Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

auguste cathala - Page 2

  • Du Blau au Chalabreil

    Les vacances à la bibliothèque.

    La bibliothèque municipale sera fermée jusqu’au vendredi 3 janvier inclus. A compter de 2020, de nouveaux horaires seront en place, au n° 2 de la rue des Boulangers. Noëlle Danjou accueillera le public le lundi, mercredi et jeudi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 16 heures. Le mardi de 9 heures à 12 heures et de 16 heures 30 à 18 heures 30. L’établissement sera fermé au public le vendredi.

    Relais Assistantes maternelles (RAM).

    Les personnes qui souhaitent devenir assistante maternelle agréée par le service de Protection maternelle et infantile, sont invitées à prendre contact avec l’animatrice du RAM, Communauté de communes des Pyrénées audoises, au 06 84 01 68 59. Le relais assistantes maternelles est là pour assurer l’accueil des enfants et des parents, sur rendez-vous ou lors des permanences ou dans le cadre des matinées collectives avec les enfants. Les parents en recherche de mode de garde, peuvent contacter l’animatrice afin d’organiser l'accueil des enfants.

    Les associations préparent leur rentrée.

    Le mardi 14 janvier, l’association Ensemble pour le Calvaire tiendra son assemblée générale à 15 heures en mairie. A l'ordre du jour, bilans moral et financier, élection d'un nouveau bureau, perspectives 2020, questions diverses. La réunion se poursuivra autour de la galette des rois.

    La mairie de Montjardin accueillera vendredi 24 janvier à 18 h, l’assemblée générale annuelle de l’association « Dans les pas d’Auguste Cathala ». A l’ordre du jour, rapports moral et financier, élection du bureau, projets pour 2020.

  • Une journée dans le souvenir d’Auguste Cathala

    auguste cathalaLes ruines du Roudié restent habitées par le visage d’un martyr de la Résistance.

    La cérémonie à la mémoire d’Auguste Cathala, assassiné le 23 mai 1944 par les nazis, a été célébrée dimanche 2 juin à Montjardin, face à la stèle érigée à l’initiative des Anciens FTPF. Aux côtés de sa famille, des associations d’anciens combattants, de Jean Tailhan dit Lapébie, vétéran du Maquis Faïta, de Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, de Michel Molhérat, Patrick Bacot et Henry Garino pour l’ANACR, des drapeaux de la Fnaca et de l’Amicale des Guerilleros Espagnols-FFI section de l’Aude, Francis Routelous maire de Montjardin et Serge Fournié, ont évoqué les dernières heures d’Auguste Cathala, seul face à ses bourreaux venus de Chalabre, conduits par la milice locale.

    auguste cathala

    Après les chants interprétés par l’ensemble vocal Eissalabra, les sonneries et le dépôt de gerbes, l’hommage s’est poursuivi sur les lieux de la tragédie, à la ferme du Roudié. Dans le cadre de verdure entourant les vestiges d’un camp alors occupé par les partisans du Maquis Faïta, Serge Fournié est revenu sur les heures ayant précédé ce mardi 23 mai 1944. Evoquant les mouvements de troupes nazies sur le Chalabrais, puis l’intrusion au petit matin de la soldatesque dans la ferme familiale des Vinsous. Jusqu’au tragique épilogue et le crime atroce perpétré par l’occupant sur un enfant de dix-neuf ans.

    auguste cathala

    Au hasard des inscriptions gravées ça et là sur les murs encore dressés de la ferme, chacun a essayé d’imaginer le calvaire subi par Auguste Cathala, dont le sacrifice préservait la capacité d’action des hommes du Maquis Faïta. Au pied de ce qui fut un escalier, à l’endroit même où le corps mutilé de leur grand frère était retrouvé au soir du 23 mai, les soeurs d’Auguste ont déposé un bouquet de roses.

    auguste cathala

    auguste cathala

    Francis Routelous, maire de Montjardin

    auguste cathala

    Serge Fournié

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

    Jean Tailhan dit Lapébie, vétéran du maquis Faïta

    auguste cathala

  • A la mémoire d'Auguste Cathala

    auguste cathala1946, cérémonie en hommage à Auguste Cathala. Joseph Loupia, alias Blücher, à ses côtés, Victor Tisseyre alias Papa *  (Photos Maurice Mazon).

    Des roses fleuriront demain dimanche 2 juin, au pied de la stèle érigée à l’initiative des Anciens FTPF, à la mémoire d'Auguste Cathala, martyr et héros de la Résistance. Le destin tragique d’Auguste Cathala, assassiné le 23 mai 1944 par l’occupant nazi à la ferme du Roudié, sera évoqué lors de la cérémonie célébrée à partir de 11 h. En présence de la famille d'Auguste Cathala, de Francis Routelous maire de Montjardin et son conseil municipal, des Montjardinois, des Chalabrois, des porte-drapeaux de la coordination des anciens combattants, et de l'ensemble vocal Eissalabra.

    Au cours de l'après-midi, les personnes qui le souhaitent pourront rejoindre la ferme du Roudié, depuis la ferme des Vinsous.      

    * Le maquis Vincent-Faïta avait été créé à la fin de l’été 1943 par Victor Tisseyre, secondé par Joseph Loupia, de Saint-Jean-de-Paracol.

    auguste cathala

    Prise de parole de Justin Navarro devant la stèle

    auguste cathala

  • Dans les pas d’Auguste Cathala

    auguste cathalaLa ferme du Roudié a été libérée de ses liens végétaux.

    Le 23 mai 1944, une opération menée par les troupes allemandes du capitaine Nordstern, chef de la 5e compagnie du 2e bataillon Landesachützenregiment der Luftwaffe Lisieux, scellait le destin d’Auguste Cathala. Peu de jours avant le débarquement des troupes alliées en Normandie, et sur dénonciation de la milice locale, la soldatesque nazie mise en échec, s’était acharnée sur un jeune Montjardinois âgé de 19 ans, dont le corps atrocement mutilé avait été retrouvé dans la ferme du Roudié incendiée. En prenant le chemin le plus long depuis la ferme des Vinsous, l'aîné des dix enfants de la famille Cathala, payait de sa vie le salut des partisans du Maquis Faïta.

    Avec la cérémonie célébrée annuellement au pied de la stèle de l’association nationale des FTPF (Francs-tireurs et partisans français), l’association ayant pour dénomination « Dans les pas d’Auguste Cathala », créée le 21 février dernier, travaille à la réalisation d’un chemin de mémoire. Un chemin que les jeunes générations pourront bientôt emprunter, afin que le sacrifice d’un fils de Montjardin reste bien présent dans les consciences.

    Le dimanche 2 juin prochain, la mémoire d’Auguste Cathala sera honorée à partir de 11 h au pied de la stèle du souvenir à Montjardin. Cet hommage sera suivi pour les personnes qui le souhaitent, d’une visite jusqu’à la ferme abandonnée du Roudié, et de la diffusion d’un témoignage sonore évoquant cette tragédie.

    Une initiative qui a amené les membres de l’association à se rendre tout dernièrement sur le terrain, accompagnés par Francis Routelous, maire de la commune. Avec l’autorisation de M. Olivier François, gérant pour le Groupement forestier de la ferme du Roudié, le chemin d’accès et les abords ont été libérés.

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

    auguste cathala

  • Montjardin : Dans les pas d’Auguste Cathala

    Histoire. Un chemin de la mémoire pour préserver le souvenir d’un héros de la Résistance.

    auguste cathalaLe bureau autour de Sylvette Calmet Cathala et de Francis Routelous, maire de Montjardin.

    Le 23 mai 1944, Auguste Cathala âgé de 19 ans était sauvagement assassiné par les nazis à la ferme du Roudié. Sommé de conduire la colonne allemande du capitaine Nordstern - guidée par la milice chalabroise - jusqu’à la ferme du Roudié, où les hommes du Maquis Faïta ont établi leur campement, Auguste Cathala va promener la soldatesque. Il réussira ainsi à signaler sa présence aux combattants de l’ombre, qui échapperont à la traque de l’occupant. Resté seul face à ses bourreaux, l’aîné d’une fratrie de dix enfants sera torturé et son corps atrocement mutilé sera retrouvé dans les décombres de la ferme incendiée.

    Avec la cérémonie célébrée annuellement au pied de la stèle de l’association nationale des FTPF (Francs-tireurs et partisans français), le projet de création d’un chemin de la mémoire progresse.

    auguste cathala

    Lundi 24 septembre dernier, une première réunion en mairie autour de Francis Routelous maire de Montjardin et Serge Fournié, l’un des initiateurs du projet (photo ci-dessous), a permis la constitution d’une association ayant pour dénomination, « Dans les pas d’Auguste Cathala ». L’assemblée présente a ainsi élu Sylvette Calmet (soeur d’Auguste) à la présidence, Serge Fournié vice-président et secrétaire, Régine Garcia trésorière, Jean-José Garcia adjoint. La mise en place de panneaux illustrés sur l’itinéraire emmenant aux ruines du Roudié depuis Montjardin, devrait être effective en mai 2019. 75 années auront passé depuis la mort d’Auguste Cathala, et les jeunes générations pourront emprunter ce chemin de la mémoire, afin que le sacrifice d’un fils de Montjardin reste bien présent dans les consciences.

    auguste cathala