Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

il était une fois chalabre - Page 3

  • C’était hier : Au rendez-vous des souvenirs à l’hôpital local

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 28 décembre 2008.

    hôpital local des hauts de bon-accueil,il était une fois chalabreRaymonde Castres, alors petite fille, figure sur la photo présentée par Michel Brembilla (Photo archives Décembre 2008).

    En décembre 1995, l’association « Il était une fois Chalabre » présentait un premier recueil de cartes postales anciennes, précieux instantanés du quotidien de la vieille cité du Kercorb au début du siècle dernier. L’association du président Michel Brembilla a depuis publié huit autres ouvrages, le dernier en date, présenté le 17 mai dernier à l’occasion des 30 ans du collège Antoine-Pons. Avant d’entreprendre la réalisation du Tome X, pour lequel les douze mois de l’année 2009 ne seront pas de trop, « Il était une fois Chalabre » a souhaité aller à la rencontre de ses aînés, pensionnaires de l’hôpital des Hauts-de-Bon-Accueil. En cette veille de Noël, Michel Brembilla et ses partenaires ont ainsi offert à l’ensemble des résidents, une collection de quarante reproductions illustrant une capitale du Kercorb contemporaine du président Emile Loubet.

    hôpital local des hauts de bon-accueil,il était une fois chalabre

    Accueillie par Jean-Jacques Aulombard, directeur de l’hôpital, l’assemblée a grandement apprécié l’hospitalité de ses aïeux, dans un cadre haut perché offrant une vue panoramique de la cité. Michel Brembilla exprimait sa satisfaction de voir aboutir un projet qui s’inscrit dans « les actions menées afin de préserver les lieux et gestes qui nous relient à notre mémoire collective ».

    Avant de prolonger le souvenir autour d’un apéritif, Raymonde Castres, doyenne des pensionnaires et adhérente de l’association, était invitée à dévoiler le premier cliché d’une série à découvrir ou redécouvrir.

    hôpital local des hauts de bon-accueil,il était une fois chalabre

    L'occasion de saluer la mémoire de Raymonde Castres, décédée en décembre 2011, et celle de son frère Charles, décédé en avril 1967, ici réunis dans le bureau de tabac familial du Cours d'Aguesseau.

  • Les caricatures de Pierre Dantoine exposées jusqu’à demain

    Dans le cadre du 100e anniversaire de la fin de la Guerre 1914-1918, la bibliothèque municipale et l’association Il était une fois Chalabre proposent une exposition consacrée aux dessins de Pierre Dantoine, caricaturiste pendant la guerre 1914-1918. L’exposition reste visible jusqu’à jeudi 14 novembre inclus, de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h, au premier étage de la mairie, cours Sully.

    pierre dantoine,il était une fois chalabre,bibliothèque chalabre

    Edité cet été par l’association Il était une fois Chalabre, un recueil reprenant la biographie et l’ancrage particulier de Pierre Dantoine à Chalabre, ainsi que l’ensemble de ses dessins, est disponible à la permanence de cette exposition dont l’entrée est gratuite.

    pierre dantoine,il était une fois chalabre,bibliothèque chalabre

    Les élèves de Geoffrey Coussinoux (moyenne section de l’école Louis-Pergaud) désireux d’apporter leur contribution aux célébrations du Centenaire, ont créé un calicot très original, venu rehausser l'exposition, et présenté ici par Mathys, délégué pour ses petits camarades.

  • C’était hier : Il était une fois Chalabre veut faire parler la toile

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 3 novembre 2003.

    il était une fois chalabrePour l’abbé Raymond Cazaban, les symboles abondent dans ce tableau (Photo archives, Octobre 2003).

    Le 31 mai dernier, l’association chère au président Michel Brembilla dévoilait aux Chalabrois, le tableau offert trois ans auparavant par Mme Veuve Jean Mamet, œuvre sauvée de l’oubli puis restaurée dans un atelier du Lauragais (Cenne-Monestiès). Jusqu’alors, chacun à l’association avait osé croire que les longs travaux de réhabilitation permettraient de révéler le nom de l’artiste mais aussi sa source d’inspiration : espérances déçues car l’auteur de ce chef-d’oeuvre reste à ce jour désespérément anonyme.

    Etait-ce un moine capucin du XVIIIe siècle pensionnaire au couvent du Cours Sully (actuelle maison Taillefer) ? Les religieux représentés sur la toile emmenaient-ils les reliques de Sainte-Colombe en provenance du Vatican vers la chapelle de Notre-Dame des Sept Douleurs sur le calvaire ? Autant d’interrogations restées sans réponse qui ont amené les membres de Il était une fois Chalabre à solliciter l’appréciation d’un homme d’église. Présent samedi dans la maison commune, l’abbé Raymond Cazaban a relevé sur une toile obstinément silencieuse, la présence de nombreux symboles, comme autant d’indices susceptibles de révéler la nature et les desseins de son créateur.

    Une analyse que l’abbé Cazaban a accepté de compléter par écrit, à la demande de Michel Brembilla et de son équipe, étude destinée à figurer en bonne place dans le septième tome que l’association va bientôt éditer.

    il était une fois chalabre

  • La mémoire des Poilus sous le crayon de Pierre Dantoine

    Pierre Dantoine.jpgLes dessins de Pierre Dantoine seront exposés à la mairie.

    Dans le cadre du 100e anniversaire de la fin de la Guerre 1914-1918, la bibliothèque municipale et l’association Il était une fois Chalabre proposent une exposition consacrée aux dessins de Pierre Dantoine, caricaturiste pendant la guerre 1914-1918. Une partie de l’œuvre du dessinateur carcassonnais (1884-1955), dont les racines familiales sont chalabroises, sera visible du vendredi 9 au jeudi 14 novembre inclus, de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h, au premier étage de la mairie, cours Sully.

    Après la conférence animée en juillet dernier par Laurent Malard, dépositaire de l’œuvre de Pierre Dantoine, qu’il collecte, restaure et conserve, cette exposition s’inscrit dans le programme des célébrations du Centenaire. L’occasion de découvrir ou redécouvrir le profil du sergent d’infanterie audois, dont l’œuvre volontairement humoristique sinon burlesque sur la vie dans les tranchées, est une création tout à fait originale.

    pierre dantoine,il était une fois chalabre

    Départ de permissionnaires

    - « Ecoutes ce que dit le sergent-major : Pour se marier, on a deux jours de plus,.. si tu as un gamin, un jour de plus,… si ta femme décède, un jour de plus.

    - Et pour tuer le cochon, ils te donnent même pas une demi-journée ! ».

    Edité cet été par l’association Il était une fois Chalabre, un recueil reprenant la biographie et l’ancrage particulier de Pierre Dantoine à Chalabre, ainsi que l’ensemble de ses dessins, sera disponible à la permanence de cette exposition dont l’entrée est gratuite.

  • Le patrimoine industriel d'hier et d'aujourd'hui dans l’objectif

    il était une fois chalabre,concours photo 2019Décembre 1989, la cheminée de l’usine Canat vit ses derniers instants (photo Yves Saddier).

    L'association Il était une fois Chalabre, en partenariat avec la mairie de Chalabre, propose un nouveau concours photo (5e édition), sur le thème du patrimoine industriel d'hier et d'aujourd'hui. Les participants pourront présenter deux photos au maximum, qu’ils devront envoyer avant le 26 mai 2019, le cachet de la poste faisant foi. Les clichés devront être imprimés sur du papier photo format A4 et envoyés également en version numérique (par mail, cédérom ou clé usb), à la bibliothèque municipale, 4 rue des Boulangers, 11230 Chalabre (il est impératif de préciser le lieu de la prise de vue).

    Les trois meilleures photos recevront un prix équivalent à 200 € pour le premier, 160 € pour le deuxième et 120 € pour le troisième. A titre symbolique, le public sera invité à désigner son lauréat. Ce concours est gratuit et ouvert à tous les photographes amateurs. Le règlement complet peut être consulté à la bibliothèque municipale de Chalabre (bmchalabre@orange.fr, 04 68 69 49 06).

  • Concours photo : La côte normande à l’honneur de cette 4e édition

    L'association Il était une fois Chalabre et la municipalité ont procédé à la remise des prix le week-end dernier.

    fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabreLes lauréats ont reçu leurs prix en mairie.

    Samedi 28 juillet se déroulait la remise des prix du concours-photo, quatrième du nom, proposé par l’association Il était une fois Chalabre, en partenariat avec la mairie. Un rendez-vous inscrit dans le cadre des Fulgurances de l’été, animations placées sous l’égide de Fabienne Canal. Accueillis par Michel Brembilla, président, et Jean-Jacques Aulombard, maire, les photographes amateurs ont été félicités pour leurs créations.

    Des photos que chacun avait pu découvrir en avant-première à la bibliothèque municipale, puis en mairie. L’occasion pour le président Brembilla de remercier chaleureusement Noëlle Danjou, coordinatrice de l’événement, pour son concours toujours aussi efficace et apprécié.

    fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

    Sur le thème des couleurs de la nature, et à la conclusion de plusieurs délibérations portant sur une palette de photos anonymes, le jury a consacré une prise de vue signée par Stéphane Hurel, de St Aubin-d’Arquenay (Calvados). Le 2e prix est attribué à l’Espérazanais François Danto, tandis que Jacques Blum de Lavelanet, reçoit le 3e prix. Le prix honorifique du public revenant au Morbihannais Richard Sens.

    fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

    1er prix, Stéphane Hurel

    fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

    2e prix, François Danto

    fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

    3e prix, Jacques Blum

    fulgurances de l'été 2018,il était une fois chalabre,mairie de chalabre,concours photo il était une fois chalabre

    Prix honorifique du public, Richard Sens

  • Pour mieux connaître Pierre Dantoine

    laurent malard,il était une fois chalabreLaurent Malard se passionne pour l’œuvre du caricaturiste né à Carcassonne.  

    Dans le cadre du 100e anniversaire de la fin de la Guerre 1914-1918, l’association Il était une fois Chalabre, en partenariat avec la bibliothèque municipale, a souhaité mettre en lumière, l’œuvre du dessinateur carcassonnais Pierre Dantoine (1884-1955), dont les racines familiales sont ancrées à Chalabre.

    laurent malard,il était une fois chalabre

    Les ânes des tranchées

    «  Ce n’est pas moi qui t’ai envoyé ici, c’est le ministre de la guerre, tu n’as qu’à suivre… ne fais pas l’âne… » (traduit de l’occitan)

    Grâce au concours de Laurent Malard, lui même dessinateur caricaturiste portraitiste professionnel, dépositaire de l’œuvre de Pierre Dantoine, qu’il collecte, restaure et conserve, une conférence était proposée au théâtre Georges-Méliès, le samedi 28 juillet dernier.

    En présence de Patricia Bernard et Nicole Reverdy, dont les noms s’inscrivent dans la généalogie de la famille Dantoine, Laurent Malard a esquissé un portrait de l’artiste audois, et présenté l’œuvre volontairement humoristique sinon burlesque sur la vie dans les tranchées, création tout à fait originale. Une projection de dessins réalisés dans les années 1930 sur le thème de la vie des soldats durant la Guerre 1914-1918, a illustré les propos du conférencier.

    laurent malard,il était une fois chalabre

    Ces dessins ont fait l’objet d’une exposition en mairie et bibliothèque, et l’association Il était une fois Chalabre vient d’éditer une brochure reprenant la biographie et l’ancrage particulier de Pierre Dantoine à Chalabre, ainsi que l’ensemble de ses dessins. Le recueil est disponible chez José à la maison de la presse, ou auprès d’un membre de l’association (5 €).

    Par ailleurs, Laurent Malard sera sous la halle ce samedi 4 août à partir de 10 h, dans le cadre du Salon du Livre. L’occasion pour les personnes souhaitant « se faire tirer le portrait », de venir à la rencontre d’un caricaturiste qui d’ordinaire, croque les minois du côté de la Cité de Carcassonne.

    laurent malard,il était une fois chalabre