Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

garderie municipale

  • Une garderie municipale à la rentrée de septembre

    Les membres de l'équipe municipale réunis dernièrement sous la présidence de Christian Guilhamat maire ont traité plusieurs dossiers d'importance, dans la perspective de la rentrée prochaine. Le premier sujet évoqué portait sur une initiative émanant de José Hernandez, lequel propose d'assurer une garderie à vocation sportive chaque jour après la classe, de 16h 30 à 18h, soient six heures par semaine. Les enfants inscrits à l'école Louis Pergaud seraient concernés par cette activité pour laquelle le conseil municipal a émis un accord de principe. Sur le même thème, les élus évoquaient ensuite la possibilité de créer une garderie municipale et ce faisant, de quitter la structure de l'ALAE, actuellement dirigée par le foyer d'éducation populaire vers lequel la commune verse une subvention annuelle de 6150 €. Cette structure mise sous l'entière responsabilité de la municipalité chalabroise accepterait tous les enfants scolarisés à Louis Pergaud. La proposition est adoptée à l'unanimité des onze conseillers présents.  

    Avec la mise en place du nouveau centre de secours, le déplacement des ateliers municipaux est devenu incontournable. Un bâtiment neuf pourrait donc être érigé, pour lequel la municipalité a lancé un premier appel d'offre (400.000 €). Jugé trop onéreux, celui-ci a été renégocié (274.000 €), moyennant l'abandon de la station de lavage, du goudronnage des abords et de portails jugés « luxueux ». Dans l'intervalle, la municipalité a reçu la proposition d'une société installatrice de panneaux photovoltaïques, laquelle financerait la toiture et l'entretien, pour une surface supérieure à 300 m². Les élus déclarent le deuxième appel d'offre infructueux et s'accordent un délai de réflexion supplémentaire. 

    Face à la vétusté du bâtiment des Cèdres qui hébergea naguère la maréchaussée et dont la toiture menace de s'effondrer, la municipalité a pris contact avec l'office HLM. Une étude pourrait être engagée à partir de l'euro symbolique, la commune garderait la jouissance du parc et de ses cèdres bicentenaires.

    Franzone Factory.jpgDernier point à l'ordre du jour, la création d'une maison de santé, ouvrage dont la maîtrise sera assurée par la communauté de communes du Chalabrais. Après étude portant sur deux projets (ancienne usine de cartonnages Franzone (photo) ou ancien hôpital local), le montant de cette réalisation s'élèverait à 500.000 € (60% subventions). La nouvelle structure serait susceptible d'accueillir trois médecins, un kinésithérapeute et un dentiste, lesquels devraient se constituer en association.