Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

confrérie des chevaliers du tougnol - Page 4

  • Le trio gourmand des Chevaliers du Tougnol

    Nouvellement créée, la confrérie des Chevaliers du Tougnol a pour objectif la promotion d'un pain à l'anis, véritable gourmandise.

    confrérie des chevaliers du tougnol

        Contrairement aux Trois Mousquetaires, les Chevaliers du Tougnol sont trois.

    A la faveur du vide-grenier organisé dimanche 5 août par l’association « Bon’Action » et sa présidente Geneviève Carbou, les nombreux chineurs déambulant sur les cours de la bastide ont eu la primeur d’une plaisante nouvelle. Un trio gourmand et accro à une spécialité à l’anis dont la formule reste à ce jour secrète, a mis sur pied la « Confrérie des Chevaliers du Tougnol ». Par cette initiative, ils souhaitent promouvoir une pâtisserie dont la seule évocation remet en mémoire des enseignes disparues, et qui avaient pour nom Huillet, Paquier, ou Calbo.

    Cette confrérie, dernière née des associations chalabroises, dont le siège se trouve au 2 Quai du Pont-Vieux, est présidée par Romain Sicre, Sébastien Danjou en est le secrétaire, Olivier Carbonneau le trésorier. Priorité des priorités, la promotion d’une spécialité du Kercorb, et le rétablissement du concours de confection du « tonhol », initié en 2001, et actuellement absent des programmes festifs. Egalement prévues, des cérémonies d’intronisation, dans les locaux de l’ancien hôtel-restaurant Pont. La visite sur le vide-grenier des écuyers du château, emmenés par Gilles Roméro, est venue confirmer que les adoubements pourraient aussi avoir lieu dans la salle d’armes de la vieille demeure des De Mauléon. Comme le précise le président Romain Sicre, « un minimum d’engagement à la vie de l’association sera demandé, et l’adhésion se fera sur la base de critères très pointus et sérieux, avec notamment onze épreuves à effectuer le jour de l'adoubement ».

    Le bilan de cette première journée d’animation est plus que positif, en effet, avec quarante repas servis et 55 « tougnols » vendus, l’association a assuré deux mois de location pour son siège. Les Chevaliers du Tougnol tiennent à remercier Alain Poincheval pour la peinture gracieusement offerte, et Frédéric Paillard pour les paniers en osiers destinés à présenter les tougnols. Dernier petit détail, l’enseigne de la confrérie (photo ci-dessous) sera posée très prochainement au siège, superbe repère indiquant l’accès à une magnifique salle de réception. 

    confrérie des chevaliers du tougnol