Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mars 1962

  • Fnaca : Une cérémonie pour préserver les valeurs de l’humain

    19 mars 1962,fnaca chalabreLes élèves de Louis-Pergaud et la chorale Eissalabra ont pris part à l’hommage rendu.

    Le rendez-vous du souvenir a permis aux citoyens chalabrois réunis aux côtés des Anciens d’Algérie et d’Afrique du Nord, de commémorer l’anniversaire du cessez-le-feu marquant la fin de la guerre d'Algérie. Lundi 19 mars, un cortège précédé par les porte-drapeaux, le quartet de musiciens de Mirepoix et les élus, s’est rendu jusqu’au monument aux Morts, où Gérard Couteau, président de la section Fnaca du Chalabrais, a rendu un hommage solennel « aux 30.000 frères d’armes dont les voix se sont tues ». Il adressait également un message d’espoir aux jeunes générations, représentées en ce jour anniversaire, par les classes de CM1 et CM2 de l’école Louis-Pergaud, emmenées par Naïs Petitjean.

    19 mars 1962,fnaca chalabre

    Auparavant, Gérard Couteau, Paul Painco, capitaine de frégate représentant le délégué militaire départemental, et Bruno Carbonnel maire-adjoint, avaient déposé une gerbe au pied du monument, sur lequel figurent les noms de Jean Courtade, Paul Hernandez et Jean Roussel.

    19 mars 1962,fnaca chalabre

    Après les sonneries, l'ensemble vocal Eissalabra sous la direction de Jean Brunet, gratifiait l’assemblée d’un chant de paix. Le cortège rejoignait ensuite la mairie en musique, pour le traditionnel vin d’honneur.

    19 mars 1962,fnaca chalabre

           

    19 mars 1962,fnaca chalabreLe président Gérard Couteau en appelle à un monde ouvert au dialogue et à la tolérance.

    19 mars 1962,fnaca chalabre

    19 mars 1962,fnaca chalabre

  • Fnaca : Un 53e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie solennel et émouvant

    G. Couteau.jpg

    Le président Gérard Couteau a appelé à l’unité et à la solidarité.

    La commémoration du cessez-le-feu marquant la fin de la guerre d'Algérie s'est déroulée jeudi 19 mars, à la faveur d’une cérémonie qui a permis d’honorer la mémoire des victimes de tous les conflits armés. Ce rendez-vous du souvenir, largement suivi, a également offert l’occasion de saluer la récente restauration du monument aux Morts, « tombeau symbolique » érigé en 1923.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    Le cortège était ouvert par les porte-drapeaux, les membres de la section Fnaca du canton de Chalabre, aux côtés desquels avaient pris place les élus autour de Jean-Jacques Aulombard maire, le lieutenant-colonel Patrick Gangneux, délégué militaire départemental adjoint, le lieutenant-colonel Jean-Paul Bustos, président de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère, Bruno Saigne, délégué général départemental du Souvenir Français, et les citoyens chalabrois.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    Solennelle et émouvante, cette célébration du 53e anniversaire était rehaussée par la présence des écoliers de Louis-Pergaud, et des élèves du collège Antoine-Pons, lesquels ont gratifié l’assistance d’une Marseillaise, chantée à la mémoire de leurs aînés. Les interventions de Gérard Couteau et de Yves Bachère, président et secrétaire de la Fnaca, de Bruno Saigne, et de Jean-Jacques Aulombard, auront été porteuses d’un message de paix et d’espoir.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    Avant le traditionnel dépôt de gerbe, le premier magistrat a salué l’ensemble des partenaires associés dans la réfection d’un monument commémoratif, dont l’édification fut décidée en avril 1919, par la Section des Vétérans de Chalabre et son président, le Commandant Antonin Olive.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    Après les sonneries interprétées par le quatuor mirapicien, l'ensemble vocal Eissalabra emmené par Edouard Garcia, clôturait une éclatante cérémonie, avec un chant de paix et les mots de Jean Ferrat. 

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    Bruno Saigne, représentant le Souvenir Français, partenaire avec l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère, pour la restauration du monument aux Morts, aux côtés de la Ville de Chalabre.

  • Les 92 ans du monument aux enfants de Chalabre, morts pour la France

    19 mars 1962,fnaca chalabre,gérard couteau

    L’ouvrage d’art réalisé en 1923 par le Biterrois Jean Magrou, a été restauré par l’Entreprise Escande.  

    En cette journée de commémoration du 53e anniversaire du « Cessez-le-feu » en Algérie, il est un monument qui semble dressé là depuis toujours, tant les conflits meurtriers n’ont cessé de jalonner l’histoire et d’habiter la mémoire collective.

    C’est en 1919 que les vétérans des armées de terre et de mer de Chalabre, lanceront une souscription pour construire un monument à la mémoire de leurs compagnons de combat tombés au champ d’honneur : « Pour remplacer leur tombe absente par un tombeau symbolique, où leurs noms seront inscrits ». Les appels d’offre seront lancés par voie d’affiche et après avoir procédé à l’adjudication en mairie le 29 avril 1923, la réalisation de l’ouvrage d’art sera confiée au sculpteur Jean Magrou, pour une somme de 44.360 francs. Au terme de la même année, le maire Jean Amiel et son conseil municipal présideront à la cérémonie inaugurale.

    C’est au pied de ce symbole des sacrifices consentis pour la liberté que chacun viendra aujourd’hui afin d’honorer la mémoire des enfants de Chalabre victimes de tous les conflits. Le rassemblement devant la mairie est prévu à 11h, le cortège se rendra au monument aux Morts pour le traditionnel dépôt de gerbe et l’inauguration des travaux de restauration du monument. Le comité Fnaca et son président Gérard Couteau, invitent la population à s’associer nombreux à cette journée du souvenir.  

  • Cérémonie du 19 mars : Dans le souvenir des compagnons "jamais retrouvés"

    Fnaca 19 mars 2014 G. Couteau.jpgLes combattants de la « 3e génération du feu » ont rendu hommage à leurs frères d'armes.

    Le 52e anniversaire du cessez-le-feu en Algérie était célébré mercredi 19 mars au monument aux Morts en présence des membres du comité cantonal de la Fnaca.

    fnaca chalabre,19 mars 1962A leurs côtés, les élus et les amicales des anciens combattants, emmenés par les porte-drapeaux René Authier, François Grauby et Gilbert Barthès. Après le dépôt de gerbe effectué par Christian Guilhamat maire, et Gérard Couteau, président du comité Fnaca, les sonneries et les chants du quintet de Mirepoix et de la chorale Eissalabra, ont ajouté à la solennité de cette commémoration.

    fnaca chalabre,19 mars 1962Au terme de la prise de parole de Christian Guilhamat, le président Gérard Couteau adressait de vifs remerciements à l'assistance, et concluait son message de paix et de fraternité en ayant « une pensée pleine d'affection pour les camarades disparus, jamais retrouvés, et pour leurs familles qui depuis cinquante ans, souffrent dans l'attente et l'inconnue les plus cruelles qui soient ». Chacun était alors invité à rendre hommage à tous les soldats du contingent tombés en Algérie, et aux Chalabrois, Jean Courtade, Paul Hernandez et Jean Roussel. Le cortège a ensuite rejoint la mairie en musique, pour le traditionnel vin d’honneur.

    Intervention de Gérard Couteau :

    « En ce 52e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie, au nom des anciens combattants de cette 3e génération du feu, je vous remercie tous, de nous accompagner et d'unir vos hommages et vos pensées pour tous nos frères d'armes qui ont sacrifié leur vie pour l'honneur, la grandeur et l'avenir de notre France.

    M. le maire, son équipe municipale, qui ont organisé cette cérémonie, M. le conseiller général, merci aux associations, corps constitués, sans oublier notre chère chorale, toujours présente et magnifiquement active lorsqu'il s'agit de glorifier tout ce qui fait nos valeurs et nous unit, j'en profite pour les remercier également pour leur participation, lorsque nous accompagnons l'un d'entre nous à sa dernière demeure.

    Au nom de cette union, face à la disparition quasi totale de nos parents et grands-parents de la première et deuxième génération du feu. C'est à nous de perpétuer leur souvenir et honorer leur dévouement suprême pour cette France à qui ils ont tout donné.

    Dans nos coeurs, nous ne faisons qu'un avec eux, sans distinction de races, de religions, d'opinions. Nos différences étant notre richesse commune. Notre rôle nous dicte de veiller au respect de nos commémorations respectives : 11 novembre, 8 mai, Indochine et A.F.N.

    Avant de clôre cette cérémonie, pleine d'émotion, je vous propose d'avoir une pensée pleine d'affection pour nos camarades, disparus, jamais retrouvés, et pour leur famille, qui depuis cinquante ans souffrent, dans le doute et l'inconnue les plus cruels qui soient.

    Emettons le voeu, qu'un jour, un haut responsable national ait la générosité et le courage de prendre l'initiative de rompre cette indifférence dramatique, par une cérémonie officielle aux Invalides, à l'occasion de l'apposition d'une plaque nominative de tous ces oubliés, ce qui serait un honneur légitime à leur rendre, ainsi qu'à leur famille si éprouvée ».

    fnaca chalabre,19 mars 1962

    fnaca chalabre,19 mars 1962

    fnaca chalabre,19 mars 1962

    fnaca chalabre,19 mars 1962

     

    fnaca chalabre,19 mars 1962

    fnaca chalabre,19 mars 1962

    fnaca chalabre,19 mars 1962

  • Cérémonie du 19 mars

    19 mars 1962,fnaca chalabreLe comité Fnaca de Chalabre et son président Gérard Couteau, invitent la population à participer à la commémoration du 52e anniversaire du « Cessez-le-feu » en Algérie. La cérémonie aura lieu le mardi 19 mars, en présence des corps constitués et des élus. Le cortège partira à 11 heures devant la mairie, cours Sully, et se dirigera vers le monument aux Morts. Après le dépôt de gerbe, les sonneries, la lecture du manifeste de la Fnaca, et les chants patriotiques offerts par la chorale Eissalabra, l’assistance rejoindra la mairie pour un vin d’honneur offert par la municipalité. Le repas confraternel suivra cette cérémonie au restaurant de l’Hôtel de France.

  • Les anciens d'Algérie rassemblés

    19 mars 1962,fnaca chalabre,rené authier,emmanuel anduze-acherRené Authier a reçu la médaille et le diplôme de porte-drapeau.

    La commémoration du cessez-le-feu marquant la fin de la guerre d'Algérie s'est déroulée mardi 19 mars au pied du monument aux Morts, où se sont retrouvés les membres du comité cantonal de la Fnaca. Le cortège constitué devant la mairie était ouvert par les porte-drapeaux, aux côtés desquels avaient pris place les élus, le représentant de la gendarmerie nationale et les Chalabrois.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,rené authier,emmanuel anduze-acher

    Ce 51e anniversaire de la fin du conflit, a été marqué par l'intervention du président Gérard Couteau, qui a salué les liens d'amitié et de solidarité existant entre les anciens mobilisés d'Algérie, de Maroc et de Tunisie. Il saluait également la présence de Catherine Chavain, principal du collège Antoine-Pons, ainsi que le travail de mémoire effectué par les enseignants auprès des collégiens. En excusant l'absence de Jean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton, il regrettait la tenue d'une session du conseil général, en cette journée nationale du souvenir et de recueillement, officiellement reconnue par le Sénat le 8 novembre 2012.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,rené authier,emmanuel anduze-acherChristian Guilhamat maire, donnait lecture du manifeste du président national de la Fnaca, avant de faire observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes de dix années de combat. Après le salut aux drapeaux, l'ensemble vocal Eissalabra emmené par Edouard Garcia, offrait une vibrante interprétation de la Marseillaise, suivie d'un chant de paix écrit par Jean Ferrat.

     

    Cette matinée a offert l’occasion de saluer le rôle de René Authier, porteur d’un drapeau autour duquel chacun peut se retrouver, afin d’honorer la mémoire des camarades disparus. Des mains du docteur Emmanuel Anduze-Acher, président d'honneur de la Fnaca, René Authier s’est vu remettre la médaille de porte-drapeau, au terme d’une cérémonie empreinte d’émotion. Après le vin d'honneur offert en mairie, les anciens combattants et leur famille ont prolongé cette journée du souvenir autour d’un repas fraternel, chez Richard à Puivert.

    19 mars 1962,fnaca chalabre,rené authier,emmanuel anduze-acher

    Un album-photos 19 Mars 2013 a été mis en ligne.

  • Une cérémonie très suivie pour le 50e anniversaire du « Cessez-le-feu » en Algérie

    19 mars 1962,50e anniversaireLes élèves de Louis-Pergaud et la chorale Eissalabra ont pris part à l’hommage rendu.

    La commémoration du « cessez-le-feu » marquant la fin de la guerre en Algérie s’est déroulée le lundi 19 mars en présence des membres du comité cantonal dela Fnaca.Aleurs côtés, les élus de la commune, Jean-Jacques Aulombard conseiller général, et les représentants des amicales des anciens combattants, avec à leur tête les porte-drapeaux Louis Arcizet, Gilbert Barthès, Jacques Brembilla et Manuel Montoro. Cette manifestation rehaussée par une forte participation des enfants de l’école primaire Louis-Pergaud, a pris la direction du monument aux Morts où Christian Guilhamat maire et Gérard Couteau président du comité Fnaca, ont déposé une gerbe avant de prendre tour à tour la parole.

    19 mars 1962,50e anniversaireLe président Gérard Couteau durant son intervention.  

    Un hommage solennel a ainsi été rendu sous une pluie battante, « aux compagnons qui ont donné leur vie pour accomplir les missions que la République leur a imposées ». Le président Couteau poursuivait en invitant chacun à « rechercher le chemin de la compréhension mutuelle, de la générosité et du partage, afin de sauver la Paix par le dialogue, la tolérance et l’amitié ».

    19 mars 1962,50e anniversaireAprès une sonnerie aux Morts impeccablement exécutée par le clairon Gérald Mourareau, la chorale Eissalabra et les petits élèves de Louis-Pergaud entonnaient une vibrante Marseillaise. Le président Gérard Couteau remerciait l’ensemble des participants et tout particulièrement l’équipe éducative de l’école, avant de conclure son intervention en ces termes : « Espérons que le témoignage de votre fidélité, fera prendre conscience à nos grands dirigeants politiques, quelle que soient leurs tendances, qu’après 50 ans de mépris et de dédain, ils comprennent enfin, le message que l’immense majorité des Français nous témoigne à nous, la dernière génération qui a connu les affres, les douleurs, les peurs, les privations de la 2e Guerre mondiale avant notre guerre d’Algérie, nos 30.000 militaires et nos 150.000 harkis tués, et les dizaines de millions de civils européens et arabes, en ayant le courage d’officialiser notre journée commémorative du 19 mars, à l’image des conflits précédents, 11 novembre 1918 et 8 mai 1945 ».