Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rivel - Page 2

  • Du Blau au Chalabreil

    Animations du Téléthon.

    Téléthon 2001.JPG

    Sous la banderole de « Força Te », les Chalabrois participent aux deux journées d'animation au profit de la lutte contre la myopathie, programmées les 3 et 4 décembre. Hier soir à 21h au théâtre municipal, un grand loto a réuni de nombreux quineurs, l'animation musicale était assurée par Joël Pont. Aujourd'hui à partir de 9h, un stand sera en place sur le marché, Cours Colbert. Les animations se déplaceront au théâtre municipal à partir de 20h pour un repas (15€, demi tarif pour les moins de 15 ans, apporter les couverts). (photo archives, Téléthon décembre 2001)

    Marché de Noël à Rivel.

    Le deuxième marché de Noël se tiendra samedi 4 décembre à Rivel, de 11h à 18h. Vente de produits locaux et petit artisanat, visite du Père Noël attendue aux alentours de 16h.

    Rugby : St Jean du Falga à Lolo Mazon.

    DSC_1222.JPGLes "bleu-blanc-rouge ne devront pas laisser échapper de précieux points (photo archives, Challenge Raymond Fort 2010). 

    A l'occasion de la 8e journée de championnat de 2e série Midi-Pyrénées, les rugbymen de la Vallée de l'Hers accueilleront l'Etoile Sportive St Jean du Falga, dimanche 5 décembre. La rencontre programmée à 15h au stade Lolo Mazon sera arbitrée par Dominique Jordy, assisté de Jean-Marc Dedieu, délégué sportif. Un match entre mal classés que les joueurs du duo Pinho-Teixeira-Laffont doivent impérativement enlever. 

    Marché de Noël à Chalabre.

     

    Père Noël 2001.JPG

    Un marché de Noël se tiendra le samedi 11 décembre de 9h à 13h. Le petit déjeuner à 9h et le vin chaud à 11h seront offerts. Art, artisanat, cadeaux, produits locaux seront exposés. Animations musicales, visite du Père Noël, surprises... Un concours de décorations de Noël est lancé auprès des commerçants et des particuliers. Pour tout renseignement, contacter l'Office de Tourisme Intercommunal au 04 68 69 65 96 (photo archives, décembre 2001).

  • Les écoliers de Rivel dans les bois

    Cette année, les classes de cours moyen de l'école de Rivel ont accueilli à plusieurs reprises Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière du Chalabrais, pour en apprendre davantage sur la forêt et le bois. Ils ont ainsi pu se rendre compte que la forêt n'est pas juste un espace naturel dans lequel on se promène, mais que de nombreux professionnels en vivent pour gérer, exploiter et transformer au mieux le bois, pour pouvoir s'en servir pour le chauffage ou la construction. Ils ont rencontré dans l'année un technicien du CRPF (centre régional de la propriété forestière) et un scieur mobile, qui leur ont dit plus long sur leur métier.

    Toutes ces connaissances leur ont permis de préparer l'après-midi du vendredi 25 juin dernier. Ils se sont appuyés sur le Sentier des Métiers du Bois (inauguré le week-end précédent lors de la fête du bois) pour monter une chasse au trésor à l'attention des élèves de Sainte Colombe sur l'Hers et de Caudeval. Au total, ce sont près de 70 enfants qui ont parcouru ce sentier vendredi, pour finalement trouver et ouvrir le trésor. La journée s'est terminée autour d'un goûter offert par le comité des fêtes de Rivel. Il faut rappeler que la Charte forestière du Chalabrais est financée pour cette action par le conseil général de l'Aude et la communauté de communes du Chalabrais.

  • Samedi festif pour la famille Carbonneau

    Carbonneau blog.JPGIls ont pleinement profité de ces instants privilégiés.

    Les rues de Rivel étaient animées en ce samedi festif qui voyait les membres de la famille Carbonneau une nouvelle fois réunis au creux de la vallée du Riveillou. Présents dans le village où leurs racines sont solidement ancrées, c'est avec un réel bonheur qu'ils ont renoué le contact. Un vin d'honneur sous la halle couverte célébrait ces sympathiques retrouvailles, chacun ayant une pensée pour les êtres chers disparus. Le plaisir d'échanger actualité et souvenirs allait monter crescendo, avant une brève mais nécessaire suspension qui permettait de poser pour la traditionnelle photo de famille, prise à proximité du bassin de leur enfance et de l'église Ste Cécile.

    De trop rares instants partagés qui se sont prolongés autour d'une bonne table au Moulin de l'Evêque. Au terme d'une longue et belle journée en famille, rendez-vous a été pris pour l'année prochaine, avec cette fois la participation des Appelous, cousins exilés entre Auvergne et  Forez et qui seront là, ils l'ont promis.   

     

  • Cinq bougies pour l’orchestre Baïlamor

    Bailamor III.JPGLe quartet du musette revient sur la scène de ses débuts.

    C'est un quartet que l'on ne présente plus, tant ses prestations font l'unanimité auprès des danseurs de pasos, valses, baïons, boléro et java, la formation musicale « Baïlamor » fêtera aujourd'hui dimanche 22 novembre ses cinq années d'existence. Après avoir signé leur premier contrat le 21 novembre 2004 avec le comité des fêtes de Rivel, Christophe Castelnaud et ses partenaires reviennent non sans plaisir et émotion sur la scène de leurs débuts. Ils y souffleront cinq bougies d'anniversaire, accompagnés de la bénédiction de Ste Cécile, patronne des musiciens, et des Rivélois.

    Ce nouveau contrat signé avec le comité du président Jérôme Artigues, témoigne si besoin était de la confiance qui a grandi entre des musiciens polyvalents et expérimentés, et les « guincheurs » de la vallée du Riveillou et leurs nombreux invités.    

    Sylvie Crémon à l'accordéon et au choeur, Christophe Castelnaud au chant et au clavier, Bernard Pautrat à la batterie et Eric Marquié au saxo honoreront une journée riche en animations et ouverte avec une messe en musique. Les festivités se poursuivront avec le traditionnel repas sous la halle, un thé dansant et une soirée dansante.

    En décembre prochain, Baïlamor reprendra les chemins du studio pour signer un nouvel album, deuxième du genre après « Santa Paloma », enregistrement réalisé l'année dernière dans les studios de JDC Music à Agen. Avec un calendrier de 120 bals par an, Christophe et ses partenaires se voient offrir un retour aux sources, rendez-vous dimanche sur le parquet de Rivel, il y aura de l'ambiance !

  • Métiers de la forêt et du bois à Rivel

    La technique a côtoyé l'art et la gastronomie avec bonheur.

    Les samedi 27 et dimanche 28 juin dernier, Rivel accueillait une centaine de personnes venues assister aux animations organisées autour des métiers de la forêt et du bois, par la Charte forestière du Chalabrais.

    Dès le samedi matin de nombreux curieux se pressaient autour de Serge Bacave et son équipe, lesquels ont broyé du peuplier rendu à l'état de copeaux, destinés à l'approvisionnement de chaudières. Appareils dont le fonctionnement était décrit sur place par Laurent Gondry, de la société Hargassner avant qu'un professeur de l'institut St Joseph de Limoux ne fasse une démonstration de bûcheronnage.DSC05994a.JPG 

    Serge Bacave et son équipe à la manœuvre.

    L'exposition des sculptures d'Yvan Flessig et des objets du quotidien d'Elzéard (Jean-Baptiste Cazes et Cécile Maveyraud) a également beaucoup plu, dans la diversité et l'esthétique des utilisations sculptées du bois (photo).

    DSC05991a.JPG

     

    La journée de dimanche s'est déroulée en plus petit comité, ce qui n'a rien enlevé à l'intérêt porté à la rencontre de Mickaël Padet, charpentier à Chalabre, Gilbert Van der Meulen, constructeur ossature bois à Montbel et Stéphane Goyenheix, responsable de l'unité territoriale de Quillan pour l'Office National des Forêts. Les spectateurs ont également pu apprécier la « boudègue » de Sophie Jacques de Dixmude, le délicieux repas de Jérôme Artigues accompagné des escargots de Janine Rigaud, et enfin les contes joyeux et divertissants de Jean-Jacques Delpoux (photo).

    P1010975a.JPGSébastien Irola animateur de la Charte forestière du Chalabrais adresse un grand merci à tous les participants pour ce week-end convivial et ensoleillé. Rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine. 

      

  • Les orchidées de Rivel sont exposées à l’office de tourisme

    Freddy et Max.jpg

    Freddy et Max Marty ont partagé leurs savoirs sur les hauteurs du Calvaire.

    Après avoir animé une sortie botanique et minéralogique sur les hauts de Chalabre à l'initiative de l'association « Kercorb Patrimoine », Max et Freddy Marty repartent sur les sentiers de la découverte. Une balade à la recherche des orchidées est envisagée au cours de la semaine du 25 au 31 mai, dans le cadre de l'exposition de photographies installée à l'Office de Tourisme Intercommunal du Quercob. Toutes ont été photographiées à Rivel et chacune porte un nom étrange ou enchanteur : la série des ophrys « abeille, araignée, bouffon, militaire, pourpre ou à fleurs lâches », les sérapias langue ou en cœur, la néottie nid d'oiseau... Une équipe de Rivélois passionnés s'est attelée à les répertorier, puis ouvrages à l'appui, à transcrire leurs noms en langue occitane.

    Décidément le Quercorb se plaît à ouvrir ses richesses botaniques ou ses jardins au public, à ce propos il est utile de rappeler que l'association « le chant des bois », basée à Puivert, organise régulièrement des animations et stages autour de la nature. La bibliothèque municipale offre également chaque mois une nouvelle expo avec en juin, les oiseaux de France et d'Europe.

    Les visiteurs sont invités à presser le pas, l'exposition « Orchidées de Rivel » ne sera visible que quelques jours (du 26 au 29 mai) à l'O.T.I du Quercorb, cours d'Aguesseau à Chalabre. Pour la balade, contacter le 04 68 69 65 96 ou consulter le site www.quercorb.com pour plus de détails.

  • Cérémonie du souvenir au camp d’internement du Moulin de l’Evêque

    Rivel 16 Mai 2009.jpgLe 28 janvier 1941, 253 militants syndicalistes étaient transférés vers le camp de St Sulpice la Pointe (Tarn), après avoir séjourné dans les baraquements du camp de Rivel. Moins connu que Rivesaltes, Gurs, Le Vernet d'Ariège ou le Récébédou, le camp de Rivel fut de 1939 à 1941 un centre de séjour où furent « hébergés » ceux que Pierre Laval ministre de l'Intérieur de Philippe Pétain considérait comme des « indésirables».

    Ce transfert s'inscrivait dans la logique d'une politique qui consistait « à purger la France de ces éléments indésirables sans nationalité ». Après février 1939 et les camps du Roussillon, camps du mépris, l'engrenage devait s'accélérer avec un gouvernement de Vichy allant au-devant des désirs de l'occupant, pour faire de ces centres de rétention un lieu de transit vers les camps d'extermination.

    Pour le devoir de mémoire et par respect pour les victimes de tous les totalitarismes, une cérémonie se déroulait le samedi 16 mai au pied de la stèle érigée en 1996 près des derniers vestiges du camp. Autour du comité de coordination des anciens combattants réunis à l'initiative de l'ARDIEP et de l'ARAC, le souvenir des internés a été honoré en présence de Jean-Paul Dupré député, Jean-Pierre Salvat maire de Rivel, Roger Rosich conseiller général, René Chort président de l'Anacr de l'Aude, Serge Pagès membre du bureau national de l'Arac, Marie-Ange Larruy pour le parti communiste ainsi qu'une délégation du Tarn.Rivel 16 Mai 2009 blog ter.jpg

    Serge Pagès a transmis le message de l'ARAC

    En l'absence d'Andrée Zdrojower souffrante, il revenait à Gaston Delpech de présider une cérémonie empreinte de simplicité, ponctuée par des interventions rappelant la stratégie subie par les victimes des camps d'internement du Midi de la France. Autant de lieux sur lesquels chacun était invité à remplir sans cesse le nécessaire devoir de vigilance : « Avec la menace du temps qui passe, les mots changent mais la réalité demeure ».

    Une gerbe a été déposée au monument aux morts de Rivel. Rivel 16 Mai 2009 blog.jpg