Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fête du cazal

  • Un jour, une image

    C'est jour de fête sur la Grand-Place du Cazal. Au premier plan à gauche, Gilbert Catrier et Christian Huillet (Kiki) semblent désireux de rejoindre les danseurs déjà engagés sur la piste. Le moment est venu de trouver une cavalière.

    fête du cazal,gilbert catrier,christian huillet dit kiki

    Photo Collection Yves Saddier

  • Richard décroche l'or en cuisine

    Cuillère d'Or Richard Dimanche 20 juillet 2014 002.jpgArnaud, Richard, Mathieu et Joël, un quatuor qui invite à vivre avec gourmandise.

    Avant que l'automne ne dégomme un été appliqué à se dérober, le dernier regard en direction des fêtes du Cazal donne l'occasion de saluer une performance qui tendrait à passer inaperçue. Et pourtant ! Combler les attentes culinaires de plus de cinq centaines de convives, rassemblés sur la place du hameau, relève d'un sacré pari, une fois encore enlevé par un trio de chefs.

    Cazal 2011.jpgPassés maîtres dans l'art de marier une couenne avec trois haricots, Arnaud Molini, Joël Laffite et Mathieu Canal, cuisinent depuis maintenant deux ans, dans le sillage de leur maître, Richard Conte. Et c'est certainement parce qu'ils ont tout appris de lui, qu'ils n'ont pas oublié d'être reconnaissants.

    Dans l'intimité d'une cuisine improvisée, et quelques minutes avant de lâcher une armada de serveurs priés de garnir 518 couverts, Arnaud, Joël et Mathieu ont décerné la « Cuillère d'or » à leur mentor. Surpris et grisé par cette marque de gratitude, l'ami Richard aurait décidé de donner du temps au temps. Et au final, différer peut-être aux calendes grecques, un départ à la retraite que personne ne lui autorise.

  • C'était hier : La course à la brouette aux "Full Time Killers" de Blagnac

    Une petite incursion dans les archives de la Fête du Cazal, lorsque deux concurrents nés dans le berceau d'Ariane et Airbus, damaient régulièrement le pion aux pilotes locaux. L'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 6 août 2003. 

    course à la brouette 2003,fête du cazalCarl Sanchez et Frédéric Brembilla, vainqueurs de la VIIe édition des Masters de la Brouette 2003, devant les Sangliers de Villefort et les Grimpeurs de Rivel (Photo archives Juillet 2003).

    C'est désormais officiel, Carl Sanchez et Frédéric Brembilla sont les vainqueurs incontestables et incontestés de la VIIe édition des Masters de la Brouette, version 2003. Cette victoire acquise sur le circuit homologué du Cazal leur offre le privilège de graver pour la troisième fois en sept années de compétition au sommet, leur nom au palmarès. Une performance qui a été saluée par le gratin de la discipline, unanime dans les éloges adressées à Carl et Fred dont la supériorité a mis sous l'éteignoir les velléités des équipages du cru. Equipages motivés certes, mais qui ne pouvaient raisonnablement lutter face à la technologie mise à disposition des vainqueurs par l'ESA, agence spatiale européenne de Blagnac, sponsor officiel des Full time killers. Le carénage du prototype livré la veille sur l'aérodrome de Saint-Antoine, au moyen d'un avion beluga affrété par les "Festejaïres del Cazal" a comme prévu fait la différence dans la ligne droite des Mangaroufières. Une zone dans laquelle les brouettes atteignent une vitesse défiant l'imagination du commun des mortels. Sous les yeux ébaubis d'un public massé derrière les glissières de sécurité, Carl et Fred largement en tête à la Porte de la Chapelle, verront les Grimpeurs de Rivel et les Sangliers de Villefort, tenants du titre, faire le forcing dans le col de Jo, pour un ahurissant final au finish. Photo à l'appui, le jury attribuait la victoire aux représentants de Blagnac, qui aussitôt rendaient grâce à leur entraîneur Dédé Trucat, lequel cultive son jardin là-bas du côté du Moulin de Naudin.

    Le rideau est tombé sur une VIIe édition de la course internationale à la brouette magistrale, le Wheelbarrow Team del Cazal adresse ses félicitations à tous les concurrents et leur donne rendez-vous en juillet 2004.

  • Un nouveau titre dans les kiosques

    En avant-première, et grâce à l'aimable autorisation des Festejaïres del Cazal, voici la toute première une d'un quotidien qu'il va falloir s'habituer à trouver en bonne place chez José notre kiosquier. Et pour l'ami Denis, notre messager de la première heure, la modification de la taille des sacoches va fatalement s'imposer. 

    fête du cazal

     

  • Seize ans et des brouettes pour les Masters du Cazal

    Brouette 2012.jpgDe beaux duels en perspective, sur la piste surchauffée du Cazal (photo archives Juillet 2010).

    La XVI° édition de la course internationale à la brouette se déroulera comme prévu aujourd'hui dimanche 22 juillet sur les hauteurs du Cazal, où les écuries en course ont dressé leur stand, à l’abri du regard des curieux. L’incertitude planait avant-hier encore, après le rappel volontaire et à titre préventif de tous les prototypes, un retour sur les chaînes de montage exigé par le WTC, fabricant exclusif de brouettes. En cause, un tout petit vice de forme incompatible avec le cahier des charges, et que les commissaires de course connus pour leur extrême intransigeance n’auraient jamais laissé passer. Il faut en effet savoir que le règlement impose des brouettes constituées de deux brancards, d’une roue au minimum, et d’une roue au maximum, et que la brouette doit être poussée roue vers l’avant.

    Le problème étant résolu, les concurrents vont enfin pouvoir se consacrer à la course, rien qu’à la course. Autres points essentiels du règlement, les brouettes thermiques ou chinoises sont bien évidemment interdites, les équipages seront composés d’un pousseur et d’un poussé, il n’y aura pas de zone de changement. Les prétendants au titre 2012 garderont à l’esprit que l’on est au Cazal et que la course est réalisée dans le seul but de passer un bon moment ensemble. Le fair-play sera de mise, avec la sécurité des participants et des spectateurs (photo ci-dessous archives Juillet 2011).

    fête du cazal,course à la brouette

    Un premier départ sera donné pour la classe biberon aux alentours de 17h 30, suivi d’un départ réservé aux juniors, avant que les féminines ne soient invitées à investir une piste sur laquelle le « Trophée J.C Sicre » sera remis en jeu. Alors et alors seulement, les « boys » et leurs petits bolides rangés en épi se mettront à leur tour sous les ordres du starter. Le danger viendra cette année d’un équipage venu des plaines du Razès, mais Frédéric Boussioux et Thierry Cnocquart seront bel et bien là, déterminés à défendre leur titre et un fabuleux trophée créé en juillet 2000 par Titou, Manu et Jean-Marie (photo ci-dessous archives Juillet 2010).

    fête du cazal,course à la brouette