Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commémorations - Page 8

  • A la mémoire des internés du camp de Rivel

    camp de rivel,ardiep,arac

    Le rendez-vous annuel organisé à l’initiative de Serge Pagès pour l’Arac (association républicaine des anciens combattants) et Andrée Zdrojower pour l’Ardiep (association des résistants, déportés, internés et emprisonnés politiques) aura lieu samedi 20 mai, sur le site de l’ancien camp de Rivel.

    camp de rivel,ardiep,aracSitué à quatre kilomètres de Chalabre, au lieu-dit « la scierie de la Prade », l’endroit était jusqu'en 1939, la propriété de Guy Pierre, résidant à Toulouse. Le gouvernement français ayant alors ordonné aux préfets du sud de prévoir une arrivée massive de réfugiés, le terrain situé à 200 mètres de la gare de Rivel-Montbel, se transformera en un centre de séjour surveillé, placé sous la garde du lieutenant François-Paul Bonnet. Les travaux commencés en octobre 1939 seront terminés à la fin de l’année 1940 et le camp clôturé de plaques de ciment surmontées de barbelés accueillera 253 « indésirables ». Nom donné à des syndicalistes et communistes, parmi lesquels Roger Garaudy, lesquels seront transférés le 28 janvier 1941 vers Saint Sulpice-la-Pointe dans le Tarn, avant un nouveau départ vers l’Afrique du Nord, en mars 1941. Le camp de Rivel accueillera ensuite des Allemands fuyant le régime nazi, et des juifs de toutes nationalités ayant cru trouver en France une terre d’asile. En août 1942, le jour de la « rafle du Vèl d’hiv », tous seront transférés à Bram, les uns étant ensuite dirigés vers Rivesaltes, les autres subissant la déportation vers Auschwitz, via le camp de Drancy.  

    camp de rivel,ardiep,aracCette cérémonie du souvenir se déroulera à partir de 10h 45 au pied de la stèle bâtie en 1996 par les Limouxins Michel Salinas et Gaston Delpech. Jean-Pierre Salvat, maire de Rivel, accueillera les représentants des associations d’anciens combattants, leurs porte-drapeaux et les élus. L’assemblée se rendra ensuite au monument aux Morts de Rivel.

  • Le 8-Mai commémoré

    8 mai 2017 001.JPGLes élus ont effectué le dépôt de gerbe (Photos Nicole Rivals).

    La cérémonie du 8-Mai 1945 a été célébrée en présence des Chalabrois, réunis autour des élus, du comité de coordination des anciens combattants, de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers du centre de secours Jean-Cabanier. Le cortège ouvert par les porte-drapeaux, Lucien Doumenc (Sapeurs-pompiers), François Grauby (Rhin-et-Danube), René Authier (Fnaca) et Serge Gazza (Ville de Chalabre) a observé une minute de silence devant la maison natale du Docteur Joseph Raynaud, tombé sous les balles allemandes aux côtés de ses hommes, lors de l’attaque du maquis de Meilhan (Gers), le 7 juillet 1944. Après une sonnerie aux Morts et le Chant des Partisans interprété par la chorale Eissalabra, ce rendez-vous avec le souvenir s’est poursuivi au pied de la stèle érigée à la mémoire des victimes de tous les combats pour la Liberté.

    8-mai 2017

    Jean-Jacques Aulombard donnait lecture du message officiel, avant un dépôt de gerbe aux côtés de Joliette Coste, Annie Gazza et Bruno Carbonnel, ses adjoints. Une vibrante Marseillaise jouée puis chantée par l’ensemble vocal Eissalabra, concluait cette célébration du 72e anniversaire de la capitulation allemande. Avant le retour vers l’hôtel de ville, où les cuivres et percussions du pays de Mirepoix offraient une dernière aubade très appréciée par l’assistance.

    8-mai 2017

    8-mai 2017

    8-mai 2017

    8-mai 2017

    Les porte-drapeaux René Authier (Fnaca), François Grauby (Rhin-et-Danube), Lucien Doumenc (Sapeurs-pompiers) et Serge Gazza (Ville de Chalabre) ont rendu les honneurs.

  • Camerone et la commune unies par les liens d'amitié

    camerone,capitaine jean danjouLes panneaux homologuent l’acte officiel signé entre Chalabre et Camaròn de Tejeda. 

    En septembre 2004, la ville natale du Capitaine Danjou avait accueilli une délégation venue de la ville mexicaine de Camaròn de Tejeda, théâtre le 30 avril 1863, du combat désespéré livré par les 62 légionnaires de la 3e compagnie du 1er régiment étranger, face aux guerrilleros mexicains du colonel Milàn.

    Une cérémonie très fraternelle, destinée à établir des liens d'amitié entre le pays qui a vu naître Jean Danjou et le pays dans lequel il repose à jamais, avait offert aux Chalabrois, le plaisir d'apprécier la présence chaleureuse de Marco Antonio Menes Couttolenc, « señor presidente » de Camerone (maire). Aux côtés duquel Christian Guilhamat maire de Chalabre, avait signé les actes officialisant le jumelage de la ville mexicaine de Camaròn de Tejeda avec la cité chalabroise. A quelques jours de la commémoration du 154e anniversaire de la bataille, le 30 avril dernier, des panneaux ont été apposées aux entrées du village, lesquels concrétisent le rapprochement souhaité par les deux communautés.

    camerone,capitaine jean danjou

    Marco Antonio Menes Couttolenc et Christian Guilhamat déposent une gerbe devant la maison natale du Capitaine Danjou (Photo archives, lundi 20 septembre 2004).

    camerone,capitaine jean danjou

     Le gendarme Stéphane Serrano, les militaires du 4e RE, le colonel Michel Auzias, Marco Antonio Menes Couttolenc, Christian Guilhamat et Roger Campariol sous-préfet de Limoux (Photo archives, lundi 20 septembre 2004).

  • Commémoration du 8 mai

    8 mai 1945 à chalabre

    Photo archives 8 mai 2003

    La cérémonie commémorant le 72e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie, sera célébrée lundi 8 mai à partir de 11 h. La municipalité et le comité de coordination des anciens combattants invitent les Chalabroises et les Chalabrois à partager avec eux cette journée. Le rassemblement est prévu devant la mairie, Cours Sully. Avant de rejoindre le monument aux Morts, le cortège observera une minute de silence devant la maison du Docteur Joseph Raynaud. La partie musicale sera assurée par les solistes de Batucada, éléments de l'harmonie mirapicienne qui ouvriront le défilé et effectueront les sonneries.

  • Camerone : L’hommage de la Légion au capitaine Danjou et à ses compagnons d’armes

    camerone 2017,aale 11,capitaine jean danjouLe clairon et le piquet du 4e RE ont rendu les honneurs militaires.

    La commémoration du 154e anniversaire du combat de Camerone, resté célèbre par le sacrifice total de la 3e compagnie du 1er Régiment Etranger, s’est déroulée samedi 22 avril à Chalabre, cité natale de la Famille Danjou. Souvenir guerrier datant de la campagne du Mexique menée par Napoléon III, la bataille de l’hacienda de « Camaròn » s’inscrit au plus profond de la mémoire légionnaire. Ce symbole du sacrifice au nom de la parole donnée, a réuni l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère (AALE 11) emmenés par le lieutenant-colonel Jean-Paul Bustos, leur président, les élus, les pensionnaires du centre de secours Jean-Cabanier, et les Chalabrois attachés à la tradition.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Ce rendez-vous avec l’Histoire a commencé sous la nef de l’église Saint-Pierre, où une messe a été célébrée par l’abbé Raymond Cazaban et l’aumônier du 4e RE, avant un hommage rendu au pied du monument aux Morts, en présence des porte-drapeaux, des élus et du Colonel Nicolas Dufour, commandant du 4e RE.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Le cortège précédé par un piquet du 4e Régiment Etranger basé à Castelnaudary, a ensuite rejoint la maison natale du capitaine Jean Danjou, aux accents parfaits de l’harmonie mirapicienne. Lu avec émotion par le major Laurentino de Jesus Salgueiro, dans un silence interrompu seulement par l’intervention du clairon du 4e RE et la trompette de Jean Brunet, le récit du combat livré le 30 avril 1863 face aux troupes mexicaines du colonel de Paula-Milàn, a permis d’évoquer la fin tragique de la 3e compagnie.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Les anciens de l’Amicale pouvaient alors entonner a cappella le fameux « Boudin ». En rendant hommage à ces hommes, la grande famille légionnaire s’est une nouvelle fois ressourcée à travers l’héritage reçu et l’empreinte laissée par le combat de Camerone.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Les drapeaux quittent Saint-Pierre au terme de l'office.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Harmonie de Mirepoix et porte-drapeaux au monument aux Morts.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Elus et autorités militaires se mettent en place.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Le dépôt de gerbe à la mémoire des victimes de tous les conflits. 

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Une cérémonie très encadrée, Plan Vigipirate oblige.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Le piquet du 4e RE en place devant la maison natale du Capitaine Danjou.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Lecture du récit de la bataille.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Jean Brunet et le clairon du 4e, au diapason.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    L'Amicale des Anciens va entonner le mythique Boudin.

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    Le sergent du 4e salué par le Colonel Dufour ...

    camerone 2017,capitaine jean danjou,aale 11

    ... et par l'adjudant Christian Fauré, de la brigade territoriale autonome de Chalabre.

  • La bataille de Camerone commémorée samedi

    Samedi 22 avril sera célébré le 154e anniversaire du combat de Camerone, cérémonie à la mémoire du capitaine Jean Danjou et de ses compagnons, tombés au cours d’une bataille devenue le symbole du sacrifice au nom de la parole donnée.

    camerone,jean danjou

    Le 30 avril 1863 se retrouvaient face à face, les troupes mexicaines du colonel Francesco de Paula-Milàn (500 lanciers, 350 cavaliers, 3 bataillons de 400 hommes chacun), opposées à une compagnie de 3 officiers et 62 légionnaires, sous les ordres du capitaine Danjou. Au soir de la bataille livrée dans l’hacienda de Camaròn de Tejeda, les huit survivants d’un combat sans merci seront épargnés par l’armée mexicaine.

    Célébrée chaque année dans le village d’origine du capitaine Danjou, il faut remonter à l’année 1906 pour retrouver le souvenir de la première commémoration de Camerone. Elle se fit dans le petit poste de Ta-Lung (Tonkin), au nord de l’Indochine française, à l’initiative du lieutenant François. C’est le général Rollet qui fera de cette commémoration une des plus grandes traditions de la Légion. Et si l’Histoire a retenu l’orthographe de Camerone au lieu de Camaròn, c’est parce que le secrétaire du colonel Jeanningros qui rédigea le rapport ne parlait pas espagnol.

    camerone,jean danjou

    Lecture du récit du combat de Camerone, avec les porte-drapeaux chalabrois, Jean Cabanier, Jean Roncalli, Antoine Martin (Photo archives).

    Samedi à Chalabre, en présence de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère (AALE Aude), et d’un piquet du 4e Régiment Etranger de Castelnaudary, les honneurs seront rendus aux combattants de Camaròn. Après la messe célébrée à Saint-Pierre (10 h), un dépôt de gerbe aura lieu au monument aux Morts, avec la participation des élus. Le cortège prendra ensuite la direction de la maison natale du capitaine Danjou, enterré le 3 mai 1863 à Camerone. La lecture du récit de la bataille sera donnée sous la plaque envoyée de Sidi-Bel-Abbès par le colonel Azan, et apposée en 1938.

    En marge de cette cérémonie annuelle et après le jumelage intervenu le 20 septembre 2004 (photo ci-dessous), entre Camaròn de Tejeda (Etat de Vera Cruz) et Chalabre, des panneaux homologuant la signature, devraient bientôt être posés aux entrées de la cité.

    camerone,jean danjou

    De gauche à droite : le colonel Michel Auzias, Christian Guilhamat, maire de Chalabre, Marco Antonio Menes Couttolenc, maire de Camaròn de Tejeda, Roger Campariol, sous-préfet de Limoux (Photo archives Septembre 2004).

  • Du Blau au Chalabreil

    Anniversaire de la Bataille de Camerone.

    camerone,aale aude,union bouliste du kercorb

    Le 154e anniversaire du combat de Camerone sera commémoré le samedi 22 avril avec le concours d’un détachement du 4° Régiment Etranger de Castelnaudary et l’Amicale des Anciens de la Légion étrangère (AALE). Les porte-drapeaux se retrouveront au monument aux Morts, avant la messe célébrée à 10 h en l'église Saint-Pierre. A 11 h, cérémonie au pied de la stèle de Jean Magrou. Après les sonneries et l'hommage aux Morts, le cortège se rendra devant la maison natale du Capitaine Jean Danjou. L'AALE donnera lecture du récit de la bataille qui opposa le 30 avril 1863 dans l’hacienda de « Camaròn de Tejeda », les légionnaires du 1° R.E aux résistants mexicains (photo archives, Avril 2001).

    Avec les pieds tanqués.

    L’Union Bouliste du Kercorb lancera sa saison le samedi 22 avril, avec le concours qualificatif du Championnat de l’Aude masculin, pour le secteur 3 (Castelnaudary-Limoux-Quillan). La compétition se disputera en doublettes, par poule (cinq qualifiés), début des parties à 9 h, au boulodrome de la place Charles-Amouroux. Aux alentours de midi, les compétiteurs observeront un intermède aux fins de restauration. Ils auront le choix entre l'hôtel de France, Chez Manu au café de la Paix, ou Chez Valentin au café des Sports. Le concours reprendra à partir de 14 h 30.

    camerone,aale aude,union bouliste du kercorb

    Les présidents Carbonneau et Dufis, aux côtés de la triplette gagnante, Cals, Ruiz, Batlle (photo archives, secteur 22 mars 2014).