Théron, et Raymond Fort, qui par leur génie culinaire, assureront la renommée de l’établissement. Jusqu’au milieu des années 1990, lorsque le « France » éteindra ses fourneaux, au grand désespoir des gastronomes. En ce début d’été 2000, les portes de l’hôtel de France se sont à nouveau ouvertes au public, lequel a pu découvrir un établissement entièrement réhabilité, au terme de six mois de travaux engagés par la Communauté de communes, propriétaires des lieux depuis 1999.

    Inauguré en présence de Laurence Lefèvre, sous-préfète de Limoux, Isabelle Chésa vice-présidente du conseil régional, Marcel Rainaud président du conseil général, Jean-Paul Dupré député de l’Aude, Marcel Martinez pour le Comité départemental du Tourisme, Jacques Montagné maire de Chalabre, et les élus du canton de Chalabre, l’hôtel de France rassemble toutes les qualités nécessaires au développement de l’accueil touristique. En terme d’hébergement, quinze chambres seront à la disposition des visiteurs, tandis que la restauration sera assurée par Didier Limouzy (photo ci-dessous), brillant chef de cuisine officiant précédemment à la Casa Sansa, l’un des plus prestigieux établissement de la capitale du Roussillon.

    hôtel de france,didier et marielle limouzy

    Arrivés de fraîche date en pays de Kercorb, Didier et Marielle Limouzy ne « débarquent » pas en terres inconnues, puisque Marielle est la petite fille d’Isaure Gabanou, figure emblématique de Chalabre et de la rue d’Emplumet. En leur souhaitant la bienvenue et toute la réussite qu’ils méritent, Jacques Montagné a tenu à souligner combien ce projet de rénovation lui tenait à cœur, projet qui s’inscrit dans une politique de développement des territoires ruraux.

    Le cœur de l’hôtel de France s’est enfin remis à battre, une bien belle nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui sont assurés de rencontrer un accueil chaleureux auprès de Marielle et Didier Limouzy, auxquels nous présentons nos voeux de bienvenue en Kercorb. 

  • L’initiation se poursuit chez nos sapeurs-pompiers

    centre du kercorbDe jeunes stagiaires motivés, au pied de la fontaine Wallace.

    Durant le mois de juin qui se termine, un stage était proposé sur la commune de Sainte-Colombe-sur-l’Hers, intitulé « Equipier prompt secours, Equipier secours à personne ». Il s’agissait de formations initiales indispensables pour pouvoir intervenir au sein d'une ambulance des pompiers (VSAV). Des séances d’instruction programmées en deux fois trois jours intensifs, auprès d’un effectif réduit permettant de répondre aux impératifs actuels de distanciation.

    Ainsi Florian, Radu, Paul, Axel, Matéo, Arthur et Enzo, jeunes stagiaires ayant pour point commun de résider sur le bassin des centres de secours du Kercorb, ont été mis en situation sur différents sites autour de la caserne Georges-Grammont, en veillant à coller au mieux aux réalités du terrain.

    centre du kercorb

    Ces sept sapeurs-pompiers en devenir étaient encadrés par Sébastien Marty, du centre de secours de Limoux, Jean-Marie Lafitte et Thierry Cnocquart, pensionnaires du centre d'intervention du Kercorb. Trois formateurs patentés qui ont reçu une aide ponctuelle et appréciée des membres du centre local. Au final, deux fins de semaines d’apprentissage conclues sur des paroles d’instructeurs satisfaits : « Sérieux, motivation et bonne humeur ont animé cette jeune équipe, dont le dynamisme inspire confiance dans l'avenir des secours sur le secteur. Félicitations à eux ! ».

    centre du kercorb