Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crédit agricole

  • Crédit agricole : Renforcer les services de proximité

    DSC_2556.JPGMarie-Eve Dumons (au centre) a présidé cette assemblée générale.

    La caisse locale de la banque verte tenait dernièrement son assemblée générale au théâtre municipal, en présence de nombreux clients et sociétaires. Après la constitution du bureau et l’ouverture de l’assemblée, la présidente Marie-Eve Dumons a poursuivi la partie statutaire par le rapport moral et le vote des résolutions. Michel Pedelmas directeur de l’agence présentait ensuite l’ensemble des activités du bureau pour 2010, ainsi que les actualités commerciales, notamment le site et la carte sociétaire, les parts sociales volontaires, les prêts habitat « primo accédant », la télésurveillance et les assurances tous mobiles. Preuve du dynamisme de cette réunion participative, tous ces sujets ont donné lieu à de nombreux échanges avec les clients présents.

    DSC_2558.JPGL’assemblée attentive à la lecture des comptes.

    La partie informative s’est poursuivie par une présentation de la politique de la caisse régionale du Languedoc, par Florence Picard-Chaix, responsable de la distribution pour les particuliers. Jean-Claude Limouzy président du conseil d’administration de l’échelon Aude et représentant le conseil d’administration de la caisse régionale du Languedoc est intervenu tout au long des échanges, afin d’apporter un complément d’informations.

     Enfin Michel Brembilla, président de « Il était une fois Chalabre » a retracé sous forme de diapositives et de cartes postales, l’historique de son association, depuis sa création à nos jours, avec à son actif dix ouvrages sur Chalabre et la vie en Chalabrais, et un grand nombre de réhabilitations du patrimoine, dont la réfection d’une fontaine, d’une cloche, d’un tableau, la réalisation d’un circuit de découverte évoquant des personnages célèbres de Chalabre et ses sites remarquables. En définitive un travail colossal de recherches, de mise en pages et de travail, preuve s’il en est qu’en milieu rural, la solidarité, la convivialité, le maintien et la transmission des traditions, n’est pas un vain mot. 

    Après cette évocation très appréciée de l’auditoire, Marie-Eve Dumons concluait la réunion en invitant l’assemblée à poursuivre les échanges autour d’un excellent buffet dînatoire préparé par l’ami Gérald Mourareau.

  • Actions nocturnes en pays chalabrais

    CA.jpgLes devantures de plusieurs établissements publics de la cité chalabroise ont été la cible de dégradations d'un genre particulier dans la nuit du lundi au mardi 3 novembre. Le doute n'est pas permis quant à la nature de la matière utilisée par le ou les frondeurs, si l'on en juge par la fragrance et la couleur de la substance venue brouiller les vitrines. La banque du Cours d'Aguesseau avait déjà été la cible d'une action similaire au début du mois d'octobre, mais plusieurs établissements ont cette fois été visés, il s'agit de la Poste, Groupama, Axa assurances, le Trésor public et une fois encore le Crédit agricole. Banques 005.jpgS'agissant de la deuxième action de ce type en à peine moins d'un mois, il est permis de se demander qui en veut aux agences bancaires et prestataires de services établies en pays chalabrais. Le forfait signé par le biais de cartons sur lesquels figurent les initiales R et C a été suivi de l'envoi à la rédaction de L'Indépendant à Carcassonne d'une lettre semi anonyme signée « Résistance Chalabroise ». Dans laquelle le ou les auteurs de cette expédition essaient de faire passer un message : « Dans nos actions nous visons que les enseignes, leurs dirigeants nationeaux et actionaires...milliardaires. pardon pour les employés et responsables locaux, ... mais nous ne faisons que renvoyer la m...e dans laquelle ils nous mettent pour beaucoup d'entre nous ... »   

    Trésor.jpgAprès plusieurs plaintes enregistrées auprès de la brigade de gendarmerie, une enquête est en cours, afin de déterminer le mobile du ou des auteurs de dépôts qui, pour être peu orthodoxes, sont peut-être l'émanation d'une certaine désespérance.poste.jpg