Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sonnac-sur-l’hers

  • Ils sont partis de bon matin sur les chemins, à bicyclette

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mardi 7 septembre 2010.

    sonnac-sur-l’hersLes dernières consignes avant le départ (Photos archives Septembre 2010).

    Après avoir bouclé le mois d’août sur une excellente note grâce au beau succès de la fête locale, le comité des fêtes de Sonnac sur l’Hers et Roland Fourcassa son président, proposaient en ce premier dimanche de septembre, une randonnée en VTT sur les chemins environnants. Cette animation deuxième du nom, était mise sur pied avec le concours du Cyclo VTT Club du Chalabrais, représenté par Patrick Rault, Quentin Seyve et David Compston, responsables du balisage pour les deux parcours au programme (35 et 45 km).

    sonnac-sur-l’hers

    A l’heure prévue, les sportifs arrivaient en petits groupes sur la petite place de Sonnac, accueillis par de prévenants préposés à l’intendance. Après avoir partagé un bon café chaud et enregistré quelques consignes pratiques, le peloton pouvait s’élancer en direction de Camplimoux, avant une première séparation à la hauteur du hameau des Martres. Le premier parcours, sans difficultés notables, allait parfaitement convenir à un peloton familial emmené par Roger et Jean-Christophe, lesquels auront un peu de mal à contenir de fougueux petits-enfants, sur un ultime tronçon empruntant la voie verte.

    Au final, une trentaine de vététistes partis à la fraîche ont profité d’une météo idéale pour parcourir les premières difficultés et accéder sans encombre sur les hauteurs du domaine de la Besse. Ce deuxième parcours, plus difficile, proposait ensuite une incursion dans les bois menant vers les superbes châteaux de Sibra et de Queille, avant un retour par la colline du Bourdil, via les berges du lac de Montbel. Les derniers arrivants pointeront au pied de l’église St Jean-Baptiste aux alentours de midi, parfaitement dans les temps et enfin à l’ombre, afin de partager des rafraîchissements bienvenus. Le choix des circuits aura fait l’unanimité parmi les vététistes, invités à prendre place autour d’une table garnie aux fins de reconquérir les calories éparpillées dans une campagne arborant déjà les premières couleurs de l’automne.

    Rendez-vous est pris pour septembre 2011 et une 3e édition pour laquelle Roland Fourcassa et son équipe vous attendent encore plus nombreux et nombreuses.

    sonnac-sur-l’hers

    sonnac-sur-l’hers

    sonnac-sur-l’hers

    sonnac-sur-l’hers

    sonnac-sur-l’hers

    sonnac-sur-l’hers

  • Sonnac-sur-l’Hers : Maurice Plantier n’est plus

    maurice plantier,sonnac-sur-l’hersJeudi 16 juillet était célébrée en l’église Saint-Jean-Baptiste, la cérémonie des obsèques de Maurice Plantier, décédé mardi 14 juillet, à l’âge de 83 ans. Né en 1936 dans la maison familiale du hameau de Lacoume, Maurice était le fils unique d’Albertin et d’Alice Plantier. Il avait suivi sa scolarité à l’école communale de Sonnac-sur-l’Hers, jusqu’au certificat d’études. A l’âge de 19 ans, et alors qu’il travaille à la ferme aux côtés de ses parents, il est appelé sous les drapeaux et part en Algérie où il intègre le 2e Régiment de Zouaves basé à Oran. Il y effectue la totalité de son service militaire, deux années durant.

    Dès son retour au foyer, Maurice Plantier rejoint les services de la Poste. Il y effectue des remplacements, tout en maintenant son activité sur la propriété familiale. Les fêtes locales de septembre à Sonnac-sur-l’Hers favorisent une rencontre avec Jeanine Cathala, qu’il épouse à Chalabre le 27 avril 1963. Le cercle de famille s'agrandira avec les naissances de leurs deux garçons, Thierry et Jacques, tandis que tournées du facteur et activités fermières rythment son quotidien. Dans l’intervalle, il aura porté le maillot de l’US Chalabre XV, puis effectué trois mandats de conseiller municipal, de 1989 à 2007. A l’heure de la retraite professionnelle en 2001, il adresse un au revoir à ses collègues du bureau de poste de Chalabre, avant de prendre un peu de distance avec la chose agricole. Il n’en reste pas moins actif mais un accident de santé à Noël 2018 le fragilise et sa santé ira en s’altérant.

    La cérémonie religieuse a permis de lui adresser un dernier adieu, avant l’hommage rendu par ses compagnons de la Fnaca, et son inhumation dans le caveau familial.

    Très sincères condoléances à Jeanine son épouse, à Thierry et Jacques ses fils, à ses petits-enfants, Elsa, Pauline, Alexis et Thomas, à Timéo et Vaéna ses arrière petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

  • L'automne est pluvieux

    13 décembre 2019.jpg

    Passage à gué de Sonnac-sur-l'Hers, 13 décembre 2019

    (Photo Julien Saddier)

    17 novembre 2019.JPG

    Passage à gué de Sonnac-sur-l'Hers, 17 novembre 2019

  • Sonnac-sur-l’Hers : Grands travaux sur la commune

    Effacement des réseaux, maîtrise de la circulation et du stationnement sont au programme.

    sonnac-sur-l’hersVisite de chantier avec Daniel Lefebvre et Jackie Granger, aux côtés des maîtres d'ouvrage.

    Confié à l’entreprise quillanaise OCTP, spécialisée dans les travaux publics et le génie civil, le chantier a été engagé en avril dernier, et devrait prendre fin au terme du mois de juin. Ces grands travaux doivent permettre le réaménagement de la traversée d’agglomération, et celui de la place de la mairie, aux fins d’améliorer le cadre de vie des 160 habitants de la commune.

    Une commune traversée quotidiennement par de nombreux véhicules, empruntant un axe qui permet de rallier Mirepoix et l’Ariège. Sur mandat des élus autour du maire Daniel Lefebvre, l’ATDA (agence technique départementale de l’Aude), a réalisé une série de comptages routiers du 13 au 19 juin 2016, à l’entrée ouest de la commune. Dont les résultats ont mis en évidence un non-respect de la limitation de vitesse (50 km/h), avec 85% des véhicules circulant en dessous de 68 km/h, une vitesse moyenne de 54 km/h, et un trafic en semaine de 1067 véhicules par jour, dont 78 poids-lourds (7,3 %).

    sonnac-sur-l’hers

    Si ce programme vise à améliorer la sécurité des habitants du cœur d’agglomération, il va également permettre un renforcement de l’éclairage public, l’effacement des réseaux électriques et télécommunication, et une meilleure gestion des eaux pluviales. Cette tranche d’ouvrage étant gérée avec le concours du syndicat audois d’énergies (Syaden).

    Sonnac-sur-l’Hers offrira une nouvelle perspective avant l’été, avec des travaux à hauteur de 237.600 €, financés par la commune et les aides publiques (Région 20 %, Etat et Département 30 % chacun, autofinancement par la commune 20 %).

  • Sonnac-sur-l’Hers : Ils ont célébré le Nouvel An

    sonnac-sur-l’hers,nouvel anNos doyennes ont traversé la nuit de la Saint-Sylvestre, sans faiblir.

    Le pays chalabrais dans son ensemble, a marqué le passage vers une année toute neuve, en prenant part aux multiples festivités proposées par les associations du Kercorb. Au théâtre avec les Badalucs, au Cazal avec les Festejaïres, au club-house avec les jeunes générations, en famille ou en intimes comités, chacun a tenu à prendre congé d’une année usée jusqu’à la corde, pour souhaiter la bienvenue à 2019.      

    A l’image de l'association des Tireurs Sportifs du Kercorb à Sonnac-sur-l’Hers, où le réveillon qu’ils organisaient pour première fois, a réuni près de cinquante convives. Jeunes et moins jeunes répondaient à l’invitation lancée par les sociétaires du président Roland Fourcassa, invitation qui a tenu toutes ses promesses. Dans une enceinte basée à un jet de pomme du centre du village, l’ambiance aura été au rendez-vous, superbement assurée par l'ami Romarin aux platines.

    sonnac-sur-l’hers,nouvel an

    Les décibels ont investi la nuit sonnacoise, après et seulement après que les vénérables doyennes du village, aient pu vérifier la conformité des secrets culinaires dévoilés. Un grand merci à Marie-Anne, Sandrine, Josy, Dahlia, Santi, Michel et Roland, et rendez-vous en décembre 2019, avec les meilleurs vœux de l’ATSK.

  • Sonnac se prépare à faire la fête

    sonnac-sur-l’hers

    Le président Roland Fourcassa et l'orchestre Baïlamor vous invitent à la danse  (Photo archives, août 2011).

    La commune de Sonnac-sur-l’Hers fera la fête en ce dernier week-end du mois d’août. L’animation commencera le samedi 27 à 14 h 30, avec un concours classique de pétanque en doublettes (90 € plus mises). A 22h 30, bal disco avec M2Music.

    Dimanche 28 à 11h, messe en musique en l’église Saint Jean-Baptiste. A 12 h, apéritif-concert avec banda. De 17 h à 21 h, thé dansant avec la formation complète de  Bailamor. Le comité des fêtes de Sonnac-sur-l’Hers vous attendent nombreux pour clôturer le mois d’août en musique et dans la bonne humeur.

  • René Boussioux n'est plus

    René Boussioux 17 avril 2010.JPGLe lundi 15 décembre dernier, la communauté du Kercorb se retrouvait en l'église Saint Jean-Baptiste de Sonnac-sur-l'Hers, afin de rendre un dernier hommage à René Boussioux, enlevé à l'affection des siens à l'âge de 76 ans. Né à Sonnac le 16 mars 1938 au sein d'une famille d'exploitants agricoles, René Boussioux entretenait une passion pour le rugby et avait joué dans le groupe des copains de l'Union Sportive Chalabroise XV. Au poste de 3e ligne, jusqu'en 1966, date à laquelle il avait raccroché les crampons, puis en qualité de fidèle supporter du club et de son fils Frédéric.

    Appelé sous les drapeaux, il a vingt ans lorsque les événements d'Algérie éclatent. Après un passage à l'Ecole des Troupes Aéroportées de Pau où il reste quatre mois, il embarque pour l'Afrique du Nord. Affecté au 1er REP, il opère comme technicien radio de 1958 à 1960, du Sahara jusque sur les hauteurs de l'Atlas. En janvier 1960, il se trouve à Alger, au coeur de l'un des événements majeurs de la guerre d’Algérie, la semaine des barricades.

    De retour à la vie civile, il prend le volant d'un camion et assure collecte et livraison de lait pour la coopérative de Rieucros (Ariège). 1964 sera l'année charnière de sa carrière professionnelle, lorsque le chef de culture de l'exploitation sonnacoise, crée un verger de pommes sur les berges de l'Hers. En 1966 il unit sa destinée avec celle de Madeleine Cabrera, une jeune Chalabroise aux côtés de laquelle il va faire prospérer l'activité fruitière d'une plantation, devenue aujourd'hui Vergers de la Galante, aux destinées de laquelle veille à présent leur fils Frédéric.

    René Boussioux laisse le souvenir d'un personnage intègre, exigeant avec lui-même. Une personnalité forte qui aura forgé l'identité de la Galante, tout au long d'une existence marquée en mai 2004, par la disparition de Bruno, fils décédé à l'âge de 33 ans.

    Au terme de la cérémonie religieuse, une assistance recueillie derrière les drapeaux en berne lui a rendu un émouvant hommage, avant un dernier adieu devant le caveau familial où il repose. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Madeleine son épouse, à Frédéric et Sylvie ses enfants, à Louis son frère, à Lucette et Christiane ses soeurs, à ses petits enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

    rené boussioux,sonnac-sur-l’hersEn octobre 2013, une « colle » rentrait le Merlot produit par la vigne d'Ildevert Boussioux, le père de René. Un clos familial planté en 1947, que René Boussioux avait réhabilité de 1995 à 2001.

    rené boussioux,sonnac-sur-l’hersArchives, Septembre 2010.