Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les montagnards sont toujours là !

Saint-Barth Déc. 2011.jpgUne pause au-dessus de la vallée pour Thierry, Henri et Jean.

Leur paquetage était prêt depuis plusieurs jours déjà, et les randonneurs du Kercorb n'ont eu qu'à bondir sur leur bâton de pèlerin, dès réception d'une feuille de route proposant une petite hivernale vers le pic Saint-Barthélémy. Le soleil n'éclairait pas encore les murailles du Pog de Montségur lorsque le quatuor arrivait en vue des "Cimes", refuge de la confrérie des montagnards de Montferrier, emmenée par l'ami Nicolas Serrano.

pic saint-barthélémy

Malgré un enneigement conséquent, l'approche vers la mine du Fangas s'effectuera sans encombre, mais le bref pèlerinage effectué jusqu'au "Monuments aux Vivantes " grèvera malheureusement le capital temps de la cordée. Si la progression vers le sommet sera grandement facilitée par l'utilisation des crampons sur une neige verglacée et étincelante, la course du soleil à cette période de l'année ne permettra pas cette fois d'atteindre le pic et son sommet à 2349 mètres. A quelques vingt minutes du but, la sagesse voudra que le choix d'un retour au bercail soit pris à l'unanimité, d'autant que la brume arrivait depuis la vallée du Touyre, à la vitesse du cheval au galop. Une petite déception pour Henri, petit dernier de la cordée, appelé à renouveler l'essai, ce qui ne devrait lui poser aucun problème.

pic saint-barthélémy

 

Ignorée par les izards et autre grands tétras, l'équipe chalabroise entreprendra la descente non sans avoir pris soin de reprendre quelques forces à l'abri du vent et dans la chaleur d'une belle congère. L'occasion d'observer, malgré des doigts engourdis, la facilité avec laquelle le vin se bonifie en altitude. La descente par les lacs ne sera bien sûr pas possible, mais le bon air emmagasiné sur les crêtes ariégeoises aura tonifié nos marcheurs, qui ont réussi entre deux réveillons, à refaire leur capital oxygène, et à satisfaire à une immuable tradition.

pic saint-barthélémy

Les commentaires sont fermés.