Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camerone

  • Un enfant de Rivel, mort pour la France, au Mexique

    louis vives,jean renoux,camerone

    Le hameau de La Calmette

    Collection Louis Vives

    En mai 2013 et à quelques jours de la célébration du 150e anniversaire de la Bataille de Camerone, M. Louis Vives, déporté du travail de 1943 à 1945 († 2016), se souvenait avoir visité la célèbre Crypte des Capucins à Vienne en Autriche. Dans ce lieu de sépulture qui a accueilli depuis 1633, 146 membres de la Maison de Habsbourg, se trouve le sarcophage de Maximilien 1er (photo).

    Ce dernier avait été pressenti pour occuper le trône du Mexique en 1863, afin de satisfaire les ambitions impérialistes de Napoléon III. Les historiens classiques n’ont généralement pas été tentés de s’étendre sur les détails de la guerre du Mexique, mais un triste destin emmènera l'archiduc devant un peloton d'exécution, le 19 janvier 1867 à Queretaro.

    louis vives,jean renoux,cameroneLouis Vives, instituteur retraité et membre de l'équipe de rédaction du journal de Rivel, avait écrit un article publié en 2007, dans le n° 24 des « Murmures du Riveilhou ».

    Dans lequel il faisait le parallèle entre deux destinées, en ces termes : « Notre état-civil permet aujourd'hui de rendre les honneurs à un enfant de notre commune, décédé à Mexico le 27 juin 1863, « par suite d'affection typhique ». Nous apprenons dans cet extrait mortuaire, transcrit par le maire de Rivel, M. Auguste Rolland, que le militaire Jean Renoux, voltigeur au 95e Régiment d'infanterie de ligne, 1er Bataillon, était né à Rivel, au hameau de La Calmette, le 11 novembre 1836. Il était le fils de Jean Renoux et de Marguerite Roux. L'acte précise qu'il est décédé à l'ambulance du quartier-général, à Mexico.

    louis vives,jean renoux,cameroneNos voisins de Chalabre célèbrent chaque année la mort héroïque du capitaine Danjou, pendant cette expédition du Mexique où la Légion Etrangère se couvrit de gloire, principalement à la Bataille de Camerone. Suite à nos recherches, nous pouvons dire qu'il y avait aussi un enfant de Rivel, qui a laissé sa vie dans cette guerre parfaitement inutile. Le corps de Maximilien repose dans la Crypte des Capucins à Vienne (photo), au milieu de toute la famille royale d'Autriche, mais où Jean Renoux a-t-il été inhumé ? ».            

  • C'était hier : Comme un trait d’union invisible avec Camerone

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 25 mai 2011.

    camerone,capitaine jean danjouLe piquet d’honneur du 4e Régiment Etranger était associé à l’hommage rendu par les anciens de la Légion étrangère (Photos archives, Mai 2011).

    Samedi 14 mai était honorée la mémoire des combattants tombés le 30 avril 1863 lors de la bataille de Camerone. La cérémonie mise en place par l’AALE (Amicale des anciens de la Légion étrangère) a d’abord eu pour cadre l’église St Pierre où une messe a été célébrée par les Soeurs de la Présentation de Marie. Légionnaires vétérans et Chalabrois ont ensuite rejoint le monument aux Morts aux côtés du piquet d’honneur du 4e Régiment Etranger basé à Castelnaudary. Après le salut aux drapeaux et les sonneries parfaitement assurées par le clairon du détachement, Christian Guilhamat maire de Chalabre et Jean-Jacques Aulombard conseiller général procédaient au traditionnel dépôt de gerbe.

    camerone,capitaine jean danjouLa nombreuse assistance ralliait ensuite le coeur du village et la maison natale du Capitaine Jean Danjou où était lu le récit du combat de Camerone. Formés en carré dans l’hacienda mexicaine de « Camaròn de Tejeda », les soixante-trois hommes du Capitaine Jean Danjou tiendront pendant dix heures face aux partisans des colonels Milàn et Gambas. A la tombée du jour, seuls trois légionnaires sont encore debout et seront épargnés, le caporal Louis Maine originaire de Mussidan en Dordogne, les légionnaires Geoffroy Wensel (Nettrich-Prusse) et Laurent Constantin (Bruxelles-Belgique).

    La cérémonie s’est poursuivie dans la maison commune, autour d’un vin d’honneur offert par la municipalité. Auparavant, l'AALE avait remercié les élus et la ville de Chalabre, pour l'accueil réservé.

    camerone,capitaine jean danjou

    Le major Laurentino De Jesus Salgueiro

    camerone,capitaine jean danjou

    camerone,capitaine jean danjou

    camerone,capitaine jean danjou

    camerone,capitaine jean danjou

  • Cérémonie de Camerone

    2020 n'a pas permis à Chalabre de rendre hommage au capitaine Jean Danjou et à ses hommes, la cérémonie du 157e anniversaire de la bataille ayant été annulée pour les raisons que chacun connaît. En attendant demain, l'occasion est offerte d'un retour en arrière, avec une commémoration du combat de Camerone célébrée vers le milieu des années 1950. Le docteur Lazare Anduze Acher, alors président de l'association des Anciens combattants, s'était adressé à l'assistance devant la maison natale du héros de la Légion Etrangère. En images, et toujours sous l'objectif de Maurice Mazon, quelques moments forts d'une cérémonie qui avait une nouvelle fois réuni les légionnaires et leur Amicale, une délégation de la Flotte, et les Chalabrois.

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

    camerone,capitaine danjou

  • Le 157e anniversaire du combat de Camerone

    camerone,marco antonio menes couttolenc

    Chalabre 13 avril 2013

    camerone,marco antonio menes couttolenc« Arrivant le 1er mai sur le lieu de la lutte, le colonel Jeanningros (photo) y trouva un seul des hommes de la 3e compagnie du 1er régiment étranger encore vivant ; c’était le légionnaire Laï, tambour de la compagnie. Il était percé de sept coups de lance et de deux balles. Laissé pour mort sur le terrain, dépouillé de ses vêtements, il avait manqué être enterré vivant. Ce fut lui qui, le premier, fit le récit du combat de Camerone » (Le livre d’or de la Légion Etrangère).

    camerone,marco antonio menes couttolencParmi les cadavres qui purent être identifiés par le colonel Jeanningros au lendemain du 30 mai 1863, se trouvait celui du Capitaine Danjou. Il fit prendre la main articulée en bois, devenue depuis l’un des symboles de la bataille de l'hacienda Santa Isabel de Camaròn de Tejeda. Un combat pour l'Histoire, au cours duquel les soixante-trois hommes du Capitaine Jean Danjou tiendront pendant dix heures, face à deux mille partisans mexicains, emmenés par le colonel de Paula-Milàn (photo).

    « Ce qui s’est passé ce jour-là a dépassé le temps et s’est transformé en légende. Le respect mutuel que se sont témoigné les adversaires lors de cette bataille, s’est paradoxalement transformé en un symbole de l’amitié franco-mexicaine » (Marco Antonio Menes Couttolenc, ancien maire de Camaròn et artisan du jumelage avec Chalabre).

    camerone,marco antonio menes couttolenc

    Signature des actes de jumelage entre Camaròn de Tejeda et Chalabre, le 20 septembre 2004

    De gauche à droite, Colonel Michel Auzias, Christian Guilhamat maire de Chalabre, Marco Antonio Menes Couttolenc maire de Camaròn de Tejeda, Roger Campariol sous-préfet de Limoux

    camerone,marco antonio menes couttolenc

  • La mémoire du Capitaine Danjou et de ses hommes a été honorée

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjouLe lieutenant-colonel Jean-Paul Bustos à évoqué les dernières heures de la 3e Compagnie.

    « La 3e du 1er est morte, mon colonel, mais elle en a assez fait pour que, en parlant d’elle, on puisse dire : elle n’avait que de bons soldats ! ». Ainsi s’exprimait le caporal Berg, survivant de Camerone, s’adressant au colonel Jeanningros.

    Dimanche 5 mai, le village natal du Capitaine Jean Danjou a rendu hommage aux légionnaires de la 3e Compagnie du Régiment étranger, engagés le 30 avril 1863 face aux guerrilleros mexicains, dans l’hacienda de Camaròn de Tejeda. La commémoration du 156e anniversaire du combat de Camerone, mise en place par l’AALE de l’Aude (Amicale des anciens de la Légion étrangère), s’est déroulée au cours de trois temps forts réunissant une nombreuse assemblée.

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    Après la messe célébrée en l’église Saint-Pierre par l’abbé Raymond Cazaban, légionnaires vétérans et Chalabrois, ont rejoint le monument aux Morts et le piquet d’honneur du 4e Régiment Etranger de Castelnaudary. En présence des porte-drapeaux, des vétérans et d’un légionnaire en tenue d’époque, d’une délégation du centre de secours Jean Cabanier, du gendarme Charles Henrique pour la brigade de Chalabre, le lieutenant-colonel Alexis de Roffignac, chef de corps du 4e RE et Jean-Jacques Aulombard maire, ont procédé au traditionnel dépôt de gerbe.

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    Carabine à tige en main, un légionnaire en tenue d’époque rend les honneurs

    Aux accents de la musique de Mirepoix, le cortège a rejoint la maison natale du Capitaine Jean Danjou où le lieutenant-colonel Jean-Paul Bustos, président de l'AALE de l'Aude, a retracé la bataille de Camerone. Les vétérans de l'Amicale entonnaient ensuite le célèbre Boudin, avant un retour vers la maison commune où la cérémonie s’est terminée autour d’un vin d’honneur offert par la municipalité.

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou